La Mecque vue en direct grâce a la télévision Saudi Quran tv

 
 

Assister à toutes les prières de la journée, et à tout les évènements important se déroulant à la Mecque, comme la prière de l'aid, la montée au mont Arafa, les pèlerinages et bien d'autre.

Lien 1 - Saudi Quran tv channel live Lien 2 - Saudi Quran tv channel live

 
Aidez a construire un puits

7563 hadith du Sahih al Boukhâri , le Sahih el Boukhâri au complet, Sahih l Bukhâri 15


Cette article est en cours d’écriture, et vu qu’il y a 7563 hadith a publier, j’espère qu’Allah m’accordera la force et la patience pour pouvoir tout retranscrire et vous en faire profiter. Chaque jour (sauf qu’en je travail), j’en saisie environ 10 a 20, inch Allah.

 

Le Sahih d’al-Boukhari (en arabe: الجامع الصحيح, al-Djami al-Musnud al-Sahîh ou le très célèbre authentique d’al-Boukhari (en arabe: صحيح البخاري, Sahih al-Bukhari) est l’un des six grands recueils de Hadiths (les hadiths sont les récits transmis par tradition orale des événements de la vie du prophète de l’islam, Muhammad). La plupart des musulmans sunnites le considèrent comme le plus digne de confiance des recueils de hadiths et on a dit de lui qu’il était « Le livre le plus authentique après le Coran. »

Le Sahih d’al-Boukhâry

Découvrez les hadiths d’al-Boukhary en quelque clic de souris

Table des Matières

Tome 1

Chapitre 01 – hadith 0001 à 0007 – Le début de la révélation.

SOUS-CHAPITRE 01 : Comment commença la Révélation chez le Messager de Dieu (pbsl) – De : C’est Nous qui t’avons fait révélation, comme Nous avons révélé à Noé, aux prophètes d’après lui. (sourate An Nisa, verset 163.

Chapitre 02 – hadith 0008 à 0058 – La foi.

SOUS-CHAPITRE 01 et 02 : Sur la foi. Sur ces paroles du Prophète : « L’Islam est fondé sur cinq piliers… »
SOUS-CHAPITRE 03 : Des choses se rapportant à la foi
SOUS-CHAPITRE 04 : Le vrai musulman (muslim) est celui dont les musulmans sont en sécurité (salima) du mal de sa langue ou de sa main
SOUS-CHAPITRE 05 : Quel est le meilleur Islam ?
SOUS-CHAPITRE 06 : Donner à manger fait partie de l’Islam
SOUS-CHAPITRE 07 : Aimer pour son frère ce qu’on aime pour soi fait partie de la foi
SOUS-CHAPITRE 08 : Aimer le Messager de Dieu fait partie de la foi
SOUS-CHAPITRE 09 : La douceur de la foi
SOUS-CHAPITRE 10 : Aimer les ‘Ansar est un signe de foi
SOUS-CHAPITRE 11 : Fuir les subversions fait partie de la Religion
SOUS-CHAPITRE 12 : A propos de ces paroles du Prophète : Au sujet de Dieu, je suis plus instruit que vous et que la connaissance se rapporte au for intérieur, car Dieu, le Très Haut, dit : « Mais Il vous tient grief de ce que s’acquiert votre coeur » Sourate Al Baqara, verset 225
SOUS-CHAPITRE 13 : Détester de revenir à la mécréance comme on déteste d’être précipité dans le Feu fait partie de la foi
SOUS-CHAPITRE 14 : Le surpassement des croyants quant à leurs oeuvres
SOUS-CHAPITRE 15 : La pudeur fait partie de la foi
SOUS-CHAPITRE 16 : Seulement, s’ils se repentent, accomplissent la prière, acquittent la purification, dégagez-leur le chemin
SOUS-CHAPITRE 17 : A propos de ceux qui disent que la foi est acte en se basant sur ce verset : Voilà le Jardin dont vos oeuvres vous ont fait hériter
SOUS-CHAPITRE 18 : Lorsque la conversion à l’islam n’est pas effective et est soit par reddition, soit par crainte d’être tué.
SOUS-CHAPITRE 19 : Dire le salam fait partie de l’islam. Sourate an Nisâ, verset 48
SOUS-CHAPITRE 20 : L’ingratitude ( kufran ) envers l’époux. Il y a ingratitude moins grave qu’une autre ingratitude.
SOUS-CHAPITRE 21 : Les péchés font partie de la Jâhiliya, mais celui qui les commet n’est infidèle que lorsqu’il devient polythéiste.
SOUS-CHAPITRE 22 : Sur : Si deux groupes de croyants en viennent aux mains, réconciliez-les. Sourate Al Hujurât, verset 9
SOUS-CHAPITRE 23 : L’injustice est de plusieurs degrés
SOUS-CHAPITRE 24 : Le(s) signe(s) de l’hypocrite
SOUS-CHAPITRE 25 : Rester éveillé la nuit d’al-qadr (la nuit de la destinée) pour faire des actes de dévotion fait partie de la foi
SOUS-CHAPITRE 26 : Combattre pour la cause de Dieu fait partie de la foi
SOUS-CHAPITRE 27 : Accomplir des actes de dévotion pendant le mois de ramadan fait partie de la foi
SOUS-CHAPITRE 28 : Jeûner le mois de ramadan en espérant une récompense divine fait partie de la foi
SOUS-CHAPITRE 29 : La pratique de la Religion est facile
SOUS-CHAPITRE 30 : La prière fait partie de la foi
SOUS-CHAPITRE 31 : Le bon islam de l’homme
SOUS-CHAPITRE 32 : La pratique religieuse qui plait le plus à Dieu est celle qui dure le plus
SOUS-CHAPITRE 33 : L’augmentation et la diminution de la foi
SOUS-CHAPITRE 34 : La zakat fait partie de l’islam
SOUS-CHAPITRE 35 : Suivre le convoi funèbre fait partie de la foi
SOUS-CHAPITRE 36 : De la crainte du Croyant d’être privé de la récompense de ses bonnes oeuvres sans s’en apercevoir.
SOUS-CHAPITRE 37 : De l’interrogation de Gabriel adressée au Prophète au sujet de la foi, de la Perfection et du savoir se rapportant à l’Heure
SOUS-CHAPITRE 38 : Le mérite de celui qui est scrupuleux quant à sa Religion
SOUS-CHAPITRE 39 : Payer le khums ( le cinquième du butin ), fait partie de la foi
SOUS-CHAPITRE 40 : A propos de ce qui a été rapporté au sujet du fait que la valeur de l’action réside dans l’intention et dans l’espérance d’avoir une récompense divine
SOUS-CHAPITRE 41 : De cette parole du Prophète : « La religion est loyauté: envers Dieu, envers son Messager, envers les Imam des musulmans et envers tous les musulmans »

Chapitre 03 – hadith 0059 à 0134 – La science

SOUS-CHAPITRE 01 et 02 : Le mérite de la Science – De celui qui, interrogé sur une Science, alors qu’il est en train de parler, termine sa parole puis répond
SOUS-CHAPITRE 03 : De celui qui élève la voix lorsqu’il s’agit de Science
SOUS-CHAPITRE 04 : De ces mots employés par les traditionalistes : « il nous a rapporté »; « il nous a informés »; « il nous a renseignés »
SOUS-CHAPITRE 05 : Sur le fait que l’imam interroge les présents dans le but de connaître leur savoir
SOUS-CHAPITRE 06 : Sur ce qui a été dit au sujet de la Science
SOUS-CHAPITRE 07 : Sur la mumâwala et le fait qu’un homme de Science écrit une Science et l’envoie dans différentes régions
SOUS-CHAPITRE 08 : Sur celui qui s’assoit là où il trouve une place au cours d’une séance de Science; et sur celui qui voit une place vide dans une assemblée et l’occupe
SOUS-CHAPITRE 09 : Sur cette parole du Prophète : « Que de personnes ayant reçu un enseignement peuvent le comprendre mieux que celles qui l’ont directement entendu ! »
SOUS-CHAPITRE 10 et 11 : La science est placée avant la parole et l’action – Le Prophète, pour que les fidèles ne s’ennuient pas, les appelait de temps à autre à quelques exhortations ou à quelques enseignements.
SOUS-CHAPITRE 12 : Sur celui qui réserve quelques jours déterminés aux gens de Science
SOUS-CHAPITRE 13 : Celui à qui Dieu veut du bien, Il l’aidera à comprendre la Religion
SOUS-CHAPITRE 14 : Sur la compréhension se rapportant à la Science
SOUS-CHAPITRE 15 : Sur l’envie d’acquérir, comme autrui, le Science et la sagesse
SOUS-CHAPITRE 16 : Sur ce qui a été dit au sujet du voyage de Moïse par la mer pour se rendre chez al-Khadir
SOUS-CHAPITRE 17 : Sur cette parole du Prophète : « Seigneur, fais-lui apprendre le Livre ! »
SOUS-CHAPITRE 18 : Quand est-ce qu’on peut accepter de l’enfant ce qu’il a entendu ? »
SOUS-CHAPITRE 19 : Sur le fait de voyager pour chercher la Science
SOUS-CHAPITRE 20 : Sur le mérite de celui qui apprend un enseignement puis le fait apprendre
SOUS-CHAPITRE 21 : Sur la disparition de la Science et l’apparition de l’ignorance
SOUS-CHAPITRE 22 : Sur ce qui reste de la Science
SOUS-CHAPITRE 23 : Sur la réponse donnée par un Savant alors qu’il est sur une monture ou sur une autre chose
SOUS-CHAPITRE 24 : Sur celui qui répond en faisant signe de la main ou de la tête
SOUS-CHAPITRE 25 : L’incitation du Prophète des membres de la délégation des Abd Qays à garder la foi et la Science et à en informer ceux qu’ils avaient laissés derrière eux
SOUS-CHAPITRE 26 : Sur le déplacement pour avoir une réponse à une question survenue et sur le fait d’instruire les siens
SOUS-CHAPITRE 27 : Sur le fait de chercher la Science à tour de rôle
SOUS-CHAPITRE 28 : Sur la colère manifestée lors de l’exhortation ou de l’enseignement lorsqu’on voit une chose répréhensible.
SOUS-CHAPITRE 29 : Sur celui qui se met à genoux devant l’Imam ou le traditionaliste
SOUS-CHAPITRE 30 : Sur celui qui répète ses propos par trois fois pour être compris
SOUS-CHAPITRE 31 : Sur l’enseignement donné par l’homme à son esclave femme ou à son épouse
SOUS-CHAPITRE 32 : Sur l’exhortation et l’enseignement des femmes par l’imam
SOUS-CHAPITRE 33 : Sur le vif intérêt porté aux hadith
SOUS-CHAPITRE 34 : A propos du comment de la disparition de la Science
SOUS-CHAPITRE 35 : Doit-on réserver aux femmes un jour à part consacré à l’enseignement de la Science ?
SOUS-CHAPITRE 36 : Sur celui qui entend une chose et insiste à être éclairé
SOUS-CHAPITRE 37 : Sur : « Que le présent transmette la Science à l’absent ! », propos du Prophète rapportés par ibn Abbâs
SOUS-CHAPITRE 38 : Sur le péché de celui qui ment sur le compte du Prophète
SOUS-CHAPITRE 39 : Sur la transcription de la Science
SOUS-CHAPITRE 40 : Sur l’enseignement de la Science et l’exhortation faits de nuit
SOUS-CHAPITRE 41 : Sur l’entretien nocturne au sujet de la Science
SOUS-CHAPITRE 42 : Sur le fait de retenir la Science
SOUS-CHAPITRE 43 : Sur le fait d’écouter attentivement les savants
SOUS-CHAPITRE 44 : Il est recommandé au savant de rapporter la chose à Dieu, une fois interrogé : « Parmi les gens, qui est le plus savant ? »
SOUS-CHAPITRE 45 : Sur celui qui, debout, interroge un savant assis
SOUS-CHAPITRE 46 : Sur le fait d’interroger ou de répondre lors du Jet des pierres.
SOUS-CHAPITRE 47 : Sur : En fait de Science, vous n’avez reçu que peux (sourate 17, verset 85)
SOUS-CHAPITRE 48 : Sur celui qui laisse ce qui peut être adopté de peur que quelques gens ne puissent le comprendre et tombe ainsi dans ce qui est plus grave.
SOUS-CHAPITRE 49 : Sur celui qui enseigne la Science particulièrement à quelques-uns en exceptant d’autres de peur que ces derniers ne comprennent pas
SOUS-CHAPITRE 50 : Sur la pudeur se rapportant à la Science
SOUS-CHAPITRE 51 : Sur celui qui a honte et demande qu’on pose la question à sa place
SOUS-CHAPITRE 52 : Sur le fait d’enseigner la Science ou de répondre à des questions dans une mosquée
SOUS-CHAPITRE 53 : Sur celui qui répond à celui qui l’interroge avec des détails dépassant la question

Chapitre 04 – hadith 0135 à 0247 – Les ablutions mineures

SOUS-CHAPITRE 01 et 02 : Sur ce qui a été rapporté au sujet des ablutions mineurs, et , Une prière sans purification n’est pas accepté…
SOUS-CHAPITRE 03 : Sur le mérite des ablutions mineures et de ceux qui auront des marques lumineuses sur leurs membres du fait de ces ablutions
SOUS-CHAPITRE 04 : En cas de doute, on ne fait des ablutions mineures que lorsqu’on est sûr qu’elles sont devenues nulles.
SOUS-CHAPITRE 05 : Sur les ablutions mineures légères
SOUS-CHAPITRE 06 : Sur le fait de se laver beaucoup pendant les ablutions mineures
SOUS-CHAPITRE 07 : Sur le lavage du visage par les deux mains après avoir puisé l’eau à l’aide d’une seule main
SOUS-CHAPITRE 08 : Sur le fait de prononcer la formule de tasmia ( Au Nom de Dieu ) en toute circonstance et même pendant le rapport charnel
SOUS-CHAPITRE 09 : Sur ce que l’on doit dire en voulant entrer dans les lieux d’aisance ( toilette, wc )
SOUS-CHAPITRE 10 : Sur le fait de déposer de l’eau dans un lieu d’aisance ( toilette, wc )
SOUS-CHAPITRE 11 : On ne doit pas se mettre en direction de la Qibla lorsqu’on est en train de satisfaire un besoin naturel, exception faite du cas où il y a des constructions : un mur ou quelque chose d’analogue.
SOUS-CHAPITRE 12 : Sur celui qui satisfait un besoin naturel en étant sur deux briques
SOUS-CHAPITRE 13 : Sur la sortie des femmes pour la satisfaction d’un besoin naturel
SOUS-CHAPITRE 14 : Sur le fait de satisfaire le besoin naturel dans les habitations
SOUS-CHAPITRE 15 : Sur le fait de se nettoyer les parties intimes avec de l’eau
SOUS-CHAPITRE 16 : Sur celui avec qui on emporte de l’eau afin qu’il enlève l’impureté de son corps
SOUS-CHAPITRE 17 : Sur le fait d’emporter une anaza (une pique) et de l’eau pendant l’enlèvement de l’impureté des parties intimes.
SOUS-CHAPITRE 18 : Sur la défense d’enlever l’impureté des parties intimes avec la main droite.
SOUS-CHAPITRE 19 : On ne doit pas tenir sa verge en urinant…
SOUS-CHAPITRE 20 : Sur le fait de se nettoyer les parties intimes avec des pierres
SOUS-CHAPITRE 21 : On ne doit pas nettoyer les parties intimes avec du crottin
SOUS-CHAPITRE 22 : Sur le fait d’accomplir les ablutions mineures en lavant le membre concerné une seul fois.
SOUS-CHAPITRE 23 : Sur le fait d’accomplir les ablutions mineures en lavant par deux fois chacun des membres
SOUS-CHAPITRE 24 : Sur le fait d’accomplir les ablutions mineures en lavant chaque membre concerné par trois fois
SOUS-CHAPITRE 25 : Sur le fait de rejeter l’eau aspirée par le nez pendant les ablutions mineures
SOUS-CHAPITRE 26 : Sur le fait d’enlever l’impureté des parties intimes avec un nombre impair de cailloux
SOUS-CHAPITRE 27 : Sur le lavage des pieds… On ne doit pas les essuyer
SOUS-CHAPITRE 28 : Sur le fait de rincer la bouche pendant les ablutions mineures
SOUS-CHAPITRE 29 : Sur le lavage des talons
SOUS-CHAPITRE 30 : Sur le fait de se laver les pieds quand on est chaussé de souliers… Et qu’on ne doit pas essuyer ceux-ci.
SOUS-CHAPITRE 31 : Sur le fait de commencer par les membres du côté droit pendant les ablutions mineures et le lavage du corps.
SOUS-CHAPITRE 32 : Sur le fait de chercher de l’eau pour accomplir les ablutions mineures
SOUS-CHAPITRE 33 : Sur l’eau qu’on utilise pour laver les cheveux d’un homme
SOUS-CHAPITRE 34 : Sur celui qui ne considère les ablutions mineures obligatoires qu’en cas de la sortie de l’impureté des deux exutoires: celui de devant et celui de derrière, et en se basant sur ce verset : Ou revenant de déféquer (sourate 5, verset 6)
SOUS-CHAPITRE 35 : Sur le fait qu’un individu aide son compagnon à faire des ablutions mineures
SOUS-CHAPITRE 36 : Sur le fait de réciter du Coran ou autre chose après la survenance d’une impureté
SOUS-CHAPITRE 37 : Sur celui qui ne fait des ablutions mineures à cause de la syncope qu’au cas où celle-ci est longue
SOUS-CHAPITRE 38 : Sur le fait d’essuyer toute la tête en se basant sur : essuyez vos tête (sourate 5, verset 6)
SOUS-CHAPITRE 39 : Sur le lavage des pieds jusqu’aux chevilles
SOUS-CHAPITRE 40 : Sur l’emploi du reste de l’eau déjà utilisée pour des ablutions mineures
SOUS-CHAPITRE 41 : Sur celui qui rince la bouche et le nez avec l’eau se trouvant dans le creux d’une seule main
SOUS-CHAPITRE 42 : Sur l’essuyage de la tête par une seul fois
SOUS-CHAPITRE 43 : Sur les ablutions mineures faites par un homme avec son épouse et sur le reste de l’eau utilisée par la femme pour ses ablutions mineures
SOUS-CHAPITRE 44 : Le Prophète versa l’eau qui resta dans le vase après ses ablutions mineures sur une personnes évanouis
SOUS-CHAPITRE 45 : Sur le lavage et les ablutions mineures en employant un mikhdab, un gobelet ou un vase en bois ou en pierre
SOUS-CHAPITRE 46 : Sur le fait de faire ses ablutions mineures avec l’eau d’un tawr ( un vase fait de pierre)
SOUS-CHAPITRE 47 : Sur le fait de faire ses ablutions mineures avec un mud d’eau (le mud est une mesure pouvant être égale à deux poignées)
SOUS-CHAPITRE 48 : Sur l’essuyage des bottines
SOUS-CHAPITRE 49 : Lorsqu’on se chausse les pieds purs rituellement
SOUS-CHAPITRE 50 : Sur celui qui ne refait pas les ablutions mineures après avoir mangé de la viande de mouton ou du sawig ( le sawig est la semoule du blé, de l’orge ou du froment grillé puis moulu. )
SOUS-CHAPITRE 51 : Sur celui qui se rince la bouche après avoir mangé du sawiq et ne refait pas les ablutions mineures
SOUS-CHAPITRE 52 : Doit-on se rincer la bouche après avoir bu du petit lait ?
SOUS-CHAPITRE 53 : Sur les ablutions mineures après le sommeil et sur celui qui n’en voit pas l’obligation après avoir somnolé une ou deux fois.
SOUS-CHAPITRE 54 : Sur les ablutions mineures sans survenance d’impureté
SOUS-CHAPITRE 55 : C’est un grand péché que d’insister à ne pas se préserver de son urine
SOUS-CHAPITRE 56 : Sur ce qui a été rapporté au sujet du lavage de l’urine
SOUS-CHAPITRE 57 : Le Prophète et les fidèles laissèrent le bédouin terminer d’uriner dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 58 : Sur le fait de verser de l’eau sur l’urine, dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 59 : Sur l’urine des enfants
SOUS-CHAPITRE 60 : Sur le fait d’uriner en étant debout ou assis (accroupi)
SOUS-CHAPITRE 61 : Sur le fait d’uriner en étant avec un compagnon et de se mettre à l’abri des regards, près d’un mur
SOUS-CHAPITRE 62 : Sur le fait d’uriner auprès d’immondices de quelques gens
SOUS-CHAPITRE 63 : Sur le lavage du sang ( menstrue )
SOUS-CHAPITRE 64 : Sur le lavage et le frottement des traces du sperme et sur le lavage des traces de l’écoulement venant d’une femme
SOUS-CHAPITRE 65 : Sur le cas où l’on lave l’impureté ou autre chose sans que les traces ne disparaissent
SOUS-CHAPITRE 66 : Sur l’urine des dromadaires, des équidés (l’âne, le mulet, le cheval), des ovins, et sur les enclos de ces derniers.
SOUS-CHAPITRE 67 : Sur les impureté qui tombent dans la graisse ou dans l’eau
SOUS-CHAPITRE 68 : Sur le fait d’uriner dans l’eau stagnante
SOUS-CHAPITRE 69 : Lorsqu’on jette sur le dos de celui qui est en train de prier de la saleté ou un animal crevé, sa prière n’est pas affectée.
SOUS-CHAPITRE 70 : Sur le crachat, ou la glaire du nez ( ou autres) qui touche les vêtements
SOUS-CHAPITRE 71 : Il n’est pas licite de faire des ablutions mineures avec du vin ou une boisson enivrante
SOUS-CHAPITRE 72 : Sur le fait que la fille lave le sang du visage de son père
SOUS-CHAPITRE 73 : Sur le fait de se curer les dents
SOUS-CHAPITRE 74 : Sur le fait de remettre un cure-dent à une personne plus âgée
SOUS-CHAPITRE 75 : Sur le mérite de celui qui se couche la nuit, après avoir fait des ablutions mineures

Chapitre 05 – hadith 0248 à 0293 – Les ablutions majeures

SOUS-CHAPITRE 01 : Sur la recommandation de faire des ablutions mineures avant les majeures
SOUS-CHAPITRE 02 : Sur le fait qu’un homme fait ses ablutions majeures avec sa femme
SOUS-CHAPITRE 03 : Sur les ablutions majeures faites avec un sa d’eau ou une quantité presque équivalente
SOUS-CHAPITRE 04 : Sur celui qui répand de l’eau sur sa tête par trois fois
SOUS-CHAPITRE 05 : Sur les ablutions majeures par une seule fois
SOUS-CHAPITRE 06 : Sur celui qui commence par demander le hilâb (le vase utilisé pour les ablutions) ou le baume avant les ablutions majeures
SOUS-CHAPITRE 07 : Sur le fait de rincer la bouche et le nez pendant les ablutions majeures qu’on fait à causes d’une janaba
SOUS-CHAPITRE 08 : Sur le fait de se frotter la main avec du sable afin qu’elle soit plus propre
SOUS-CHAPITRE 09 : Est-ce que celui qui est en état d’impureté rituelle peut introduire sa main dans le récipient avant de la laver, et ce tant qu’elle n’est pas touchée par une souillure que celle de la janaba ?
SOUS-CHAPITRE 10 : Sur les intermittences dans les ablutions majeures et mineures
SOUS-CHAPITRE 11 : Sur celui qui verse de l’eau de la main droite sur la main gauche pendant les ablutions majeures
SOUS-CHAPITRE 12 : Sur le fait de commercer avec sa femme une deuxième fois et sur celui qui commerce avec ses épouses après avoir fait une seule fois les ablutions majeures.
SOUS-CHAPITRE 13 : Sur le lavage du madhy
SOUS-CHAPITRE 14 : Sur celui qui s’embaume puis fais des ablutions majeures et, malgré cela, il conserve des traces de baume
SOUS-CHAPITRE 15 : Sur le fait de passer les doigts à travers les cheveux et de répandre de l’eau dessus
SOUS-CHAPITRE 16 : Sur celui qui, après une janaba, fait des ablutions mineurs puis des ablutions majeures, sans toutefois se laver une deuxième fois les membres des ablutions mineurs
SOUS-CHAPITRE 17 : Si, une fois à la mosquée, on se souvient qu’on est atteint d’une janaba, on doit, dans cet état, sortir sans faire des ablutions sèches
SOUS-CHAPITRE 18 : Sur le fait de secouer les mains après des ablutions majeurs faites à cause d’une janaba
SOUS-CHAPITRE 19 : Sur celui qui commence par le côté droit de la tête en faisant des ablutions majeures
SOUS-CHAPITRE 20 : Sur celui qui se lave tout nu, seul, dans un lieu retiré et sur celui qui se cache des regards. Rester caché des regards est meilleur.
SOUS-CHAPITRE 21 : Sur le fait de se dérober aux regards des gens pendant les ablutions majeures
SOUS-CHAPITRE 22 : Lorsque la femme fait un rêve érotique
SOUS-CHAPITRE 23 : Sur la sueur de la personne qui est en état d’impureté majeurs, et sur le fait que le corps du musulman ne peut être impur rituellement.
SOUS-CHAPITRE 24 : Sur le fait que celui qui est en état de janaba sort de chez lui et marche dans le souk ou ailleurs
SOUS-CHAPITRE 25 : Sur le fait que celui qui est en état de janaba reste dans la maison lorsqu’il fait des ablutions mineures avant des ablutions majeures.
SOUS-CHAPITRE 26 : Sur le sommeil de celui qui est en état de janaba
SOUS-CHAPITRE 27 : Sur celui qui est en état de janaba et fait des ablutions mineures, avant de dormir
SOUS-CHAPITRE 28 : Lorsque les deux parties génitales, de l’homme et de la femme, se rapprochent… ( rapport sexuel )
SOUS-CHAPITRE 29 : Sur le lavage des parties intimes de l’homme touchées par l’écoulement vaginal de la femme

Chapitre 06 – hadith 0294 à 0333 – Les menstrues

SOUS-CHAPITRE 01 : Comment était le début des menstrues, et A propos de la femme lorsqu’elle a ses menstrues
SOUS-CHAPITRE 02 : Sur le fait que la femme ayant ses menstrues lave la tête de son mari et lui démêle les cheveux.
SOUS-CHAPITRE 03 : Sur la récitation du Coran par un homme, en mettant sa tête dans le giron de sa femme qui a ses menstrues.
SOUS-CHAPITRE 04 : Sur celui qui appelle le nifâs (le nifas est le sang qui sort du vagin de la femme), menstrues
SOUS-CHAPITRE 05 : Sur le fait d’avoir un contact avec une femme qui à ses menstrues
SOUS-CHAPITRE 06 : Sur le fait que celle qui a ses menstrues n’observe pas le jeûne
SOUS-CHAPITRE 07 : La femme qui a ses menstrues peut accomplir tous les rites du hajj sauf le fait de tourner autour du Temple
SOUS-CHAPITRE 08 : Sur la métrorragie
SOUS-CHAPITRE 09 : Sur le lavage du sang des menstrues
SOUS-CHAPITRE 10 : Sur la retraite spirituelle de celle qui a une métrorragie
SOUS-CHAPITRE 11 : Est-ce que la femme peut prier en portant le vêtement qu’elle avait sur elle pendant ses menstrues ?
SOUS-CHAPITRE 12 : Sur le baume pour la femme lorsqu’elle fait des ablutions majeures à cause des menstrues
SOUS-CHAPITRE 13 : Sur le fait que la femme se frotte les cheveux lorsqu’elle veut se purifier des menstrues. Sur la manière avec laquelle elle fait ses ablutions majeures et comment elle prend un morceau de laine (ou : de coton ) parfumé et le passe sur les traces du sang.
SOUS-CHAPITRE 14 : Sur les ablutions majeures à cause des menstrues
SOUS-CHAPITRE 15 : Sur le fait que la femme se peigne les cheveux pendant ses ablutions majeures qu’elle observe à cause des menstrues
SOUS-CHAPITRE 16 : Sur le fait que la femme dénoue ses cheveux en voulant faire des ablutions majeures à cause des menstrues.
SOUS-CHAPITRE 17 : Sur : « soumise à création échelonnée »
SOUS-CHAPITRE 18 : Comment celle qui a ses menstrues se sacralise pour le hajj et la omra ?
SOUS-CHAPITRE 19 : Sur le commencement et la fin des menstrues
SOUS-CHAPITRE 20 : La femme ne doit pas rattraper les prières qu’elle n’a pas faites lors des menstrues
SOUS-CHAPITRE 21 : Sur le fait de dormir avec celle qui a ses menstrues et qui est revêtue de ses vêtements
SOUS-CHAPITRE 22 : Sur celle qui prépare des vêtements, pour les menstrues, différents de ceux de la périodes de pureté
SOUS-CHAPITRE 23 : Sur le fait que la femme ayant ses menstrues assiste à la prière des deux Fêtes et aux invocations des musulmans, et ce en s’écartant du musalla
SOUS-CHAPITRE 24 : Lorsque la femme a trois écoulements menstruels au cours d’un même mois. Sur le fait de croire la femme en ce qui concerne la grossesse, les menstrues, et ce qui peut se rapporter à celles-ci
SOUS-CHAPITRE 25 : Sur le liquide jaune ou fétide qui survient en dehors des jours des menstrues
SOUS-CHAPITRE 26 : Sur la veine de la métrorragie
SOUS-CHAPITRE 27 : Sur la femme qui a ses menstrues après le rite de l’ifada ( une partie du Hajj )
SOUS-CHAPITRE 28 : Lorsque celle qui a une métrorragie remarque l’arrêt du sang (d’après ibn Hajar, il s’agit du sang menstruel non celui de l’hémorragie)
SOUS-CHAPITRE 29 : A propos de la prière sur la dépouille de celle qui vient de faire ses couches et des semi-obligations de cette prière.

Chapitre 07 – hadith 0334 à 0348 – Les ablutions sèches

SOUS-CHAPITRE 01 : Dieu, le Très-Haut, dit : et que vous ne trouviez pas d’eau, alors recourez à la terre pure , passez-en sur vos visages et vos mains.
SOUS-CHAPITRE 02 : Sur celui qui ne trouve ni eau ni sable
SOUS-CHAPITRE 03 : Sur les ablutions sèches qu’on fait en dehors du voyage lorsqu’on ne trouve pas d’eau
SOUS-CHAPITRE 04 : Est-ce que celui qui fait des ablutions sèches peut souffler sur les mains pour enlever la poussière ?
SOUS-CHAPITRE 05 : Les ablutions sèches concernent le visage et les deux paumes
SOUS-CHAPITRE 06 : Le sol pur est pour le musulman un moyen de faire les ablutions rituelles. Il peut remplacer l’eau.
SOUS-CHAPITRE 07 : Lorsque Celui qui est en état de janaba redoute une maladie, la mort ou la soif, il peut dans ce cas faire des ablutions sèches
SOUS-CHAPITRE 08 : Les ablutions sèches se font en frappant une seule fois…

Chapitre 08 – hadith 0349 à 0520 – La prière

SOUS-CHAPITRE 001 : Comment la prière fut prescrite dans le voyage Nocturne du Prophète
SOUS-CHAPITRE 002 : Sur l’obligation d’être vêtu durant la prière
SOUS-CHAPITRE 003 : Sur le fait de nouer le izar au niveau de la nuque pendant la prière
SOUS-CHAPITRE 004 : Sur le fait de prier en portant un seul vêtement et en posant ses deux bouts sur les épaules
SOUS-CHAPITRE 005 : Lorsque l’orant prie en portant un seul vêtement il doit mettre une partie de ce vêtement sur ces épaules
SOUS-CHAPITRE 006 : Lorsque le vêtement est étroit
SOUS-CHAPITRE 007 : Sur le fait de prier en portant un vêtement fabriqué par des non-musulmans comme c’est le cas de la chemise syrienne
SOUS-CHAPITRE 008 : Sur le fait qu’il est répréhensible de se mettre nu pendant la prière ou pour toute autre chose
SOUS-CHAPITRE 009 : Sur le fait de prier vêtu d’une tunique, d’un pantalon, d’un haut-de-chausse (qui couvre une partie des cuisses seulement) ou d’une robe à pans ramassés (qaba).
SOUS-CHAPITRE 010 : Sur ce qui doit être caché de la awra (la awra est la partie comprise entre le nombril et les genoux)
SOUS-CHAPITRE 011 : Sur le fait de prier sans manteau
SOUS-CHAPITRE 012 : Sur ce qui est rapporté au sujet de la cuisse
SOUS-CHAPITRE 013 : Dans combien de pièces la femme doit-elle faire la prière ?
SOUS-CHAPITRE 014 : Lorsqu’on prie vêtu d’un habit qui a des motifs – Sur : « Il regarda les motifs de la Khamisa »
SOUS-CHAPITRE 015 : Est-ce que la prière n’est plus valide si on la fait dans un vêtement ayant des motifs sous forme de croix ou d’autres représentations figurées ? – Sur ce qui est interdit de tout cela.
SOUS-CHAPITRE 016 : Sur celui qui prie vêtu d’un farrûf (chemise ouverte par derrière) en soie puis l’enlève
SOUS-CHAPITRE 017 : Sur le fait de prier vêtu d’un habit rouge
SOUS-CHAPITRE 018 : Sur le fait de prier sur une terrasse, sur un minbar ou sur des planches
SOUS-CHAPITRE 019 : Lorsque, en se prosternant, l’orant touche sa femme avec son vêtement
SOUS-CHAPITRE 020 : Sur le fait de prier sur une natte (hasir)
SOUS-CHAPITRE 021 : Sur le fait de prier sur une khumra
SOUS-CHAPITRE 022 : Sur le fait de prier sur un lit (par lit il faut entendre tout ce qui est sur le sol et qui peut être utilisé pour se coucher, s’étendre)
SOUS-CHAPITRE 023 : Sur le fait de se prosterner sur le vêtement lorsqu’il fait très chaud
SOUS-CHAPITRE 024 : Prier en étant chaussé de ses sandales
SOUS-CHAPITRE 025 : Prier en étant chaussé de ses bottines
SOUS-CHAPITRE 026 : Sur le fait de ne pas bien accomplir la prosternation
SOUS-CHAPITRE 027 : Sur le fait de laisser apparaitre la face antérieure du bras et de l’avant-bras en écartant les mains pendant les prosternations.
SOUS-CHAPITRE 028 : Sur le mérite de se mettre en direction de la qibla
SOUS-CHAPITRE 029 : Sur la qibla des habitants de Médine, de la Syrie et de l’Orient.
SOUS-CHAPITRE 030 : Dieu, le Très-Haut, dit : Et ont adopté la station d’Abraham comme oratoire (sourate 2, verset 125)
SOUS-CHAPITRE 031 : Sur le fait de se mettre en direction de la qibla là où l’on est
SOUS-CHAPITRE 032 : Sur ce qui est rapporté sur la qibla
SOUS-CHAPITRE 033 : Sur le fait de gratter de la main le crachat dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 034 : Sur le fait de gratter une tache de morve avec un caillou de la mosquée
SOUS-CHAPITRE 035 : On ne doit pas cracher à sa droite pendant la prière
SOUS-CHAPITRE 036 : Que l’orant crache à sa gauche ou sous son pied gauche
SOUS-CHAPITRE 037 : Sur l’expiation du fait de cracher dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 038 : Sur le fait d’enfouir le crachat dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 039 : Si on ne peut se tenir de cracher on doit le faire dans le bout de son vêtement
SOUS-CHAPITRE 040 : Sur l’exhortation de l’imam à terminer la prière – . Sur le fait de mentionner la qibla
SOUS-CHAPITRE 041 : Peut-on dire : « La mosquée des béni Un tel » ?
SOUS-CHAPITRE 042 : Sur le partage – Sur le fait d’accrocher un qinwu dans la mosquée.
SOUS-CHAPITRE 043 : Sur celui qui invite autrui à un repas dans la mosquée et sur celui qui répond favorablement à l’invitation.
SOUS-CHAPITRE 044 : Sur le fait de procéder à un jugement ou à une imprécation conjugale à l’intérieur de la mosquée, entre hommes et femmes
SOUS-CHAPITRE 045 : En entrant dans la maison d’autrui, le fidèle peut-il prier là où il veut ou là où on le lui indique, et ce sans qu’il ne cherche un autre endroit ?
SOUS-CHAPITRE 046 : Sur le fait d’avoir un oratoire dans la maison
SOUS-CHAPITRE 047 : Sur le fait de commencer par le pied droit en entrant dans une mosquée ou ailleurs. ( sauf au toilette )
SOUS-CHAPITRE 048 : Peut-on creuser les tombes des polythéistes de la période jahilite (antéislamique) et mettre à leur place une mosquée, et en ce basant sur ces propos du Prophète : »Que Dieu maudisse les Juifs ! ils ont fait des tombes de leurs prophètes des oratoires » ?
SOUS-CHAPITRE 049 : Sur le fait de prier dans des parcs de moutons
SOUS-CHAPITRE 050 : Sur le fait de prier dans des endroits où se trouvent des chamelles
SOUS-CHAPITRE 051 : Sur celui qui prie, ayant devant lui un four, un feu ou tout autre objet d’adoration mais avec l’intention de faire cela en vue de Dieu
SOUS-CHAPITRE 052 : Sur la semi-interdiction de prier dans les cimetières
SOUS-CHAPITRE 053 : Sur la prière faite dans les endroits où le sol fut réduit en abimes ou dans d’autres endroits où les habitants avaient subi un châtiment
SOUS-CHAPITRE 054 : Sur le fait de prier dans une église
SOUS-CHAPITRE 055 : Sur ces paroles du Prophètes : « La terre est pour moi un lieu de prosternation (masjid) et un moyen de se purifier rituellement. »
SOUS-CHAPITRE 056 : Sur le sommeil de la femme dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 057 : Sur le sommeil des hommes dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 058 : Sur le fait de prier en revenant de voyage
SOUS-CHAPITRE 059 : En entrant à la mosquée, on doit faire deux ra’ka
SOUS-CHAPITRE 060 : Sur le fait de commettre une faute dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 061 : Sur la construction de la mosquée du prophète
SOUS-CHAPITRE 062 : Sur le fait de s’entraider pendant la construction d’une mosquée
SOUS-CHAPITRE 063 : Sur le fait de solliciter l’aide du menuisier et des autres artisans au sujet de le boiserie du minbar et de la construction de la mosquée.
SOUS-CHAPITRE 064 : Sur celui qui construit une mosquée
SOUS-CHAPITRE 065 : On doit tenir les flèches par la pointe en passant dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 066 : Sur le fait de passer dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 067 : Sur la poésie dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 068 : Sur le fait que ceux qui ont des lances entrent dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 069 : Sur le fait de citer, vente et achat, sur le minbar de la mosquée
SOUS-CHAPITRE 070 : Sur le fait de payer une dette et de rester avec le débiteur dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 071 : Sur le balayage de la mosquée et le fait de ramasser les morceaux de loque, les petits débris et les éclats de bois
SOUS-CHAPITRE 072 : Sur le fait de rappeler, dans la mosquée, que le commerce du vin est illicite
SOUS-CHAPITRE 073 : Sur le fait que la mosquée ait des serviteurs
SOUS-CHAPITRE 074 : Sur le fait d’attacher le captif ou le débiteur dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 075 : Sur les ablutions majeures lorsqu’on embrasse l’Islam dans la mosquée – Sur le fait d’attacher le prisonnier dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 076 : Sur la tente qu’on met dans la mosquée pour les malades et autres
SOUS-CHAPITRE 077 : Sur le fait d’introduire un chameau dans la mosquée à cause d’une certaine nécessité
SOUS-CHAPITRE 078 : Sur l’ouverture et le passage aménagés dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 079 : Sur les portes et les serrures de la Ka’ba et des mosquées
SOUS-CHAPITRE 080 : Sur le fait que le polythéiste entre dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 081 : Sur le fait d’élever la voix dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 082 : Sur les cercles et le fait de s’asseoir dans la mosquée
SOUS-CHAPITRE 083 : Sur le fait de s’allonger sur le dos et d’étendre le pied
SOUS-CHAPITRE 084 : Sur le fait que la mosquée soit dans la rue sans que cela ne cause de préjudice aux gens
SOUS-CHAPITRE 085 : Sur la prière faite dans la mosquée du souk
SOUS-CHAPITRE 086 : Sur le fait de croiser les doigts dans la mosquée ou ailleurs
SOUS-CHAPITRE 087 : Sur les mosquées qui se trouvent dans la route de Médine et les endroits où pria le Prophète
SOUS-CHAPITRE 088 : La sutra de l’imam est une sutra pour ceux qui sont derrière lui. (La sutra est toute chose pouvant être devant le fidèle en prière, telle qu’un mur, une pique, un rideau, etc…)
SOUS-CHAPITRE 089 : Quelle est la distance qui doit séparer l’orant et la sutra
SOUS-CHAPITRE 090 : Sur la prière devant une lance ( harba )
SOUS-CHAPITRE 091 : Sur la prière devant une petite lance ( anaza )
SOUS-CHAPITRE 092 : La sutra à la Mecque et ailleurs
SOUS-CHAPITRE 093 : Sur le fait de prier devant une colonne
SOUS-CHAPITRE 094 : Sur le fait de prier entre les colonnes en dehors de la prière en groupe
SOUS-CHAPITRE 095 : Sur le fait de prier devant une monture, un chameau, un arbre ou un bagage
SOUS-CHAPITRE 096 : Sur le fait de prier devant un lit
SOUS-CHAPITRE 097 : Sur le fait que l’oran pousse celui qui passe devant lui
SOUS-CHAPITRE 098 : Sur le péché de celui qui passe devant un orant. ( un musulman en prière )
SOUS-CHAPITRE 099 : Sur le fait de se mettre en face d’un compagnon ou une autre personne qui est en train de prier
SOUS-CHAPITRE 100 : Sur le fait de prier derrière celui qui est en train de dormir
SOUS-CHAPITRE 101 : Sur le fait d’accomplir une prière surérogatoire derrière une femme
SOUS-CHAPITRE 102 : Sur celui qui dit que rien ne pousse à interrompre la prière
SOUS-CHAPITRE 103 : Sur le fait de porter sur les épaules une petite fille pendant qu’on prie
SOUS-CHAPITRE 104 : Sur le fait de prier devant une couche où se trouve une femme qui a ses menstrues
SOUS-CHAPITRE 105 : Au moment de la prosternation est-ce que l’homme peut toucher sa femme pour se prosterner ?
SOUS-CHAPITRE 106 : Sur le fait que la femme enlève quelque impureté de dessus l’orant

Chapitre 09 – hadith 0521 à 0602 – Les horaires de la prière

SOUS-CHAPITRE 01 : Sur les horaires et les mérites de la prière
SOUS-CHAPITRE 02 : Sur : …revenant à Lui, prémunissez-vous, accomplissez la prière, ne soyez pas des associateurs.(sourate 30, verset 31)
SOUS-CHAPITRE 03 : Sur le fait de donner serment d’allégeance sur l’accomplissement de la prière
SOUS-CHAPITRE 04 : La prière est une expiation
SOUS-CHAPITRE 05 : Sur le mérite de la prière faite en son temps
SOUS-CHAPITRE 06 : Les cinq prières quotidiennes sont une expiation
SOUS-CHAPITRE 07 : Sur le fait de négliger d’accomplir la prière en son temps
SOUS-CHAPITRE 08 : Sur le fait que l’orant invoque le Seigneur, Puissant et Majestueux
SOUS-CHAPITRE 09 : Sur le fait d’attendre la fraicheur pour accomplir la prière du duhr durant les grandes chaleurs
SOUS-CHAPITRE 10 : Sur le fait d’attendre la fraicheur pour faire la prière du duhr pendant le voyage
SOUS-CHAPITRE 11 : Le temps de la prière du duhr commence à partir où le soleil commence à pencher vers l’ouest
SOUS-CHAPITRE 12 : Sur le fait de retarder la prière du duhr jusqu’au début de celle du asr
SOUS-CHAPITRE 13 : Sur le temps de la prière du asr
SOUS-CHAPITRE 14 : Sur le péché de celui qui néglige de faire la prière du asr en son temps
SOUS-CHAPITRE 15 : Sur celui qui néglige de faire la prière du asr
SOUS-CHAPITRE 16 : Sur le mérite de la prière du asr
SOUS-CHAPITRE 17 : Sur celui qui rattrape une ra’ka de la prière du asr juste avant le coucher du soleil
SOUS-CHAPITRE 18 : Sur l’horaire de la prière du maghreb
SOUS-CHAPITRE 19 : Sur celui qui réprouve d’appeler la prière du maghreb, icha
SOUS-CHAPITRE 20 : Sur le fait de dire icha ou atama et sur celui qui considère que le temps de cette prière est long
SOUS-CHAPITRE 21 : Sur l’horaire de la prière du icha, ainsi appelée du fait de la réunion des fidèles ou de leur retard
SOUS-CHAPITRE 22 : Sur le mérite de la prière du icha
SOUS-CHAPITRE 23 : Sur le sommeil réprouvé avant la prière du icha
SOUS-CHAPITRE 24 : Sur celui qui succombe au sommeil avant la prière du icha
SOUS-CHAPITRE 25 : L’horaire de la prière du icha s’étend jusqu’au milieu de la nuit
SOUS-CHAPITRE 26 : Sur le mérite de la prière du fajr
SOUS-CHAPITRE 27 : Sur l’horaire de la prière du fajr
SOUS-CHAPITRE 28 : Sur celui qui rattrape une seule ra’ka de la prière du fajr ou du asr
SOUS-CHAPITRE 29 : Sur celui qui rattrape une seule ra’ka de la prière
SOUS-CHAPITRE 30 : Sur la prière après l’aube, jusqu’au lever du soleil
SOUS-CHAPITRE 31 : On ne doit pas chercher à faire sa prière avant le coucher du soleil
SOUS-CHAPITRE 32 : Sur celui qui ne réprouve pas d’accomplir la prière après les prières du asr et du fajr.
SOUS-CHAPITRE 33 : Sur les prières qu’on peut faire après celle du asr et qu’on n’a pas faites auparavant à temps, et celles similaires
SOUS-CHAPITRE 34 : Sur le fait d’accomplir tôt la prière pendant le jour nuageux
SOUS-CHAPITRE 35 : Sur l’appel à la prière (al adhan) fait après la fin du temps fixé
SOUS-CHAPITRE 36 : Sur celui qui préside les fidèles en prière après la fin du temps fixé.
SOUS-CHAPITRE 37 : Celui qui oublie de faire une prière, qu’il la fasse une fois qu’il s’est rappelé, mais il ne doit refaire que cette prière.
SOUS-CHAPITRE 38 : Sur le fait de faire les prières non accomplies l’une après l’autre en suivant l’ordre fixé
SOUS-CHAPITRE 39 : Sur la causerie réprouvée après la prière du icha
SOUS-CHAPITRE 40 : Sur la causerie au sujet du fiqh et du bien après la prière du icha
SOUS-CHAPITRE 41 : Sur le fait de rester à causer la nuit avec l’hôte et les proches

Chapitre 10 – hadith 0603 à 0875 – Le adhan

 

Chapitre 11 – hadith 0876 à 0941 – Le vendredi

Chapitre 12 – hadith 0942 à 0947 – La crainte

Tome 2

Chapitre 13 Les deux fêtes

Chapitre 14 Le witr

Chapitre 15 La demande de l’eau pendant la sêcheresse ( istisqa )

Chapitre 16 L’éclipse

Chapitre 17 La prosternation pendant la récitation du coran

Chapitre 18 Diminution du nombre de rak’a dans la prière

Chapitre 19 L’adoration de nuit

Chapitre 20 Le mérite de la prière dans la mosquée de la Mecque et dans celle de Médine

Chapitre 21 Ce qui est permis de faire pendant la prière

Chapitre 22 La distraction

Chapitre 23 Les funérailles

Chapitre 24 La zakat

Chapitre 25 Le pèlerinage

Chapitre 26 La umra

Chapitre 27 Le pèlerin empêché

Chapitre 28 L’expiation de chasse

Chapitre 29 Les mérites de Médine

Tome 3

Chapitre 30 Le jeûne

Chapitre 31 La prière des tarawih

Chapitre 32 Le mérite de la nuit de la destinée

Chapitre 33 La retraite spirituelle

Chapitre 34 Les ventes

Chapitre 35 Le salam

Chapitre 36 La préemption

Chapitre 37 Le louage

Chapitre 38 Le transfert de dette

Chapitre 39 La garantie

Chapitre 40 La procuration

Chapitre 41 Le labourage et la muzara’a

Chapitre 42 La musaqat

Chapitre 43 La demande d’un prêt, le payement des dettes, l’interdiction et la faillite

Chapitre 44 Les litiges

Chapitre 45 Les objets trouvés

Chapitre 46 Les injustices

Chapitre 47 La société

Chapitre 48 Le gage

Chapitre 49 L’affranchissement

Chapitre 50 Le mukâtab

Chapitre 51 La donation et ses mérites

Chapitre 52 Les témoignages

Chapitre 53 La conciliation

Tome 4

Chapitre 54 Les clauses

Chapitre 55 Les testaments

Chapitre 56 Le combat ( pour la cause de Dieu )

Chapitre 57 L’obligation du khums

Chapitre 58 Le tribut et l’arrêt ( temporaire ) des hostilités

Chapitre 59 Le début de la création

Chapitre 60 Les hadith concernant les prophètes

Tome 5

Chapitre 61 La noble nature ( des compagnons )

Chapitre 62 Les mérites des compagnons du prophète

Chapitre 63 La noble nature des ansâr

Chapitre 64 Les expéditions

Tome 6

Chapitre 65 L’exégèse du coran

Chapitre 66 Les mérites du coran

Chapitre 67 Le mariage

Tome 7

Chapitre 68 La répudiation

Chapitre 69 Les pensions

Chapitre 70 Les aliments

Chapitre 71 Al-‘Aqîqa

Chapitre 72 Les animaux immolés et la chasse, le gibier

Chapitre 73 Les sacrifices

Chapitre 74 Les boissons

Chapitre 75 Les malades

Chapitre 76 La médecine

Chapitre 77 Les habits

Chapitre 78 L’éthique

Chapitre 79 La demande de la permission

Chapitre 80 Les invocations

Tome 8

Chapitre 81 Les douceurs

Chapitre 82 La prédestinée

Chapitre 83 Les serments et les voeux

Chapitre 84 De l’expiation de serment

Chapitre 85 Les quote-parts de la succession

Chapitre 86 Les peines ( hudûd )

Chapitre 87 Le prix du sang

Chapitre 88 De l’incitation des apostats et des rebelles au repentir, et du fait de les combattres

Chapitre 89 De la contrainte

Chapitre 90 Des subterfuges

Chapitre 91 De l’interprétation des songes

Chapitre 92 Des subversions

Chapitre 93 Des prescriptions se rapportant à l’autorité

Chapitre 94 Des souhaits

Chapitre 95 Des traditions rapportées par une seule source

Chapitre 96 Du fait de se maintenir fermement lié au coran et à la Sunna

Chapitre 97 De l’Unité de Dieu

Le recueil

Ces relations traditionnelles de la vie du prophète ont été recueillies par le savant musulman Mohammed al-Bukhari (810 -870) et publiées au cours de sa vie. Cet érudit était originaire de Boukhara, d’où le nom sous lequel il est connu. Al-Bukhari appartenait à l’école Shafi’i. Il a beaucoup voyagé à travers l’empire abbasside pendant seize ans en collectant les traditions qu’il estimait dignes de confiance. Il est dit qu’al-Bukhari a recueilli plus de 300 000 hadiths et qu’il n’en a transmis qu’un peu plus de 7000 qu’il croyait être authentiques pour écrire le Sahih).

Il est dit qu’avant d’inclure un hadith dans son recueil, il faisait ses ablutions (la grande ablution rituelle) et priait en récitant deux Rakah (prières de la religion islamique) et Nafl (intentions de prière) pour demander à Dieu de le guider.

Il est dit que des savants réputés dans la science des Hadiths et notamment Ahmad Ibn Hanbal 855, Ibn Maīn 847 et Ibn Madīni 848 ont reconnu l’authenticité de son livre. Par conséquent, al-Bukhari a terminé son travail aux environs de 846 et a passé les vingt-quatre dernières années de sa vie à visiter d’autres villes et à rencontrer d’autres savants qui enseignaient les hadiths qu’il avait recueillis. Dans toutes les villes qu’il visitait, des milliers de personnes se rassemblaient dans la principale mosquée pour l’écouter réciter la tradition orale. En réponse aux doutes exprimés par les académies de l’ouest à propos de l’auteur réel du livre qui porte son nom et de la date effective de sa rédaction, les sunnites argumentent que les érudits les plus réputés de l’époque en matière de Hadiths, tels qu’Ahmad Ibn Hanbal (année 855), Ibn Maīn (année 847) et Ibn Madīni (année 848), ont tous admis l’authenticité de son livre. Ainsi, la renommée immédiate des recueils a constitué un argument d’authenticité qui rendait hautement improbable toute contestation après la mort des auteurs.

Au cours de cette longue période de vingt-quatre ans, Bukhari a apporté de légères modifications à son livre, en particulier à ses têtes de chapitre. Chaque version porte le nom de son narrateur. Selon Ibn Hajar al-Asqalani dans son livre Nukat, le nombre de hadiths est le même dans tous les récits (les différentes versions). Celui qui est le plus célèbre aujourd’hui est la version racontée par al-Firabri (année 932 de l’ère chrétienne /année 320 de l’hégire) qui est le disciple préféré de Bukhari. Khatîb al-Baghdâdî dans son livre Târikh Baghdad (Histoire de Bagdad) citait Firabri ainsi : « Il y avait environ soixante-dix mille personnes qui ont entendu Sahih Bukhari en même temps que moi ».

Firabri n’est pas le seul témoin de Sahih Bukhari. Il y en a eu beaucoup d’autres qui ont parlé de ce livre aux générations suivantes, tels que Ibrahim ibn Ma’qal (année 907), Hammad ibn Shaker (année 923), Burduzi Mansour (mort en l’an 931) et Husain Mahamili (année 941). Il existe de nombreux livres qui ont noté des différences entre toutes les versions, celui de Al-Fath’ul Bâri est le plus célèbre d’entre eux. »

L’imam Al-Boukhârî est l’auteur de nombreux livres, mais le plus connu est le Sahîh Al-Boukhârî – Al-Jâmi’us-Sahih- qui est un recueil de hadîth. Son livre contient 7 275 Hadîth avec répétition et environ 2 230 sans répétition.

Beaucoup de savants musulmans ont essayé de trouver une faille dans cette grande et remarquable collection, mais sans succès. C’est pour cette raison qu’il est établi chez les savants sunnites à l’unanimité que le livre de hadith le plus authentique est le Al-Jâmi’us-Sahih.

Al-Jâmi’us-Sahih a été transmis par une voie double, écrite et orale. Bedruddin Aynî et ibn Hajar comptent parmi les plus illustres savants qui ont fait l’exégèse de cette œuvre magistrale; ils rapportent trois chaînes de transmissions différentes. Il n’existe entre les sources de l’un et l’autre exégètes que d’infimes variations…

Le plus ancien manuscrit connu et qui figure à Berlin remonte au XVe siècle. « Alī al-Yūnīnī, frère de Qutb al-Dīn al-Yūnīnī, historien du XIIIe siècle, a établi son manuscrit autographe du Sahih d’al-Buhārī à partir de quatre manuscrits et de trois traditions orales. Il a détaillé les différentes voies de la tradition dans son épître intitulée Rumūz. Au XVe siècle, le ‘muhaddith’ Muhammad al-Badrāni a ajouté cette épître à son propre manuscrit d’al-Jâmi’us-Sahih. C’est un exemplaire de ce Sahih et des Rumūz, qui est maintenant conservée à Berlin. » (Source CNRS [3]. Al-Jâmi’us-Sahîh est, après le Coran, l’œuvre la plus fiable au sujet de l’Islam originel…

Sur google, il y a plusieurs façon d’orthographier le nom du recueille de Al Boukhâri, et les résultats montre bien, le quel est le plus utilisé.

Sahih l Bukhâri
Environ 4 180 000 résultats

Sahih al Boukhâri
Environ 2 180 000 résultats

Sahih el Boukhâri
Environ 2 170 000 résultats

Sahih al Bukhâri
Environ 1 200 000 résultats

Sahih el Bukhâri
Environ 1 200 000 résultats


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

15 commentaires sur “7563 hadith du Sahih al Boukhâri , le Sahih el Boukhâri au complet, Sahih l Bukhâri

  • saïd

    Salem ouhalikoum,

    Bonjour frère et merci pour ce site qui est formidable, car l’ignorance domine cela ne mène que vers le négatif, Je vous courage frère pour continué a éclairé et guidé ces âmes qui sont désorienté voir même perdu. .

    Que DIEU vous bénisse.

  • juretic

    As salam .alaykoum monsieur le webmaster, je suis convertie depuis 2011 et je viens de lire les hadiths Boukhary, j’ai lu quatre tomes. Or que pensez-vous du hadith n° 1132, celui du tome 4 n° 5669, que pensez-vous des hadiths Mouslim le numéro du hadith Muslim n° 240 et le hadith Muslim 6225 ???

    • webmaster Auteur du billet

      Salam aleykoum wa ramatoulla wa barakatou,

      Malheureusement , je ne possede pas encore le sahih Mouslim, donc je ne peut rien vérifier, mais j’ai le sahih Boukari en 8 volumes et après avoir consulter les hadith que vous me siter, je ne vois pas de problème, car j’ose imaginer qu’il s’agit d’un problème, puisque vous ne fournissez pas plus d’info dans votre question.

      Le Sahih de Boukhari est un recueil d’hadith authentique, et je n’ai pas la science pour pretendre critiquer ces hadith.

      tome 2, page 110, hadith 1132
      Masruq rapporte avoir demandé a Aicha :
      « Quelle oeuvre est la plus aimée au Prophète ? »
      « L’oeuvre qui dure », répondit-elle
      « il se levait dès qu’il entendait le muezzin. »

      Directement de Mouhammad ben Salam, directement d’Abou al-Ahwas, d’al-Ach’at qui dit : « Dès qu’il entendait le muezzin, il se levait et faisait la prière. »

      tome 7, page 260, hadith 5669
      Selon Ubayd Allah ben Abd Allah, ben Abbas dit : Au terme de sa mort, et au moment ou il y avait quelques hommes dans la maison (Oumar ben al-Khattab était présent), le Messager de Dieu dit :
      « Venez que je vous dicte d’écrire ce qui vous évitera après moi de vous égarer ! »
      Quelques-uns intervinrent :
      « Le mal domine le Messager de Dieu; vous avez le Livre de Dieu, il nous suffit. »
      Les présents divergèrent et se disputèrent. Les uns disaient :
      « Approchez… pour qu’ils nous dicte un écrit après lequel nous ne connaitrons point d’égarement ! »,
      et les autres ce que dit oumar. Une fois les divergences et les dires futiles devinrent nombreux, le Messager de Dieu dit :
      « Levez-vous !… »

      Oubayd Allah rapporte : Ben Abbas disait :
      « Le malheur, tout le malheur, réside dans l’obstacle qui fut dressé entre le Messager de Dieu et son écrit ; et ce à cause de leurs divergences et leurs propos futiles. »

  • SEINI SIDDI

    Que DIEU fasse que LA ILAHA ILLALLAH et la sunna triomphent toujours et partout et qu’a TAIFARA-GUILI dans le mayo-tsanaga ou le nombre des musulmans est a 95% il y en aura bientot 100% INCHA ALLAH

  • Ismaël

    Assalamo ´alaykomm wa rahmato Allah wa barakatoh
    Peut etre qu´Allah fera que le sahih Al Boukhari soit entièrement consultable sur ce site . Allaho Akbar .

  • DEME SIDIKI

    As salam aleikoum. Que le Tout Puissant ALLAH SOUBHANA WATALA vous accorde les mérites des efforts que vous fournissez pour faire connaitre sa religion et rendre sa pratique facile pour ceux qui n’ont pas eu la chance de faire l’école coranique. J’ai une remarque a faire: lors d’une lecture j’ai vu écrit sur la page parlant des hadith de Boukhari Mohanet (soubhanala) à ce que je sache c’est le contraire du nom de notre vénéré prophète(psl) qui est plutôt: Mohamed . Veuillez remédier à cette erreur svp merci

    • webmaster Auteur du billet

      Salam alikoum,

      En fin de compte, le souci est plus complexe que cela, car dans toutes les écoles francophones, on enseigne aux enfants, que mahomet est le prophète des musulmans. Ce nom mahomet est écrit dans tout les livres d’histoire, de géographie, et de philosophie, et il apparait même dans des émissions de télévision. C’est cela qui induit en erreur tout le monde, car, à part ceux qui s’intéresse à la religion, personne n’ira chercher plus loin pour savoir s’il s’agit bien du véritable nom du prophète de la religion musulmane, en bref, tout le monde restera avec cette idée fausse, que mahomet est le nom du prophète de l’islam. C’est pour cela que la plupart du temps, j’écris Muhammad et entre parenthèse (mahomet), pour que les nouveaux convertie comprennent de qui on parle. Je vais pensé à intégrer une phrase simple et clair qui exprime bien que mahomet n’est pas le nom du prophète de l’islam, son véritable nom est Muhammad.

      Personnellement, les premiers jours de ma convertions était assez trouble, car je ne comprenais pas qui était Muhammad, car j’avais toujours cru que mahomet était le prophète de l’islam.

      Comme je l’ai déja exprimé, sur un ancien article, il n’y a pas que pour le Prophète (le salut soit sur lui) qu’on a changé le nom, exemple :

      jésus = issa
      marie = myriame
      gabriel = jibril
      abraham = ibrahim
      etc…

      bis lama

      • Olivier

        Certains Musulmans s’offensent que l’on nomme en français le Prophète de l’Islam Mahomet. Mais celui que l’on nomme Muhammad en arabe classique est appelé Mahmoud en Iran, Mehmet en Turquie, ou encore Mohammed dans les pays du Maghreb. Et ces exemples sont donnés dans des pays musulmans.
        Le même cas de figure se pose dans les pays à dominance chrétienne où Jésus, que les Musulmans nomment Issa, est prononcé « J’ai zu » en français ; Djiseusse en anglais ou Djésou en italien (écrit Gésu).
        Par ailleurs, la langue française ne connait pas le « ha » aspiré et que si l’on devait écrire phonétiquement, Muhammad deviendrait Mouramad !

  • Gilbert COPIN dit Hichem

    Bismilah Erahman Erahim, Salam moa allah ikoum.

    Comment procéder pour se procurer l’ensemble des tome de Salhi El BUKHÄRI, et quel est le prix de cet oeuvre !!!
    Merci de votre réponse.
    Bien cordialement
    Hichem


Aidez a construire un puits