www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

Abou Ayyoûb al-ansârî – ( les Compagnons du Prophète ) – islam à tous

Abou Ayyoûb al-ansârî – ( les Compagnons du Prophète )

Abou Ayyoûb al-ansârî

C’est Khâlid ibn Zayd ibn Kulayb des Banû An-Najjâr.

Il eut l’honneur de recevoir le Prophète (pbAsl) chez lui après avoir rejoint Médine émigrant de La Mecque.

Tout Ansâr espérait recevoir le Prophète (pbAsl) chez lui. Ils interrompirent à plusieurs reprises le cours de sa monture. Et le Prophète leur répondit par ces termes:  » laissez-la, elle est ordonnée « . La chamelle poursuivit son cours jusqu’à s’arrêter dans une cours devant la maison de Abû Ayyûb.

Abû Ayyûb s’en réjouit à l’extrême. Il ses précipita à accueillir le Prophète (pbAsl) ; emporta ses effets personnels comme s’il portait les trésors de la terre et il se lança vers sa maison.

Celle si se composait de deux étages, le Prophète (pbAsl) en choisit le plus bas pour être accessible à ses Compagnons. Mais Abû Ayyûb ne put supporter d’être au-dessus du Prophète et lui fit part de son souci. Après plusieurs épisodes qui montrant à quel point celui-ci respectait le Prophète et l’aimait, il parvint à le convaincre de monter au premier étage.

Le Prophète (pbAsl) resta chez Abû Ayyûb pour quelque mois jusqu’à ce furent bâties sa mosquée et les chambres d’alentours.

Abû Ayyûb était d’un cœur tendre qui aimait le Prophète. Il était généraux, ayant des dattiers qu’il cultivait et en donnait aux hommes.

Il s’était de même un héros de guerre. Il ne renonçait à aucune bataille du temps du Prophète ni au temps des conquêtes islamiques jusqu’au règne de Mu’âwiya (qu’Allah soit satisfait de lui).

Mu’âwiya prépara une armée pour la conquête de Constantinople sous le commandement de son fils Yazîd. Abû Ayyûb était alors âgé. Cependant il sortit pour la bataille et tomba malade. Il demanda au commandant de l’armée de porter sa dépouille et de l’enterrer aux murs de Constantinople. En effet, il mourut dans cet état.

Les musulmans attaquèrent l’ennemi plusieurs fois jusqu’à ce qu’ils atteignirent les murs de Constantinople, en portant Abû Ayyûb. Là-bas ; ils creusèrent un tombeau et l’enterrèrent.

Laisser un commentaire