adblock plus, blovc la pub

7563 hadith du Sahih al Boukhâri , le Sahih el Boukhâri au complet, Sahih l Bukhâri

Cette article est en cours d’écriture, et vu qu’il y a 7563 hadith a publier, j’espère qu’Allah m’accordera la force et la patience pour pouvoir tout retranscrire et vous en faire profiter. Chaque jour (sauf qu’en je travail), j’en saisie environ 10 a 20, et j’en envoie à ceux qui sont inscrit à la newsletter, en espérant que cela vous soit instructif, inch Allah.

Sahih El Boukhâri,
contenant 7563
hadith authentique

Le Sahih d’al-Boukhari (en arabe: الجامع الصحيح, al-Djami al-Musnud al-Sahîh ou le très célèbre authentique d’al-Boukhari (en arabe: صحيح البخاري, Sahih al-Bukhari) est l’un des six grands recueils de Hadiths (les hadiths sont les récits transmis par tradition orale des événements de la vie du prophète de l’islam, Muhammad). La plupart des musulmans sunnites le considèrent comme le plus digne de confiance des recueils de hadiths et on a dit de lui qu’il était « Le livre le plus authentique après le Coran. »

Le Sahih d’al-Boukhâry

Découvrez les hadiths d’al-Boukhary
en quelque clic de souris


Tome 1
Chapitre 01 – hadith 0001 à 0007 – Le début de la révélation
Chapitre 02hadith 0008 à 0058 – La foi
Chapitre 03 – hadith 0059 à 0134 – La science
Chapitre 04 – hadith 0135 à 0247 – Les ablutions mineures
Chapitre 05 – hadith 0248 à 0293 – Les ablutions majeures
Chapitre 06 – hadith 0294 à 0333 – Les menstrues
Chapitre 07 – hadith 0334 à 0348 – Les ablutions sèches
Chapitre 08 – hadith 0349 à 0520 – La prière
Chapitre 09 – hadith 0521 à 0602 – Les horaires de la prière
Chapitre 10 – hadith 0603 à 0875 – Le adhan
Chapitre 11 – hadith 0876 à 0941 – Le vendredi
Chapitre 12 – hadith 0942 à 0947 – La crainte
Tome 2
Chapitre 13  Les deux fêtes
Chapitre 14  Le witr
Chapitre 15  La demande de l’eau pendant la sêcheresse ( istisqa )
Chapitre 16  L’éclipse
Chapitre 17  La prosternation pendant la récitation du coran
Chapitre 18  Diminution du nombre de rak’a dans la prière
Chapitre 19  L’adoration de nuit
Chapitre 20  Le mérite de la prière dans la mosquée de la Mecque et dans celle de Médine
Chapitre 21  Ce qui est permis de faire pendant la prière
Chapitre 22  La distraction
Chapitre 23  Les funérailles
Chapitre 24  La zakat
Chapitre 25  Le pèlerinage
Chapitre 26  La umra
Chapitre 27  Le pèlerin empêché
Chapitre 28  L’expiation de chasse
Chapitre 29  Les mérites de Médine
Tome 3
Chapitre 30  Le jeûne
Chapitre 31  La prière des tarawih
Chapitre 32  Le mérite de la nuit de la destinée
Chapitre 33  La retraite spirituelle
Chapitre 34  Les ventes
Chapitre 35  Le salam
Chapitre 36  La préemption
Chapitre 37  Le louage
Chapitre 38  Le transfert de dette
Chapitre 39  La garantie
Chapitre 40  La procuration
Chapitre 41  Le labourage et la muzara’a
Chapitre 42  La musaqat
Chapitre 43  La demande d’un prêt, le payement des dettes, l’interdiction et la faillite
Chapitre 44  Les litiges
Chapitre 45  Les objets trouvés
Chapitre 46  Les injustices
Chapitre 47  La société
Chapitre 48  Le gage
Chapitre 49  L’affranchissement
Chapitre 50  Le mukâtab
Chapitre 51  La donation et ses mérites
Chapitre 52  Les témoignages
Chapitre 53  La conciliation
Tome 4
Chapitre 54  Les clauses
Chapitre 55  Les testaments
Chapitre 56  Le combat ( pour la cause de Dieu )
Chapitre 57  L’obligation du khums
Chapitre 58  Le tribut et l’arrêt ( temporaire ) des hostilités
Chapitre 59  Le début de la création
Chapitre 60  Les hadith concernant les prophètes
Tome 5
Chapitre 61  La noble nature ( des compagnons )
Chapitre 62  Les mérites des compagnons du prophète
Chapitre 63  La noble nature des ansâr
Chapitre 64  Les expéditions
Tome 6
Chapitre 65  L’exégèse du coran
Chapitre 66  Les mérites du coran
Chapitre 67  Le mariage
Tome 7

Chapitre 68  La répudiation
Chapitre 69  Les pensions
Chapitre 70  Les aliments
Chapitre 71  Al-‘Aqîqa
Chapitre 72  Les animaux immolés et la chasse, le gibier
Chapitre 73  Les sacrifices
Chapitre 74  Les boissons
Chapitre 75  Les malades
Chapitre 76  La médecine
Chapitre 77  Les habits
Chapitre 78  L’éthique
Chapitre 79  La demande de la permission
Chapitre 80  Les invocations

Tome 8
Chapitre 81  Les douceurs
Chapitre 82  La prédestinée
Chapitre 83  Les serments et les voeux
Chapitre 84  De l’expiation de serment
Chapitre 85  Les quote-parts de la succession
Chapitre 86  Les peines ( hudûd )
Chapitre 87  Le prix du sang
Chapitre 88  De l’incitation des apostats et des rebelles au repentir, et du fait de les combattres
Chapitre 89  De la contrainte
Chapitre 90  Des subterfuges
Chapitre 91  De l’interprétation des songes
Chapitre 92  Des subversions
Chapitre 93  Des prescriptions se rapportant à l’autorité
Chapitre 94  Des souhaits
Chapitre 95  Des traditions rapportées par une seule source
Chapitre 96  Du fait de se maintenir fermement lié au coran et à la Sunna
Chapitre 97  De l’Unité de Dieu

Le recueil
Ces relations traditionnelles de la vie du prophète ont été recueillies par le savant musulman Mohammed al-Bukhari (810 -870) et publiées au cours de sa vie. Cet érudit était originaire de Boukhara, d’où le nom sous lequel il est connu. Al-Bukhari appartenait à l’école Shafi’i. Il a beaucoup voyagé à travers l’empire abbasside  pendant seize ans en collectant les traditions qu’il estimait dignes de confiance. Il est dit qu’al-Bukhari a recueilli plus de 300 000 hadiths et qu’il n’en a transmis qu’un peu plus de 7000 qu’il croyait être authentiques pour écrire le Sahih).

Il est dit qu’avant d’inclure un hadith dans son recueil, il faisait ses ablutions (la grande ablution rituelle) et priait en récitant deux Rakah (prières de la religion islamique) et Nafl (intentions de prière) pour demander à Dieu de le guider.

Il est dit que des savants réputés dans la science des Hadiths et notamment Ahmad Ibn Hanbal 855, Ibn Maīn 847 et Ibn Madīni 848 ont reconnu l’authenticité de son livre. Par conséquent, al-Bukhari a terminé son travail aux environs de 846 et a passé les vingt-quatre dernières années de sa vie à visiter d’autres villes et à rencontrer d’autres savants qui enseignaient les hadiths qu’il avait recueillis. Dans toutes les villes qu’il visitait, des milliers de personnes se rassemblaient dans la principale mosquée pour l’écouter réciter la tradition orale. En réponse aux doutes exprimés par les académies de l’ouest à propos de l’auteur réel du livre qui porte son nom et de la date effective de sa rédaction, les sunnites argumentent que les érudits les plus réputés de l’époque en matière de Hadiths, tels qu’Ahmad Ibn Hanbal (année 855), Ibn Maīn (année 847) et Ibn Madīni (année 848), ont tous admis l’authenticité de son livre. Ainsi, la renommée immédiate des recueils a constitué un argument d’authenticité qui rendait hautement improbable toute contestation après la mort des auteurs.

Au cours de cette longue période de vingt-quatre ans, Bukhari a apporté de légères modifications à son livre, en particulier à ses têtes de chapitre. Chaque version porte le nom de son narrateur. Selon Ibn Hajar al-Asqalani dans son livre Nukat, le nombre de hadiths est le même dans tous les récits (les différentes versions). Celui qui est le plus célèbre aujourd’hui est la version racontée par al-Firabri (année 932 de l’ère chrétienne /année 320 de l’hégire) qui est le disciple préféré de Bukhari. Khatîb al-Baghdâdî dans son livre Târikh Baghdad (Histoire de Bagdad) citait Firabri ainsi : « Il y avait environ soixante-dix mille personnes qui ont entendu Sahih Bukhari en même temps que moi ».

Firabri n’est pas le seul témoin de Sahih Bukhari. Il y en a eu beaucoup d’autres qui ont parlé de ce livre aux générations suivantes, tels que Ibrahim ibn Ma’qal (année 907), Hammad ibn Shaker (année 923), Burduzi Mansour (mort en l’an 931) et Husain Mahamili (année 941). Il existe de nombreux livres qui ont noté des différences entre toutes les versions, celui de Al-Fath’ul Bâri est le plus célèbre d’entre eux. »

L’imam Al-Boukhârî est l’auteur de nombreux livres, mais le plus connu est le Sahîh Al-Boukhârî – Al-Jâmi’us-Sahih- qui est un recueil de hadîth. Son livre contient 7 275 Hadîth avec répétition et environ 2 230 sans répétition.

Beaucoup de savants musulmans ont essayé de trouver une faille dans cette grande et remarquable collection, mais sans succès. C’est pour cette raison qu’il est établi chez les savants sunnites à l’unanimité que le livre de hadith le plus authentique est le Al-Jâmi’us-Sahih.

Al-Jâmi’us-Sahih a été transmis par une voie double, écrite et orale. Bedruddin Aynî et ibn Hajar comptent parmi les plus illustres savants qui ont fait l’exégèse de cette œuvre magistrale; ils rapportent trois chaînes de transmissions différentes. Il n’existe entre les sources de l’un et l’autre exégètes que d’infimes variations…

Le plus ancien manuscrit connu et qui figure à Berlin remonte au XVe siècle. « Alī al-Yūnīnī, frère de Qutb al-Dīn al-Yūnīnī, historien du XIIIe siècle, a établi son manuscrit autographe du Sahih d’al-Buhārī à partir de quatre manuscrits et de trois traditions orales. Il a détaillé les différentes voies de la tradition dans son épître intitulée Rumūz. Au XVe siècle, le ‘muhaddith’ Muhammad al-Badrāni a ajouté cette épître à son propre manuscrit d’al-Jâmi’us-Sahih. C’est un exemplaire de ce Sahih et des Rumūz, qui est maintenant conservée à Berlin. » (Source CNRS [3]. Al-Jâmi’us-Sahîh est, après le Coran, l’œuvre la plus fiable au sujet de l’Islam originel…

***********************************************************************
Sur google, il y a plusieur facon d’orthographier le nom du receuille de Al Boukhâri, et les résultats montre bien, le quel est le plus utilisé

Sahih l Bukhâri
Environ 4 180 000 résultats

Sahih al Boukhâri
Environ 2 180 000 résultats

Sahih el Boukhâri
Environ 2 170 000 résultats

Sahih al Bukhâri
Environ 1 200 000 résultats

Sahih el Bukhâri
Environ 1 200 000 résultats

Ce contenu a été publié dans hadith, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à 7563 hadith du Sahih al Boukhâri , le Sahih el Boukhâri au complet, Sahih l Bukhâri

  1. juretic dit :

    As salam .alaykoum monsieur le webmaster, je suis convertie depuis 2011 et je viens de lire les hadiths Boukhary, j’ai lu quatre tomes. Or que pensez-vous du hadith n° 1132, celui du tome 4 n° 5669, que pensez-vous des hadiths Mouslim le numéro du hadith Muslim n° 240 et le hadith Muslim 6225 ???

    • webmaster dit :

      Salam aleykoum wa ramatoulla wa barakatou,

      Malheureusement , je ne possede pas encore le sahih Mouslim, donc je ne peut rien vérifier, mais j’ai le sahih Boukari en 8 volumes et après avoir consulter les hadith que vous me siter, je ne vois pas de problème, car j’ose imaginer qu’il s’agit d’un problème, puisque vous ne fournissez pas plus d’info dans votre question.

      Le Sahih de Boukhari est un recueil d’hadith authentique, et je n’ai pas la science pour pretendre critiquer ces hadith.

      tome 2, page 110, hadith 1132
      Masruq rapporte avoir demandé a Aicha :
      « Quelle oeuvre est la plus aimée au Prophète ? »
      « L’oeuvre qui dure », répondit-elle
      « il se levait dès qu’il entendait le muezzin. »

      Directement de Mouhammad ben Salam, directement d’Abou al-Ahwas, d’al-Ach’at qui dit : « Dès qu’il entendait le muezzin, il se levait et faisait la prière. »

      tome 7, page 260, hadith 5669
      Selon Ubayd Allah ben Abd Allah, ben Abbas dit : Au terme de sa mort, et au moment ou il y avait quelques hommes dans la maison (Oumar ben al-Khattab était présent), le Messager de Dieu dit :
      « Venez que je vous dicte d’écrire ce qui vous évitera après moi de vous égarer ! »
      Quelques-uns intervinrent :
      « Le mal domine le Messager de Dieu; vous avez le Livre de Dieu, il nous suffit. »
      Les présents divergèrent et se disputèrent. Les uns disaient :
      « Approchez… pour qu’ils nous dicte un écrit après lequel nous ne connaitrons point d’égarement ! »,
      et les autres ce que dit oumar. Une fois les divergences et les dires futiles devinrent nombreux, le Messager de Dieu dit :
      « Levez-vous !… »

      Oubayd Allah rapporte : Ben Abbas disait :
      « Le malheur, tout le malheur, réside dans l’obstacle qui fut dressé entre le Messager de Dieu et son écrit ; et ce à cause de leurs divergences et leurs propos futiles. »

  2. SEINI SIDDI dit :

    Que DIEU fasse que LA ILAHA ILLALLAH et la sunna triomphent toujours et partout et qu’a TAIFARA-GUILI dans le mayo-tsanaga ou le nombre des musulmans est a 95% il y en aura bientot 100% INCHA ALLAH

  3. adam dit :

    salam aleikom

  4. adam dit :

    vs savez cmt telecharger tout Boukhiri sur Pc vertion Windows7?je attend

  5. Ismaël dit :

    Assalamo ´alaykomm wa rahmato Allah wa barakatoh
    Peut etre qu´Allah fera que le sahih Al Boukhari soit entièrement consultable sur ce site . Allaho Akbar .

  6. DEME SIDIKI dit :

    As salam aleikoum. Que le Tout Puissant ALLAH SOUBHANA WATALA vous accorde les mérites des efforts que vous fournissez pour faire connaitre sa religion et rendre sa pratique facile pour ceux qui n’ont pas eu la chance de faire l’école coranique. J’ai une remarque a faire: lors d’une lecture j’ai vu écrit sur la page parlant des hadith de Boukhari Mohanet (soubhanala) à ce que je sache c’est le contraire du nom de notre vénéré prophète(psl) qui est plutôt: Mohamed . Veuillez remédier à cette erreur svp merci

    • webmaster dit :

      Salam alikoum,

      En fin de compte, le souci est plus complexe que cela, car dans toutes les écoles francophones, on enseigne aux enfants, que mahomet est le prophète des musulmans. Ce nom mahomet est écrit dans tout les livres d’histoire, de géographie, et de philosophie, et il apparait même dans des émissions de télévision. C’est cela qui induit en erreur tout le monde, car, à part ceux qui s’intéresse à la religion, personne n’ira chercher plus loin pour savoir s’il s’agit bien du véritable nom du prophète de la religion musulmane, en bref, tout le monde restera avec cette idée fausse, que mahomet est le nom du prophète de l’islam. C’est pour cela que la plupart du temps, j’écris Muhammad et entre parenthèse (mahomet), pour que les nouveaux convertie comprennent de qui on parle. Je vais pensé à intégrer une phrase simple et clair qui exprime bien que mahomet n’est pas le nom du prophète de l’islam, son véritable nom est Muhammad.

      Personnellement, les premiers jours de ma convertions était assez trouble, car je ne comprenais pas qui était Muhammad, car j’avais toujours cru que mahomet était le prophète de l’islam.

      Comme je l’ai déja exprimé, sur un ancien article, il n’y a pas que pour le Prophète (le salut soit sur lui) qu’on a changé le nom, exemple :

      jésus = issa
      marie = myriame
      gabriel = jibril
      abraham = ibrahim
      etc…

      bis lama

      • Olivier dit :

        Certains Musulmans s’offensent que l’on nomme en français le Prophète de l’Islam Mahomet. Mais celui que l’on nomme Muhammad en arabe classique est appelé Mahmoud en Iran, Mehmet en Turquie, ou encore Mohammed dans les pays du Maghreb. Et ces exemples sont donnés dans des pays musulmans.
        Le même cas de figure se pose dans les pays à dominance chrétienne où Jésus, que les Musulmans nomment Issa, est prononcé « J’ai zu » en français ; Djiseusse en anglais ou Djésou en italien (écrit Gésu).
        Par ailleurs, la langue française ne connait pas le « ha » aspiré et que si l’on devait écrire phonétiquement, Muhammad deviendrait Mouramad !

  7. Gilbert COPIN dit Hichem dit :

    Bismilah Erahman Erahim, Salam moa allah ikoum.

    Comment procéder pour se procurer l’ensemble des tome de Salhi El BUKHÄRI, et quel est le prix de cet oeuvre !!!
    Merci de votre réponse.
    Bien cordialement
    Hichem

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>