www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

Ouways Ibn 'âmir – ( les Compagnons du Prophète ) – islam à tous

Ouways Ibn 'âmir – ( les Compagnons du Prophète )

Ouways Ibn ‘âmir

Ses mérites

Ousayr Ibn ‘amr a dit: «’Omar Ibn Al Khattàb , quand lui venaient les renforts du Yémen, leur demandait: «Y a-t-il parmi vous Ouways Ibn ‘âmir?». Jusqu’à ce qu’il trouvât Ouways . Il lui dit: «C’est bien toi Ouways Ibn ‘âmir?» Il dit: «Oui». Il dit: «De la tribu de Mouràd et du clan de Qaran?». Il dit: «Oui». Il dit: «Tu as une mère?» Il dit: «Oui». Il dit: «J’ai entendu dire le Messager de Dieu : «II vous viendra avec les renforts du Yémen Ouways Ibn ‘âmir, de la tribu de Mouràd et du clan de Qaran. Il était lépreux puis guérit n’en gardant qu’une marque de la grosseur du dirham. Il a une mère qu’il traite avec piété filiale, s’il faisait à Dieu un serment pour que Dieu lui fasse quelque chose, Dieu ne démentirait pas son serment. Si tu peux lui demander de prier pour ton absolution, fais-le». Aussi je te demande de prier pour mon absolution». Et c’est ce qu’il fit. ‘Omar lui dit: «Où veux-tu aller?» Il dit: «A Al Koufa». Il dit: «Veux-tu que je t’écrive une recommandation auprès de son gouverneur?» Il dit: «J’aime mieux être parmi les humbles». L’année d’après, l’un de leurs nobles alla en pèlerinage à La Mecque. Il rencontra par hasard ‘Omar qui lui demanda des nouvelles de Ouways. Il lui dit: «Je l’ai quitté habitant une maison pauvre et ne possédant pas gand-chose». ‘Omar lui dit: «J’ai entendu dire le Messager de Dieu : «II vous viendra avec les renforts du Yémen Ouways Ibn ‘âmir, de la tribu de Mouràd et du clan de Qaran. Il était lépreux mais en guérit et n’en garda qu’une tache de la grosseur du dirham. Il a une mère qu’il traite avec piété filiale. S’il faisait à Dieu serment pour que Dieu lui fasse quelque chose. Dieu ne démentirait pas son serment. Si tu peux lui demander de prier pour ton absolution, fais-le». Le noble yéménite alla trouver, à son retour, Ouways et lui dit: «Prie pour mon absolution!» Ouways lui dit: «C’est à toi plutôt de prier pour la mienne car tu retournes plus récemment que moi d’un saint voyage». Il me dit: «Tu as donc rencontré ‘Omar?» Il lui dit: «Oui» et il pria pour son absolution. Les gens comprirent alors son importance mais il se retira loin d’eux». (Mouslim)

Laisser un commentaire