www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

Muhammad ( mahomet ) – islam à tous

Muhammad ( mahomet )

mahomet,mohamedMuhammad , ( mahomet )

Mahomet , ( Mohamed ) (La Mecque 570 – Médine 632), fondateur de l’islam, est un chef religieux, politique et militaire arabe.

Les musulmans le considèrent comme le dernier des prophètes du monothéisme, au sens où il termine et scelle le cycle de la révélation monothéique abrahamique. Ses biographies rapportent qu’il récitait à ses premiers compagnons (sahabas) les versets du Coran qu’il présentait comme la parole même de Dieu, (Allah en arabe), transmise à lui par l’archange Gabriel. Le Coran a été compilé après la mort de Mahomet, à partir de transcriptions sur des supports divers, par ces disciples. Par ailleurs, certaines de ses actions et de ses paroles forment la sunna qui est la seconde source à la base du droit musulman.

La fondation de l’islam et de la culture islamique en font un personnage historique de première importance.

Son nom est en arabe : محمّد (Mouhammad), qu’on peut traduire par « digne de louanges », et de façon plus complète Abou l-Qâsim Mohammed ben `Abd Allâh ben `Abd al-Mouttalib ben Hâchim (أبو القاسم محمّد بن عبد الله بن عبد المطلب بن هاشم) soit « père de Qasim, Mohammed, fils de Abdallah, le fils de Abdelmuttalib, le fils de Hachim ».

De nombreux autres noms lui ont été attribués, soit de son vivant, soit par la tradition islamique. On en compte deux cent un, dont Al-Mustafâ et Al-Mukhtâr qui signifient « l’élu », Al-Amine qui signifie « le loyal », Ahmad et Mahmoud qui sont dérivés de la même racine que Mohammed.

Dans le Coran et les hadiths, Mahomet est habituellement appelé « le messager de Dieu » (rasoul) (الرَّسول, ar-rasūl, « le messager », « l’envoyé »), plus de deux cents fois dans le Coran. Il est également désigné par l’expression (Nabi) (النَّبيّ, an-nabīy, traduit « le Prophète »). Ces deux appellations renvoient à une distinction faite en islam entre deux catégories de personnes investies d’une mission apostolique ; les messagers de Dieu, appelés aussi envoyés de Dieu, sont, d’après la terminologie islamique, les personnages qui auraient reçu la révélation de lois abrogeant les lois des messagers précédents, avec l’ordre de le transmettre aux hommes, tandis que les prophètes auraient reçu une révélation par les mêmes voies et l’ordre de transmettre aux hommes un message du messager précédent. Selon cette classification, tout messager est un prophète, mais tout prophète n’est pas messager. Les uns comme les autres auraient reçu la révélation, mais seuls les messagers amèneraient un livre ou une loi nouvelle. Selon la tradition musulmane il y aurait cent vingt-quatre mille prophètes et trois cent treize messagers, le premier d’entre eux étant Adam, le premier des humains, et le dernier, Mahomet, l’un comme l’autre étant considérés comme des prophètes messagers.

Lorsque les musulmans pieux prononcent ou écrivent son nom, ils emploient la forme arabe et ajoutent généralement une bénédiction, « le salut soit sur lui».


Laisser un commentaire