islam à tous

Baytouna CCIF

Si vous êtes victime d'un acte islamophobe, contactez le CCIF Appel d'urgence au 09 54 80 25 93

Secours humanitaire, HRF France Ummah Charity, ONG de solidarité internationale Secours islamique France www.syriacharity.org PageHalal.fr www.bdsfrance.org Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens FAIRE UN DON SUR LIFE-ONG.ORG Aidez à construire un puits http://yusracademy.com/
www.mouslimradio.info

Actuellement, en direct sur Loading ...


Mouslimradio sur Tunein

SAW est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le." ( Sourate 33, verset 56 ).
Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence."
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

Questions-réponses sur le jeûne – islam à tous

https://humanappeal.fr/ Aibad Allah, Le Réseau Social islamique

Questions-réponses sur le jeûne | question ramadan


Questions –> réponses,  sur le jeûne

Source :  – voir « fiqh as-siyam » de Dr. Youssef al-Qaradawi

http://havredesavoir.fr/ramadan-questionsreponses

Qu’en est-il du fait de manger et de boire pendant que le muezzin appelle à la prière, ou quelques instants après, dans le cas où l’on ne connaît pas le moment exact de l’apparition de l’aube ?

Si quelqu’un est en train de manger et entend l’appel à la prière, il doit cracher ce qu’il est en train de manger. Mais si quelqu’un mange et après il se rend compte qu’il a mangé alors que l’aube est arrivée depuis 5 à 10 minutes, alors il peut continuer le jeûne de ce jour mais il doit rendre ce jour après le ramadan.

Qu’en est-il du jeûne de celui qui ne prie pas ?

Tout d’abord, la personne doit savoir qu’en islam, ne pas prier est un grand péché à la base parce que la prière est un des piliers de l’islam. Cela s’applique donc aussi pendant le mois de ramadan. Il faut profiter de cette occasion pour commencer la prière. Toutefois, le jeûne est valable.

Qu’en est-il si l’on dort tout au long de la journée pendant un jour de jeûne ?

C’est déconseillé sauf pour les gens qui travaillent la nuit. Ces derniers peuvent se reposer jusqu’à la prière de Dhor . Le jeûne représente un sacrifice par amour de Dieu. Il permet de combattre son égo, de maîtriser ses pulsions, de devenir endurant.

Peut-on goûter des plats en état de jeûne ?

Oui, à condition de ne rien avaler ; le jeûne étant basé sur le fait de ne rien faire parvenir à l’estomac.

La personne en état de jeûne peut-elle nager ?

Oui, le jeûneur ou la jeûneuse peut nager mais il ne faut pas avaler de l’eau. Au quel cas, le jeûne serait rompu.

Peut-on consulter un gynécologue pendant le mois de ramadan ?

Ceci est une consultation médicale au même titre qu’une autre. En aucun cas, cela ne rompt le jeûne. Mais la femme doit faire les petites ablutions pour faire la prière.

Peut-on prendre la pilule pour empêcher les règles pendant le Ramadan ?

Religieusement, prendre la pilule est permis mais il vaut mieux éviter. Dans tous les cas, il faut prendre conseil auprès d’un gynécologue car prendre la pilule nécessite un avis médical, et cela doit faire l’objet d’un commun accord au sein du couple. Mais le mieux est de ne pas perturber ce qui est naturel, il ne faut pas jeûner les jours de menstrues et les rattraper après le mois de Ramadan.

Arracher une dent annule-t-il le jeûne ?

Arracher une dent ne coupe pas le jeûne, sauf s’il y a un risque d’avaler des produits ou du sang. Si la personne est sûre de ne rien avaler alors elle peut se faire arracher une dent. Autre cas, dans la mesure où la personne a une forte douleur et a besoin de médicament, elle peut rompre son jeûne et le rattraper plus tard.

L’utilisation d’inhalateur est-elle autorisé en état de jeûne pour les asmathiques ?

Oui, si une personne asthmatique a une crise et a besoin de vantoline, elle peut utiliser un inhalateur parce que le gaz de ces appareils sert à dilater les bronches respiratoires et lui permet de mieux respirer. Le jeûne n’est pas rompu.

Peut-on utiliser des gouttes pour les yeux pendant le jeûne ?

Oui, on peut utiliser des gouttes sans problème en cas de prescription médicale.

Est-il possible d’utiliser de la crème en état de jeûne ?

Nous pouvons utiliser de la crème pour le visage ou le corps car ce qui coupe le jeûne, c’est ce que l’on mange ou ce que l’on boit.

Un voyageur qui ne jeûne pas, peut-il avoir des rapports sexuels ?

Oui c’est possible : quelqu’un qui est en voyage, n’a pas à jeûner, rentre chez lui et retrouve sa femme, peut avoir des rapports puisque sa journée n’a pas été jeûnée. Toutefois, ce cas n’est possible que si sa femme ne jeûne pas. Par exemple, dans le cas où ses menstrues se sont interrompues après le fajr et qu’elle a fait ses grandes ablutions, car l’épouse est sensée être en état de jeûne.

Une femme enceinte doit-elle jeûner ?
Et qu’en est-il de la femme qui allaite ?

Chacune de ces femmes peut jeûner. Sauf si la femme enceinte jeûne avec difficulté ou a peur pour son fœtus, à ce moment-là, elle a le droit de manger mais elle rend ses jours quelques temps après l’accouchement. Pareil pour la femme qui allaite, si elle a peur de ne plus avoir de lait, elle ne jeûne pas et rend son jeûne plus tard.

Peut-on avaler sa salive pendant le jeûne ?

Oui. On ne peut pas rester toute une journée la bouche sèche.

Le fait de recevoir des injections ou des piqûres affecte-il le jeûne pendant le mois du Ramadan ?

Si une personne est malade pendant le mois de ramadan et doit recevoir des injections, il n’y a aucun mal. Elle ne coupe pas le jeûne dans la mesure où ces injections concernent des médicaments pour une maladie précise. Mais si les injections concernent des vitamines par exemple ou du glucose par perfusion, alors, le jeûne est rompu et doit être rendu après la guérison au même titre qu’une personne malade.

Que doit-on faire en cas de vomissement pendant les journées du mois de Ramadan ?

Il ne faut pas se faire vomir intentionnellement. L’essentiel est que le vomissement ne rentre pas dans l’estomac. Dans ce cas le jeûne reste valable.

Que doit faire le voyageur pendant le mois de Ramadan ?

Le mieux est d’arriver à jeûner pendant son voyage mais si cela est difficile, il peut ne pas jeûner et rendre ses jours après le mois de ramadan. « pendant un nombre déterminé de jours. Quiconque d’entre vous est malade ou en voyage, devra jeûner un nombre égal d’autres jours ». (Sourate 2 La Vache (Al Baqara), verset 184)

Quelle est la priorité entre un jour rendu et un jour surérogatoire ?

Il y a une divergence entre les savants. Rattraper les jours non jeûnés est une obligation. Toutefois, surtout pour les femmes qui doivent rattraper les jours après le mois de ramadan, il y a des savants qui disent que l’on fait d’abord les surérogatoires car l’islam n’a pas fixé un délai obligatoire pour rendre ces jours non jeûnés. Aïcha -qu’Allah l’agréée- nous a raconté, qu’elle-même ne rendait ses jours qu’au mois de chaaban. On ne peut pas imaginer qu’Aïcha, la femme du Prophète (prière et salut sur lui), ne faisait pas le jeûne surérogatoire de shawal. Notre conseil est que les femmes profitent du mois de shawal pour faire ces jours là et rattrapent leurs autres jours au cours de l’année puisque le temps leur est accordé.

Que doit faire celui qui retarde les jours manqués d’une année entière ?

S’il retarde ses jours avec une raison valable telle que le fait de voyager toute l’année ou une longue maladie, il rend ses jours. Mais s’il n’y a pas de raisons valables, en plus de rendre ces jours, il doit payer par jour ce qui correspond à la nourriture d’un pauvre.

Pour qui le Ramadan est-il obligatoire ?

Le jeûne du mois de Ramadan est obligatoire pour :

–         Tout musulman

–         Responsable : pubère et possédant toutes ses facultés mentales

–         Ayant la capacité de jeûner

–         Résident. Le jeûne n’est pas obligatoire pour le voyageur.

–         Exempt d’empêchement, particulièrement pour les femmes en périodes de menstrues ou lochies.

A quel moment doit-on avoir l’intention de jeûner ?

Il suffit d’avoir l’intention de jeûner au début du Ramadan. Cette intention sera valable pour tout le Ramadan étant donné qu’il s’agit d’un acte d’adoration continu.

Si le jeûneur à la ferme intention de rompre le jeûne pendant la journée mais ne consomme rien, son jeûne est-il toujours valide ?

Les actes ne valent que selon les intentions qui les animent, ainsi s’il change d’intention en décidant d’interrompre son jeûne, le jeûne s’invalide.

S’il envisage de ne pas jeûner le lendemain (sans raison valable), il doit renouveler l’intention de jeûner avant l’aube du lendemain.

A partir de quel moment doit-on s’abstenir de tout ce qui rompt le jeûne ?

A partir de l’appel à la Prière annonçant l’entrée du temps légal de la Prière du « Sobh ». Le Prophète (BDSL) dit « Bilal fait l’appel pendant la nuit. Mangez donc et buvez jusqu’à ce qu’Ibn Oum Maktoum fasse l’appel » (al-Boukhari et Mouslim).

Quel est le moment de la prise du « souhour » ?

Il est recommandé de retarder au maximum jusqu’à peu avant la prière du « sobh ». Il est établi que le Prophète (BDSL) retardait le « souhour » au point de ne laisser entre son « souhour » et le moment de l’iqama de la Prière que le temps de réciter cinquante versets.

Quelles sont les choses qui invalident le jeûne ?

Les choses qui invalident le jeûne sont les suivantes :

–         Tout ce qui parvient à l’estomac par la voie habituelle qui est la bouche.

–         Le vomissement provoqué selon l’avis de la majorité des savants.

–         L’émission provoquée de sperme.

–         Les rapports sexuels.

Qu’en est-il des rapports sexuels entre époux en plein jour de Ramadan?

Quiconque a des rapports sexuels en plein jour de Ramadan a commis un péché majeur. Il doit :

–  Rattraper ce jour.

– S’acquitter de l’acte expiatoire : affranchir un esclave, s’il n’en trouve pas, jeûner deux mois consécutifs, s’il en est incapable pour une raison juridiquement valable, nourrir 60 pauvres.

L’acte expiatoire ne concerne pas la personne exempte de jeûne pour une raison valable telle que le voyage.

Si quelqu’un ne jeûne pas sans raison valable, doit-il s’acquitter de l’acte expiatoire ?

La cause de l’acte expiatoire réside dans le fait d’avoir transgresser volontairement la sacralité du jeûne du Ramadan. Or, ceci peut se produire aussi bien par les rapports sexuels que par le fait de manger ou boire en plein jour du ramadan sans raison valable. Par conséquent, quiconque mange ou boit en plein jour de Ramadan sans rentrer dans le cadre d’une dispense légale se doit de rattraper ce jour et s’acquitter de l’acte expiatoire comme dans le cas des rapports sexuels.

L’acte expiatoire est également applicable à celui qui change d’intention.

Est-il permis au jeûneur de se parfumer ou de sentir du parfum ?

Ceci est permis et n’a aucune incidence sur le jeûne.

Est-il permis de se doucher ou de prendre un bain dans le but de se rafraichir ou d’apaiser la soif en plein jour de Ramadan?

Ceci est permis car le Prophète (BDSL) versait de l’eau sur sa tête pour se rafraichir et pour apaiser sa soif. ‘Omar ibn al-Khattab, que Dieu l’agrée, mouillait ses vêtements pour le même but. Néanmoins, le jeûneur doit prendre ses précautions pour ne pas avaler d’eau.

Qu’en est-il de celui qui mange ou boit par oubli ?

Son jeûne est valide et il n’a rien à rattraper car le Prophète (BDSL) dit « quiconque mange ou boit alors qu’il est en état de jeûne, qu’il poursuive son jeûne car c’est dieu qui l’a nourrit et abreuvé »

Quel est le statut de celui qui mange ou boit en pensant à tort que l’aube ne s’est pas encore levée ?

Son jeûne est valide car le principe est la continuité de la nuit. Ibn ‘Abbas dit : « Mange aussi longtemps que tu doutes jusqu’à ne plus douter ».

Quant à celui qui mange ou boit en pensant à tort que le soleil s’est couché, il se doit de rattraper ce jour selon l’avis de la majorité, car le principe est la continuité du jour.

Est-il permis d’utiliser le siwak pendant le jeûne ? Est-il permis d’utiliser du dentifrice ?

Il est permis d’utiliser le siwak pendant le jeûne étant donné la portée générale du hadith : « Le siwak est une purification buccale et procure l’agrément de Dieu » (rapporté par Ahmed)

Il est également permis d’utiliser du dentifrice en prenant garde à ne pas l’avaler.

Est-il permis à l’homme d’embrasser son épouse pendant le jeûne ?

S’il est capable de se contrôler, ceci est permis car le Prophète (BDSL) embrassait ses épouses alors qu’il était en état de jeûne. ‘Aïsha, que Dieu l’agrée, dit que le Messager de Dieu (BDSL) embrassait ses épouses alors qu’il était en état de jeûne, se donnait aux préliminaires amoureux en état de jeûne, et parmi vous, il était celui qui contrôler le plus ses pulsions (rapporté par al-Boukhari et Mouslim).

Par contre ceci devient interdit pour celui qui ne se contrôle pas en risquant d’éjaculer.

La masturbation invalide-t-elle le jeûne ?

La masturbation invalide le jeûne. De même que l’éjaculation provoquée par les préliminaires amoureux, par le touché, la bise, le regard ou les pensées érotiques. Il faut alors rattraper ce jour et s’acquitter de l’acte expiatoire.

Qu’en est-il de l’émission de sperme pendant le sommeil en plein jour du Ramadan ?

Ceci n’a aucune incidence sur le jeûne.

Les prises de sang et le saignement invalident-ils le jeûne ?

Les prises de sang ainsi que les saignements n’ont aucune incidence sur le jeûne y compris les saignements dus à la métrorragie chez la femme.

Est-ce que toute sorte de maladie dispense du jeûne ?

Il y a plusieurs sortes de maladies :

–         Si la maladie est légère et ne rend pas le jeûne insupportable, le malade doit impérativement jeûner et ne peut être dispensé du jeûne.

–         S’il s’agit d’une maladie passagère qui rend le jeûne pénible, après consultation d’un médecin de confiance. Le malade ne jeûne pas et récupère les jours manqués au terme du Ramadan à n’importe quel moment de l’année avant le prochain Ramadan.

–         S’il s’agit d’une maladie chronique et incurable et si le jeûne est préjudiciable, à même d’accentuer la maladie, alors le malade doit interrompre le jeûne ou ne pas jeûner et devra compenser en offrant à un pauvre un repas moyen pour chaque jour manqué.

Quel est le statut des injections (piqûres) ?

S’il s’agit d’injections thérapeutiques, elles n’ont aucune incidence sur le jeûne y compris les intraveineuses.

S’il s’agit de perfusion apportant du glucose au corps, donc nourrissant le corps, certains savants considèrent que ceci annule le jeûne, pendant que d’autres estiment que ceci n’invalide pas le jeûne étant donné que rien ne parvient à l’estomac par la voie habituelle qui est la bouche conformément à la définition de ce qui annule le jeûne. Ceci dit, la personne qui a atteint ce stade est généralement dans un état maladif le dispensant du jeûne.

Est-il permis de mettre des gouttes dans les yeux, dans les oreilles ou dans le nez (pulvérisations) en état de jeûne?

Ceci est permis même si le jeûneur en ressent le goût dans la gorge, car les yeux, les oreilles et le nez ne sont pas la voie habituelle menant à l’estomac.

Est-il permis d’utiliser les aérosols bronchodilatateurs (ventoline) pour les asthmatiques pendant le jeûne ?

Ceci est permis car il ne s’agit ni de nourriture ni de boisson ni de ce qui va dans leurs sens.

Est-il permis d’appliquer du baume pour les lèvres abîmées en état de jeûne ?

Ceci n’a aucune incidence sur le jeûne en se gardant d’en faire parvenir à l’estomac.

Quel est le statut de la personne âgée qui n’est plus en mesure de jeûner ?

Elle doit compenser en nourrissant un pauvre pour chaque jour du Ramadan en offrant un repas moyen.

Qu’est ce qui est préférable pour le jeûneur en voyage : jeûner ou pas ?

Le voyageur a le choix de jeûner ou de ne pas jeûner. Le mieux pour lui est ce qui lui est le plus facile.

Si le jeûne pendant le voyage présente une difficulté, alors il lui est préférable de ne pas jeûner.

Si le voyageur arrive à destination, doit-il jeûner le reste de la journée ?

Il n’a pas à jeûner le restant de la journée. Ceci dit, il doit éviter de manger ou boire devant les autres pour éviter tout malentendu.

Si la femme constate la cessation des menstrues ou des lochies pendant la journée de Ramadan, doit-elle jeûner le restant de la journée ?

Il n’a pas à jeûner le restant de la journée. Ibn Mas’oud, que Dieu l’agrée, dit : « Quiconque a mangé (pour une raison valable) au début de la journée, qu’il mange jusqu’à au terme de la journée.

Est-il permis à la femme de prendre des pilules pour retarder ses menstrues dans le but de jeûner le Ramadan entièrement ?

Rien n’interdit à la femme d’utiliser ce genre de pilules à condition que la prise de ces pilules ne présente aucune contrindication médicale.

Est-il permis à la femme enceinte et à celle qui allaite de ne pas jeûner ?

Il appartient par principe à la femme enceinte et à celle qui allaite de ne pas jeûner conformément au hadith : « Dieu a dispensé le voyageur du jeûne et de la moitié de la Prière, et a dispensé la femme enceinte et celle qui allaite du jeûne » (rapporté par Abou Daoud). Cependant, elles doivent récupérer les jours manqués.

Si la femme qui allaite et ayant la capacité de jeûner choisit de jeûner, l’allaitement n’invalide guère son jeûne.

La femme peut-elle mettre du kohol ? Peut-elle utiliser des produits de beauté et se maquiller ? Peut-elle appliquer du henné aux mains ?

Tout ceci est permis (dans un cadre légal) et n’a aucune incidence sur le jeûne.

193 réflexions au sujet de “Questions-réponses sur le jeûne | question ramadan

  1. Bonjour,
    Ma question est la suuvante , j ai ma tente qui est malade depuis 10 ans alzheimer, et hospitalisée depuis maibant 5ans 100 % dépendante , qui veut dire qu elle ne sais même pas ce qui veut dire ramadan, comment faire je pour ses 10 ans de non jeune ,comment dois je faire pour payer et nourrir???

    Merci par avance.

    • Salam aleykoum,

      Ce que l’on sait, c’est que les personne malade, comme votre tante, non pas à faire le Ramadan, car le Ramadan est réservé au personne en bonne santé. Maintenant, pour être sur, nous vous invitons à vous rendre à la mosquée la plus proche, pour obtenir une réponse précise, avec des hadith et de la science tiré du coran, c’est bien mieux.

      J’espère avoir bien répondu, innch Allah

  2. Salam ou ralaikoum voilà ma question on a commencé le 1er jour de ramadan le 6 juin 16 et on eter telement fatigué vu k je suis en plein déménagement hmd en c’est endormi de 20h à 1h du matin en c’est réveiller pui manger pour shour à 1h puis rendormir est ce que le jeune es valider ou pas vu que on a pas couper la rupture du jeune à l maghréb Baraka allah ou fik pour vos réponses salam

    • Salam aleykoum, Votre jeûne est tout à fait valide, la religion n’est pas si compliqué. Vous avez même beaucoup plus de mérite que ceux qui passent leur jour de jeûne, à dormir et rate un grand nombre de prière.

      Allah veut pour nous la simplicité, Allah est le clément, le miséricordieux.

      Ramadan Moubarak

    • Salam aleykoum,

      A partir du moment ou vous ne jeuner pas, pour cause de maladie grave, vous mangez et buvez au cours de la journée, et verser 2,50 euro par jour (qui équivaut à un repas), à la mosquée la plus proche de chez, en contrepartie des jours de jeûne manqué.

      A partir de là, oui, si vous êtes un véritable fumeur, vous pouvez fumer, mais n’oubliez pas que votre corps est une amanna et que vous devriez en prendre soin, donc, si le mois de ramadan pouvait être pour vous, le point de départ pour arrêter de fumez, ce serait tellement mieux pour vous…

      De plus, au cours du mois de ramadan, je vous invite à être discret, lorsque vous mangez, buvez et fumez, car cela pourrait être mal interprêter par des soeurs ou des frères.

      Je vous souhaite malgré tout, un très bon mois de ramadan, inch Allah

  3. As salamou aleykoum. Merci pour votre travail. Jazakoum Allahou kheir. Ma fille de 10 ans vient d’avoir des premières menstruations. Lui incombe t’il de jeûner entièrement le mois de Ramadan inchaAllah? Sachant que les examens scolaires tombent en plein ramadan et vu la longueur des journées, lui est il permis de remettre a plus tard les journées ou elle sera en examen? Merci pour votre réponse

    • As Salam aleykoum wa ramattoulah wa barakatou,

      A partir du moment ou la fille a ses menstrues, le jeune de ramadan est obligatoire. Que les jours soit long ou qu’il y est des examuns, il ne faut pas chercher d’excuse, car ce sont les parents qui rendront des compte aux yeux d’Allah, le jour de leurs morts.

      Pour plus d’infos : Renseignez-vous directement à la mosquée la plus proche de chez vous .

      ———————————————————————

      Les enfants et le jeûne

      Louange à Allah, Seigneur de l’Univers ! Qu’Il accorde Son salut et Sa bénédiction à notre Prophète Muhammad, à sa famille et à ses compagnons élus.

      Nous vous proposons, chers lecteurs, dans les lignes qui suivent une sélection de fatwas concernant le jeune des enfants. Il est à noter que toutes ces fatwas ont été émises par des grands savants contemporains.

      Âge à partir duquel un enfant doit jeûner :

      Q : Quand est-il obligatoire pour un enfant de jeûner et quel est l’âge à partir duquel le jeûne lui est obligatoire ?

      R : On ordonne à l’enfant de prier lorsqu’il atteint l’âge de sept ans ; on l’y force, en le corrigeant si nécessaire, lorsqu’il atteint l’âge de dix ans. La prière devient une obligation pour lui lorsqu’il atteint la puberté. La puberté se manifeste chez le garçon par l’éjaculation survenue suite à un désir, par l’apparition des poils pubiens, par les rêves érotiques accompagnés d’éjaculation ou bien en atteignant l’âge de quinze ans. Même chose chez les jeunes filles en plus d’un quatrième facteur : les menstruations.
      Ces règles fondamentales proviennent du hadith de ‘Amr ibn Chu’ayb qui rapporta de son père que son grand-père a dit : « Le Messager d’Allah () a dit :

      ‘Ordonnez à vos enfants de faire la prière à partir de sept ans, frappez-les à partir de dix ans s’ils la négligent et séparez les lits des filles et des garçons’. » (Ahmed, Abou Daoud)

      Aïcha, , a rapporté que le Prophète () a dit :

      « Le qalam plume est levée pour trois personnes : l’homme endormi jusqu’à ce qu’il se réveille, l’enfant jusqu’à ce qu’il soit pubère et le dément jusqu’à ce qu’il récupère sa raison. » (Ahmed).
      NTD : Le qalam est levé pour untel  » signifie que ses actes ne sont pas enregistrés et que l’intéressé n’aura pas à en rendre compte. Le mot qalam désigne la plume utilisée pour l’écriture)

      Ce même hadith a été rapporté par Abou Daoud et Tirmidhî, qu’Allah leur fasse miséricorde, d’après ‘Alî, qu’Allah soit satisfait de lui, et a été jugé hasan par Tirmidhî, qu’Allah lui fasse miséricorde. Allah, Exalté soit-Il, est Celui qui accorde le succès. [Comité permanent des consultations juridiques, fatwa numéro 1787].

      Ordonner au jeune garçon mature de jeûner ?

      Q : Doit-on ordonner au jeune garçon mature de jeûner ? Et son jeûne est-il accepté s’il vient à atteindre sa puberté durant son jeûne ?

      R : On ordonne aux jeunes filles et aux jeunes garçons de jeûner lorsqu’ils atteignent l’âge de sept ans afin qu’ils s’habituent au jeûne. Leurs parents doivent leur ordonner de jeûner au même titre qu’ils leur ordonnent de prier et lorsqu’ils deviennent pubères, le jeûne devient une obligation pour eux.
      S’ils deviennent pubères pendant leur journée de jeûne, ce jour-là leur sera compté. Supposons que le jeune garçon atteigne ses quinze ans à midi alors qu’il jeûne, ce jour lui sera compté : la matinée sera comptée comme un jeûne surérogatoire et l’après-midi comme un jeûne obligatoire, et cela, s’il ne devient pas pubère, ce qui est signalé par l’apparition des poils autour de la verge que l’on appelle poils pubiens ou par l’éjaculation provoquée par un désir.
      Les mêmes règles valent pour les jeunes filles à part qu’une quatrième chose entre en ligne de compte, à savoir les menstruations. (Tuhfatu al-Ikhwân du Cheikh Ibn Bâz).
      Selon les savants, les parents ou les personnes en charge des enfants doivent ordonner à ces derniers de jeûner afin qu’ils s’exercent au jeûne et se familiarisent avec cette pratique et pour enraciner en eux les fondements de l’Islam au point d’en faire un de leurs traits de caractère. Cependant, s’il leur est difficile de jeûner ou que cela est mauvais pour leur santé, on ne les oblige pas à jeûner. Je voudrais attirer l’attention sur le fait que certains parents interdisent à leurs enfants de jeûner ce qui est contraire à la pratique des Compagnons, qu’Allah soit satisfait d’eux. Ces parents prétendent qu’ils font cela par miséricorde et par pitié pour les enfants alors qu’en vérité la miséricorde envers les enfants est de leur ordonner l’accomplissement des rites islamiques, de les y habituer et de leur faire aimer ces rites. C’est sans aucun doute là que se trouve la bonne éducation et le meilleur soin que l’on puisse accorder à nos enfants.
      Le Prophète () a dit : « L’homme est responsable de sa famille et il sera interrogé sur cette responsabilité. » (Boukhari et Mouslim). Les gens à qui Allah, exalté soit-Il, a donné la responsabilité d’une famille et d’enfants doivent craindre Allah, exalté soit-Il, et ordonner à ces enfants ce qu’Allah, exalté soit-Il, leur a enjoint d’ordonner parmi les rites islamiques. (Kitâb al-da’wa du Cheikh Ibn ‘Uthaymîn).

      Jeûne et garçon impubère :

      Q : Quelle est la règle concernant le jeûne du garçon qui n’a pas atteint la puberté ?

      R : Le jeûne du garçon qui n’a pas encore atteint la puberté, comme nous l’avons dit, n’est pas obligatoire. Cependant, son père ou la personne qui est responsable de lui, doit lui ordonner de jeûner afin qu’il s’habitue à cela. Le jeûne du garçon impubère est une sunna, et il en est récompensé. En revanche, s’il délaisse ce jeûne, il n’est pas puni. (Fiqh al-‘ibâdât du Cheikh Ibn ‘Uthaymîn).

      Le comportement face à l’insistance de l’enfant pour jeûner :

      Q : Mon enfant insiste pour jeûner le mois de Ramadan bien que cela soit mauvais pour sa santé en raison de son jeune âge. Dois-je utiliser la force afin de lui faire rompre son jeûne ?

      R : S’il n’est pas encore pubère, il n’est pas obligé de jeûner, mais s’il en est capable sans que cela ne nuise à sa santé, alors il faut le lui ordonner. Les enfants des Compagnons, qu’Allah soit satisfait d’eux, jeûnaient et lorsque les plus jeunes d’entre eux pleuraient, les Compagnons, qu’Allah soit satisfait d’eux leur donnaient un jouet afin de les distraire. Cependant, s’il est prouvé que le jeûne est néfaste pour l’enfant, il faut le lui interdire, car si Allah, exalté soit-Il, nous a interdit de donner à nos enfants leur biens par crainte qu’ils ne sèment la corruption avec, la crainte qu’ils nuisent à leur corps est encore plus grande et cela mérite d’autant plus qu’on leur interdise le jeûne. Par contre, l’interdiction de manière rude n’est pas un comportement adéquat dans l’éducation des enfants. (Fatâwa wa Rasâ`il du Cheikh Ibn ‘Uthaymîn).

      Problèmes rencontrés par certaines jeunes filles :

      Q : J’avais quatorze ans lorsque mes menstrues sont survenues et je n’ai pas jeûné le mois de Ramadan cette année-là à cause de mon ignorance et celle de ma famille. Il n’y avait pas de savants dans notre entourage et nous ne savions rien à ce sujet. Lorsque j’ai atteint mes quinze ans, j’ai accompli le jeûne et j’ai entendu certains muftis dire que la femme qui a ses menstrues doit accomplir le jeûne (une fois les menstrues terminées) et cela même si elle n’a pas atteint l’âge (ordinaire) de la puberté. Que dois-je faire ?

      R : La jeune fille qui pose la question et qui dit qu’elle a eu ses menstrues pour la première fois à l’âge de quatorze ans et qu’elle ne savait pas qu’elle avait atteint ainsi la puberté n’a pas commis de péché en délaissant le jeûne cette année-là, car elle était ignorante et la personne ignorante ne commet pas de péché. Cependant, à partir du moment où elle a pris connaissance de l’obligation du jeûne pour elle, elle doit s’empresser de rattraper le jeûne du mois qu’elle a manqué après qu’elle a eu ses menstrues, car le jeûne devient obligatoire pour la jeune fille pubère.

      La jeune fille atteint la puberté :
      a) Lorsqu’elle atteint l’âge de quinze ans.
      b) Lorsque ses poils pubiens apparaissent.
      c) Lorsque du liquide séminal vient à s’écouler d’elle.
      d) Lorsqu’elle a ses menstrues.
      Si l’une de ces quatre choses se produit, la jeune fille est considérée comme pubère. Elle est responsable de ses actes. Elle doit accomplir les obligations religieuses au même titre que les femmes adultes. (Al-muntaqâ min fatâwa Cheikh al-Fawzân).

      L’expiation de celle qui a rompu son jeûne par ignorance alors qu’elle était pubère :

      Q : Notre fille a treize ans aujourd’hui et nous étions persuadés qu’une jeune fille qui n’a pas atteint l’âge de quinze ans n’est pas obligée de jeûner. Cependant, certaines personnes affirment qu’une jeune fille qui a déjà eu ses menstrues doit jeûner. Après cela, nous lui avons posé la question et elle nous a répondu qu’elle avait eu ses menstrues depuis déjà trois ans lorsqu’elle avait dix ans. C’est pourquoi nous voudrions savoir la vérité : la jeune fille doit-elle jeûner à quinze ans ou lorsqu’elle a ses premières menstrues ? Si elle doit jeûner après les premières menstrues, que doit-on faire des trois années qu’elle a manquées ? Doit-elle les rattraper sachant que nous ignorions la règle se rapportant à son cas ? J’espère que vous pourrez nous répondre, merci.

      R : Le jeûne du mois de Ramadan est une obligation pour elle si elle a atteint sa puberté par l’une de ces choses :
      a) Lorsqu’elle a atteint l’âge de quinze ans.
      b) Lorsqu’elle a eu ses menstrues.
      c) Lorsque ses poils pubiens apparaissent.
      d) Lorsqu’un liquide séminal coule d’elle en raison d’un désir qu’elle a eu éveillée ou endormie, et cela, même si elle a moins de quinze ans.
      Par conséquent, il lui est obligatoire de rattraper les jours de jeûne qu’elle a manqués après avoir eu ses premières menstrues ainsi que les jours où elle a eu ses menstrues durant le mois de Ramadan. Elle doit également effectuer une expiation qui est de nourrir un pauvre pour chaque jour manqué en raison du retard dans le rattrapage jusqu’au Ramadan suivant. La quantité de nourriture doit être d’un demi sâ’ (boisseau) d’un aliment de base pour chaque jour manqué, et cela, si elle a les moyens. Si elle est pauvre, elle n’est pas tenue de nourrir des pauvres et il lui suffit de rattraper son jeûne. Qu’Allah, exalté soit-Il, nous aide à accomplir ce qu’Il aime. (Madjmu’ fatâwa wa maqâlât mutanawwi’a (Cheikh Ibn Bâz).

    • Salam aleykoum,

      En plein mois de ramadan, dans une situation identique, on poursuit la journée de jeûne et on ne rattrape pas ce jour, mais là, je vous conseil de poursuivre le jeûne et demandé à la mosquée la plus proche, si un tel jour peut se rattraper, inch Allah.

      Aid Moubarak

  4. Salam aleykûm, je voulais savoir si lorsque l’on s’est masturbé entre maghrib et fajr et que l’on a fait sa grande ablution juste après (donc toujours entre maghrib et fajr) notre jeûne compte ?

    Si je pouvais avoir une réponse par mail, sa serais top

    barak Allah oufik

    • Salam aleykoum wa ramattoullah wa barakatou,

      Avoir des rapport sexuel avec votre epouse durant la nuit, ( entre salat mahreb et le fajr ), ne rompt pas votre jeune.

      N’oublier pas de faire la grande ablution.

      Source :

      Source : Jurisprudence des adorations
      de Cheikh Faysal Mawlaoui

      5 – Ce qui annule le jeûne

      Tout ce qui passe la gorge (avaler), pierre, bout de bois, tout ce qui nourrit le corps
      Tout ce qui nourrit le corps sans entrer par la bouche, comme par exemple la perfusion, ( Sauf la perfusion médicament )
      Le vomis volontaire, ( le vomis involontaire même en grande quantité ne rompt pas le jeûne )
      Avoir des rapports charnel
      Celui qui a fait sortir volontairement des sécrétions

      Remarque :
      Pour la majorité des savants ( sauf l’imam Malik ), tout ce qui rompt le jeûne, doit être fait volontairement, Celui qui a oublié, son jeûne n’est pas rompu.

      6 – Règle concernant la rupture du jeûne pendant le Ramadan

      Pour la femme en menstrues ou en lochie :
      La rupture est obligatoire et le jeûne lui est interdit, elle rattrape ces jours mais pas ces prières manquées

      Pour le voyageur ou le malade :
      il est permis de rompre le jeûne puis il rattrape. Il est préférable pour le voyageur de jeûner à condition que son jeûne ne lui fasse pas de mal, si son jeûne lui fait du mal, il est préférable de le rompre.
      Pour rompre le jeûne, il faut une distance de 90 kilomètre et sortir avant le Fajr
      Par contre, si le voyageur réalise un voyage de plusieurs jours et qu’il a décidé de jeûner un de ces jours, mais qu’il s’aperçoit au court de la journée, que cela lui est pénible, il peut rompre son jeûne, ( c’est l’avis de l’ensemble des savants, sauf l’imam Ahmed )

      Pour la femme enceinte et celle qui allaite, elles ont le même statut que le malade

      Celui qui a rompu son jeûne, sans excuse valable ou celui qui a rompu son jeûne par erreur
      il doit rattraper les jours sans subir la sanction qui s’appelle la kaffara

      Celui qui a rompu son jeûne par un rapport sexuel
      il doit continuer de jeûner, subir la sanction qui s’appelle la kaffara et rattraper le jour

  5. Salam Alaykom. Tout d’abord mabrouk Ramadan à toutes et à tous. Qu’Allah vous facilite et vous aide dans vos épreuves et en ce mois bénis. En second j’aimerais avoir l’avis de personnes qui connaissent assez bien l’interdiction du jeûne ou l’obligation. Voilà, je me retrouve un peu perdu du fait que je ne sais pas si je dois jeûner ou pas. Il y’a 4 ans je m’étais fais poignardé dans le dos et plus précisément dans le rein. Aujourd’hui je me retrouve avec 1/4 du rein gauche en fonction Al Hamdoulillah. Mais j’ai des douleurs depuis 4 ans. Je prends des anti douleurs 2 fois par jours d’une quantité de 200 Mg par comprimer donc 400 mg par jour. Si je ne les prends pas je risque d’avoir des fortes douleurs au rein et un gros manque de ce médicament donc jaurai mal la journée durant le jeûne jusqu’à l’heure où l’on rompt le jeûne.
    Exemple: si je prend mon anti douleur vers 3h du matin juste avant de m’endormir (hors que d’habitude je le prend toujours entre 22h et minuit) et que je me réveille avant la prière de Dhor ben je sentirai la douleur que 2 ou 3h après m’être réveiller et ensuite la douleur augmente chaque heure donc il sera + ou – 16 ou 17h quand j’aurais des douleurs qui viendront dans mon rein et un manque de ce médicament. Comme on rompt le jeûne qu’à 22h je sentirai une douleur encore plus forte si je ne prend pas le médicament. Je risque de souffrir et d’avoir des bouffées de chaleur à cause du manque de ce médicament.
    Ce médicament agit + ou – entre 8 à 10h chez moi et ensuite n’a plus d’effet donc j’en prend un 2 ème.

    Je me sens perdu et je ne sais pas quoi faire et à qui m’adresser pour avoir des réponses correctes. Si vous connaissez quelqu’un qui puisse m’aider faites moi signe en m’envoyant un message sur mon Facebook (Yassin Arabian) svp car je suis tomber par hasard sur ce forum et je ne sais pas si je regarderai les réponses sur ce forum. Barak’Allah oufikom

    • Salam aleikoum

      je suis dans le même cas que toi, pour une autre pathologie chronique.
      Je suis obligée de prendre plusieurs médicaments durant la journée : anti inflammatoire, morphine, anti douleur etc…
      Ils fonctionnent entre 4h et 10h cela dépend des médicaments que je prends et les horaires aussi.
      J’ai donc demandé à un imam et à mon médecin qui est musulman et tous les 2 m’ont confirmé de ne pas jeûner 🙁 mais en lieu et place du jeûne, je dois nourrir un pauvre par un repas moyen. On m’a expliqué que c’était +/-5€ par jour pour chaque jour jeûné.
      Depuis plusieurs année maintenant, je fais donc des dons alimentaires ou financiers à des mosquées ou associations qui soutiennent et réalisent des ruptures de jeûne durant le mois de Ramadan machaallah.
      Mais pour me sentir moins exclue durant ce mois de Ramadan, je fais un genre de carême comme les catholiques, en mangeant et buvant que le minimum vital : eau et nourriture pour prendre mes medicaments et rien de plus el hamdoulillah.
      Allah chafik.

  6. Bonjour,
    J’ai débattu avec un ami musulman qui ne fait pas le ramadan m’affirmant que faire le ramadan avec l’intention de pecher apres le ramadan est un grand peché, et qu’il est preferable de na pas le faire du tout . Je suis perplexe et j’aimerai avoir des avis merci

    • Salam aleykoum,

      Un ami musulman qui ne pratique pas, un ou plusieurs des pilier de l’islam, est sans aucun doute, une personne qui vous éloignera du droit chemin par tout les moyens, afin de se convaincre lui-meme qu’il a raison, alors qu’il est loin de la religion et entraine avec lui, en enfer, tout ceux et celles qui vont le suivre. Il faut s’entourer de personne qui vous élève dans votre religion, votre foi, vos pratiques, et dans tout ce qui peut vous rapprocher d’Allah.

      Il n’est pas facile de convaincre et de ramener à la raison ce genre de personne, et s’éloigner de ce genre de personne est préférable. Dans la vie, il faut faire des choix, même si on a l’impression d’accomplir une chose difficile, il faut toujours garder à l’esprit, qu’Allah ne nous imposera jamais une chose qui est au-dessus de nos capacité, et qu’Allah ne veux que notre bien tant que l’on fera tout les effort pour se rapprocher de lui.

      Faites bien la différence entre l’Islam et ceux qui se disent musulmans sans vraiment obéir à Dieu. Vous verrez sûrement des musulmanes qui ne portent pas le voile (hijab), ou des musulmans qui boivent de l’alcool, médisent, mentent ou volent, mais sachez que la plupart des « musulmans » de France sont musulmans par « hérédité ». Or, l’Islam ne s’hérite pas de la sorte. L’Islam est un choix. Si on n’étudie pas l’Islam, on ne peut pas savoir ce qu’est l’Islam. Malheureusement, c’est le cas de pas mal de musulmans « d’origine ». Ils ne savent pas ce qu’ils font. Pour certains d’entre-eux, être musulman se résume à « ne pas manger de porc ». C’est triste. Qu’Allah les aide à y voir plus clair.

      N’hésiter pas à demander conseil aux frères de la mosquée la plus proche de chez vous, c’est tellement mieux que de le faire sur internet ou sur le fameux facebook.

      Ramadan moubarak

      J’espère avoir bien répondu à votre question, inch Allah

        • Salam aleykoum wa ramattoula wa barakatou,

          Voici l’intégralité de la question et la formule complête de la réponse, en souhaitant que cela vous éclairera d’avantage, inch Allah

          **********************************************************************
          source : http://pageshalal.fr/actualites/jeuner_sans_prier_-fr-7138.html
          **********************************************************************
          Jeûner sans prier

          Parmi les choses étranges qui surviennent dans la vie d’une catégorie de musulmans, c’est de voir certains parmi eux tenir à jeûner le mois du Ramadan, mais sans, malheureusement, tenir à accomplir la Prière. Ramadan jouit dans les cœurs des gens d’une vénération et d’une sacralité si importantes, transmises d’une génération à une autre, que seul un débauché, dénué ou presque de tout attachement à l’islam, oserait les transgresser.

          Dans l’échelle des valeurs de la religion, la Prière jouit sans doute d’une place plus importante que celle du jeûne. Elle constitue l’acte principal d’adoration, le pilier central de l’islam et le trait distinctif entre le musulman et l’incroyant. Mais, l’ignorance, l’insouciance et l’amour excessif de ce bas-monde ont fait en sorte que les gens soient inattentifs à l‘importance de la Prière et à sa place au sein de l’islam, si bien que certains passent toute leur vie sans s’incliner un seul jour devant Dieu !

          Ainsi, à chaque Ramadan, nous nous trouvons confrontés à cette question récurrente : Quel est le statut juridique de celui qui jeûne sans prier ?

          Quant à ceux qui disent que celui qui abandonne la Prière est incroyant conformément à la signification littérale de certains hadiths, ce qui est relaté d’après un nombre de compagnons et jurisconsultes tels que Ahmed ibn Hanbal, Is-haq ibn Rahweïh et d’autres, leurs avis est clair à son sujet, à savoir que son jeûne est invalide car il est par son abandon de la Prière incroyant, et le jeûne d’un incroyant ne pourrait être accepté.

          Quant à ceux qui partagent l’avis de la majorité des jurisconsultes parmi les prédécesseurs et les successeurs, à savoir que celui qui abandonne la Prière n’est pas incroyant mais désobéissant « fasiq », que Dieu n’est pas de nature à laisser perdre le bien accompli par quiconque et qu’Il ne lèse personne, fût-ce du poids d’un atome : « Quiconque fait un bien fût-ce du poids d’un atome, le verra, et quiconque fait un mal fût-ce du poids d’un atome, le verra » (la secousse : 7 – 8), ils estiment qu’il sera puni pour l’abandon de la Prière, récompensé pour l’accomplissement du jeûne. Dieu dit : « Au Jour de la Résurrection, Nous placerons les balances exactes. Nulle âme ne sera lésée en rien, fût-ce du poids d’un grain de moutarde que Nous ferons venir. Nous suffisons largement pour dresser les comptes » (les prophètes : 47).

          Par ailleurs, si nous analysons la question sous un angle pratique et éducatif, à quoi bon dire à celui qui jeûne sans prier : Que tu jeûnes ou pas, cela ne change rien, tu ne seras point récompensé ?! Ceci le poussera peut-être à délaisser le jeûne comme il a délaissé la Prière, coupant ainsi le dernier fil, parmi les actes d’adorations obligatoires, qui le rattachait à la religion. Cette attitude sera peut-être la cause de son éloignement définitif de la religion.

          La meilleure attitude et la plus utile consiste à lui dire : que Dieu te récompense pour ton jeûne, mais tu dois compléter ton islam par ce qui est plus important que le jeûne, à savoir, la Prière. Tu as connu la faim et la soif et tu t’es privé pour obtenir la satisfaction de Dieu, pourquoi, fais-tu preuve de paresse lorsqu’il s’agit de te ranger aux côtés des prieurs et de t’incliner avec ceux qui s’inclinent à la recherche de la satisfaction de Dieu ?!

          Conserver ce fil qui le rattache à l’islam, ne serait-ce qu’un mois chaque année, vaut mieux que de le rompre sans une autre alternative. La perte d’un œil est, dans tous les cas, mieux que la cécité.

          Extrait du livre « fiqh as-siyam » de Dr. Youssef al-Qaradawi, traduit de l’arabe par Moncef Zenati

  7. Salam a3leykoum,
    Je suis allé au dentiste ce matin,
    il ne m’a rien fait de particulier, juste une petite radio, et avec son instrument (en forme de pointe), il a appuyé plusieurs fois sur l’abcès (situé sur la gencive sous la molaire), pour tenter de voir d’où venait l’anomalie, en vain.
    Puis après l’avoir écouté, j’ai craché un peu rouge dans un mouchoir.
    Donc il se pourrait qu’en l’écoutant parler j’ai avalé un peu de sang en avalant ma salive.
    J’aurais du cracher aussitôt sans attendre !
    Bref, que dois-je penser ? Mon jeûne est-il annulé ? Que faut-il faire ?
    Merci d’avance

    • Salam aleykoum wa ramattoulla wa barakatou,

      Votre jeûne n’est pas romput, ce n’est pas un acte volontaire de votre part.

      Voici ce qui annule le jeune :

      Source : Jurisprudence des adorations
      de Cheikh Faysal Mawlaoui

      5 – Ce qui annule le jeûne

      – Tout ce qui passe la gorge (avaler), pierre, bout de bois, tout ce qui nourrit le corps
      – Tout ce qui nourrit le corps sans entrer par la bouche, comme par exemple la perfusion, ( Sauf la perfusion médicament )
      – Le vomis volontaire, ( le vomis involontaire même en grande quantité ne rompt pas le jeûne )
      – Avoir des rapports charnel
      – Celui qui a fait sortir volontairement des sécrétions

      Remarque :
      Pour la majorité des savants ( sauf l’imam Malik ), tout ce qui rompt le jeûne, doit être fait volontairement, Celui qui a oublié, son jeûne n’est pas rompu.

      Ramadan Moubarak

      • Petite précision : j’ai craché très peu de sang, de couleur rouge très foncé, qui était resté sous un abcès. En fait, après m’avoir examiné en appuyant sur l’abcès avec sa pointe, j’ai craché un peu de rouge foncé une fois seulement.
        Par la suite je continuais de cracher, en insistant, mais plus de sang. Donc cela montre que ça ne saignait pas en continu.
        Bref, comme je disais dans mon message précédent, avant avoir craché un petit peu rouge foncé, j’ai avalé ma salive (sans être sûr à 100% qu’elle contenait du sang).
        En effet, j’aurais dû lui demander un pansement par précaution après qu’il m’ait examiné.
        Peut-on considérer cela comme un manque de vigilance ?
        (en même temps je ne peux pas penser à tout, et je ne pouvais pas le savoir non plus. La perfection n’existe pas.)
        Et je rajoute qu’après avoir craché un peu rouge, j’ai encore avalé ma salive, car le dentiste me parlait, et donc à ce moment je me disais que c’était de toue façon une journée de ramadan à recommencer (par erreur peut-être), sans être sûr d’avoir avalé du sang encore une fois, car en très faible quantité dans le mouchoir, d’autant plus que j’ai craché rouge qu’une fois comme je le disais.
        J’espère être assez clair.
        Mon ramadan de ce jour est-il râté ?
        Pouvez-vous m’éclairer svp ?
        Merci d’avance

  8. Salem a3leykoum,
    Pendant le ramadan, l’imam décompose tarawih en 2 parties : une partie le soir après salât l’icha, et une 2ème partie environ 40 minutes juste avant salât fadjr.
    J’ai du mal à m’endormir entre les 2 séances de tarawih c’est à dire entre 00h30 et 3h00, heure à laquelle il faut se lever pour manger un peu et faire les ablutions pour être à la mosqué à 3h30 (maintenant tarawih c’est à 3h50 puisq’on approche la fin du ramadan et donc salât fadjr a avancé d’une vingtaine de minutes).
    Je me couche donc vers 5h plus ou moins.
    Par conséquent, je suis fatigué le matin, et je me lève vers midi.
    Pourtant je mets le réveil à 9h30, 10h, et je me rendors.
    Mais je ne manque jamais la prière de dohr à la mosquée.
    J’aimerais donc savoir si le fait de dormir le matin annule mon jeûne ?
    Merci d’avance

    • Salam aleykoum wa ramattoulla wa barakatou,

      Dormez tranquille ! Vous occupez la matinée comme vous le souhaitez, même si c’est en dormant.
      Vous ne loupez aucune prière et vous faite même le sohour, alors quoi de mieux que de se reposer dans la matinée. Après la prière du dhor, consacré votre temps à la lecture du coran, car il y a énormément de mérite à la faire, inch Allah

      Voici ce qui annule le jeune :

      Source : Jurisprudence des adorations
      de Cheikh Faysal Mawlaoui

      5 – Ce qui annule le jeûne

      – Tout ce qui passe la gorge (avaler), pierre, bout de bois, tout ce qui nourrit le corps
      – Tout ce qui nourrit le corps sans entrer par la bouche, comme par exemple la perfusion, ( Sauf la perfusion médicament )
      – Le vomis volontaire, ( le vomis involontaire même en grande quantité ne rompt pas le jeûne )
      – Avoir des rapports charnel
      – Celui qui a fait sortir volontairement des sécrétions

      Remarque :
      Pour la majorité des savants ( sauf l’imam Malik ), tout ce qui rompt le jeûne, doit être fait volontairement, Celui qui a oublié, son jeûne n’est pas rompu.

      Ramadan moubarak

  9. Salamalekoum
    Je viens vers vous car je pensais avoir mes règles aujourd’hui je prend la. Pilule et elle arrive tout les 4 semaines le lundi matin. Je n’ai donc pas jeune aujourd’hui mais mes règles ne sont pas venu. Que faire je me sens mal je n’ai pas jeûner pensant les avoir. Merci de me dire la conduite. A suivre merci

  10. Salam aleykoum
    Quand je fais mes ablutions, j’ai peur d’avaler la salive qui est restée sur mes levres en recrachant, donc je m’essuies la bouche avec un mouchoir.
    Je crois qu’il m’est arrivé plusieurs fois d’avaler des résidus de ces mouchoirs qui se sont mélangés à ma salive… Est ce que mon jeune est valable car j’ai fait cela tout le mois ?
    Barak Allahou fik

    • Salam aleykoum wa ramattoulla wa barakatou,

      Avaler sa salive n’annule pas le jeûne, on en avale tout au long de la journée et cela est naturel. Faite tout votre ablution sans craindre de rompre votre jeûne.

      Voici ce qui annule le jeune :

      Source : Jurisprudence des adorations
      de Cheikh Faysal Mawlaoui

      5 – Ce qui annule le jeûne

      – Tout ce qui passe la gorge (avaler), pierre, bout de bois, tout ce qui nourrit le corps
      – Tout ce qui nourrit le corps sans entrer par la bouche, comme par exemple la perfusion, ( Sauf la perfusion médicament )
      – Le vomis volontaire, ( le vomis involontaire même en grande quantité ne rompt pas le jeûne )
      – Avoir des rapports charnel
      – Celui qui a fait sortir volontairement des sécrétions

      Remarque :
      Pour la majorité des savants ( sauf l’imam Malik ), tout ce qui rompt le jeûne, doit être fait volontairement, Celui qui a oublié, son jeûne n’est pas rompu.

      Ramadan moubarak

      Voici ce qui annule le jeune :

      Source : Jurisprudence des adorations
      de Cheikh Faysal Mawlaoui

      5 – Ce qui annule le jeûne

      – Tout ce qui passe la gorge (avaler), pierre, bout de bois, tout ce qui nourrit le corps
      – Tout ce qui nourrit le corps sans entrer par la bouche, comme par exemple la perfusion, ( Sauf la perfusion médicament )
      – Le vomis volontaire, ( le vomis involontaire même en grande quantité ne rompt pas le jeûne )
      – Avoir des rapports charnel
      – Celui qui a fait sortir volontairement des sécrétions

      Remarque :
      Pour la majorité des savants ( sauf l’imam Malik ), tout ce qui rompt le jeûne, doit être fait volontairement, Celui qui a oublié, son jeûne n’est pas rompu.

  11. j ai bu le lait de ma femme sans faire expres;en fait ma femme a tire son lait avec un tire lait et la deposee ds le frigo.en me levant le matin je l ai bu en le prenant pour un jus que l on avait fait la veille (banane,lait,pomme).ma question est que dit l islam sur ce cas là;sachant que si deux enfants ont pris le meme lait d une mere le mariage entre est interdit.chokan

    • Salam aleykoum wa ramattoulla wa barakatou,

      Attention, vous mélangez deux choses très différentes, car deux enfants qui ont été allaité par une même femme, le mariage est effectivement interdit entre eux, et votre cas, qui est completement different, puisque vous n’avez pas l’intention de vous marié avec votre propre enfant !!!!

      Le fait d’avoir bu par erreur, une gorgée du lait de votre femme, ne rompt pas votre mariage.

      Voici l’explication d’une femme qui allaite deux enfant, vous comprendrez que vous ne faite pas partie de cette categorie là :

      Les savants ont donnés 2 conditions pour qu’un enfant sois considéré comme l’enfant de lait d’une femme, la première que l’allaitement est lieu avant les 2 ans de l’enfant et qu’il ait eu au moins 5 succions.

      En expliquant le hadith :

       » L’allaitement entraîne les mêmes interdits que la naissance  »
      ( boukhari)

      Cheikh Otheimine dit :  » Cependant, l’allaitement qui entraîne l’interdiction doit remplir des conditions qui sont :

      Qu’il ait eu au moins 5 succions, si l’enfant n’a tété que 4 fois, la femme qui l’allaite ne devient pas sa mère de lait car Muslim a rapporté que Aicha a dit :

       » Au début, il eu la révélation spécifiant qu’il fallait 10 tétées bien distinctes pour que l’allaitement entraîne l’interdit, puis cela fut abrogé par 5 tétées. A la mort du prophète ( le nombre de succions est resté à cinq)  »

      Que l’allaitement ait lieu avant le sevrage, c’est à dire que toutes les 5 tétées aient lieu avant le sevrage. Si elles ont toutes eu lieu après le sevrage ou certaines d’entre elles, avant et d’autres parés, la femme qui l’allaite ne devient pas sa mère de lait. »

      Cheikh Fawzan explique également la même chose dans Moulakhasse Al-Fiqhiy

      En expliquant le verset :

       » Et les mères, qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs bébés deux ans complets »

      Ibn Kathir dit :  » Par ce verset, Allah oriente les mères à allaiter leurs bébés jusqu’à ce qu’elles complètent la période prescrite, c’est à dire 2 ans. Au terme de cette période, il ne faut plus prendre en compte l’allaitement. Allah dit ( sens du verset) « qui veulent donner un allaitement complet » c’est à dire que l’allaitement qui impose des interdictions quand il a lieu durant les 2 ans prescrit. Si l’enfant est allaité au-delà de cette période, il n’y aura pas d’interdictions. »

      Cependant, Il y a eu une minorité de savant qui ont affirmé que si un adulte tétées le sein d’une femme, hé bien cette femme devenait la mère de lait de cette homme, c’est avis était celui de Aicha mère des croyantes ainsi que d’une minorité de sahabas.

      Donc pour résumé, la femme devient mère de lait d’un enfant lorsque l’allaitement a eu lieu durant les deux premières années de l’enfant et si l’enfant à tétées au moins 5 fois le sein de cette femme durant cette période, donc le cas de Salim était une exception, voila l’avis de la majorité des savants de la sounnah et cet avis est le plus authentique Incha Allah.

      Pour terminer, le fils de lait peut voir sa mère et ses soeurs de lait sans le voile, rester en tête à tête avec elles…..wa lakin un point important l’allaitement n’implique pas les autres droits et devoirs tels que l’héritage, l’obligation des dépenses d’entretien…. voir Moulakhass Al-Fiqhi de vol 2 p 237 de Cheikh Salih Al-Fawzan

      Cheikh Mouhammad Ibn Salih Ibn ’Outheymine
      Cheikh Salih Bin Fawzan Bin ‘Abdillah Al Fawzan
      Imam Al-Hâfidh Abî al-Fadâ Ismâ-îl Ibn ‘Oumar Ibn Kathîr

      ************************************************************************
      Pour dissiper tout vos doutes, je vous invite a visité la mosquée la plus proche pour avoir plus d’explication, inch Allah

      Ramadan Moubarak

  12. Salam a3leykoum,
    J’ai un rendez-vous chez le dentiste très prochainement.
    Si l’on me pique la gencive, pour anesthésier, ou si l’on m’injecte tout autre produit quel qu’il soit, mon jeûne serait-il annulé ?
    Merci d’avance

    • Salam aleykoum wa ramattoulla wa barakatou,

      Le jeûneur qui se fait soigner une dent

      Est-il permis au jeûneur d’aller chez le dentiste ? Mes dents doivent nécessairement être soignées. Que faire si tout en jeûnant le Ramadan je me rends chez le dentiste et absorbe quelque chose inintentionnellement ?

      Louange à Allah

      Cheikh Abd al-Aziz ibn Baz (Puisse Allah lui accorder Sa miséricorde) a été interrogén en ces termes « Si quelqu’un éprouve des maux de dents et va chez le dentiste pour un bain de bouche ou un plombage ou pour se faire extraire une dent, est-ce que cela peut avoir une influence sur son jeûne ? Si le dentiste lui fait une piqûre pour anestésier sa dent, est-ce que cela a une influence sur son jeûne ?

      Voici sa réponse :

      « Ce qui a été dit dans la question n’a aucune incidence sur la validité du jeûne. Bien au contraise, cela est pardonné.

      Il faut toutefois éviter d’avaler une solution curative ou du sang. La piqûre n’a aucune incidence sur le jeûne parce qu’elle n’est pas assimilable au manger et au boire. Le jeûne reste en principe valable et correct ».

      Voici adjwibatoun mouhimma tara’alqrou biarkan al-islam

      Si vous pouvez aller chez le dentiste la nuit, il vaut mieux le faire, Allah le sait mieux.
      Sheikh Muhammed Salih Al-Munajjid

      Ramadan Moubarak

  13. bonjour je suis un jeune homme célibataire qui est un peut accro au sexe j’aimerais savoir si pendant ce moi de jeune je peut avoir de rapport sans etre marié, Et j’aimerais aussi savoir si j’ai eu des éjaculation nuit après avoir fait la grande ablution le matin si mon jeune est toujours valide. merci de votre réponse au plus vite

  14. bonsoir, merci pour votre réponse concernant mon ramadan.
    J’arrive a mieux supporter en ce moment, merci pour vos conseils.
    J’aurais une autre question, ma mère est pratiquante et fait la prière, et elle voudrais savoir si a l’heure du dîner (pendant le ramadan) elle doit d’abord manger puis faire la prière ou faire la prière et par la suite manger ? merci d’avance pour votre reponse.

    • Salam aleykoum wa ramattoulla wa barakatou,

      Voici votre réponse :

      Chapitre 10 Le Adhan

      Sous-chapitre 42
      Lorsque le repas est servi et l’iquama pour la prière est prononcée.
      Ibn Umar commençait par le diner…

      Abu ad-Darda, c’est une marque de fiqh que de satisfaire tout d’abord son besoin afin de se rendre à la prière avec un esprit non préoccupé.

      HADITH 0671

      D’après Aicha, le Prophète dit :

      « Lorsqu’on sert le diner au moment où l’iquama pour la prière est prononcée, commencez par le diner

      Ramadan moubarak

      • Salam aleykoum wa ramattoulla wa barakatou,

        Suivre la sounna pour ressembler le plus possible du Prophete (PBSL), c’est évident que c’est le mieux, mais si le repas est servi, chaud dans les assiettes, la plupart des gens, après avoir cassé leur jeûne, ce presse dans leur prière, pour rejoindre assez vite la table, et c’est là, que réside le problème, car au lieu d’être concentré correctement dans leur prière, ils auront l’esprit préoccupé par le repas qui les attends.

        C’est pour cela que l’hadith du Prophète ( pbsl) fait autorité :

        D’après Aicha, le Prophète dit :
        « Lorsqu’on sert le diner au moment où l’iquama pour la prière est prononcée, commencez par le diner !«

        Par contre, si le repas n’est pas servit, chaud dans les assiettes, les gens du bien meilleur manière.

        Ramadan moubarak

    • Salam aleykoum wa ramattoula wa barakatou,

      Source : Jurisprudence des adorations
      de Cheikh Faysal Mawlaoui

      6 – Règle concernant la rupture du jeûne pendant le Ramadan, et la Fidya ( le rachat )

      Pour la femme en menstrues ou en lochie :
      La rupture est obligatoire et le jeûne lui est interdit, elle rattrape ces jours mais pas ces prières manquées

      – Pour le voyageur ou le malade :
      il est permis de rompre le jeûne puis il rattrape. Il est préférable pour le voyageur de jeûner à condition que son jeûne ne lui fasse pas de mal, si son jeûne lui fait du mal, il est préférable de le rompre.
      Pour rompre le jeûne, il faut une distance de 90 kilomètre et sortir avant le Fajr
      Par contre, si le voyageur réalise un voyage de plusieurs jours et qu’il a décidé de jeûner un de ces jours, mais qu’il s’aperçoit au court de la journée, que cela lui est pénible, il peut rompre son jeûne, ( c’est l’avais de l’ensemble des savants, sauf l’imam Ahmed )

      – Pour la femme enceinte et celle qui allaite, elles ont le même statut que le malade

      ****************************************
      V – Lochies et menstrues

      Les menstrues ont une période de 1 à 15 jours maximum.
      Les lochies ont une période de 0 à 60 jours maximum.

      Hors de ces périodes, on applique l’istihada :

      – Pour les menstrues :
      1er cas : cycle régulier (moyenne de 7 jours): 3 jours après la fin du cycle, elle doit prier, elle refait ces ablutions à chaque prière.
      2ème cas : cycle irrégulier : après 15 jours, elle doit prier, elle refait ces ablutions à chaque prière.

      – Pour les lochies :
      1er cas : lochies après 60 jours, elle doit prier, elle refait ces ablutions à chaque prière.

      Ramadan Moubarak

  15. salam aleykoum , j’aimerai savoir car je suis parano pendant ce ramadan
    est-ce que avaler ses secretions de son nez (volontairement) ainsi que des petits bouts de peaux de lèvres sèches,que j’ai en ce moment ,(volontairement) annule t-il le jeûne ?
    svp je suis parano je regrette ce que j’ai fait

    • Salam aleykoum wa rammattoulla wa barakatou,

      Volontairement ou pas, tout au long de la journée, nous avalons de la salive ou des sécrétions de son nez, et cela ne rompt pas le jeûne.

      En ce qui concerne les bout de peau, j’ai le doute, je vous conseil d’aller à la mosquée la plus proche, ils pourront mieux vous renseigner, inch Allah

      Ramadan moubarak

  16. salam aleykoum voila je veux tellement parfaire mon jeune que j’ai peur et je souffre du waswas et j’ai dès pensées d’ordre enfin vous voyez qui me passe par la tête j’ai tellement peur qu’elle vienne que je pense les provoquer ce matin j’ai eu des images qui me sont passé par la tête et je n’arrivais plus à rien contrôlé mais je ne suis plus sur de rien c’était le matin je venais de me réveillé et j’étais dans un état de semi conscience et j’ai peur d’avoir cassé mon jeune pouvez vous me guider svp baraka’allah ou fikoum

    • Salam aleykoum wa ramattoulla wa barakatou,

      Voici ce qui annule le jeune :

      Source : Jurisprudence des adorations
      de Cheikh Faysal Mawlaoui

      5 – Ce qui annule le jeûne

      – Tout ce qui passe la gorge (avaler), pierre, bout de bois, tout ce qui nourrit le corps
      – Tout ce qui nourrit le corps sans entrer par la bouche, comme par exemple la perfusion, ( Sauf la perfusion médicament )
      – Le vomis volontaire, ( le vomis involontaire même en grande quantité ne rompt pas le jeûne )
      – Avoir des rapports charnel
      – Celui qui a fait sortir volontairement des sécrétions

      Remarque :
      Pour la majorité des savants ( sauf l’imam Malik ), tout ce qui rompt le jeûne, doit être fait volontairement, Celui qui a oublié, son jeûne n’est pas rompu.

      Les images et les rêves ne font pas partie de la liste de ce qui annule le jeûne.
      tout ce qui rompt le jeûne, doit être fait volontairement

      Ramadan Moubarak

  17. Salam a3leykoum,
    1) Le fait d’avaler des petites glaires au fond de la gorge annule-t-il le ramadan ?
    (problème chronique, j’essaye donc de tout recracher au maximum, mais il se pourrait que j’en avale sans faire exprès)
    2) Le fait d’extraire une glaire de ma gorge sans pouvoir la cracher de suite car je suis dans un magasin donc ayant l’intention de l’extraire de ma bouche une fois dehors, puis, une fois cette glaire mélangée à la salive (la bouche donc pleine car la quantité de salive augmente peu à peu, ce qui est très gênant), ravaler une petite partie de ce mélange (sans être sûr d’avoir séparé la glaire de la salive) pour pouvoir parler (dire bonjour à un ami que je croise dans le magasin), annule-t-il mon jeûne ?
    Merci d’avance

    • Salam aleykoum wa ramattoulla wa barakatou,

      Voici ce qui annule le jeune :

      Source : Jurisprudence des adorations
      de Cheikh Faysal Mawlaoui

      5 – Ce qui annule le jeûne

      – Tout ce qui passe la gorge (avaler), pierre, bout de bois, tout ce qui nourrit le corps
      – Tout ce qui nourrit le corps sans entrer par la bouche, comme par exemple la perfusion, ( Sauf la perfusion médicament )
      – Le vomis volontaire, ( le vomis involontaire même en grande quantité ne rompt pas le jeûne )
      – Avoir des rapports charnel
      – Celui qui a fait sortir volontairement des sécrétions

      Remarque :
      Pour la majorité des savants ( sauf l’imam Malik ), tout ce qui rompt le jeûne, doit être fait volontairement, Celui qui a oublié, son jeûne n’est pas rompu.

      Les glair ne represente pas une nourriture, et la salive non plus.

      Ramadan moubarak

    • Salam aleykoum wa ramattoulla wa barakatou,

      voici la réponse tirer de mon court de fiqh :

      Source : Jurisprudence des adorations
      de Cheikh Faysal Mawlaoui

      5 – Ce qui annule le jeûne

      – Tout ce qui passe la gorge (avaler), pierre, bout de bois, tout ce qui nourrit le corps
      – Tout ce qui nourrit le corps sans entrer par la bouche, comme par exemple la perfusion, ( Sauf la perfusion médicament )
      Le vomis volontaire, ( le vomis involontaire même en grande quantité ne rompt pas le jeûne )
      – Avoir des rapports charnel
      – Celui qui a fait sortir volontairement des sécrétions

      Remarque :
      Pour la majorité des savants ( sauf l’imam Malik ), tout ce qui rompt le jeûne, doit être fait volontairement, Celui qui a oublié, son jeûne n’est pas rompu.

      Il a été rapporté par Abou Horayrah, qu’Allah soit satisfait de lui, que le Prophète (Salla Allahou ‘Alaihi wa Sallam) a dit :
      « Celui qui vomit involontairement n’a pas à rattraper son jour de jeûne, à la différence de celui qui vomit volontairement.»[Abou Daawoud, Ahmad, Ibn Djaaroud (Ibn Khozaymah , Ibn Hibbaan, Al-Haakim : Sahih)]

      En bref, Votre journée est perdu et vous devrez la rattraper.

      Ramadan moubarak

  18. Salam alikoum,
    Etant donné que j’ai la peau un peu sèche, je mets parfois de l’huile d’argan naturelle made in bled sur mon visage après salât fadjr, avant de me rendormir.
    Outre mon front, mes joues, il me semble en avoir mis aussi un peu sur mes lèvres, et il se pourrait qu’une fois au lit, en voulant les humidifier avec ma langue, un résidu d’huile soit entré dans ma bouche, et donc une fois mélangé à la salive que je suis forcé d’avaler, soit tombé dans mon estomac (en quantité très très infime, bien sûr).
    Mais le pire, c’est que j’ai un doute, car je ne me rappelle plus si j’ai vraiment passé de l’huile sur mes lèvres. Je me dis que logiquement non.
    Mais hors ramadan je le fais, donc j’en ai peut-être mis par habitude, sans faire attention.
    Bref, ça m’agace, je veux tellement bien faire que parfois j’ai l’impression de devenir parano.
    Si tel était le cas, mon ramadan serait-il annulé ?
    Que dois-je penser ?
    Merci pour votre réponse

    • Salam aleykoum wa ramattoulla wa barakatou,

      Voici un extrait du court de jurisprudence ( fiqh al ibadate ), et votre réponse est en gras :

      5 – Ce qui annule le jeûne

      – Tout ce qui passe la gorge (avaler), pierre, bout de bois, tout ce qui nourrit le corps
      – Tout ce qui nourrit le corps sans entrer par la bouche, comme par exemple la perfusion, ( Sauf la perfusion médicament )
      – Le vomis volontaire, ( le vomis involontaire même en grande quantité ne rompt pas le jeûne )
      – Avoir des rapports charnel
      – Celui qui a fait sortir volontairement des sécrétions

      Remarque :
      Pour la majorité des savants ( sauf l’imam Malik ), tout ce qui rompt le jeûne, doit être fait volontairement, Celui qui a oublié, son jeûne n’est pas rompu.

      Source : Jurisprudence des adorations
      de Cheikh Faysal Mawlaoui

      Donc, l’infime goutte, si on peu appeler cela une goutte, ne rompt pas votre jeûne car vous n’avez pas fait cela volontairement. Poursuivez votre jeûne en toute tranquillité.

      Ramadan Moubarak

    • Salam aleykoum wa ramattoulla wa barakatou,

      Une règle de fiqh al ibada (jurisprudence) en ce qui concerne ce qui annule le jeûne est la suivante :

      Ce qui annule le jeune :
      – Le vomis volontaire, ( le vomis involontaire même en grande quantité, ne rompt pas le jeûne)

      Remarque : Pour la majorité des savants ( sauf l’imam Malik ), tout ce qui rompt le jeûne doit être fait volontairement. Celui qui a oublié, son jeûne n’est pas romput.

      Ramadan moubarak

  19. Salam, une journée de travail dans le transport de personnes de 7h du matin à 20 h avec quelques pauses de courtes durées dans la chaleur sans clim etc avec au bout d une journée une moyenne de 200 km parcouru… Ceci permet il de s abstenir du ramadan par précaution et rattraper ou non? Merci

    • Salam aleykoum wa ramattoulla wa barakattou,

      Les règle de fiqh al ibada (jurisprudence) en ce qui concerne le jeûne de voyageur sont les suivantes :

      Règle concernant la rupture du jeûne pendant le mois de ramadan

      – Pour le voyageur ou le malade , il est permis de rompre le jeûne puis il le rattrapera. il est préférable au voyageur de jeûner à condition que son jeûne ne lui fasse pas de mal, si son jeûne lui fait du mal, il est préférable de le rompre.
      Pour que le voyageur puisse rompre son jeûne, il faut une distance d’un peu près 90 kilomètre et surtout, il faut qu’il soit partie en voyage avant le fajr

      De ce fait, vous n’entrez pas dans le cadre du voyageur car vous partez longtemps après le fajr.

      Je vous invite a vérifier auprès de la mosquée la plus proche de chez vous, si une fatwa correspondant a votre situation existe.

      Ramadan Moubarak

    • Source : http://www.maison-islam.com/articles/?p=88

      La masturbation est-elle autorisée en islam ?

      Question :

      Mon frère, je voudrais savoir quelle est la position de notre religion au sujet de la masturbation.

      Réponse :

      Pour l’islam, la sexualité et tout ce qui y a trait fait partie de la nature humaine, et il n’y a pas de tabou lié à ce sujet. Par contre il y a en islam, au sujet de la façon de vivre la sexualité comme au sujet de la façon de vivre toute chose, des limites à respecter.

      Pour l’islam, l’instinct sexuel ne doit pas être refoulé et considéré comme en soi une mauvaise chose. Mais il ne doit pas non plus être flatté sans cesse. Il doit être orienté. C’est pourquoi les sources musulmanes (Coran et Hadîths) enseignent que le cadre matrimonial est le seul cadre autorisé pour vivre sa sexualité (voir Coran 23/5-6). L’avantage de cette mesure, c’est que l’instinct sexuel est de la sorte orienté et sert de levier à la fondation de familles. Un des objectifs d’un jeune musulman devrait donc être de chercher à gagner sa vie honnêtement pour pouvoir fonder un foyer.

      Quant à celui qui ne le peut pas, un autre verset s’adresse à lui en ces termes : « Et que ceux qui n’ont pas de quoi se marier cherchent à rester chastes jusqu’à ce que Dieu les enrichisse par Sa Grâce » (Coran 24/33). Car « ceux qui cherchent [la satisfaction de l’instinct sexuel] au-delà de cela [le cadre matrimonial], eux sont ceux qui dépassent » (Coran 23/7). Or, la masturbation relève justement de ce qui est « au-delà du cadre permis » par les sources musulmanes, et, en tant que telle, est interdite.

      Au cas où un jeune homme n’a pas les moyens de se marier et ressent une très forte poussée de l’instinct, le Prophète Muhammad (sur lui la paix) lui a enseigné de faire des jeûnes (rapporté par al-Bukhârî). Un tel jeune homme devrait également s’occuper à des activités permises (sport autorisé, art autorisé, etc.), qui lui permettraient de penser à autre chose (cela sans pour autant faire de refoulement psychologique, car si l’instinct sexuel doit se vivre dans l’intimité et avec pudeur, il n’en est pas moins quelque chose de naturel dont il ne faut pas avoir honte de l’existence en soi). Cela devrait lui permettre de « rester chaste jusqu’à ce que Dieu l’enrichisse par Sa Grâce », comme énoncé dans le verset mentionné plus haut.

      Malgré tout cela, il peut arriver qu’un jeune homme ressente une poussée de l’instinct telle qu’il « n’en puisse plus » et qu’il craigne de tomber dans la fornication (az-zinâ, relation sexuelle hors du cadre permis). Dans ce cas et en dernier recours, face à deux maux (la fornication et la masturbation), certains ulémas musulmans sont d’avis qu’il peut être amené à avoir recours au moindre mal (cf. Al-halâl wal-harâm, al-Qardhâwî, p. 153, et aussi Majmû’ ul-fatâwâ 34/230), et ce seulement s’il y a risque réel pour lui de tomber dans la fornication. C’est ce qui est connu en droit musulman comme « akhaffu-dh-dhararayn » (le moins grave de deux maux). Soulignons-le : cela reste quelque chose du dernier recours uniquement, et seulement si le jeune n’a vraiment pas les moyens de fonder un foyer et qu’il craint vraiment de tomber dans un mal plus grave.

      La question qui se pose ici est : pratiqué dans ce cas du dernier recours, l’acte de masturbation reste-t-il quand même interdit, ou bien, à cause de la nécessité existante, devient-il alors autorisé ? Ibn Taymiyya (Majmû’ ul-fatâwâ 34/230) a rapporté à ce sujet les deux avis existant chez les ulémas :

      – l’avis disant que cela reste quand même un acte interdit mais que l’on n’y aura recours que pour ne pas tomber dans un mal plus grand ; cet avis signifie qu’il faudra demander pardon à Dieu. [Il faut veiller cependant à ne pas faire ici non plus de refoulement psychologique. Le meilleur moyen d’éviter un tel refoulement est justement de s’en ouvrir à Dieu et de Lui en parler longuement. Car c’est bien à partir des Paroles de Dieu et de celles de Son Messager que les savants musulmans ont extrait les principes et les règles détaillées du droit musulman. Pourquoi, donc, ne pas en parler à Dieu ? C’est Lui qui sait, c’est Lui qui pardonne – Il est Miséricordieux – pour ce qui relève des devoirs qu’on a envers Lui, et non pas les hommes (il n’y a pas de confession à des hommes en islam).] ;

      – l’avis disant que dans ce cas uniquement cet acte devient permis ; cet avis signifie – c’est évident – que l’on n’aura pas fait là quelque chose d’interdit. [Cependant, dans ce cas, où un jeune ne verrait pas d’autre possibilité que ce recours, il devrait rester discret sur ses pratiques, sans faire pour autant un refoulement psychologique.]

      Le savant hanafite Ibn Abidiîn ash-Shâmî a relaté l’avis selon lequel « il est à espérer qu’il n’y aura pas de péché » si quelqu’un le fait parce qu’il subit une forte poussée de l’instinct » (cf. Radd ul-muhtâr 3/371).

      Wallâhu A’lam (Dieu sait mieux).

      Seconde question :

      Vous avez répondu à cette question à propos de cette pratique sexuelle chez les hommes. Je voudrais savoir ce qu’il en est chez les femmes. Est-ce que les avis juridiques sont pareils pour l’homme et la femme ou y a-t-il une différence ? Merci.

      Réponse :

      Nous aimerions tout d’abord souligner que tout au long de cet article, il n’a pas été développé l’idée qu’au regard de l’islam, la masturbation serait une « pratique sexuelle » parmi tant d’autres ; il a été au contraire dit que, au regard des avis de ulémas – avis fondés sur les sources musulmanes – il s’agit en temps normal de quelque chose d’interdit ; et qu’en cas de dernier recours, il y a divergence d’avis quant au fait de savoir si cela reste quand même interdit ou si cela est permis à cause de la nécessité.

      Cela étant rappelé, nous n’avons pas trouvé d’avis faisant la distinction entre l’homme et la femme à ce sujet. Les mêmes règles s’appliquent apparemment à la femme comme à l’homme à ce propos. Wallâhu A’lam (Dieu sait mieux). Simplement, si, souvent, ce sont des hommes qui posent cette question et que la réponse leur est donnée à eux, c’est parce que la testostérone, hormone du désir, est beaucoup plus présente chez l’homme que chez la femme. Voici ce qu’on peut lire à ce sujet : « Sous son influence, 91 % des garçons ont recours à la masturbation. Le taux de testostérone est 20 fois moins élevé chez les filles, ce qui explique que moins de 50 % d’entre elles s’adonnent à cette pratique » (Ca m’intéresse, juillet 1997, p. 58).

      Wallâhu A’lam (Dieu sait mieux).

  20. As salam aleykoum wa rahamatoullahi wa barakatouh
    Merci pour votre article.
    Il y a deux an maintenant je suis tombée malade des reins, jusqu’à présent malgré tout les examens fait, les médecins ne savent pas encore ce que j’ai.
    Les deux ramadan derniers je n’est fait que quelques jours, cela était trop difficile pour moi, et je devais m’hydrater le plus possible.
    cet année j’ai essayé de le faire et jusqu’à présent j’ai réussi à tenir.
    Seulement c’est très fatiguant (je dort beaucoup), et douloureux par moment (j’ai des moment de crise et de rémission).
    Mon mari m’a déconseillé de le faire mais je n’est pas voulue l’écouter.
    Le médecin m’a dit de bien m’hydrater, et d’éviter le ramadan c’est vrai, mais il n’est pas musulmans, et ne comprend pas l’importance de ce mois béni.
    Comme je ne sais pas ce dont je souffre, je n’ai pas de raison valable d’arrêter mon jeune.
    Seulement par moment c’est tellement pénible que j’ai des intentions d’arrêter et d’aller boire. Mais je me reprend en main et tient le coup pour finir mes journées.

    Mais est-ce que c’est intention d’arrêter pour boire invalide mon jeûne?
    Car je lis dans votre article ceci:

    « Si le jeûneur à la ferme intention de rompre le jeûne pendant la journée mais ne consomme rien, son jeûne est-il toujours valide ?

    Les actes ne valent que selon les intentions qui les animent, ainsi s’il change d’intention en décidant d’interrompre son jeûne, le jeûne s’invalide.
    S’il envisage de ne pas jeûner le lendemain (sans raison valable), il doit renouveler l’intention de jeûner avant l’aube du lendemain. »
    Merci de m’avoir lu.
    Qu’Allah vous récompense, Amine.
    As salam aleykoum wa rahamatoullahi wa barakatouh.

    • Salam aleykoum wa ramattoulla wa barakatou,

      il est important de respecter la jurisprudence dans notre religion, et les questions-réponses affiché sur le site font partie du fiqh al ibada.

      Voici l’introduction du cours de fiqh que je suis à la mosquée, avec un enseignant venu de la célèbre école de chateauchinon :
      ——————————————————————-
      XII – Les règles du jeûne

      1 – définition en arabe : se priver

      Se priver de tout ce qui annule le jeûne avec une intention d’adoration, du lever jusqu’au coucher du soleil

      2 – Condition pour que le jeûne soit obligatoire

      – être musulman
      – être en état de puberté
      – avoir la raison
      avoir la capacité physique de jeûner

      3 – Condition pour que le jeûne soit valable

      – être musulman
      – avoir la distinction du fait de ne pas manger et de jeûner pour Allah
      – ne pas avoir les menstrues ou les lochies
      – ( pour le jeûne surérogatoire ) ne pas jeûner les jours interdits, comme par exemple l’aid al fitr ou l’aid al adha.

      4 – Les obligations du jeûne

      avoir l’intention ( nia )
      – se priver de tout ce qui annule le jeûne jusqu’au soir ( salat maghreb )
      ——————————————————————-

      En lisant cette introduction du cours de fiqh, vous aurez compris que vous êtes obliger d’avoir la capacité physique et surtout l’intention, pour faire le jeûne. Le fait d’avoir l’intention d’arrêter le jeûne rompt le jeune.

      Est-ce que toute sorte de maladie dispense du jeûne ?

      Il y a plusieurs sortes de maladies :
      – Si la maladie est légère et ne rend pas le jeûne insupportable, le malade doit impérativement jeûner et ne peut être dispensé du jeûne.
      – S’il s’agit d’une maladie passagère qui rend le jeûne pénible, après consultation d’un médecin de confiance. Le malade ne jeûne pas et récupère les jours manqués au terme du Ramadan à n’importe quel moment de l’année avant le prochain Ramadan.
      S’il s’agit d’une maladie chronique et incurable et si le jeûne est préjudiciable, à même d’accentuer la maladie, alors le malade doit interrompre le jeûne ou ne pas jeûner et devra compenser en offrant à un pauvre un repas moyen pour chaque jour manqué.

      Votre médecin n’est pas musulman mais il est médecin, il y a fait les études qui vont avec la fonction qu’il occupe, donc, s’il vous interdit de jeûner pour raison de santé et vous demande de vous hydrater à cause de votre maladie des reins, vous devez l’écouter.

      J’ajoute que votre corp ne vous appartient pas, il n’est qu’un dépot pour vous de la part d’Allah, vous en êtes responsable, vous devez en prendre soin, et vous serez juger le jour de votre mort, sur ce que vous avez fait subir a votre corps.

      J’ajoute ceci qui correspond a votre situation physique :
      Quel est le statut de la personne âgée qui n’est plus en mesure de jeûner ?
      Elle doit compenser en nourrissant un pauvre pour chaque jour du Ramadan en offrant un repas moyen.

      En bref, votre mari a tout aussi raison que votre médecin, de vous demandez de ne pas jeuner.

      Si un doute persiste, je vous demande d’aller à la mosquée la plus proche et de parler à l’imam, en lui expliquant bien votre situtation.

      J’espère avoir bien répondu, inch Allah, Ramadan moubarak

      • As salam aleykoum wa rahamatoullahi wa barakatouh
        Merci pour votre message. J’ai bien compris ce que vous dites, vous avez raison, mais c’est toujours difficile de se dire que l’on ne doit pas le faire,j’ai l’impression de pêcher, c’est pour cela que j’ai voulu le faire.
        Je me suis dit que tant que j’arrivais à tenir c’est que cela n’était pas grave, mais comme me l’a dit mon mari, on ne sait pas encore ce que j’ai et donc cela pourrait très bien aggraver la maladie sans que je m’en rend compte.
        Néanmoins est-ce que cela veut dire que mes jours que je viens de faire ne sont pas valide à cause du fait que je me suis dit par moment que je devrais boire?
        Merci de m’avoir lu.
        Très bon ramadan à vous.
        As salam aleykoum wa rahamatoullahi wa barakatouh.

  21. Bonjour, je suis une jeune fille de 17 ans, je ne fais pas la priere mais je fais le ramadan depuis toute petite quand meme. Cette année je reste chez moi sur paris et le ramadan est vraiment difficile surtout avec la chaleur et le fait de manger tres tard (22h). Et c’est vrai que depuis le debut, j’ai bcp de difficulté surtout vers le debut d’apres midi ou je me sens tres faible, j’ai sois tres faim donc mal de ventre juste horrible soit tres soif et avec cette chaleur c’est inssuportable. Pour autant j’ai fais les 6 jours depuis le debut sans jamais casser mais je voudrais savoir si je ne me sens vraiment pas bien, puis je le casser et le rattraper par la suite ?
    Merci d’avance pour votre reponse. Bon ramadan a tous.

    • Salam aleykoum wa ramattoulla wa barakatou,

      Vu votre age, vous êtes obligé d’effectuer le ramadan. Cette sensation de fatigue, la grande partie des gens la ressente, c’est tout a fait normal.

      Casser votre ramadan, c’est une chose très grave, et qui à de grave conséquence si vous le casser pour une raison pas valable.

      Je vous conseil de finir votre 6ème jour, en essayant de vous mettre dans un endroit bien frais, prenez même une bonne douche pour vous rafraichir, vous verrez que cela fait un grand bien.

      Je vous invite a revoir votre alimentation de ramadan, car c’est très important de bien boire et de bien manger. Il faut boire au moins 2,5 litre d’eau pendant la nuit, c’est du dire, a partir de la rupture du jeune jusqu’au imsak, car cela hydrate votre corp et diminue vraiment cette sensation de fatigue.

      Eviter les chose grasse, il faut absolument manger équilibrer ; yaourt, legume, fruit, viande, poisson.

      Vous verrez que demain vous attaquerrer le 7eme jours plus facilement.
      Je vous rappel qu’il est important de se lever le matin pour manger, le souhour est très important, car on ne jeune pas en mangeant d’un soir a l’autre sans consommer quelque chose le matin avant le fajr.

      Voici un lien pour découvrir comment faire facilement la prière :
      Comment faire la prière de tout les jours ?

      Voici un des derniers article parue sur le site, il est très utile :
      Comment bien s’hydrater pendant le ramadan
      Une fois encore, le mois de ramadan s’est installé durant la saison la plus chaude de l’hémisphère nord. Il est donc important de bien s’hydrater au cours de la rupture du jeûne car les journées sont plus longues et plus chaudes en été.
      L’eau : primordial pour l’hydratation
      L’eau permet une hydratation du corps et la diminution de sensation de fatigue, c’est pour cela qu’elle joue un rôle primordial et notamment pendant ce mois.
      Le mieux serait alors d’en absorber en quantité suffisante entre le ftour (rupture du jeûne) et le shour soit près de 2,5 litres d’eau. D’ailleurs, pour réactiver l’organisme sans l’agresser, le mieux serait de rompre le jeûne en buvant de l’eau ou une boisson chaude (tisane, thé). Les liquides réhydratent le corps et le remettent en forme plus rapidement. La sensation de faim va alors baisser et c’est à ce moment précis que vous pourrez passer à table et enchaîner avec une soupe aux légumes, des dattes ou des figues sèches.
      Revoir son alimentation
      Il importe de privilégier l’eau aux sodas ou jus, tout en ayant une alimentation équilibrée avec des produits de chaque groupe alimentaire : légumes, fruits, viandes ( poisson non gras : 3 à 4 fois par semaine ; Poulet ou dinde : 1 à 2 fois par semaine). Il faut également consommer du pain complet, des céréales complètes et des produits laitiers allégés en matières grasses. Les diététiciens conseillent aussi d’opter pour des aliments aqueux comme les concombres, les endives, les pastèques, les melons ou les pamplemousses.
      Mieux s’hydrater et s’alimenter en période de jeûne permet à notre organisme de brûler les graisses qu’il n’a pu éliminer autrement, comme il est question des réserves inutiles qui encombrent notre corps.

  22. sallam alaikoum ,

    je suis hypertendu , je prends mon medicament a 3h30 au moment du shour, alors aujourd’hui je me suis pas reveiller a 3h30, j’ai pris mon medicament a 5h30 apres l’heure du shour , es ce que je doit jeuner juste une journnée ou bien 60 jours.

    merci

    • Salam aleykoum wa ramatoulla wa barakatou,

      Selon le texte suivant vous avez agit correctement et n’aurez donc, qu’une journée a rattraper :
      « Selon le Coran et les Hadiths du Prophète, l’impératif du jeûne n’est pas obligatoire dès qu’il met en danger la santé de l’individu »

      Santé Ramadan : Hypertension et jeûne
      Source : http://www.maghress.com/fr/aujourdhui/26354
      Belkacem AMENZOU Publié dans Aujourd’hui le Maroc le 21 – 11 – 2002

      Le jeûne des individus ayant une hypertension instable pourrait provoquer le déséquilibre tensionnel ou une complication à type d’accident cardiaque ou cérébral. La surveillance de chaque hypertendu au cours du jeûne s’avère donc nécessaire. Selon le Coran et les Hadiths du Prophète, l’impératif du jeûne n’est pas obligatoire dès qu’il met en danger la santé de l’individu. Cependant, certains patients s’obstinent à jeûner. Et c’est le rôle des médecins d’informer leurs patients, dans le cas d’une hypertension instable, sur les différents risques survenant lors de la pratique du jeûne.
      Le mauvais équilibre tensionnel et la peur d’une complication à type d’accident cardiaque ou cérébral sont les arguments avancés dans ce cas, par les spécialistes en la matière. Et d’ajouter que certaines précautions doivent aussi être prises afin de ne pas aggraver la situation tensionnelle du malade. Ainsi, indiquent-ils, il faut surveiller le régime alimentaire et en particulier l’apport en sel, diminuer les situations stressantes et vérifier sa pression artérielle de façon quotidienne. Le médecin pourra conseiller à son patient les moyens thérapeutiques connus et qui sont compatibles avec le jeûne. Il pourra également modifier les horaires de prise médicamenteuse dans la mesure du possible.
      Le patient doit être conscient des différents effets secondaires que peut lui provoquer le jeûne et être en contact permanent avec son médecin traitant. En cas de pathologies telles que l’HTA ou de thérapeutiques par anticoagulants, quelles sont les effets du jeûne? Et surtout quelles sont les conséquences d’un changement de prise médicamenteuse?
      Une enquête avait été menée, auprès d’un échantillon de 64 patients hypertendus. Dans ce groupe, les chercheurs ont constaté que 61 % des médecins ne se prononçaient pas et laissaient le choix à la discrétion du malade, 11 % interdisaient le jeûne à leurs patients. Les patients ne suivaient pas les indications médicales, puisque 1.8 % seulement ne jeûnaient pas. Certains symptômes ont été décrits notamment l’essoufflement, la dyspnée, les céphalées, les vertiges, etc. Ces symptômes ne sont pas obligatoirement en relation causale avec l’hypertension artérielle. Ils peuvent être liés directement au jeûne et à ses conséquences sur le corps humain.
      Une autre étude effectuée en 1994 sur les variations tensionnelles au cours du mois de Ramadan a montré qu’il n’y avait aucune différence significative entre les deux périodes, avant et pendant le mois du Ramadan, en ce qui concerne la pression artérielle systolique et diastolique aussi bien pour la pression artérielle de 24 heures, diurne et nocturne. Cependant les chercheurs suggèrent que même s’il n’y a pas de modifications, l’analyse individuelle des courbes montre des variations à la hausse ou à la baisse de la pression artérielle. La surveillance de chaque hypertendu au cours du jeûne s’avère donc nécessaire.

  23. on dit souvent que si pendant le ramadan on faisais par exemple 25 jour de jeune tu est obligée de faire minimum pour le prochain ramadan 25 et pas moins et si tu avais fais les 30 jour alors tu es marié au jeune comme on le dit en langue Dioula.

  24. salamohalaikom

    je voudrais vous posez une question, j’ai dû passer des examens médicaux, injections, produits radioactifs pour voir le fonctionnement de mes reins, j’ai le syndrome dinjonction, c’est une maloforamtion du rein je suis née avec mais il vient de mettre diagnostiqué suite à des douleurs chroniques depuis ma grossesse, j’ai passée ces examens en vu d’une opération, j’ai pas pu attendre que le ramadan termine pour passer les examens car mon mari est en congé et je souhaite me faire opéréer pendant qu’il est à la maison pour garder les petits.
    Bref, je pensais que le fait d’injecter un produit annulé mon jeun, donc j’avais l’intention de ne pas manger et de le refaire après, mais durant la journée j’ai dû boire beaucoup d’eau pour éliminé le produit radioactif, mais en plus d’avoir bu je me sentais mal et j’ai mangé en pensant que tout les cas mon jeune n’était plus valable a cause de l’injection, et maintenant j’éprouve de gros remords et je me dis que j’ai mangé hors que j’ai pas de « vrai » maladie je veux dire traitement médical qu quotidient, je sais pas si je dois juste le rattraper ou jeuner deux mois consécutifs? merci de me répondre car j’ai une énorme boule au coeur en pensant avoir commis une grosse faute merci de votre compréhension.
    salamohalaikom

    • Salam aleykoum wa ramattoula wa barakatou,

      Pour tout problème de santé et d’ordre médical, divers et varié,
      Consulter ce site : http://www.santeramadan.fr/

      Voici l’’énumération d’’un certain nombre de choses utilisées dans le domaine médical assortie de l’’explication de ce qui peut provoquer la rupture du jeûne et ce qui ne le provoque pas. Il s’agit là d’’un résumé de recherches juridiques présentées à l’’Académie Islamique de Jurisprudence lors de certaines de ses sessions, et au sujet desquelles elle avait retenu ce qui suit :

      Premièrement, les choses suivantes ne sont pas considérées comme des facteurs de rupture du jeûne :

      1. Les collyres, les gouttes destinées à l’oreille, le bain de l’oreille, les gouttes nasales et la pompe pour dégager les voies nasales, à condition de ne rien avaler.

      2. Les comprimés à placer sous la langue pour soigner l’angine de poitrine et d’autres (affections) à condition de ne rien avaler.

      3. Les suppositoires introduits dans l’anus, les sondes vaginales ou le doigt en vue d’un examen médical

      4. Introduction d’’une endoscope, d’’un dispositif intra utérin ou d’’autres instruments dans l’utérus.

      5. Ce qui est introduit dans l’’organe génital masculin ou féminin tel qu’’une fibre très fine, une sonde ou une matière impulsée au laser ou un médicament ou une solution destinée au nettoyage de la vessie.

      6. Le limage, l’extraction d’une dent, le nettoyage des dents, l’usage de cure-dents ou de brosse à dent, à condition de ne rien avaler.

      7. Le rinçage de la bouche, le gargarisme, l’usage d’un pulvérisateur pour soigner une affection buccale localisée, à condition de ne rien avaler.

      8. Les piqûres curatives ou musculaires ou intramusculaires à l’’exception des liquides et des injections nutritives.

      9. L’oxygène

      10. Les gaz anesthésiants à moins que des solutions liquides nutritives ne soient utilisées.

      11. Les substances absorbées par le corps telles que les crèmes, les pommades et les autocollants imbus de matières chimiques curatives appliquées à la peau.

      12. Introduction d’’une fibre fine dans les veines pour la radiographie ou le traitement des vaisseaux sanguins ou d’autres organes

      13. Introduction d’’une sonde à travers le mur du ventre pour examiner les entrailles ou y effectuer une opération chirurgicale.

      14. Effectuer des prélèvements sur le foie ou d’’autres organes, à condition que cette intervention ne soit pas assortie de l’’injection de solutions.

      15. L’’usage de la sonde optique non accompagné de l’’introduction de solutions ou d’’autres matières

      16. L’’introduction d’’un instrument ou d’’une matière curative dans le cerveau ou la moelle épinière

      17. Le vomissement involontaire non le cas contraire.

      Deuxièmement, il convient que le médecin musulman conseille au malade d’attendre la rupture du jeûne pour effectuer ceux parmi les interventions susmentionnées dont le report ne lui porte aucun préjudice (afin de ne pas invalider son jeûne).

      L’’Académie Islamique de Jurisprudence, p. 213.
      http://www.sajidine.com

  25. svp , dans quelques jours j’ai une presentation ,alors j’ai prevus de manger une medicament anti stress et nervosité ; alors si je mange juste le medicament et bien sur avec un peu d’eau .mon jour sera tjr compté ou ? ou j doi le repeter apres le ramadan?

    • Salam aleykoum wa ramatoulla wa barakatou,

      Ce médicament peut sans doute être pris le matin, lors du repas avant la prière du Fajr, ainsi vous ne rompez pas volontairement votre jeûne et vous ne commettrez pas un grave pêcher qui vous obligerait a rattraper 60 jours de jeûne…

      Cas de rupture volontaire
      Celui qui rompt le Jeûne volontairement sans aucun motif religieux valable (rupture d’un jour, rapport intime…) ou celui qui fait une interprétation non logique et non justifiée pour rompre le jeune, doit rattraper (jeûner plus tard) les jours concernés et réparer pour chaque jour non jeûné, cette infraction selon un des trois moyens suivants : il devra libérer un captif musulman, s’il ne le peut pas, il devra jeûner deux mois successifs ou s’il ne peut pas jeûner ces deux mois, il devra nourrir 60 pauvres ou leur payer en argent l’équivalent de la nourriture prescrite: c’est ce qu’on appelle l’expiation (al-kaffâra) : les malikites préfèrent la nourriture pour l’expiation.

      La valeur de cette kaffâra (expiation)
      Pour la valeur de cette kaffâra(expiation): il s’agit de nourrir chaque pauvre (parmi les 60) pour chaque jour concerné avec un Mudd (1/4 de Sâ’) (environ 600 grammes) de la nourriture majoritaire du pays (blé, orge; maïs..); certains savants (surtout hanafites) ont autorisé de donner la valeur en argent : c’est à dire: si on essaie de faire l’équivalent en monnaie du Mudd: pas moins d’environ 1.5 Euro pour chaque pauvre par jour (estimation 2007)…Mais chez les hanafites il s’agit de deux déjeuners ou deux dîners pour chaque pauvre (parmi les 60) par jour…
      Il est permis suivant l’école de jurisprudence Hanafite (Abou Hannifa) d’accomplir la valeur de zakat-el-Fitr en espèce. C’est l’avis aussi de Omar Ibn Abdelaziz le cinquième calife des musulmans et Al-hassan Al-Basri (un grand savant des tabi’ines connu par son savoir et sa piété), d’At-thawrî et tant d’autres. Et donc par analogie [la Fidya et la kaffâra peuvent ainsi être données en argent c’est plus utile pour le pauvre et cela correspond mieux au contexte de l’Europe.

  26. Salam wa aamikoum mes frere et soeur muslim j’aimerai
    Avoir une réponse a ma question
    Alor voila je suis marier depuis octobre dernier et ceci di que c la première foi
    Que je jeune avec mon mari le probleme c que je suis trés strik avec la religion mai lui non car il me force a coucher avec lui alors qu’on jeune et après qu’il ai fait se qu’il a envie il mange car pour lui c normal car le rapport a fait que son jeune n’est plus valide et j’ai l’impression qu’il le fait rien que pour rompre après et svp aider moi je ne sais plus quoi faire il meme violer parcke je ne voulais pas le faire que doije faire j’ai juste envi de me barrer pour enfin faire le ramadhan transuil ke me sens sale

    Pays: France
    Région: Midi-Pyrenees
    Ville: Saint-lys
    latitude: 43.5113
    longitude: 1.1756
    Host: lys31-1-78-224-63-198.fbx.proxad.net
    IP: 78.224.63.198

  27. Salam alikoum,

    J’aimerai avoir une précision quant a cela « De même que l’éjaculation provoquée par les préliminaires amoureux, par le touché, la bise, le regard ou les pensées érotiques. Il faut alors rattraper ce jour et s’acquitter de l’acte expiatoire. »

    Mon probleme c’est que j’ai eu des pensées érotique a mon reveil avec erection mais je n’ai pas eu d’éjaculation ( pas d’orgasme non plus) c’est apres les ablutions , jai remarqué qu’il y avait semblerai til une goutte de sperme qui soit sortit apres ,

    Est ce que mon jeune est invalide? si oui si je doit rattraper ce jour , et ce que je suis obliger de m’acquiter d’un acte expiatoire sachant que je n’ai pas eu « d’orgasme » qui m’aurait prévenu de cela, et ni l’attentiton d’en avoir

    Merci bien.

    • Salam aleykoum wa ramatoula wa barakatou,

      – Quelle est la position de l’Islam sur la masturbation génitale ?

      En Islam, le corps humain, ainsi que toutes les facultés qui ont été données à l’homme sont considérées comme des dépôts de la part d’Allah Razza wa jal. Quiconque utilise un organe de son corps ou une de ses facultés d’une façon contraire à celle permise et voulue par Allah Razza wa jal se montre ainsi coupable de trahison par rapport au dépôt qui lui a été confié.

      A partir de là, il faut savoir que l’appareil génital, masculin et féminin, a été placé chez l’être humain dans un but bien précis : celui de perpétuer l’espèce humaine et d’en jouir entre époux après mariage dans le licite. Toute utilisation qui irait à l’encontre de ce but ultime est donc condamnée en Islam.

      C’est pour cette raison que la sodomie est interdite et c’est aussi pour cette raison que la masturbation est, comme le disent les Savants, interdite.

      La majorité des Savants musulmans et les Imams des 4 écoles juridiques considèrent que le fait de se masturber est interdit. Car cela consiste à « chercher au-delà des limites » fixées par la religion. Celui qui s’y adonne est donc un transgresseur, en vertu du verset coranique suivant : { Bienheureux sont certes les croyants, ceux qui sont humbles dans leur prière, qui se détournent des futilités, qui s’acquittent de la Zakât, et qui préservent leurs sexes (de tout rapport), si ce n’est qu’avec leurs épouses ou les esclaves qu’ils possèdent, car là vraiment, on ne peut les blâmer ; alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs } [Sourate 23 – Versets 1 à 7]

    • Salam aleykoum wa ramatoulla wa barakatou,

      Je commencerais par se message qui me semble très important :
      Pour tout problème de santé et d’ordre médical, divers et varié,
      Consulter ce site : http://www.santeramadan.fr/

      Ensuite, pour certain frères et soeurs qui doivent prendrent des médicaments, certain remplace midi pas minuit, pour pouvoir jeuner la journée. Mais, pour cela, demander toujours l’avis de votre médecin.

      Pour commencer, rechercher votre réponse sur http:
      //www.santeramadan.fr/

      Ramadan Moubarak

    • salame ahleykoume moi je prie tt seul chez moi je n’arive pas a allee priez a la mosquee apart de temps en temps au joumou’a
      comment remediers a sa?

      et le ramadan je n’arive pas a le faire je fume j’arive pas a tenir j’ai pas d’excuze valable je suis faible j’essaye de le fair mais je craque chaque jours?

  28. salamou 3alaykoum!!! je suis enceinte et mon accouchement est prévu dans 2 semaines je ne fais donc pas le ramadan. mais ma question est: est ce que mon mari peut rompre son jeune le jour de mon accouchement si il en ressent le besoin bien sûr???

    • Salam aleykoum wa ramattoula wa barakatou,

      Il n’y a aucune raison valable pour que votre mari arrête de jeûner ce jour-ci. Rien ne l’empeche de jeûner et de fêter l’arriver de son enfant le soir après la rupture du jeune, par exemple.

      Le 4ème pilier de l’islam est Le jeûne du mois de Ramadan, il s’agit d’un des pilier fondateur de la religion islamique, il est important de ne pas l’oublier.

      Multiplier les invocations pour la naissance de votre enfant et demander protection auprès d’Allah.

      Raùadan Moubarak

  29. Salam Aleykoum Chers Freres,
    J’ai un ami, qui le mois de ramadan passé, n’a pas jeûné tout le mois (en raison de voyage en Chine), en principé il lui restais 5 jours, qu’il voulais payer, il a payé deux jours, il lui restais 3 jours. Ma question est-il possible de payé les 3 jours restante apres cet mois de Ramadan ?, si non y’a t-il d’autres condition de paiement ?

    Que le Bon Dieu vous recompense du bien.

    • Salam aleykoum wa ramatoulla wa barakatou,

      Depuis le Ramadan dernier jusqu’a celui de cette année, il y a onze mois qui se sont écoulé, et votre ami n’a pas trouvé un seul instant pour rattraper correctement ces 5 journées ?

      S’agissant du rattrapage des jours perdus, toute personne ayant à rattraper des jours du Ramadan doit le faire avant le Ramadan suivant. Il peut retarder le rattrapage du jeûne jusqu’à l’arrivé de Chaabane. Si le Ramadan suivant arrive sans qu’on ait procédé au rattrapage, en l’absence d’une excuse, on a commis un péché.

      On devra alors, en plus du rattrapage, nourrir un pauvre pour chaque jour rattrapé.C’est l’avis donné par un groupe des compagnons du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui). La nourriture à offrir consiste en un kilo et demi par jour prélevé des denrées locales et offertes à un ou plusieurs pauvres. Si le retard du jeûne de rattrapage est dû à une excuse comme la maladie ou le voyage, l’on ne procède qu’un rattrapage et on n’a pas à donner de la nourriture, compte tenu de la parole du Très Haut : « Celui qui est malade ou en voyage (a à jeûner) un nombre de jours (de substitution). Allah est le garant de l’assistance  ».

      Donc, dès la fin de se ramadan, votre ami doit rattraper ces jours manquer.

      Ramadan Moubarak

  30. Slm Aleikoum ! J’ai commencer a travailler chez quick y’a qque jours et j’ai du mal a jeune et je n’en suis pas fière ! c’est mes premiers jours de formation et c’est très dur d’étre concentré ! et a chaque fois que je ne le fait pas j’me sens mal ! que doit -je faire ? Rattraper mes jours inshallah ?

    • Salam aleykoum wa ramatoulla wa barakatou,

      Surtout ne lachez pas le ramadan, car c’est un mois béni plein de recompense. Multiplier les invocations de protections. Vous trouvez ces invocation dans le livre la citadelle du musulman ou a cette adresse : http://www.islam-a-tous.com/invocation/

      Surtout ne pas vous arrêtez car vous n’avez aucune raison valable pour faire cela, il faut bien comprendre qu’Allah ne nous donne pas plus que se que nous sommes capable de supporter. Quel joie et quel satisfaction vous aurez à la fin de se ramadan, si vous avez réussi à le faire en entier.

      Surtout bien boire le matin et manger des chose légère, pas de chose grasse et copieuse.
      Consommer des tomate, des yaourts, des brioche moilleuse, mais surtout, bien boire.
      C’est mon 14eme ramadan, et j’applique se systeme depuis quelque année, et croyez moi, je me sans très bien au cours de la journée. Ne faite pas comme certain qui refuse de se lever le matin pour se nourrir, car il est Sounna de manger le matin.

      Ramadan moubarak


      invocation – Que doit dire celui qui ressent une douleur dans son corps

      En posant sa main sur l’endroit douloureux
      Dite 3 fois :
      Bismi l-lâhi
      Au nom d’Allah
      Dite 7 fois :
      Acûdhu bi-l-lâhi wa qudratihi min sharri mâ ajidu wa uhâdhiru
      Je me mets sous la protection d’Allah et de Son pouvoir contre le mal que je ressens et que je cherche à éloigner

      invocation Lorsque l’on rencontre une difficulté
      Allâhumma lâ sahla illâ mâ jacaltahu sahlan, wa anta tajcalu-l-hazana idhâ shi’ta sahlan.
      « Ô Seigneur ! Il n’y a de chose facile que ce que Tu rends facile et si Tu le veux, Tu peux rendre la chose difficile facile. »

  31. ma fille qui vient d’être réglée à rompu son jeune ce jour car elle avait mal au ventre je lui avait indiqué que c’était obligatoire et que dorénavant elle devait observer le jeune tout le mois quelque soit les circonstances sauf en cas de maladie ou problème de santé. Je suis très en attristé par ce manquement par ma fille et du coup je ne sais pas quoi faire devra t’elle rattraper deux mois consécutif et payer le montant pour 60 pauvres .Elle n’a que onze ans je m’angoisse de la voir débuter son entrée dans l’islam via le ramadan par un manquement aux obligations? Que dois je faire.

    • Salam aleykoum wa ramattoulla wa barakatou,

      Voici une partie de reponse et je vous invite a contacter la Grande Mosquée de paris pour avoir plus de renseignement, car je ne serais répondre correctement :

      la Grande Mosquée de paris
      2, bis place du puits de l’Ermite
      75005 Paris
      Téléphone : 01 45 35 97 33

      Q. 739: Quel est le jugement concernant les filles qui viennent d’atteindre l’âge de la responsabilité légale et qui éprouvent une certaine difficulté à faire le jeûne? Est-ce que l’âge de neuf ans est celui de la responsabilité légale chez les filles?

      R. – D’après les us en vigueur, l’age de la responsabilité légale chez les filles est l’accomplissement de neuf ans lunaires. Il leur faut faire le jeune en atteignant Cet âge et il ne leur est pas loisible de l’abandonner sous des prétextes non valables. Toutefois, elles peuvent casser le jeune seulement au cas où il leur cause une nuisance ou un embarras grave.
      Source : http://www.al-shia.org/html/fre/dialogues/islam/02.htm

      27) Si quelqu’un a vraiment très soif ou très faim et qu’il sent qu’il va en mourir ou qu’il est fort possible qu’il perde ses facultés, il doit rompre le jeûne et le rattraper plus tard car préserver sa vie est une obligation en Islam
      Source : http://www.aslim-taslam.net/article.php3?id_article=355#qui

      Ramadan moubarak

  32. Bonjour,

    Bon début de Ramadan à tous.
    Je viens de découvrir qu’il était interdit de jeuner un ou 2 jours avant le début du Ramadan. J’ai jeuné hier, en pensant que c’était bien hier le 1er jour, et ce n’est qu’à la moitié de la journée que j’ai su que c’était aujourd’hui. Mais je n’ai pas rompu le jeune, ne sachant pas que c’était interdit. Est-ce grave ?
    Merci

    • Salam aleykoum wa ramatoula wa barakatou,

      Aucun problème, car vous n’avez que fait de suivre les annonces des grandes représentation islamique qui ont induit en erreur une très grande partie des freres et soeurs. Un bon nombre de gens ont fait ramadan hier, et ne savaient pas si s’était réellement le début du mois de ramadan, car entre ceux qui nous ont annoncé le debut pour le mardi 9 et ceux qui annonce le début le mercredi 10, il y a une divergence dans la manière d’obtenir les infos.

      En france, le fameux cfcm a voulu imposé aux freres et soeurs leurs méthode de calcul astronomique, sans tenir compte de la sunna qui est d’observer la lune.

      Dans les pays arabe, ils n’ont pas vu la lune, donc, il ajoute une journée et débute le mercredi 10.

      Vous n’avez rien a craindre, vous n’avez pas pris l’initiative personnel de jeuner un jour avant le vrai début du mois de ramadan, on vous a induit en erreur.

      Pour aller plus loin, dans la mosquée que je fréquente, nous avions meme deja fait la prière du tarawith, lundi soir, puisqu’on a ecouter l’annonce du cfcm, et qu’on penssait que mardi etait le debut du mois de ramadan.

      Beaucoup de freres et de soeurs ont rompu leur jeune en pleine journée car ils savaient que se n’etait pas bon de jeuner les deux jours qui précède le debut du mois de ramadan.

      La rêgle veut que, dès qu’un pays voit la lune, passe le mot a tout les autres et cela permettra a tout les musulman de débuter le ramadan, en meme temps.

      ramadan moubarak

      • Salam wa’alaikoum,
        je suis enceinte de 6 mois, et jusqu’à aujourd’hui j’ai jeuné sans problème mais ce matin avant d’allé au travail, j’ai vomis ce que j’avais mangé au shour.
        Doit je continué mon jeune ou le rompre et le rettrapé après?
        Merci de me repondre.

        • Salam aleykoym wa ramattoula wa barakatou,

          Vous devez arrêtez le jeûne. L’opinion la mieux soutenue veut que la femme enceinte et celle qui allaite soient assimilées au malade donc autorisées à ne pas jeûner le Ramadan. Et elles n’auront qu’à effecteur un jeûne de rattrapage; qu’elles se soient abstenues du jeûne par crainte pour leur propre santé ou pour celle de leurs enfants. À ce propos, le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : «Certes, Allah a dispensé du jeûne la femme enceinte et celle qui allaite» » (rapporté par at-Tirmidhi (715) et par Ibn Madia (1667) et déclaré authentique par al-Albani dans Sahihi at-Tirmidhi (575) Voir l’opuscule Saboon masala fi as-siyâm.

          Ramadan moubarak

  33. Salam alikoum

    je ne pourrais pas faire le ramadan cette année à cause d’un soucis de santé je voudrais savoir si les bonnes actions sont décuplées aussi pour les croyant malades qui ne peuvent jeûner pendant le ramadan, est ce que je peux chercher après la nuit d’al qadr pour une personne qui ne jeûne pas, concernant le rattrape est il mieux de nourrir des pauvres ou de rattraper le jeûne ?

    Barakallahoufikoum pour la réponse

    • Salam aleykoum,

      Pour tout problème de santé et d’ordre médical, divers et varié,
      Consulter ce site : http://www.santeramadan.fr/

      Voici votre réponse :

      Est-ce que toute sorte de maladie dispense du jeûne ?
      Il y a plusieurs sortes de maladies :
      – Si la maladie est légère et ne rend pas le jeûne insupportable, le malade doit impérativement jeûner et ne peut être dispensé du jeûne.
      – S’il s’agit d’une maladie passagère qui rend le jeûne pénible, après consultation d’un médecin de confiance. Le malade ne jeûne pas et récupère les jours manqués au terme du Ramadan à n’importe quel moment de l’année avant le prochain Ramadan.
      – S’il s’agit d’une maladie chronique et incurable et si le jeûne est préjudiciable, à même d’accentuer la maladie, alors le malade doit interrompre le jeûne ou ne pas jeûner et devra compenser en offrant à un pauvre un repas moyen pour chaque jour manqué.

      *******************************************************************

      Il y a differente raison de ne pas pouvoir jeûner, et ne pas jeûner n’empeche en aucun cas de prier, donc faite vos prières, assister aux prière du tarawith a la mosquée et prier la nuit d’al qadr.

      bon Ramadan

    • Salam aleykoum,

      On peut rattraper les prières le soir, si on a une bonne raison de ne pas pouvoir les faires au cours de la journée, et cela tout au long de l’année, pas spécialement au ramadan.

      Une bonne raison c’est par exemple que vous etes sur votre lieux de travail, mais en aucun cas parce que vous auriez passer votre journée de ramadan a dormir.

      Ramadan Moubarak

      • Merci cher Frère, que le bon Dieu vous recompense du bien.
        Toute mes excuses, J’ai une autre question, je veux savoir à quelle heure qu’on arrete de manger ?, par exemple j’ai le calendrie du mois de Ramaran, ils ont mis Fajr 4h37 et levé du Soleil 6H11

        • Salam aleykoum,

          Vous pouvez arrêter de manger 15 minute avant l’heure de la prière du fajr, voici un hadith :

          D’après un hadith reconnu unaniment authentique:
          Zeyd Ibn Thabet rapporte:
          » Nous primes notre dernier repas de la nuit avec le Messager de Dieu (saw) puis nous nous levâme pour la prière (de l’aube) ».
          On lui dit: »Combien de temps y avait-il entre eux? »
          Il dit: »Le temps de réciter cinquante versets ( environ 15 minutes) »
          (Source Riyad as Salihin p301 hadith n°1230)

          Bon Ramadan, inch Allah

  34. Salam o alaikom, je me suis réveillé il y a trois heures avec un mal de tête, aux yeux et j ai une très très forte douleur en dessous du bras. Je n’ai pas bien dormi et je me sens faible. Aujourd hui je jeune car je rattrape mes jours mais la je n arrive plus, j ai une forte envie de vomir… Puis je annulé mon jeune et le recommencer demain ?

  35. salam ‘alaikm,
    Aujourd’hui j’ai jeûner, je suis partis voir une copine qui vient de se mariée sa fait déjà quelques semaines. an arrivant chez elle, elle me propose un verre de boisson.
    et comme c’était la première foi que j’aller chez elle depuis qu’elle s’est mariée et qu’elle m’avais invitez, j’ai voulu répondre à l’invitation et j’ai fini par boire le verre.
    je me sentais tellement mal d’avoir fais cela, mais j’ai quand même continuer mon jeûne.
    alors je voudrais savoir si mon jeûne est toujours valable ou pas

    merci, bis lama et bon ramadan

    • Salam aleykoum wa ramattoulla wa barakatou,

      Voici votre réponse :

      Cas de rupture volontaire

      Celui qui rompt le Jeûne volontairement sans aucun motif religieux valable (rupture d’un jour, rapport intime…) ou celui qui fait une interprétation non logique et non justifiée pour rompre le jeune, doit rattraper (jeûner plus tard) les jours concernés et réparer pour chaque jour non jeûné, cette infraction selon un des trois moyens suivants : il devra libérer un captif musulman, s’il ne le peut pas, il devra jeûner deux mois successifs ou s’il ne peut pas jeûner ces deux mois, il devra nourrir 60 pauvres ou leur payer en argent l’équivalent de la nourriture prescrite: c’est ce qu’on appelle l’expiation (al-kaffâra) : les malikites préfèrent la nourriture pour l’expiation.

      La valeur de cette kaffâra (expiation)

      Pour la valeur de cette kaffâra(expiation): il s’agit de nourrir chaque pauvre (parmi les 60) pour chaque jour concerné avec un Mudd (1/4 de Sâ’) (environ 600 grammes) de la nourriture majoritaire du pays (blé, orge; maïs..); certains savants (surtout hanafites) ont autorisé de donner la valeur en argent : c’est à dire: si on essaie de faire l’équivalent en monnaie du Mudd: pas moins d’environ 1.5 Euro pour chaque pauvre par jour (estimation 2007)…Mais chez les hanafites il s’agit de deux déjeuners ou deux dîners pour chaque pauvre (parmi les 60) par jour…

      Il est permis suivant l’école de jurisprudence Hanafite (Abou Hannifa) d’accomplir la valeur de zakat-el-Fitr en espèce. C’est l’avis aussi de Omar Ibn Abdelaziz le cinquième calife des musulmans et Al-hassan Al-Basri (un grand savant des tabi’ines connu par son savoir et sa piété), d’At-thawrî et tant d’autres. Et donc par analogie [la Fidya et la kaffâra peuvent ainsi être données en argent c’est plus utile pour le pauvre et cela correspond mieux au contexte de l’Europe.

      strong>Cas de rupture involontaire

      Dans les cas de rupture involontaire du jeûne, on répare seulement par le fait de jeûner le ou les jours (où il y a eu cette rupture involontaire du jeûne) après la fête de la fin du mois de Ramadan et avant le Ramadan prochain.

      Ceux qui ont rompu le jeûne pour cause de maladie, de voyage, de grossesse, d’allaitement ou d’accouchement ou de menstrues ou de lochies, devront jeûner plus tard le nombre de jours correspondants : c’est ce qu’on appelle, le rattrapage (al-qadâ).

      Dans notre doctrine (malikite), l’opinion la plus courante est que la femme qui allaite son enfant, si elle craint pour sa santé ou la santé de son enfant et ne trouve pas une nourrice qui allaitera l’enfant ou si le nourrisson n’accepte d’être allaité que par elle, pourra rompre le jeûne: mais elle devra rattraper les jours manqués (non jeûnés) et faire la Fidya c’est à dire nourrir un pauvre (pour chaque jour manqué). Une autre opinion oblige seulement le rattrapage.

      Note importante: La kaffâra et la Fidya ne peuvent pas être données aux proches dont nous avons légalement la charge (comme nos parents ou nos enfants).

      L’Imâm Mâlik précise que cette Fidya est recommandée sans être obligatoire pour les vieilles personnes qui ne peuvent plus jeûner….

      Source : doctrine-malikite.fr

  36. Salam alikoum,
    Je suis acctuellement en arrêt car je me suis faite une grave entorse du genou. En l’état je ne peux pas me faire opérer alors le chirurgien m’a prescrit des séances chez le kiné. Est-ce que mon jeûne sera valide? De plus, il m’a conseillé d’aller à la piscine car c’est plus facile de bouger les articulations dans l’eau? Que dois-je faire?
    Barakallah oufikoum pour vos réponses.
    Bon ramadan à tous!
    Bis lama

    • Salam aleykoum wa ramattoula wa barakatou,

      Votre situation n’est pas incompatible avec la pratique du ramadan. Si vous craignez d’aller chez un kiné parce que se serait un homme, sachez qu’il existe aussi des femmes qui pratique cette profession ; allez sur les pages jaune http://www.pagesjaunes.fr et rechercher les kiné dans votre ville ou région, et vous trouverez sans aucun doute, une femme dans la liste des kiné.

      Ensuite, pour la piscine, il y a des piscine spécialement dédié au personne qui sont dans le meme cas que vous, dans des établissement médicaux. Renseignez-vous sur ces endroits auprès de l’hopital civil de votre région ou de votre médecin généraliste.

      Pour tout problème de santé et d’ordre médical, divers et varié,
      Consulter ce site : http://www.santeramadan.fr/

      En bref, vous pouvez faire ramadan au vue des info que vous avez donné.

      J’espère inch Allah, avoir bien répondu

      Bon ramadan,

      • Barakallah oufik pour votre réponse.
        Malheureusement j’habite une petite ville de campagne donc il n’y a pas d’établissement spécialisé mais juste une piscine. Et le kiné est un homme.
        Merci d’avoir pris le temps de me répondre.
        Bis lama

    • Salam aleykoum,

      Rappelons d’abord que le jeûne du Ramadan est une obligation et un fondement de la religion. Nous ne devons guère le prendre à la légère, ni le négliger. Le Noble Coran nous interpelle en ces termes : « Ô vous qui avez cru ! Le jeûne vous a été prescrit, comme il a été prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez-vous la piété pendant un nombre déterminé de jours  » [Sourate 2, Al-Baqarah, La génisse, versets 183 et 184.], puis Dieu indiqua ces jours déterminés : « Le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement […] » [Sourate 2, Al-Baqarah, La génisse, verset 185]

      Vous avez manqué quelques jours du mois de Ramadan à cause d’une maladie, cela ne constitue pas un péché car c’est une excuse valable. Il n’est pas impératif de rattraper ces jours en un mois précis. Vous avez onze mois pour le faire après le Ramadan ; vous pouvez rattraper ces jours pendant n’importe lequel de ces mois, mais il est préférable et meilleur que vous vous empressiez de le faire pour vous acquittez des droits de Dieu, car Seul Dieu connaît le Ghayb [Seul Dieu sait quand la mort arrivera, et il est donc préférable de s’empresser de s’acquitter au plus tôt des droits de Dieu].

      De même, il n’est pas nécessaire que ces jours soient consécutifs. Il est possible de jeûner un jour, puis de reprendre le jeûne un ou deux jours plus tard, et ainsi de suite, jusqu’à ce que tous les jours manqués soient rattrapés. Dieu – Exalté Soit-Il – veut la facilité pour Ses serviteurs, Il ne voit point la difficulté pour eux, et Il est, comme Il l’a dit dans Son Noble Livre, Clément et Miséricordieux envers les gens.

      Voici votre réponse :

      Centre Culturel Islamique de Québec

      Règles concernant l’expiation du jeûne manqué et le jeûne des six jours du mois de Shawwâl.

      Question: Certaines personnes attendent l’arrivée du Ramadan suivant alors qu’ils n’ont pas encore rattrapé les jours manqués du Ramadan précédent. Que doivent-ils faire dans ce cas ?
      Réponse: Celui qui agit ainsi doit se repentir à Allah de cet acte car il n’est pas permis à celui qui doit des jours de Ramadan d’en retarder le rattrapage jusqu’au Ramadan suivant sans excuse valable et ce à cause de la parole de Aicha, qu’Allah l’agrée: «Il m’arrivait d’avoir des dettes de jeûne du Ramadan, et je ne pouvais les acquitter qu’au mois de Shâabân» Ceci prouve qu’on ne peut retarder le rattrapage du jeune manque au-delà du mois de Ramadan suivant.
      Celui qui agit ainsi devrait se repentir à Allah et rattraper les jours qu’il doit après le mois de Ramadan.

      Question: Celui qui doit rattraper des jours manqués de Ramadan, doit-il les jeûner successivement ?
      Réponse: Il est permis à celui qui doit rattraper des jours de jeune du mois de Ramadan de les jeuner séparément ou de manière successive. Il lui est également permis de retarder ce rattrapage jusqu’au moment qu’il souhaite à condition que ce soit avant le Ramadan suivant.

      Question: Celui qui doit rattraper des jours manqués du Ramadan, peut-il accomplir un jeûne surérogatoire avant de rattraper les jours de jeûne obligatoire qu’il a manqués ?
      Réponse: Il est permis à celui qui doit rattraper des jours manqués du Ramadan d’accomplir un jeune surérogatoire, par exemple le jeune du jour de Arafah, le jour de Ashûrâ’ et autres jeunes confirmés par la Sunna, car tant qu’il a un délai suffisamment large pour qu’il puisse rattraper les jours de jeune obligatoire qu’il a manqués avant le Ramadan suivant, il peut se permettre de retarder.
      Nous attirons tout de même l’attention sur le fait qu’il est meilleur de d’abord rattraper ce qu’il doit car le rattrapage est une obligation et passe donc avant le (jeune) surérogatoire et le (jeune obligatoire) est meilleur que le surérogatoire.

      Question: Quel le jugement du malade qui ne se rétablit pas avant l’arrivée du Ramadan suivant et qui n’a pas rattrapé son jeûne manqué et meurt après Ramadan. Doit-on rattraper son jeûne ou nourrir des pauvres en expiation pour lui?
      Réponse: Si le musulman meurt suite à sa maladie après la fin du mois de Ramadan, alors il ne doit pas de rattrapage du jeune ni d’expiation car il est légalement excusé.
      Et il en est de même pour le voyageur s’il meurt pendant son voyage ou juste après son arrivée à destination, il ne doit pas de rattrapage du jeune ni d’expiation car fait partie des personnes excusées légalement.

      Question: Est-ce qu’il est permis au mari de la femme qui rattrape des jours manqués du Ramadan d’avoir des rapports intimes avec elle sachant qu’elle a jeûné avec sa permission ? Et s’ils ont des rapports doivent-ils s’acquitter de l’expiation ?
      Réponse: Si la femme rattrape des jours manques du Ramadan, il n’est pas permis à son mari d’avoir un rapport avec elle et s’il le fait, il commet un péché car elle est en jeune obligatoire mais ni lui ni elle ne doivent d’expiation car son jeune est un jeune de rattrapage et l’expiation n’est obligatoire que concernant le jeune du mois de Ramadan.

      Question: Est-ce que la succession du jeûne des six jours de Shawwâl est une condition ? Et est-ce que celui qui a pour habitude de les jeûner tous les ans et qui n’a pas pu le faire une année doit-il les rattraper ?
      Réponse: Le jeune des six jours du mois de Shawwâl est une Sunna authentique rapportée du messager d’Allah comme cite dans le hadith: «Celui qui jeûne le mois de Ramadan et les fait suivre de six jours du mois de Shawwâl c’est comme s’il avait jeûné toute l’année.»
      Il est permis de jeuner ces six jours successivement ou separement. Il n’est pas obligatoire pour celui qui a l’habitude de les jeuner de les accomplir tous les ans. Il a le choix, s’il veut, il jeune dans l’espoir de la récompense d’Allah et s’il le souhaite, il les délaisse. Le choix dans ce domaine est large et celui qui délaisse ce jeune n’est pas fautif que ce soit à cause d’une excuse légale ou non.
      Ainsi, celui qui délaisse le jeune des six jours de Shawwâl ne doit pas les rattraper après cela car ce jeune est surérogatoire et non obligatoire.

      Question: Celui qui doit rattraper des jours manqués du Ramadan, peut-il jeûner les six jours de Shawwâl ou doit-il d’abord rattraper les jours de jeûne qu’il a manqués ?
      Réponse: Celui qui a des jours de jeune (obligatoire) à rattraper et souhaite jeuner les six jours de Shawwâl doit obligatoirement rattraper les jours de jeune qu’il doit du mois de Ramadan, en premier puis jeuner les six jours de Shawwâl. Le Prophète a dit: «Celui qui jeûne le mois de Ramadan et y ajoute six jours du mois de Shawwâl c’est comme s’il avait jeûné tout le temps [Ad-Dahr].»[Ad-Dahr] signifiant: l’année.
      Et on ne peut dire de celui qui doit rattraper des jours de jeune du mois de Ramadan qu’il a jeuné «le mois de Ramadan»

  37. Salam!!
    je vous écri car présentemen je rattrap des jeune que j’ai raté pendant le mois de ramadan!Sof ke c matin aprés l’inetntion du jeune suite à un truc k jai lui jai eu un léger écoulemen du likid(qu Allah me pardonne).Du coup j ne sais pas si mon jeune est toujours valable?Doi je continuer ) jeuner juska l’heure de la rupture?Doi je faire l’ablusion majeur toout de suite et refaire le jeune?
    Bakallahou fikh

  38. salam
    svp je cherche quelques reponses , j’ai 20 ans et j’ai toujours des problemes avec mes regles , en faite je suis atteinte d’une anémie grave je fais 1 m63 mais je pése 45 kg.
    mon probleme est que mes regles depasse 7 jours ca peut durer plus ke 10 jours et je ne sais pas est ce que je dois jeuner apres 7 jours ou bien attendre jusqu’a que ca finis ( sachant que apres le 6ème jour je ne trouve que des petites taches en marron ) et je ne sais pas combien de jour je dois ratraper ! ca me dérange beaucoup et je ne sais pas que faire je jeune tous les jours apres mon 7éme journée , et je ratrape 11 jours aussi apres ramadan !
    je veux savoire est ce que je dois jeuner apres 7 jours de regles ou bien attendre jusqu’a que ca finis !
    en plus je veux savoire si la masturbation invalide le jeune ! au cas ou j’ai des pensées erotiques est ce que je dois ratraper cette journée ? et est ce que je dois faire la grande ablution avant le fajr ou avant la prière de Dhor ??! ( des fois quand j’ai mes regles je fais la grande ablution avant le dhor pour m’assurer que cé finis ) !
    j’ai mtn 33 jours à ratraper car je ne suis jamais sur de combien de jour je dois ratraper 🙁 ! et j’ai des difficultés à me controler durant la journée du jeune ( ne pas avoire des pensées erotiques )
    si j’ai des pertes blanches apres des pensées erotiques est ce que je dois faire la grande ablution ??? ou juste la petite ? si c’est la grande est ce que ca dois étre avant l fajr ou avant la prière de DHOR ? pour la prière et pour le jeune !
    je suis célibataire

    j’attend votre reponse avec impatience .
    Merci beaucoup

  39. salam.voila au cour du ramadan j ai eu des saignement gynecologique appeller trouble hormonale .a cause sa j ai eu beaucoup de saignement suite a mes menstrues mais ayant dépassé mes periodes de menstrues qui dure habituellement 10 jours.ma gynéco qui est une bonne mulsumanes m a indiqué que les règles ne dures pas plus de 15 jours.au de la ce sont plus les règles car il existe d autre forme de saignement . en faite j ai saigné pendant 1 mois je precise que se sont pas les menstrues mais un problème de déséquilibre hormonale c est sa qui a déclenché mes saignement mais il m a été permis de jeuner et de prier normalement.ai-je bien fait j ai demander a ma gynéco elle m a dit que je pouvais jeuner.merci de me repondre.je precise apres le traitement hormonal les saignements se sont stopper.

    • Salam alikoum,

      Voici deux Hadith authentique qui répondra, inch Allah, à vos inquiétude :

      Chapitre 06 Les menstrues

      Ils t’interrogent sur les menstrues. Dis : C’est une affections. Eloignez-vous des femmes en cours de menstruation. N’approchez d’elles qu’une fois purifiées. Quand elles seront en état, allez à elle par où Dieu l’a pour vous décrété. Dieu aime les enclins au repentir. Il aime les scrupuleux de pureté. (sourate 2, verset 222)

      Sous-chapitre 6
      Sur le fait que celle qui a ses menstrues n’observe pas le jeûne

      HADITH 0304
      Abu Said al-Khudry dit : Pendant la fête du Sacrifice (ou : de la rupture du jeûne), le Messager de Dieu sortit en prenant la direction du muzalla (lieu où l’on fait la prière). De passage devant les femmes, il leur dit :
      « O femme ! faites l’aumône, car j’ai vu que vous formiez la majeure partie des gens du Feu ! »
      « Et pour qu’elle raison ? Ô Messager de Dieu ! » demandèrent-elles.
      « C’est que vous exagérez à maudire et vous méconnaissez le droit du compagnon… A part vous, je n’ai jamais vu d’être manquant de raison et de religion et qui peut mieux faire perdre l’esprit d’un homme ferme. »
      « En quoi réside notre manque de religion et de raison ? Ô Messager de Dieu ! »
      « Le témoignage de la femme, n’est-il pas équivalent à la moitié de celui de l’homme ? »
      « Certes », reconnurent-elles.
      « Eh bien ! Cela fait partie du manque de raison… De plus, la femme, lorsqu’elle a ses menstrues, n’abandonne-t-elle pas la prière et le jeûne ? »
      « Certes oui. »
      « Cela tient du manque de la religion.«

      Chapitre 06 Les menstrues

      Ils t’interrogent sur les menstrues. Dis : C’est une affections. Eloignez-vous des femmes en cours de menstruation. N’approchez d’elles qu’une fois purifiées. Quand elles seront en état, allez à elle par où Dieu l’a pour vous décrété. Dieu aime les enclins au repentir. Il aime les scrupuleux de pureté. (sourate 2, verset 222)

      Sous-chapitre 8
      Sur la métrorragie

      HADITH 0306
      Aicha dit : Fatima bent Abu Jahch dit au Messager de Dieu :
      « O Messager de Dieu ! je ne suis jamais pure du sang des menstrues; dois-je laisser la prière ? »
      « Cela n’a rien à voir avec les menstrues« , répondit le Messager de Dieu
      « Il s’agit plutôt du sang d’une veine. Tu dois laisser la prière dès le commencement de l’écoulement menstruel ; mais lorsque sa période habituelle s’achève, tu dois dans ce cas te laver du sang puis prier !«

      Dans le Sahih de Mouslim, il est rapporté que le Prophète (saw) a dit a Oum Habiba bint Jahch : «Abstiens-toi de prier (et de faire les autres choses dont la femme en menstrues est exempte) pendant la durée des jours ou tu avais ton cycle menstruel, puis lave-toi et prie. »

      De ce qui précède, la femme atteinte de métrorragie qui connait son cycle menstruel s’ abstiens de faire tout ce dont une femme en état de menstrues est exempte, durant les jours de son cycle, puis elle se lave et prie

      Voici plus en détail votre réponse :

      Les menstruations

      Toute musulmane qui a une période bien définie mensuellement, cette période est un repère concernant les règles cultuelles. En arabe, métrorragie signifie Istihada. Ce pourrait être la période prolongée du pureriul ou bien la période prolongée de la menstruation. En cas de dérèglement des menstrues, c’est-à-dire les jours en plus par rapport au repère, le sang est considéré comme métrorragie.
      Le sang des menstrues est connu par sa couleur qui est proche du noir et par son odeur. D’après le hadith rapporté par Aicha, le Prophète (SBSL) a dit : « Fatima Bint Abi Houbaych était atteinte de métrorragie. Alors le Prophète (SBSL) lui a dit : « Le sang des menstrues est noir et distingué. S’il s’agit de cela, cesse de prier. Mais s’il s’agit de la métrorragie, fais tes ablutions et pries. » (Hadith rapporté par Abi Daoud, Naassai et Ibn Hibban.)
      Par contre, celle qui n’a pas de période précise mensuellement, sa période considérée comme repère cultuellement est de 7 jours. Tout prolongement est considéré comme métrorragie.
      La musulmane qui est atteinte par la métrorragie, doit se laver automatiquement après sa période habituelle ou après 7 jours, pour celle qui n’a pas de période fixe. Elle doit aussi utiliser une serviette hygiénique parfumée et également faire ces petites ablutions avant chaque prière. Par contre, au cas où sa période serait terminée et que la musulmane observe une perte de liquide jaune ou de sang qui tend vers le noir, elle ne le considère pas du tout comme menstrues, mais elle doit laver sa partie intime, faire ces petites ablutions et prier normalement.
      La musulmane, pendant sa période de menstrues, est considérée par l’Islam comme « pure » d’après le hadith du Prophète (SBSL) chez l’Imam Boukhari, s’adressant à Abu Horeira : « Ô Abu Horeira ! Le croyant et la croyante ne sont jamais impurs. »

      Remarques :

      1/ Pendant la période de menstrues, la musulmane ne doit pas prier, ni jeûner, ni faire le tawaf autour de la Ka’aba pendant le pèlerinage ou pendant l’Omra. D’après le hadith du Prophète (SBSL), pendant son pèlerinage, alors que Aicha eut ces menstrues, le Prophète (SBSL) lui dit : « Faits tout ce que pratique le pèlerin sauf le tawaf et la prière. »

      2/ Pour la femme mariée, qui a ces menstrues, son mari peut avoir des rapports sexuels sauf la pénétration. Il suffit à la femme de porter une serviette hygiénique et de se couvrir du nombril jusqu’aux genoux.

      3/ La musulmane qui a eut ces menstrues, doit rattraper les jours qu’elle n’a pas jeûné pendant le mois de Ramadan, sans rattraper ces prières.

      4/ Pendant la période de métrorragie, la musulmane fait sa prière, jeûne le mois de Ramadan, fait le tawaf et peut pratiquer l’acte sexuel avec son époux, après avoir laver avant et après l’acte, sa partie intime.

      5/ Tout musulman qui a commit l‘acte sexuel avec son épouse en état de menstrues, par ignorance, doit se repentir à Allah et sortir une aumône d’environ 200fr français. Par contre, s’il le fait exprès, il doit savoir que le Prophète (SBSL) a dit dans un hadith rapporté dans les livres authentiques : « Celui qui commet l’acte avec son épouse en état de menstrues, ne fait pas partie de ma nation. » Cette personne doit faire la grande ablution et terminer par l’attestation de Foi qui renouvelle son Islam avec un repentir sincère.

      Ahmed MIKTHAR

      Source : http://www.tawba.fr

      Bis lama

  40. Salamahlikoum,

    SVP j’ai besoin de vos conseils, ce matin comme tout les matins jeme suis levée pr s’hour et j’ai pris un petit déjeuner jusqu’à l’imsak, aprés l’fajr je suis retournée me coucher pr me lever à 7h15 pour aller travailler, cependant arrivée ds la salle de bain j’ai été prise par des nausées et un gros ballonement, je me suis rinçée le visage mais rien à faire le vomi ( hachékoum ) est monté et maleureusement j’ai un peu vomi mais j’ai fait mon maximum pr me retenir…
    Mon jeune est il annulé aujourd’hui ? Dois je le rompre puis le rattraper ?
    Barak ALLAH oufikoum pr votre réponse

    Bonne fin de ramadhan, salamahlikoum

    • Salam alikoum,

      Pas de panique, vous vous rincez la bouche et vous poursuivez votre journée de ramadan.

      Dans le cas ou vous n’avez pas ravalez quelque chose de ce vomis, vous n’avez pas de journée à rattraper.

      Dans le cas ou par mégarde quelque chose a été ravaler et a atteind l’estomac, vous devez rattrapez la journée, après l’aid.

      Je vous souhaites une très bonne fin de Ramadan, inch Allah.

      Bis lama

      Source a ce sujet on peut voir les ouvrages suivant.
      1 le livre du ichraf du qadi ibn abdelwahab tome 1 page 199.
      2 la mudawwana de l imam malik tome 1 page 179.
      3 biyat al mujtahid de l imam ibn rushd tome 1 page 385.
      4 le fiqh maliki avec dalil du chaykh al habi ibn tahar tome 2 page 91.
      5 al mufid fi al 3ibadat wa al mu3amalat du chaykh mustafa al khinn.
      avec la collaboration des grand chouyoukh achaykh abu abderrahmane al akhdari et youcef ali bediwi.

  41. Salam aleykoum,

    Voilà, j’ai pas pu me reveillier, et je me sens mal, puis-je rompre la journée de jêune et la rattraper ou sinon dois-je continuer de jeûner ?

    Merci de me répondre au plus vite et qu’Allah nous accorde Son Pardon et Sa Miséricorde

    • Salam alikoum,

      Si vous avez le courage, je vous conseil d’aller vous rafraichir sous une douche et ensuite de ne pas pratiquer d’activité qui vous demande des effort physique, en bref, reposez-vous le plus possible, éviter de vous exposer a la chaleur ou au soleil. Ce serait domage d’abandonner si prêt de la fin….

      Voilà, j’espère inch Allah, avoir pu vous apporté des petites solution,, courage.

      Bis lama et bon ramadan

  42. Salam, je suis je suis greffé d’un rein et je prend des pilules a 8h00 et 20h00 je les prend son boire de l’eau , est-ce que ya une conséquence pour le jeune au pas Merci de me répondre directement sur mon email. jazakoum Allah salam ouralikoum

  43. Salam alikoum,

    Alors voilà aujoud’hui je suis réveillée par une horrible douleur au ventre et j’aimerai savoir si en prenant un médicament cela me ferait rompre mon jeune. Je ne peut pas aller consulter un médecin pour avoir son avis ( je doit aller travailler ) mais ma
    Douleur s’atténue puis reprend de plus belle c’est la première fois que sa m’arrive! S’il vous plaît éclairer moi !!
    Merci d’avance

    • Salam alikoum,

      Si vous avaler quelque chose, cela annule automatiquement votre journée de jeûne, et j’espère pour vous que votre douleur va bien saténué et disparaitre, inch Allah.

      Pour plus de détail en rapport avec la santée, je vous recommande le site suivant :
      http://www.santeramadan.fr/

      Ensuite, pour poursuivre votre ramadan dans de bonne condition, je vous conseil d’évité les plat trop gras, trop épicé, car cela provoque, en général, des brulure d’estomac. Manger un bon plat consistant, mais n’oublié pas de consommer surtout de la salade, des tomate, des fruit, car le corp a un grand besoin de fitre, et cela hydrate votre système digestif. Le matin, pour le petit dejeuner, bien boire, votre café bien sur, mais surtout de l’eau, et consommé des chose nourrissante, des fruits, des yaourt, éviter les choses lourdemenr sucré et grasse.

      Voilà, j’espère inch Allah, vous avoir bien répondu.

      Bis lama et bon Ramadan

  44. As-salamou aleykoun
    J’ai une angine depuis hier et pour ne pas pouvoir jeuner aujourd’hui j’ai pris des médicaments forts contre la douleur à l’aube en mangeant. Cependant j’ai mal réagie aux médicaments car depuis 11h j’ai nosées, des vertiges et j’ai mal au ventre mais tiends le coup car je travaille pas ce jour. J’ai faillit vomir à 18h38 (au Bénin nous rompons le jeune à 19h18). Si je l’avais fait et avais pris les comprimés à cette heure mon jeune aurait-il été invalidé.
    Merci de me répondre sur mon mail.
    As-salamou aleykoun. Que Dieu vous bénisse, vous couvre de ses miséricordes et de ses bienfaits en ce mois de Ramadan.

  45. As-salamou aleykoum,

    voilà j ai 31 ans c’est la 1ere fois pour moi, étant donné mon âge, avec l’ année derniere que le ramadan tombe en été.
    Et honnêtement j ai énormément de mal avec le travail. Ce matin je me suis levée à 3h30 me suis fait à manger et suis arrivée au travail avec la ferme intention de le faire
    mais j avais énormément de mal à me concentrer.
    j’ai du travail qui m’attend. c’est bête à dire mais sans mon café du matin , j ai l impression de ne servir à rien.

    Alors oui je sais le ramadan c’est dur. Mais franchement cette année je me demande biuen comment je vais le tenir. AUjourd hui j ai demandé pardon et ai cassé cette journée en buvant un café. c’est m^me pas tellement pour manger mais surtout pour avoir la tête claire et pouvoir se concentrer à l’aide d un café.
    j ai cherché les conditions au acs ou ne fait pas le ramadan pour le rattraper mais nourrir 60 pauvres X 30 jours mais qui peut faire ça????? en plus de rattraper ce jeune avec 2 mois de jeûne

    donc si je résume : je n’arrive pas cette année à faire le ramadan. Comment puis je faire? je dois travailler. le pire c’est le sentiment de culpabilité.
    Honnêtement j ai besoin de ma tête pour travailler
    je sais pas comment faire

    merci d’avance

  46. Salam alikoum,

    Une amie m’a invité pour fêter son anniversaire samedi soir,elle le fête au restaurant ,
    et comme actuellement nous sommes en plein ramadan, je me demandais s’il y avait un contre indication .

    D’avance merci

    Bis lama

  47. Selem Alïkoum , ce matin je me suis lever en retard a 5h30 la ou j’habite l’imsek est jusqu’as 5heure , je suis mariee et j’ai dormi avec jenaba en me levant ce matin en retard j’ai manger un gateau , bu de l’eau et me suis precipitee pour faire ma grande douche . J’aimerais savoir s’il vous plait si je devrais pattrapper ce jour ? Dois je rompre le jeune ou bien le jeune est il pris en compte ? Barak’allah ou fikoum .

    • Salam alikoum,

      N’arrêter surtout pas le jeûne, poursuivez votre journée. Le imsak est une indication pas une barrière infranchissable. L’imsak n’est en fait qu’une indication dont la seule et unique vocation est d’éviter que le jeûneur ne dépasse la limite autorisée, à savoir l’heure de la prière du fajr.

      Vous avez très bien réagis en faisait tout de suite la grande ablution, car il faut repartir avec le corps aussi propre que l’esprit pour accomplir une bonne journée de ramadan.

      Tant que vous n’avez pas dépassez le fajr, votre journée est bonne et donc vous n’avez rien a rattraper.
      Voici ce qu’écrit Mouhammad Patel sur son site
      « Le jeûne ne débute qu’à partir du soubh ous sâdiq (cette expression arabe désigne les premières lueurs horizontales de l’aube qui annoncent l’apparition prochaine du soleil) : il est donc permis de manger et de boire jusqu’à ce moment.

      La notion d’imsâk (littéralement: « s’arrêter », « s’abstenir »), telle qu’elle est présentée sur bon nombre de calendriers du Ramadhân actuellement, constitue juste une marge de sécurité (de quelques minutes) avant le soubh ous sâdiq qui a pour objectif de permettre un meilleur respect de l’instant limite du souhoûr. Il est donc tout à fait permis de continuer à manger et à boire après le moment déterminé pour l’imsâk, et ce, jusqu’à l’heure précise du soubh ous sâdiq.

      Maintenant, dans le pire des cas, si vous avez dépassé le fajr, poursuivez votre journée, et vous rattraperez un jour de jeûne, après l’aid el fitr.

      bis lama et un très bon Ramadan

    • Salam alikoum,

      Le mois du Ramadan est le plus beau mois de l’année musulmane, c’est un mois de prière et d’adoration, si vous pouviez le consacré à cela se serait tellement mieux pour vous.

      Dans tout les cas, s’il vous arrivait d’être en état de janaba, il est obligatoire que vous fassiez la grande ablution avant d’attaquer le jour de jeûne suivant.

      Bon Ramadan, inch Allah

      Bis lama

  48. Salam, on vient de m’enlever un rein, est-ce que je peux faire le ramadan n’ayant qu’un seul rein, sachant que je dois boire au moin un litre et demi d’eau par jour? Merci de me répondre directement dans ma messagerie. Djazaka Allah fikoum!

  49. selem wahalicou
    je suis une femme marié, et j’ai uen petite fille et la j’ai un stérilé depuis 2mois, mais presque toute la période du ramandan je suis indisposé a cause du stérilé, au debut j’ai manger 12 jours et je n’es pas fais ma priere ensuite j’ai quand méme jeuner je me suis dis c’est un peux trop car d’habitude je suis indispose que 7 jours au maximum, donc maintenant est ce que vous pouvez mz dire svp si les jours que j’ai jeuner en étant indisposer sont pris en compte ou est que je suis obliger de tous les rattraper, car si je suis mes régles je vais pas jeuner tout le mois du ramandan!

    et pour la priere est ce que je peux quand méme faire la priere ou je ne peux pas?

    • Salam alikoum,

      Voici des hadith du sahih d’al-boukhari, qui réponde à vos question :

      Le Sahih d’al-Boukhâri HADITH 0304
      Sur le fait que celle qui a ses menstrues n’observe pas le jeûne

      Abu Said al-Khudry dit : Pendant la fête du Sacrifice (ou : de la rupture du jeûne), le Messager de Dieu sortit en prenant la direction du muzalla (lieu où l’on fait la prière). De passage devant les femmes, il leur dit :
      « O femme ! faites l’aumône, car j’ai vu que vous formiez la majeure partie des gens du Feu ! »
      « Et pour qu’elle raison ? Ô Messager de Dieu ! » demandèrent-elles.
      « C’est que vous exagérez à maudire et vous méconnaissez le droit du compagnon… A part vous, je n’ai jamais vu d’être manquant de raison et de religion et qui peut mieux faire perdre l’esprit d’un homme ferme. »
      « En quoi réside notre manque de religion et de raison ? Ô Messager de Dieu ! »
      « Le témoignage de la femme, n’est-il pas équivalent à la moitié de celui de l’homme ? »
      « Certes », reconnurent-elles.
      « Eh bien ! Cela fait partie du manque de raison… De plus, la femme, lorsqu’elle a ses menstrues, n’abandonne-t-elle pas la prière et le jeûne ? »
      « Certes oui. »
      « Cela tient du manque de la religion.«

      HADITH 0306 Le Sahih d’al-Boukhâri
      Sur la métrorragie

      Aicha dit : Fatima bent Abu Jahch dit au Messager de Dieu :
      « O Messager de Dieu ! je ne suis jamais pure du sang des menstrues; dois-je laisser la prière ? »
      « Cela n’a rien à voir avec les menstrues« , répondit le Messager de Dieu
      « Il s’agit plutôt du sang d’une veine. Tu dois laisser la prière dès le commencement de l’écoulement menstruel ; mais lorsque sa période habituelle s’achève, tu dois dans ce cas te laver du sang puis prier !«

      HADITH 0321 Le Sahih d’al-Boukhâri
      La femme ne doit pas rattraper les prières qu’elle n’a pas faites lors des menstrues

      Jâbir et Abu Said, du Prophète : « Elle doit arrêter de prier ! »

      Muadha rapporte : Une femme dit à Aicha :
      « Est-ce que, après l’arrêt du sang menstruel, la femme doit rattraper les prières qu’elle n’a pas faites durant ses menstrues ? »
      « Es-tu une Hururite (les Hururites forment une secte hérétique) ? », s’exclama Aicha;
      « il nous arrivait d’avoir des menstrues du vivant du Prophète et il ne nous ordonnait pas de faire cela (ou : et nous ne faisions pas cela). », dit Aicha

      HADITH 0331 Le Sahih d’al-Boukhâri
      Aicha dit : « Le Prophète a dit :
      « Lorsque tes menstrues arrivent, arrête la prière! puis lorsqu’elles disparaissent, lave le sang et prie !«

      Pour plus de détail, voici un lien très utile, qui regroupe près de 60 interrogation au sujet des menstrue, du ramadan :
      http://www.sajidine.com/famille/femme/interrogations_menstrues1.htm

      Et si jamais, vous ne trouviez votre réponse, consulter l’imam de la mosquée la plus proche de chez vous.

      bis lama et bon ramadan

    • Salam alikoum,

      Avant d’arrêter de jeûner, je vous conseillerais plutôt d’aller rapidement chez votre médecin, c’est vraiment plus prudent pour vous, car a ce que j’ai pu lire des symptome que vous me décriver: « des brulures au vagin » , il s’emblerai qu’il faudrait aller consulter assez rapidement.

      Après avoir lancer en recherche sur google, les thermes : brulures au vagin
      j’ai obtenue énormément de même résultat, la mycose.

      Je vous mets un lien qui décrit vos symptome, et j’espère, inch Allah, que vous irez consulter votre médecin :
      Source : Stop aux mycoses vaginales !

      bis lama

  50. Salam aleikoum,
    dites moi svp, aujourdhui j ai fait un voyage que je repete chaque jour depuis une semaine. Comme hier a cause de ne pas boire ni manger j avais beaucoup du mal a me concentrer au volant au retour, aujourdhui apres avoir arrivé dans la destination j ai mangé. Par contre la destination est seulement 70 km loin /donc 140 aller retour , a peu pres 2H40 de route par jour/mais aujourdhui j ai trouvé sur l internet qu il faut que ca soit au moins 80 km loin. Du coup je pense que j ai fait un peché. Comment me rattraper? Est ce que j avais le droit de manger ou non?
    Merci d avance pour vos reponses et que le Doeu vous protege pendant ce mois de Ramadan

  51. slm c’etait pour vous poser une question : Celui qui ne fait pas le ramadan volontairement a t-il un moyen pour se rattraper ? ou s’il dans sa journee de jeune cette personnes decide de le casse car il la fain peut il le rattraper ?? ce n,’est pas pour moi je le fait hmdlh mais ses des question qu’on se poser au travail. merci d’avance slm !!

    • Salam alikoum,

      Pour commencer, le Ramadan est le 3ème pilier de l’islam. C’est vraiment important pour un musulman de respecter tout les pilier, sinon, cela n’a aucun sens de prétendre que l’on est musulman.
      Le fait de manquer une journée de ramadan volontairement, condamne la personne à rattraper 60 jours.
      Le fait de manger volontairement au cours de la journée, condamne la personne à rattraper 60 jours.
      Mathématiquement, la personne qui volontairement ne fait pas le ramadan devrait rattraper 30 fois 60 jours, mais surtout, cette personne devrait ce poser les questions suivantes : Pourquoi suis-je encore dans cette religion ? et Est-ce que je crois réellement en Allah ?

      Il faut espéré que cette personne décide de se reprendre en main et de revenir dans le droit chemin dans l’espoir qu’Allah lui pardonne ces erreurs passé,

      Voilà, j’ai essayer de répondre du mieux que j’ai pu, en espérant que cela vous satisfera, inch allah

      Bis lama et bon ramadan

  52. je cite son éminence Cheikh Abd Allah Ibn Houmayd »S’il ne vous est pas possible de le faire, cessez le travail, car aucune nécessité ne vous oblige à le poursuivre. Suspendez le travail pendant le Ramadan ou choisissez une activité légère qui ne vous empêche pas de jeûner. » il nous demande d’arreter de travailler, j’ai 23 ans et un enfant si j’arrete de travailler un mois ce n’est pas son éminence qui va nourrir ma fille (aucune necessité ne vous oblige à le poursuivre) qu’est ce qu’il en sait?? (une activité légère ??) et si on ne sait faire que ça ?? Je ne vois pas pourquoi on ferait la difference entre les travailleurs ainsi que les voyageurs, à qui on leur donne le droit de boire quelque gorgée… ne voyez point d’arrogance dans mes propos mais je trouve que les siens sont déplacés…

  53. salam aleikoum, je suis charpentier et je travaille toute la journée sur les toits à plus de 40° (voire 50° lorsque je pose du papier isolant reflechissant) pendant 10h de temps et j’accompli des taches assez difficiles physiquement et intellectuellement, je transpire beaucoup et je dois boire beaucoup d’eau, comment dois-je faire si j’ai la volonté de faire le ramadan mais que mon corps, lui, ne résiste pas au manque d’eau ??? c vraiment un probleme…

    • Salam alikoum,

      Voici ce que j’ai trouvé, en réponse a votre question, sur le lien web suivant :
      Le jugement de celui qui interrompt son jeûne à cause d’un travail à effectuer sous une chaleur intense ?

      Le jugement de celui qui interrompt son jeûne à cause d’un travail à effectuer sous une chaleur intense ?

      Question : J’exerce une activité pénible dans le secteur du bâtiment, en Arabie Saoudite, en compagnie de 15 hommes. Quand le Ramadan est arrivé, nous en avons jeûné les deux premiers jours,puis nous avons mis fin à notre jeûne. Nous sommes égyptiens et c’est la première fois que nous nous retrouvons dans des conditions climatiques si différentes (de celles de notre pays). L’année suivante, j’ai jeûné le Ramadan… Comment juger ma pratique étant donné que, tout en jeûnant le 2e Ramadan, je n’ai pas rattrapé le jeûne du Ramadan précédent ? Eclairez-moi, vous en serez récompensés (par Allah).

      Réponse

      Louange à Allah

      Ce que vous avez fait est interdit et il ne vous est pas permis. Car le jeûne du Ramadan est l’un des cinq piliers de l’Islam. A ce propos, le Très Haut dit : «Ô les croyants! On vous a prescrit as-Siyâm comme on l’a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez- vous la piété, » (Coran, 2 :183). Quelle sera votre excuse devant Allah au jour de la Résurrection quand vous serez amené en Sa présence. Il vous a procuré la santé et la sécurité. Mais vous n’observez pas Ses ordres et n’appliquez pas Ses prescriptions notamment celles exprimées en ces termes : « Ô les croyants! On vous a prescrit as-Siyâm comme on l’ a prescrit à ceux d’avant vous, ainsi atteindrez- vous la piété,» (Coran, 2 :183. L’expression koutiba alaykoum signifie : il vous a été prescrit de jeûner comme il l’a été prescrit à ceux qui vous ont précédés.

      Le verset fait de la crainte (d’Allah) la finalité du jeûne et fait du jeûne le moyen d’atteindre cette crainte.

      Ce que vous avez fait est interdit et vous devez vous repentir et demander pardon (à Allah) en regrettant ce qui s’est passé. L’exercice d’un emploi n’est pas une excuse pour ne pas jeûner. Vous pouvez travailler la nuit. S’il ne vous est pas possible de le faire, cessez le travail, car aucune nécessité ne vous oblige à le poursuivre. Suspendez le travail pendant le Ramadan ou choisissez une activité légère qui ne vous empêche pas de jeûner. Toujours est-il qu’il ne vous est pas permis d’abandonner le jeûne du Ramadan sous prétexte que vous êtes un ouvrier. S’il y a des jours du Ramadan passés que vous n’avez pas jeûné jusqu’à l’arrivée du Ramadan suivant, vous devez non seulement procéder au rattrapage du jeûne non effectué, mais aussi au don de nourriture. Ce don consiste à offrir, pour chaque jour non jeûné, un mudd d’orge (le plein de deux paumes moyennes) ou deux mudd d’autres denrées.

      Evitez de récidiver, demandez pardon à Allah, ayez présent à l’esprit votre position devant Lui et rappelez vous le règlement de compte que vous fera subir le Majestueux, le Très Haut : Puisse Allah nous assister tous à nous conformer à ce qu’Il aime et agrée. Allah le sait mieux.

      Extrait des avis de son éminence Cheikh Abd Allah Ibn Houmayd, p. 172.

      • Bonjour

        C’est plus facile a dire qu’a faire,je vis en belgique je travaille,je fais ramadan et je n’ai nullement le choix de dire je travaille la nuit ou je ne travaille pas,je ne suis pas dans un pays musulman,a cet instant meme ou je vous écris je suis a mon bureau,je jeune et la nuit je prend un régulateur de sommeil (medicament) car je ne dors pas la nuit,mais le probléme le matin j’ai la tete qui tourne je n’arrive pas a tenir ma tete baissé ou fixer l’écran,et en meme temps j’ai peur de boire ou manger pour tenir,mais je ne peux pas dire a mon supérieur ouvrez le bureau le soir,parceque je fais ramadan,j’ai 4 enfants a nourir.
        Ma soeur est medecin et fait aussi ramadan ,mais difficillement c’est un metier ou on doit etre concentré,on a la vie des gens entre nos mains,ne pas rater une maladie ou une opération.
        j’ai toujours fait ramadan avec plaisir mais cette année c’est de plus en plus difficile.parceque je travaille.

        • Salam alikoum, Zohra,

          C’est clair que c’est difficile, je crois que le Cheikh Abd Allah Ibn Houmayd, n’a surement pas travailler sous le soleil caniculaire, et , les année qui viennent seront les plus difficiles, car le ramadan va tomber dans les période de forte chaleur, mais j’ai pensée à une solution que presque tout le monde peut appliqué, c’est de prendre les vacance d’été au cours du mois de ramadan.
          Si on prend les vacances d’été au cours du mois de ramadan, cela permet a beaucoup de personne qui on un emploi pénible, de rester chez eux, et de ne pas subir les forte chaleur.
          Ce système peut fonctionner avec ceux qui on la possibilité de prendre des vacances, mais ceux qui travaille en intérim on déjà les congé payé sur leurs fiche de paie à la fin du mois, donc, cela reste un problème pour eux, et vu les temps qui cours, cela reste difficile de dire à un patron, que l’on ne vient pas travailler car le ramadan est là.
          Rien ne vous interdit de pauser vos vacances d’été, pendant la période de ramadan, aucun hadith, aucune fatwa, c’est légale.

          Bis lama.

          P.S : Après l’avènement de la droite religion de l’Islam, Allah y a institué une manière de saluer distinctive des musulmans et destinée à leur usage exclusif.
          Il s’agit de dire : « as-salamou alaykoum ». Cette phrase leur est réservée à l’exclusion des autres communautés.

    • Salam alikoum,

      Voici l’énumération d’un certain nombre de choses utilisées dans le domaine médical assortie de l’explication de ce qui peut provoquer la rupture du jeûne et ce qui ne le provoque pas. Il s’agit là d’un résumé de recherches juridiques présentées à l’Académie Islamique de Jurisprudence lors de certaines de ses sessions, et au sujet desquelles elle avait retenu ce qui suit :

      Premièrement, les choses suivantes ne sont pas considérées comme des facteurs de rupture du jeûne :

      1. Les collyres, les gouttes destinées à l’oreille, le bain de l’oreille, les gouttes nasales et la pompe pour dégager les voies nasales, à condition de ne rien avaler.

      2. Les comprimés à placer sous la langue pour soigner l’angine de poitrine et d’autres (affections) à condition de ne rien avaler.

      3. Les suppositoires introduits dans l’anus, les sondes vaginales ou le doigt en vue d’un examen médical

      4. Introduction d’une endoscope, d’un dispositif intra utérin ou d’autres instruments dans l’utérus.

      […]

      Deuxièmement, il convient que le médecin musulman conseille au malade d’attendre la rupture du jeûne pour effectuer ceux parmi les interventions susmentionnées dont le report ne lui porte aucun préjudice (afin de ne pas invalider son jeûne).

      L’Académie Islamique de Jurisprudence, p. 213.

    • Salam alikoum,

      Normalement, vous ne devriez pas faire le ramadan, car ce n’est pas bon de le faire si on a une grave maladie.
      Les personnes atteintes de grave maladie, verse une petite somme d’argent à la mosquée pour chaque jour qu’il n’ont pas pu faire.
      Maintenant, si de vous même, vous santer que vous en avez la force, alors continuer, mais une maladie rénal, il faut boire.
      Le but du ramadan n’est pas de se mutiler en le faisant, donc, vous pouvez boire à cause de votre maladie.

      bis lama

    • Salam alikoum,

      Il ne faut consommer aucun aliment, meme si vous ne l’avaler pas, le chewing-gum relache du sucre et d’autre substence que vous avalerez. Par contre, si c’est une histoire d’haleine, vous avez la possibilité de vous brosser les dents, mais surtout, n’avalez rien, recracher tout.

      Bis lama et bon ramadan, inch Allah

Laisser un commentaire

Aibad Allah, Le Réseau Social islamique
SEO Powered By SEOPressor