Que faire au court de La nuit du destin (laylatoul khadri), comment prier, quelle prière ?

nuit du destin
La nuit du destin
(laylatoul khadri)

Le Prophète (PSL) a recommandé cette prière à son épouse Aïcha (qu’Allah l’agrée) qui lui avait demandé la meilleure prière à formuler si jamais elle vivait la Nuit de la Destinée :

أللَّهُمَّ إنَّكَ عَفُوٌ كَرِيمٌ تُحِبُّ الْعَفْوَ فَعْفُ عَنِّي
Allahoumma innaka ‘afouwoune Karîmoune touhibboul ‘afwa fa’fou ‘annî
Seigneur, Tu es le Pardonneur, Tu aimes pardonner, alors pardonne-moi ».

Le Prophète (PSL) a également recommandé aux musulmans d’accomplir cette prière-ci la Nuit de la Destinée :

Deux rakas et à chaque raka réciter après la fatiha sept fois la sourate 112 al ikhlâsse (le culte pur)
Une fois la prière terminée, dire 70 fois :
أسْتَغْفِرُاللَّه وَ أتُوبُ إِلَيْهِ
Astaghfiroullâh wa atoûbou ilayhi
Je demande pardon au Seigneur et je me repens auprès de Lui

Les vertueux ont conseillé d’accomplir cette prière à chaque jour de ramadan car nul ne sait exactement la date de la Nuit de la Destinée.

Ibn Arabi Hatimi (qu’Allah l’agrée) dont la perspicacité spirituelle est universellement reconnue aurait dit que :

si le Ramadan débute un vendredi, la Nuit de la Destinée sera le 29 ;
si le Ramadan débute un samedi, la Nuit de la Destinée sera le 21 ;
si le Ramadan débute un dimanche, la Nuit de la Destinée sera le 27 ;
si le Ramadan débute un lundi, la Nuit de la Destinée sera le 19 ;
si le Ramadan débute un mardi, la Nuit de la Destinée sera le 25 ;
si le Ramadan débute un mercredi, la Nuit de la Destinée sera le 17 ;
et si le Ramadan débute un jeudi, la Nuit de la destinée sera le 23

Mais il convient de souligner que beaucoup d’élus de Dieu estiment que la Nuit du Destin est cachée et qu’elle peut coïncider avec n’importe quel jour de l’année.

Extraits traduits des enseignements en arabe et en wolof, sur l’islam et la tariqa tidjaniya, du guide spirituel Serigne El Hadj Madior CISSE, responsable de la dahira Moutahabina Fillahi et disciple de Khalifa Ababacar SY (RTA).

 *********************************************************************

Source : http://convertistoislam.over-blog.com/article-21578656.html

Laylat al-Qadr ‘La Nuit du Destin’ nuit du destin

Que devons-nous faire la nuit de « Laylat al-Qadr » [la nuit du destin] ?

Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ  

Question :

Comment devrions-nous observer « Laylat ul-Qadr ( la nuit du destin )» ? Doit-on la passer en priant, ou en lisant le Qor’ân et la Sîrah [biographie] du Prophète, écouter des conférences et des cours, et célébrant cela dans la mosquée [masdjid] ?.

Réponse :

Premièrement :  

Le Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam) augmentait ses efforts dans l’adoration pendant les dix derniers jours de Ramadhân, plus qu’il ne le faisait en tout autre temps, en priant, en lisant le Qor’ân et en faisant des invocations [du’â]. Al-Bukhârî et Muslim ont rapporté de ’Âisha (radhiallâhu ’anhu) que : « Quand les dix derniers jours de Ramadhân arrivaient, le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) veillait la nuit et réveillait sa famille, et il s’abstenait de toutes relations [sexuelles] ». Ahmad et Muslim ont rapporté : « Qu’il pratiquait en s’efforçant assidûment dans adoration pendant les dix derniers jours de Ramadhân comme il ne l’a jamais fait en tout autre temps. »

Deuxièmement :

Le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a commandé de rester debout à prier « Laylat al-Qadr ( la nuit du destin )» avec foi [imân] et espoir de la récompense divine [ihtisabân]. Il a été rapporté de Abû Hurayrah (radhiallâhu ’anhu) que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit : « Quiconque reste debout à prier « Laylat al-Qadr » avec foi et espoir de récompense divine, ses péchés antérieurs lui seront pardonnés. » Rapporté par tous en dehors de Ibn Mâdja. Ce hadîth indique qu’il est prescrit d’observer « Laylat al-Qadr  ( la nuit du destin )» en passant la nuit en prière.

Troisièmement :

Une des meilleurs invocations [du’â] qui peut être dite durant la nuit du destin [Laylat al-Qadr] est ce que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) a appris à ’Âisha (radhiallâhu ’anha) quand elle dit dans un hadîth rapporté par At-Tirmidhî et classé comme sahîh : « J’ai dit : Ô Messager d’Allâh, si je savais qu’elle était la nuit de « Laylat al-Qadr ( la nuit du destin )», que devrais-je dire en cette nuit ? – Et le Prophète de répondre : Dis :

اللهم انك عفو تحب العفو فاعفو عنى

« Allâhumma Innaka ’afou-oun tuhibou al-’afwa fâ’fou ’ana »

« Ô Allâh, Tu es celui qui pardonne, et Tu aimes le pardon, aussi pardonne-moi »

Rapporté par at-Tirmidhî, Ahmad, Ibn Mâdja et al-Hâkim

Quatrièmement :

Quant à spécifier laquelle des nuits de Ramadhân est « Laylat al-Qadr ( la nuit du destin )» , cela nécessite plus de preuves spécifiques , car les dix dernières nuits sont plus susceptibles [d’être celle-là] que les autres, et la vingt- septième nuit [de Ramadhân] est plus probable d’être « Laylat al-Qadr ( la nuit du destin )», parce que cela a été mentionné dans les ahâdîth.

Cinquièmement :

Quant aux innovations [al-bida’], elles ne sont pas permises pendant et en dehors du Ramadhân. Il a été authentifié que le Messager d’Allâh (sallallahu ’alayhi wa sallam) a dit : « Celui qui apporte dans notre religion-ci une innovation qui est étrangère, on doit rejeter tout ce qu’il dit. ». D’après une autre version il est dit : « Celui qui apporte dans notre religion-ci une innovation qui est étrangère, on doit rejeter tout ce qu’il dit. »

Pour ce qui est des célébrations tenues pendant les quelques nuits de Ramadhân, nous n’en connaissons aucun fondement. La meilleur des voies est la voie de Muhammad (sallallahu ’alayhi wa sallam), et les plus mauvaises choses, sont celles inventées [mouhdathât].

Fatâwa Al-Lajnah Ad-Dâ-ima lil-Bouhouth Al-’Ilmiyyah wal-Iftâ, vol-10 p.413

________________

Quand survient la nuit d’Al-Qadr ( la nuit du destin ) ?

Par les imams Al-Albani et Ibn Al-‘Uthaimin

L’imam Al-Albani
La Nuit d’Al-Qadr
( la nuit du destin ) apparaît dans les dix dernières nuits de Ramadan pendant une nuit impaire (c’est-à-dire 21e, 23ème, 25ème, 27ème ou 29ème). Cependant les savants diffèrent quant à savoir si elle est fixée à une de ces nuits impaires chaque année ou si elle change chaque année à une nuit impaire différente. Ci-dessous sont les avis de deux de nos grands savants, Muhammad Ibn Salih Al-‘Uthaimin et Muhammad Nasir-ud-Din Al-Albani (qu’Allah leur fasse miséricorde).

La Nuit d’Al-Qadr ( la nuit du destin ) a une Date Fixée :

La meilleure nuit du mois de Ramadan est la Nuit d’Al-Qadr, selon la parole du prophète (salallahu ‘alayhi wa salam): « quiconque accomplit la prière de la nuit, la Nuit d’Al-Qadr avec une foi ferme et en cherchant la récompense, tous ses péchés passés lui seront pardonnés. » [1]

Elle est sur la vingt-septième nuit de Ramadan selon l’avis le plus fort. Une majorité de ahadith montrent cela, y compris le hadith d’Ibn Zurr Hubaysh qui a dit : « j’ai entendu Ubay ibn Ka’b dire quand on lui a rapporté que ‘ Abdullah Ibn Mas’ud a dit :  » quiconque accomplit la prière de la nuit (chaque nuit) pendant l’année trouvera la Nuit d’Al-Qadr.  » Il (Ubay ibn Ka’b) dit : »Qu’Allah lui fasse miséricorde, son intention consistait en ce que les gens ne (deviennent pas paresseux) et comptent seulement (sur une nuit). Par Celui en dehors de qui il n’y a pas de divinité digne d’adoration, c’est en effet pendant Ramadan. Et par Allah je sais quelle nuit c’est. C’est la nuit dans laquelle le messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) nous a commandé d’accomplir la Prière nocturne. Elle est la vingt-septième nuit. Son signe est que le soleil monte à son après le matin brillant sans rayons. »
Dans une version, elle est élevée à la parole du Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam). [2]

[L’imam Al-Albani dans son livre Qiyamu Ramadan (page. 18-19)]

_________________

 Selon l’imam Muhammad Ibn Salih Al-‘Uthaimin

La Nuit d’Al-Qadr doit être cherchée :

La Nuit d’Al-Qadr est dans les dix dernières nuits de Ramadan, selon la parole du prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) : « cherchez la Nuit d’Al-Qadr dans les dix dernières nuits de Ramadan. » [Al-Bukhari et Muslim] Et elle survient dans une des nuits impaires plus probablement que sur les autres nuits, selon la parole du prophète (prières et bénédictions d’Allah sur lui): « cherchez la Nuit d’Al-Qadr dans les nuits impaires des dix dernières nuits de Ramadan. » [Al-Bukhari] Et elle est plus proche des sept dernières nuits, selon le hadith d’Ibn ‘ Umar que :  » Quelques hommes des compagnons du messager d’Allah ont vu la Nuit d’Al-Qadr en rêve pendant les sept dernières nuits (de Ramadan). Donc le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « je vois que tous vos rêves s’accordent qu’elle (la Nuit d’Al-Qadr) est dans les sept dernières nuits. Ainsi quiconque veut la chercher, qu’il la cherche dans les sept dernières nuits. » [Al-Bukhari et Muslim] Et c’est aussi basé sur le hadith de Muslim d’Ibn ‘ Umar que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « cherchez-la dans les dix dernières nuits. Mais si l’un d’entre vous faiblit ou en est incapable, qu’il ne laisse pas les sept (dernières) nuits. « 

Parmi les nuits impaires dans les sept dernières nuits, elle est plus proche de la vingt-septième nuit en raison du hadith de Ubay ibn Ka’b qui a dit :  » par Allah, je sais quelle nuit c’est. C’est la nuit dans laquelle le messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) nous a commandé d’accomplir la Prière nocturne. C’est la vingt-septième nuit » [Muslim]

La Nuit d’Al-Qadr n’est pas fixée à une nuit précise toutes les années. Plutôt elle change constamment. Ainsi un an elle pourrait survenir la vingt-septième nuit par exemple et autre année elle pourrait arriver la vingt-cinquième nuit, selon la volonté d’Allah et Sa sagesse. Ce qui nous amène à cela est la parole du prophète (salallahu ‘alayhi wa salam): « cherchez-la (c’est-à-dire la Nuit d’Al-Qadr) quand lorsqu’il reste neuf nuits, lorsqu’il reste sept nuits, ou lorsqu’il reste cinq nuits (c’est-à-dire respectivement la 21e, 23ème et 25ème sans mentionner la 27ème).« 

Al-Hafidh Ibn Hajr a dit dans Fath-ul-Bari : « l’avis le plus le plus fort est qu’elle est une nuit impaire dans les dix dernières nuits et qu’elle change constamment.« 

Allah a caché la connaissance de son occurrence à Ses serviteurs par pitié pour eux pour qu’ils puissent augmenter leurs actions dans sa recherche pendant ces nuits honorables, en priant, faisant du dhikr et en invoquant. Donc ils ajoutent et augmentent dans la proximité d’Allah et Sa récompense. Et Il l’a aussi caché d’eux pour distinguer, ceux qui parmi eux luttent et font des efforts, de ceux qui sont paresseux et négligents. Jusqu’à ce que celui qui lutte constamment pour quelque chose, se manifeste dans sa recherche et se donne de la peine dans sa recherche et sa réalisation.

Et peut-être qu’Allah révèle son occurrence à certains de Ses serviteurs par des signes et des signaux, qu’il peut voir, de même que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a vu le signe qu’il serait prosterné dans la boue le matin suivant. Donc il a plut cette nuit et il a prié le matin (suivant) (Fajr) dans la boue.
[L’imam Muhammad Ibn Salih Al-'Uthaimin dans son livre Majalis Shahr Ramadan (pg. 106-107)]

Notes de bas de page :

[1] Rapporté par Al-Bukhari, Muslim et d’autres d’après la narration d’Abu Huraira et par Ahmad (5/318) d’après la narration de ‘ Ubadah Ibn As-Samat. Le complément entre [...] lui appartient et à Muslim d’après Abu Huraira.

[2] Rapporté par Muslim et d’autres et il référencé dans Sahih Abi Dawud (1247)

__________________

 Selon Shaykh ‘Abdullah Ibn Salih Al-Fawzan

Abû Huraira a rapporté que le messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit :

« Quiconque accomplit la prière de nuit la nuit d’Al-Qadr avec Iman (la croyance ferme) et en cherchant la récompense aura tous ses péchés passés pardonnés. » [1]

Ce hadith est la preuve de la vertu de la nuit d’Al-Qadr et d’y accomplir le qiyam. Et cela indique que c’est une grande nuit, qu’Allah a honoré et a rendu meilleure que mille mois en ce qui concerne sa bénédiction et les bénédictions des actes pieux qui y sont exécutés. Ainsi elle est meilleure que l’adoration de mille mois et c’est équivalent à quatre-vingt-trois ans et quatre mois. C’est pourquoi, quiconque accomplit le qiyam (la prière de nuit) avec la vraie foi et en cherchant la récompense, sera pardonné de ses péchés passés. Il y a certains versets concernant cette vertu :

« Nous l’avons fait descendre en une nuit bénie, Nous sommes en vérité Celui qui avertit, durant laquelle est décidé tout ordre sage » [sourate Ad-Dukhan : 3-4]

Donc, c’est « une nuit bénie », cela signifie qu’elle possède beaucoup de bien et de bénédiction en raison de son mérite et la grande récompense qui attend celui qui y fait des bonnes actions. Parmi ses bénédictions, est qu’Allah y a révélé le Qur’an. Allah dit :

« Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr. Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr ? La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois. Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l’Esprit,par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube. » [sourate Al-Qadr : 1-5]

Ibn Kathir a dit concernant la Parole d’Allah : « descendent les Anges ainsi que l’Esprit » : « Cela signifie que la descente des anges augmente pendant cette nuit en raison de la quantité énorme de ses bénédictions. Et les anges descendent avec la descente de bénédiction et miséricorde, de même qu’ils descendent quand le Qur’an est récité et entourent les assises dans lesquelles Allah est évoqué et étendent leurs ailes sur le vrai chercheur de science, montrant du respect pour lui. » [2]

Cette nuit arrive seulement pendant Ramadan, puisqu’Allah y a révélé le Qur’an. Il nous informe que sa révélation est arrivée pendant le mois de Ramadan dans Sa Parole : « Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al-Qadr »

Et Sa Parole : « (Ces jours sont) le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été révélé» [sourate Al-Baqara : 185]

Cela signifie que la révélation d’Allah à Son prophète Muhammad a commencé (pendant ce mois).

La Parole d’Allah : « Laylatul-Qadr » est une indication de l’honneur et de la position de cette nuit, comme il est dit : « Telle personne a un grand Qadr ». La conjonction « de la nuit » à Al-Qadr est la jonction d’une particularité descriptive, ainsi cela signifie « une nuit honorable ». Le mot « Al-Qadr » peut aussi faire référence à l’ordonnancement et à la disposition des affaires. Ainsi, sa jonction au mot « la nuit » dénoterait un lieu ou un temps. Donc cela signifierait « la nuit dans laquelle tout ce qui arrivera l’année suivante est décrété. ». Comme dans la Parole d’Allah :

« durant laquelle est décidé tout ordre sage » [sourate Ad-Dukhan : 4]

Qatada a dit à ce sujet : « En cela (la nuit d’Al-Qadr) est là décrété toute chose de l’année (prochaine) » [3] et Ibn Al-Qayim dit que c’est l’avis correct. [4]

Ce qui semble le plus correct est qu’il n’y a rien qui limite la possibilité de ces deux compréhensions et Allah est plus savant.

Sa parole: « avec Iman » signifie avec la conviction ferme dans ce qu’Allah a préparé pour ceux qui sont debout dans la prière pendant cette nuit magnifique. Et « cherchant la récompense » signifie chercher la récompense et l’accomplissement de la récompense.

Ainsi, c’est une grande nuit, qu’Allah a choisi pour commencer la révélation du Qur’an. Donc le musulman doit reconnaître sa grande valeur, en la préservant et en la passant dans l’adoration, en ayant une ferme conviction et en recherchant la récompense d’Allah, afin qu’Allah puisse pardonner tous ses péchés précédents. C’est pourquoi le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) nous a avertis contre le fait de ne pas tenir compte cette nuit et d’être négligent dans le fait de la passer dans l’adoration, car le musulman serait privé de son bien.

Abu Huraira a rapporté que le messager d’Allah (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Ramadan vous est venu – un mois béni. Allah vous a rendu obligatoire son jeûne. Pendant ce mois, les portes de ciel sont ouvertes, les portes du Feu de l’enfer sont fermées et les mauvais djinns sont enchaînés. À Allah appartient une nuit (de ce mois), qui est meilleure que mille mois. Quiconque est privé de son bien, a été privé (de tout le bien). » [5]

Le musulman doit invoquer beaucoup pendants les nuits dans lesquelles la nuit d’Al-Qadr est cherchée. Et il doit invoquer avec ce que le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) a enseigné à ‘Aisha (radiallahu ‘anha), quand elle lui a demandé : « Et si je sais sur quelle nuit la nuit d’Al-Qadr arrive, que dois-je dire ? » Donc il a dit : « Dis : ô Allah, en effet Tu es le Tout-Pardonneur. Tu aimes le pardon, alors pardonne-moi. » [6]

Ibn Kathir a dit : « Il est recommandé d’invoquer beaucoup à tout moment et plus que cela pendant le mois de Ramadan, les dix derniers jours et les jours impairs. Et on recommande fortement d’augmenter l’invocation avec cette supplication : « ô Allah, en effet Tu es le Tout-Pardonneur. Tu aimes le pardon, alors pardonne-moi. » [7]

Notes de bas de page :

[1] Al-Bukhari (4/2550 et Muslim (759)

[2] Tafsir Ibn Kathir : (8/465)

[3] Rapporté par At-Tabari dans son Tafsir (25/65) et par Al-Baihaqi dans son livre Fada’il-ul-Awqat (pg. 216). Sa chaîne de narration est sahih.

[4] Voir Shifa’-ul-‘Alil d’Ibn Qayim (p. 42)

[5] Ce hadith est rapporté par Ahmad et An-Nasa’i. Voir la vérification d’Ahmad Sakir du Musnad (n°7148) et Sahih At-Targhib wat-Tarhib de shaykh Al-Albani (1490) de même que Tamam-ul-Manna (395)

[6] Rapporté par At-Tirmidhi et Ibn Maja avec une chaîne authentique. [Note du traducteur: la supplication translittérée de l'arabe est: « Allahumma Innaka 'Afuwwun Tuhibbul-'Afwa Fa'affu 'anni »]

[7] Tafsir Ibn Kathir : 8/472

Source: Ahadith As-Siyam (pg. 141-143)

________________

Selon Shaykh ‘Abdullah Ibn Salih Al-Fawzan

‘Aisha (radiallahu ‘anha) a dit : « Quand les dix derniers jours (de Ramadan) arrivaient, le prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) passait sa nuit dans l’adoration, réveillait sa famille (la nuit), redoublait d’efforts et serrait son Izar (pagne). » [1]

Ce hadith est la preuve que les dix derniers jours de Ramadan ont une vertu spéciale plus que n’importe quel autre (jour), dans lequel on doit augmenter dans l’obéissance et les actes d’adoration, comme la prière, le dhikr (rappel) et la récitation du Qur’an. ‘Aisha (radiallahu ‘anha) a décrit notre prophète et modèle, Muhammad (salallahu ‘alayhi wa salam), par quatre attributs :

1.Il (salallahu ‘alayhi wa salam) « passait sa nuit dans l’adoration », c’est à dire qu’il ne dormait pas. Ainsi, il (salallahu ‘alayhi wa salam) restait éveillé dans l’adoration et animait son âme en passant la nuit à ne pas dormir. Car le sommeil est le frère de la mort. Le sens « passait sa nuit » est qu’il (salallahu ‘alayhi wa salam) la passait dans le qiyam (la prière de nuit) et dans les actes d’adorations pour Allah, le Seigneur des mondes. Nous devons nous rappeler que les dix derniers jours de Ramadan sont fixés et comptés.

Quant à ce qui a été rapporté concernant l’interdiction de passer la nuit entière dans la prière, qui a été mentionné dans le hadith de ‘Abdullah Ibn ‘Amr (radiallahu ‘anhu), cela concerne celui qui le fait chaque nuit de l’année.

2. Il (salallahu ‘alayhi wa salam) « réveillait sa famille », c’est à dire ses femmes pures, les Mères des croyants, pour qu’elles puissent profiter de ce bien, du dhikr et des actes d’adoration pendant ces temps bénis.

3. Il (salallahu ‘alayhi wa salam) « redoublait d’efforts », c’est à dire qu’il (salallahu ‘alayhi wa salam) persévérait et luttez dans l’adoration, ajoutant plus à ses actes que ce qu’il avait fait les vingt premiers jours (de Ramadan). Il faisait cela parce que la nuit d’Al-Qadr arrive pendant un de ces (dix derniers) jours.

4. Il (salallahu ‘alayhi wa salam) « serrait son Izar (pagne) » c’est à dire qu’il s’appliquait et luttait intensément dans l’adoration. Il est aussi dit que cela signifie qu’il (salallahu ‘alayhi wa salam) se retirerait des femmes. Cela semble être plus correct puisque cela penche vers ce qui a été mentionné précédemment et vers le hadith d’Anas (radiallahu ‘anhu) : « Il (salallahu ‘alayhi wa salam) pliait son lit et se retirait des femmes (c’est-à-dire ses femmes). » [2]

Aussi, il (salallahu ‘alayhi wa salam) observait Al-‘Itikaf les dix derniers jours de Ramadan et la personne qui est en état d’Itikaf ne peut avoir de rapports (sexuels) avec ses femmes.

Ainsi, ô frère musulman, efforce-toi de te caractériser par ces attributs. Et préserve la prière que tu fais dans les profondeurs de la nuit (tahajjud) avec l’imam en plus de la prière de tarawih (que l’on prie dans les premières parties de la nuit), pour que ton effort ces dix derniers jours aille plus loin que les vingt premiers. Et pour que tu puisses atteindre l’attribut de « passait sa nuit dans l’adoration » en priant.

Et tu dois être patient dans ton obéissance à Allah, en effet, la prière (de nuit) tahajjud est difficile, mais sa récompense est grande. Par Allah, c’est une grande occasion dans la vie et une chose dont il faut profiter, pour celui qui Allah l’accorde. Et la personne ne sait pas si, peut-être, elle rencontrera une des nombreuses récompenses d’Allah pendant la prière de nuit, qui sera une aide pour lui dans ce monde et dans l’au-delà.

Les pieux prédécesseurs de cette Umma s’appliquaient à allonger la prière la nuit. As-Sa’ib Ibn Yazid a dit : « ‘Umar Ibn Al-Khattab a ordonné à Ubay ibn Ka’b et Tamim Ad-Dari de diriger les gens dans la prière avec onze raka’at. Le lecteur récitait cent versets, au point que nous devions nous appuyer sur des bouts de bois en raison de la longue position (debout). Et nous ne nous arrêterions qu’à l’approche du Fajr. » [3]

‘Abdullah Ibn Abi Bakr a rapporté: « J’ai entendu mon père (c’est-à-dire Abû Bakr) dire : « Pendant Ramadan, nous finissions (la prière de nuit) tard et nous pressions les domestiques pour présenter la nourriture (du suhur) de peur que le Fajr ne vienne. » [4]

Il y a deux luttes de l’âme auxquelles le croyant fait face pendant Ramadan : la lutte dans la journée avec le jeûne et la lutte la nuit avec le qiyam (prière de nuit). Ainsi, quiconque combine ces deux et remplit leurs droits, alors il est parmi les patients – ceux desquels Allah dit : « les endurants auront leur pleine récompense sans compter » [sourate Az-Zumar : 15]

Ces dix jours sont la dernière partie du mois et les actions d’une personne ne valent que par leur fin. Et peut-être, il rencontrera la nuit d’Al-Qadr, debout dans la prière pour Allah et aura ainsi tous ses péchés passés pardonnés.

Et il faut inciter, animer et persuader sa famille d’accomplir les actes d’adoration, particulièrement dans ces grands moments que ne néglige que celui qui a été privé. Ce qui est plus incroyable est que tandis que les gens accomplissent la prière et font le tahajjud, certains passent leur temps dans des assises interdites et des actes coupables. C’est en effet la perte la plus grande. Nous demandons à Allah Sa protection.

Donc, s’engager dans ces derniers jours signifie entrer dans le profit des actes pieux dans ce qui reste du mois. Parmi les choses malheureuses est de voir que certaines personnes excellent dans les actions pieuses, comme la prière et la récitation du Qur’an, dans la première partie du mois, mais alors les signes de la fatigue et la lassitude apparaissent sur eux, particulièrement quand les dix derniers jours de Ramadan arrivent. Et ceci malgré le fait que ces dix derniers jours possèdent une position plus grande que les premiers. Ainsi, il faut persévérer dans l’effort et la lutte et augmenter son adoration quand la fin du mois arrive. Et nous devons garder à l’esprit que les actions d’une personne ne valent que par leur fin.

Notes de bas de page :

[1] Al-Bukhari (4/269) et Muslim (1174)

[2] Voir Lata’if-ul-Ma’arif : pg. 219

[3] Voir Al-Muwatta : vol. 1, pg 154

[4] Aussi dans le Muwatta de l’imam Malik : vol. 1, pg. 156

Source : Ahadith As-Siyam : Ahkam wa Adab (pg. 133-135)

http://fiqh-jurisprudence.over-blog.com

Ce contenu a été publié dans Comment faire la Priere ?, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Que faire au court de La nuit du destin (laylatoul khadri), comment prier, quelle prière ?

  1. amadou barry niare dit :

    merci pour creer ce cite. car il est un joyeau pour quelqun qui veut savoir et comprendre sa religion pour mieux la pratiquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>