islam à tous

Baytouna CCIF

Si vous êtes victime d'un acte islamophobe, contactez le CCIF Appel d'urgence au 09 54 80 25 93

Don pour le Secours humanitaire HRF France Ummah Charity, ONG de solidarité internationale Secours islamique France www.syriacharity.org Secours islamique France www.bdsfrance.org Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens FAIRE UN DON SUR LIFE-ONG.ORG Aidez à construire un puits www.mouslimradio.info
http://yusracademy.com/

Actuellement, en direct sur Loading ...


Mouslimradio sur Tunein
islam à tous – Le site des convertis francophones

Waqf al Arafa ( assention au mont Arafa ) en direct sur Saudi Quran TV

Suivez en direct sur Saudi Quran TV

Waqf al Arafa, L’assention au mont Arafa

*********************************************************************

 

 

 

 

*********************************************************************

Source : https://www.youtube.com/channel/UClIIopOeuwL8KEK0wnFcodw

Le Prophète (sallah alayhi wa sallam) a dit :

« Celui qui jeune le jour de Arafa, Allah lui efface tous les péchés de l’année précédente et de l’année en cours.« 

arafa

La Mecque en direct live

Lien 1 – Saudi Quran tv channel live
Lien 2 – Saudi Quran tv channel live

La mosquée de Médine en direct live

Lien 1 – Saudi Sunna tv channel live
Lien 2 – Saudi Sunna tv channel live

Source : http://makkahlive.net/makkahlive.aspx

Aibad Allah, Le Réseau Social islamique

Résumé des règles du sacrifice (al-oud-hiya)

Résumé des règles du sacrifice (al-oud-hiya)

Sacrifier une bête le jour de la fête du sacrifice (le 10ème jour de dhoul-hajja) est un rite instauré par l’islam.

Dieu dit : « Accomplis la Salat pour ton Seigneur et sacrifie » (108 :2)

D’après Anas ibn Malik (que Dieu l’agrée) : « le Prophète (BSDL) sacrifia deux béliers, gros, blancs, cornus. Il évoqua le nom d’Allah (en disant bismillah), prononça le takbir (Allahou akbar), posa son pied sur leur flancs et les immola de sa main » ( al-Boukhari et Mouslim).

D’après une autre version rapportée par Mouslim d’après Aïsha (que Dieu l’agrée), le Prophète (BSDL) dit (en immolant) : « Au nom d’Allah (bismillah). Seigneur Dieu ! Accepte ceci de la Part de Mohammad, de la famille de Mohammad et de la communauté de Mohammad »

Le Prophète (BSDL) encouragea « le sacrifice » en disant : « L’homme ne peut accomplir, le jour du sacrifice, un acte plus aimé de Dieu que l’immolation d’une bête » (At-Tirmidhi)

Le statut juridique du « sacrifice » :

La majorité des savants estime que le « sacrifice » (al-oud-hiya) constitue une Sunna fortement recommandée (sunna mou-akkada). D’après Ibn ‘Abbas (que Dieu l’agrée), le Prophète (BSDL) dit : « Trois choses me sont prescrites alors qu’elles constituent pour vous des actes surérogatoires : la prière du witr, le sacrifice et les deux unités de prière du fajr» (al-Bayhaqi).

Dans un autre hadith, le Prophète (BSDL) lia le sacrifice au bon vouloir de la personne. En effet, d’après Oummou Salama (que Dieu l’agrée), le Prophète (BSDL) dit : « Lorsqu’arrivent les dix premiers jours de dhoul-hajja, et si l’un de vous veut sacrifier une bête, qu’il s’abstienne de se couper les cheveux et les ongles » (Mouslim).

Les propos du Prophète (BSDL) « l’un de vous veut sacrifier une bête », prouve que cet acte est recommandé et non obligatoire. D’ailleurs, Abou Bakr et ‘Omar (que Dieu les agrée) s’abstenaient de faire le « sacrifice » de peur que les musulmans n’en fassent ensuite une pratique obligatoire.

Les bienséances à observer pour quiconque désire sacrifier une bête :

La majorité des savants estiment qu’il est répréhensible (makrouh), pour toute personne désirant sacrifier une bête, de se couper les cheveux et les ongles pendant les dix premiers jours de dhoul-hajja jusqu’au moment du sacrifice. Ils ne l’interdisent pas car ‘Aïsha (que Dieu l’agrée) dit : « Je tressais les colliers des offrandes du Prophète (BSDL), puis, lui, les orner de ces colliers et les expédiait. Il ne délaissait rien de ce que Dieu lui a autorisé jusqu’au jour du sacrifice » (an-Nasa-y). Ceci implique qu’il n’est pas interdit  de se couper les cheveux et les ongles.

Un seul « sacrifice « (oud-hiya) suffit pour un foyer :

Le sacrifice d’un ovin suffit pour un foyer. Le sacrifice d’un bovin ou d’un camelin (chameau) suffit pour sept foyers. Ainsi, sept foyers peuvent s’associer pour l’achat d’un bovin ou d’un camelin dans le but de le sacrifier en leurs noms. Jabir ibn ‘Abdillah dit : « l’an du traité d’al-Houdaybiya, nous avons immolé, avec le Prophète (BSDL), une chamelle pour sept, et une vache pour sept » (Mouslim)

Conditions liées au « sacrifice » :

La bête sacrifiée « al-oud-hiya » doit remplir deux conditions :

1-      Elle doit avoir au moins six mois pour les ovins, un an pour les caprins (chèvres, boucs), deux ans pour les bovins et cinq ans pour les camelins.

2-      Elle doit être en parfait état. Les animaux malades, borgnes, estropiés et de faible structure ne doivent pas être sacrifiés. D’après al-Bara ibn ‘Azib (que Dieu l’agrée), le Prophète (BSDL) dit : « Quatre bêtes ne sont pas permises pour le sacrifice : la borgne dont l’infirmité est manifeste, la malade dont la maladie est apparente, la boiteuse dont l’infirmité est manifeste et la vieille bête qui n’a plus de graisse » (Ahmed, at-Tirmidhi, Abou Daoud, an-Nasa-y et Ibn Majah)

‘Ali ibn Abi Talib (que Dieu l’agrée) dit : « Le Prophète (BSDL) nous a ordonné d’examiner les yeux et les oreilles, et de ne pas sacrifier la bête borgne, ni celle dont la partie supérieure ou inférieure de l’oreille est coupée et pendante, ni celle dont les oreilles sont grandement trouées ou fendues » (Ahmed, at-Tirmidhi, Abou Daoud, an-Nasa-y et Ibn Majah)

Cependant, si la maladie ou l’infirmité survient après l’achat ou la désignation de la bête à sacrifier, ceci est sans incidence.

Le moment du sacrifice :

La bête ne doit pas être immolée avant l’accomplissement de la Prière de l’Aïd. D’après al-Bara (que Dieu l’agrée), le Prophète (BSDL) dit : « Quiconque accomplit notre Prière, puis accomplit notre rite, aura réalisé le rite du sacrifice. Et quiconque immole avant de prière, il ne s’agit là que d’une bête à viande », dans une autre version : «il n’a point réalisé de rite» (al-Boukhari)

Pour l’imam Mali, accomplir le sacrifice après la prière de l’imam, son sermon et son sacrifice.

Pour l’imam Ahmed, le sacrifice ne peut être accompli qu’après la prière et le sermon de l’imam.

Pour l’imam ash-Shafi’i, si le soleil s’est levé, et un temps équivalent à celui de la Prière et du sermon est écoulé, la personne peut procéder à son sacrifice même si l’imam n’a pas encore prier et ni même le sacrfifcateur.

La période du sacrifice s’étend sur quatre jours : le jour de l’Aïd (le 10ème jour de dhoul-hajja après la Prière de l’Aïd) et les trois jours suivants dits les jours de « tashriq ». Ceci est l’avis de ash-shafi’i.

Pour l’imam Malik et Ahmed, le sacrifice s’étend sur deux jours.

Quant à Daoud le « dhahirite », le jour du sacrifice se limite à un jour.

Pour l’imam Malik, il est interdit de procéder au sacrifice pendant la nuit.

Assister au sacrifice :

Il est recommandé pour celui qui souhaite sacrifier une bête de l’immoler soi-même. A défaut, qu’il assiste au moins à l’immolation car le Prophète (BSDL) dit à sa fille Fatima: « Ô Fatima viens assister à ton sacrifice, on t’accordera le Pardon dès les premières gouttes de sang»

Il est recommandé au sacrificateur de dire lors de l’immolation « bismillah, wallahou akbar » (Au nom de Dieu, Dieu est le plus grand).

Il est recommandé au sacrificateur d’ajouter « allahoumma taqabbal minni (ou) min foulan » (Seigneur Dieu ! Accepte de moi (ou d’untel).

La répartition du sacrifice :

Il est recommandé de réserver le tiers du sacrifice à la consommation personnelle, de partager le deuxième tiers avec ses proches et d’offrir le tiers restant aux nécessiteux. Dieu dit : « Mangez-en vous-mêmes et faites-en manger le besogneux misérable» (22 : 28)

En décrivant comment le Prophète (BSDL) répartissait son sacrifice, Ibn ‘Abbas (que Dieu l’agrée) dit : « Il gardait un tiers pour sa famille, il offrait un tiers aux pauvres parmi ses voisins, et réservait le tiers restant pour le donner en aumône à quiconque lui demandait la charité »

Ibn ‘Omar dit : « Les sacrifices et les offrandes sont répartis comme suit : un tiers pour toi, un tiers pour tes proches et un tiers pour les nécessiteux ».

Il est permis d’offrir une part du sacrifice aux non-musulmans. En effet, Abou Daoud et at-Tirmidhi rapportent qu’on sacrifia un mouton pour ‘Abdoullah ibn ‘Amr. En rentrant chez lui, il demanda avec inssistance « En avez-vous offert à notre voisin juif ? J’ai entendu  le Prophète (BSDL) dire : « L’Ange Gabriel n’a cessé de me recommander la bonté à l’égard du voisin à tel point que j’ai cru qu’il allait lui donner droit à l’héritage » (al-Boukhari et Mouslim)

Le propriétaire du sacrifice ne doit pas prélever une partie de la bête immolée pour la donner à celui qui l’a immolé à titre de salaire. Cependant, il peut la lui donner à titre d’aumône (si celui-ci est dans le besoin). En effet, ‘Ali ibn Abi Talib (que Dieu l’agrée) dit : « Le Prophète (BSDL) m’ordonna de surveiller l’immolation des bêtes qu’il offrait en sacrifice et de superviser la distribution des viandes et des peaux. Il m’a interdit d’en donner à la personne qui immole et dit : « Nous lui donnerons une part de ce que nous réservons à notre consommation » » (al-Boukhari et Mouslim)

Il est permis à celui qui a sacrifié une bête de manger de sa chair et d’utiliser sa peau pour un usage personnel ou de les donner en charité, mais il ne lui est pas permis de les vendre (ou vendre quoi que ce soit appartenant à la bête).

Moncef ZENATI

Source : http://havredesavoir.fr/al-oud-hiya/

Retourner à l’article : Comment égorger, dépecer, découper un mouton ou un agneau, en video et aussi en texte avec image ?

Aibad Allah, Le Réseau Social islamique

La Mecque vue en direct grace a la télévision Saudi Quran tv

La Mecque vue en direct
grâce a la télévision Saudi Quran tv

Assister à toutes les prières de la journée, et à tout les évènements important se déroulant à la Mecque, comme la prière de l’aid, la montée au mont Arafa, les pèlerinages et bien d’autre.

SOURCE : https://www.youtube.com/channel/UClIIopOeuwL8KEK0wnFcodw

Lien 1 – Saudi Quran tv channel live
Lien 2 – Saudi Quran tv channel live

 

Aibad Allah, Le Réseau Social islamique

Comment égorger, dépecer, découper un mouton ou un agneau, en video et aussi en texte avec image ? | egorger depecer decouper

mouton,égorger,dépecer,dépesser,découper


Salam alikoum, Frères et Soeurs,


J’ai réuni tout ce dont je pense que l’on a besoin pour pouvoir consommer de la viande de mouton ou d’agneau halal, que ce soit a l’occasion d’une fête comme l’aid, ou tout simplement dans la vie de tout les jours.

Vous trouverez grâce aux vidéos ou pour ceux qui le souhaite, grâce aux textes accompagné d’image, les manières de pratiquée un égorgement, un dépeçage et un découpage, du mouton ou de l’agneau.

C’est très important d’avoir des couteaux bien tranchant, bien aiguisé et surtout très propre, car
L’animal est la création de Dieu, avant de le manger respectez le, il ne doit pas souffrir à cause de vous, ou de vos outils mal aiguisé. Les musulmans qui transportent le bétail, dans de mauvaises conditions, les laissent enfermer dans des abattoirs plus de 48 h, savent qu’ils devront répondre à Dieu.

J’espère avoir réussi à vous fournir le maximum d’aide et que cela se passera bien pour vous et pour le mouton, inch Allah.

à lire obligatoirement :

Résumé des règles du sacrifice (al-oud-hiya)

 

Les vidéos :


Comment égorger et dépecer un mouton, en vidéo ?

Comment découper un mouton ou un agneau, en vidéo – 1ère partie ?



Les textes avec images :




Aibad Allah, Le Réseau Social islamique

Voici la dou’a (l’invocation) dont Satan a peur ! | invocation,satan

invocation,satan
Voici la dou’a (l’invocation) dont Satan a peur !

La foi fonctionne comme notre organisme: plus elle est alimentée de manière riche et variée mieux elle se porte !
Dans la vidéo suivante, le Sheikh nous rappelle combien les invocations doivent tenir une place fondamentale dans notre rythme de vie quotidien.
C’est ainsi que le Sheikh nous recommande vivement de retenir la dou’a rapportée par Abou Bakr As-Siddîq (qu’Allah soit satisfait de lui) qui a dit :
«Ô Messager d’Allah, apprends-moi des mots que je répéterai quand arrive le matin et quand arrive le soir».

Il dit: « Dis : Allahoumma Fâtira As-Samâwati wa l’ardi, `Alima Al-Ghaïbi wa Ach-Chahada, Rabba kouli chaî’in wa malikah, achhadou ana lâ Ilâha illâ Ant, a`oudhou Bika min charri nafssi wa min charri ach-chaïtâni wa chirkih, wa an aqetarifa `alâ nafssi sou’an aw ajourahou ilâ mouslim.»
(Ô Allah, Créateur des Cieux et de la Terre, Connaisseur de tout ce que le monde ignore comme de ce qu’il perçoit, Seigneur et Souverain de toute chose, j’atteste qu’il n’y a de Dieu que Toi, je me réfugie auprès de Toi de mon propre mal et du mal de Satan et de son association, et contre le fait de commettre un mal ou d’en provoquer à un musulman).

Il dit : «Répète cela à l’arrivée du matin et à l’arrivée du soir, lorsque tu t’apprêtes à te coucher» . Rapporté par l’imam Ahmad, Abou Dâwoud, At-Tirmidhî, An-Nasâ’î et Al-Boukhârî dans “la moralité singulière” (Al-Adab Al-Moufrad) avec une chaîne de transmission authentique (Isnâd Sahîh). Cette version est celle d’Ahmad et d’Al-Boukhârî .
Allâh soubhanou wa ta’ala a recommandé de multipliez les invocations: «Invoquez-moi et Je vous exaucerai.» (Coran, 60/40).
Il dit également : «Invoquez votre seigneur en toute humilité et en secret (ou intérieurement).» (Coran, 7/55).

Voici quelques exemples d’invocations à réciter le matin et le soir pour se protéger de satan:
«Allahumma bika asbahnâ, wa bika amsaynâ, wa bika nahyâ, wa bika namûtu, wa ilaylka n-nushûr.»
(Ô Seigneur ! C’est par Toi que nous nous retrouvons au matin [ou au soir] et c’est par Toi que nous nous retrouvons au soir [ou au matin]. C’est par Toi que nous vivons et c’est par Toi que nous mourons et c’est vers Toi que se fera la résurrection [ou c’est vers Toi que se fera notre destinée].)

«Allâhumma anta rabbî, lâ ilâha illâ anta. Khalaqtanî wa anâ cabduka, wa anâ calâ cahdika wa wacdika mâ stata’tu.
Acûdhu bika min sharri mâ sana’tu. Abû’u laka bi-nicmatika calayya wa abû’u bi-dhanbî.
Fa-ghfir lî fa-innahu lâ yaghfiru dh-dhunûba illâ ant.»
(Ô Seigneur ! Tu es mon Dieu. Il n’y a d’autre divinité que Toi. Tu m’as créé et je suis ton esclave, je me conforme autant que je peux à mon engagement et à ma promesse vis-à-vis de Toi. Je me mets sous Ta protection contre le mal que j’ai commis. Je reconnais Ton bienfait à mon égard et je reconnais mon péché. Pardonne-moi car Il n’y a que Toi qui pardonne les péchés.)

«Allâhumma mâ asbaha bî min nicmatin aw bi-ahadin min khalqika,
fa-minka wahdaka lâ sharîka laka. Fa-laka-l-hamdu wa laka sh-shukr.»
(Ô Seigneur ! Tout ce qui m’arrive comme bienfaits en ce jour qui se lève [ou ce soir], à moi ou à l’une de Tes créatures, provient de Toi Seul, sans associé. A Toi la louange ainsi que la gratitude.)

AJIB.FR

Aibad Allah, Le Réseau Social islamique

Annonce officiel Mosquée de Paris : DIMANCHE 25 JUIN 2017 : Fête de l’AÏD AL-FITR 1438/H.

Ce samedi 24 juin 2017 – correspondant au 29 Ramadhan 1438 du calendrier hégérien, « Nuit de l’Annonce dite Nuit du Doute », la Commission théologique de l’Institut Musulman de la Mosquée de Paris, réunie à la Grande Mosquée de Paris sous la présidence du Recteur Dalil Boubakeur et en présence de Anouar Kbibech Président CFCM accompagné de membres de son bureau exécutif, ainsi que des imams, des personnalités musulmanes, des présidents de mosquées, des représentants des fédérations musulmanes, informe les musulmans de France que :
La Fête de l’AÏD AL-FITR est fixée au, DIMANCHE 25 JUIN 2017.

La Prière de l’Aïd Al-Fitr sera célébrée Dimanche 25 Juin 2017
à 9h00 précises à la Grande Mosquée de Paris.

Nous implorons Allah Tout Puissant pour qu’Il accepte notre jeûne
et qu’Il nous comble de Sa Clémence et de sa Miséricorde.

Recteur Dalil Boubakeur.
Président d’honneur du CFCM,
Président de la Fédération nationale
de la Grande Mosquée de Paris.

SOURCE : http://www.mosqueedeparis.net/dimanche-25-juin-2017-fete-de-laid-al-fitr-1438h/

Aibad Allah, Le Réseau Social islamique
SEO Powered By SEOPressor