islam à tous

Baytouna CCIF

Si vous êtes victime d'un acte islamophobe, contactez le CCIF Appel d'urgence au 09 54 80 25 93

Secours humanitaire, HRF France Ummah Charity, ONG de solidarité internationale Secours islamique France www.syriacharity.org PageHalal.fr www.bdsfrance.org Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens FAIRE UN DON SUR LIFE-ONG.ORG Aidez à construire un puits www.mouslimradio.info
http://yusracademy.com/

Actuellement, en direct sur Loading ...


Mouslimradio sur Tunein
Annonces CCIF – islam à tous

ALERTE générale islamophobie ! Tous avec le CCIF

ccif

ALERTE générale islamophobie ! Tous avec le CCIF

http://www.islamophobie.net/adherez

Marwan Muhammad, directeur du Collectif contre l’islamophobie en France :
Là c’est le moment où je sonne l’alerte générale. Le pays vire à la pure folie politique et des millions de personne risquent d’en faire les frais si on ne fait rien rapidement.

Entre ceux qui veulent interdire aux femmes d’organiser une journée piscine, ceux qui veulent sanctionner les centres de vacances qui accueillent des musulmans et ceux qui veulent mettre nos enfants sous contrôle dès le plus jeune âge, on est en train de passer un point de non retour si on ne renforce pas nos moyens d’action de manière décisive.

Donc je vous propose quelque chose d’assez révolutionnaire:
Et si on retournait complètement la situation dans le bon sens?
Pour cela, chacun-e d’entre vous doit faire un choix et s’engager, dans deux axes:
1) Renforcer plus que jamais les liens qui existent dans la société civile: familles, amis, collègues, associations locales… c’est vraiment le moment de retisser toutes les relations qui font de nous une même société, une même communauté humaine. Ca se passe avec patience et sourire, au quotidien.

2) Donner au CCIF une force d’action sans précédent, en étant des dizaines de milliers à adhérer. Vous voyez ce qu’on fait déjà avec de très faibles moyens. Imaginez ce que ce serait si on avait deux, trois ou quatre fois plus d’adhérents. A l’heure actuelle, on a une équipe exceptionnelle, mais on est sur tous les fronts, en surmenage permanent, en travaillant même les soirs et les weekends. Il FAUT qu’on arrive à décupler cette force d’action et pour ça, c’est à VOUS de nous aider et de nous rejoindre. Ca doit devenir un réflexe dans chaque famille d’adhérer et de donner de son temps au CCIF.

Aujourd’hui, on avoisine les 3000 adhérents.

A 10000, on pérennise l’équipe juridique.

A 20000, on a l’autonomie financière du CCIF.

A 30000, on peut recruter une équipe spécialement pour la
communication, répondre aux polémiques islamophobes et produire nos propres contenus vidéos, graphiques, avec des moyens professionnels.

A 40000, on peut recruter une équipe dédiée à la lutte contre l’islamophobie au plus haut niveau politique, en faisant pression et en sanctionnant toutes les personnalités politiques qui se servent des musulmans comme d’un paillasson électoral.
L’adhésion, c’est 30 euros par an (oui, par an), 15 pour les étudiants, et ça se passe ici:
www.islamophobie.net/adherez

Et pour devenir bénévole c’est là:
https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfoS0Rebcm1I9KzGi1XlW87dwpAdnaV7fcQ7xe2fYM1iKvCtQ/viewform

C’est le rôle de chacun et de chacune d’entre nous de partager cette responsabilité, en tant qu’individu ou en tant qu’association. Parce que sinon, on risque d’être les spectateurs d’un désastre dans les deux années qui viennent. Je n’ai pas envie de voir ça. Ni pour mes proches, ni pour les communautés auxquelles j’appartiens, ni pour notre pays.

A vous de jouer, de partager et d’agir

ccif


https://humanappeal.fr/ Aibad Allah, Le Réseau Social islamique

Le CCIF propose un Guide pratique : perquisitions, assignations à résidence et fermetures administratives

Collectif contre l’Islamophobie en France.
NOUS SOMMES LA POUR VOUS.
Contactez nous au 09.54.80.25.93 ou sur notre site internet www.islamophobie.net.

GUIDE PRATIQUE :

PERQUISITIONS,

ASSIGNATION À DOMICILE,

FERMETURES ADMINISTRATIVES,

LE CCIF VOUS EXPLIQUE.

 

1 – PERQUISITIONS ADMINISTRATIVES.

QU’EST CE QUE C’EST ?

Le préfet peut ordonner des perquisitions à domicile de jour ou de nuit sans contrôle d’un magistrat et sans avertissement (loi du 3 avril 1955).
COMMENT CELA SE PASSE-T-IL ?
Les forces de l’ordre accompagnées d’équipes techniques peuvent visiter le domicile à la recherche de tous éléments susceptibles d’intéresser les autorités judiciaires aux fins de constatation d’infraction.
PEUT-ON CONTESTER UNE PERQUISITION ?
Oui.
Si vous estimez avoir fait l’objet d’une perquisition abusive.
– Réclamer aux forces de l’ordre la décision du Préfet autorisant la perquisition (elle explique les raisons pour lesquelles vous avez été perquisitionné).
– Si les motifs évoqués vous semblent injustes, saisissez le Tribunal administratif compétent afin d’obtenir l’annulation de la décision.
– Si des dégâts ont été faits (porte fracturée par exemple) il est possible de demander la condamnation de l’état.
NOTES.
A l’issue de la perquisition, un procès verbal doit être signé par l’occupant des lieux.
Prenez le temps de le lire afin de vérifier ce qui a été fait ou éventuellement saisi.

2 – ASSIGNATIONS À RÉSIDENCE.

QU’EST CE QUE C’EST ?
Sans procès, sans examen préalable du juge, le Préfet ou Ministre de l’intérieur peuvent contraindre d’interdire à un individu de quitter son domicile au motif qu’il serait considéré comme dangereux (article 6 loi du 3 avril 1955).
COMMENT SAVOIR CE QUE L’ON ME REPROCHE ?
On trouve les motifs dans l’acte administratif d’assignation à résidence.
EXEMPLES DE COMPORTEMENT RÉPRÉHENSIBLE SELON L’ADMINISTRATION.
Vous avez fréquenté, connu ou croisé une personne ayant été impliquée dans un acte terroriste ou appartenant à une organisation considérée comme dangereuse.
QUELLES SONT MES OBLIGATIONS EN CAS D’ASSIGNATION ?
Obligation de pointage au commissariat ou à la gendarmerie de votre domicile plusieurs fois par jour, tous les jours, avec les conséquences professionnelles que cela peut entrainer.
QUE FAIRE SI JE SUIS ASSIGNÉ À RÉSIDENCE ?
1 – Examiner attentivement les motifs invoqués par l’autorité administrative.
2 – Si la décision est mal fondée (informations vous concernant relevant d’une dénonciation calomnieuse).
        – Saisir le Tribunal administratif pour faire suspendre la décision d’assignation à résidence.
        – Délais 48 heures.
ATTENTIONS AUX MOTIFS FANTAISISTES.
– Porter un habit noir, emblème du mouvement takfiriste et de Daesh.
– Pratiquer du sport la nuit en tenue paramilitaire de type qamis.
– Avoir critiqué la musique et des posters de sportives en tenues légères dans une salle de sport.

3 -FERMETURES ADMINISTRATIVES.

(MOSQUÉES, RESTAURANTS, LOCAUX ASSOCIATIFS).

QU’EST CE QUE C’EST ?

Dans le cadre de l’État d’urgence, les pouvoirs publics peuvent fermer les lieux de réunion de toutes natures.
QUELLES SONT LES CONDITIONS ?
Le préfet doit justifier sa décision en démontrant une atteinte à l’ordre public. (Ex : présence de réunions incitant à la haine où à l’occasion desquelles des propos extrémistes ont pu être tenus).
QUE FAIRE SI ON FAIT L’OBJET D’UNE FERMETURE ADMINISTRATIVE ?
Si les motifs sont manifestement infondés, alors il faut exercer un recours en urgence devant le Tribunal administratif,  au cours des 10 à 15 jour suivant.

Collectif contre l’Islamophobie en France.
NOUS SOMMES LA POUR VOUS.
Contactez nous au 09.54.80.25.93 ou sur notre site internet www.islamophobie.net.


https://humanappeal.fr/ Aibad Allah, Le Réseau Social islamique

Communiqué du CCIF au sujet de l'incendie de la mosquée de Auch.

ccif

Collectif Contre l’Islamophobie en France.
Site internet : www.islamophobie.net
email, contact@islamophobie.net
téléphone, 09.54.80.25.93

 

« Nous pouvons affirmer, en l’état de l’enquête, que c’est un acte volontaire réfléchi à l’origine de l’incendie de la mosquée d’Auch » a annoncé hier, après enquête, le procureur de la République d’Auch, Pierre Aurignac.

C’est dans la nuit du samedi 22 au dimanche 23 août, vers 3h00 du matin, que l’alerte avait été donnée. Un incendie a ravagé presque 70% de la Mosquée d’Auch, près de Toulouse. Si aucun blessé n’est à déplorer, les dégâts matériels, eux, sont colossaux. Les deux salles de prières ont été détruites et le toit de l’édifice s’est effondré.

En janvier déjà, celle-ci avait subi une première attaque. Des lardons avaient été lancés contre sa façade. Sept mois plus tard, c’est presque l’édifice entier qui est détruit.

Si les quelques lardons ne semblaient pas constituer une atteinte suffisamment alarmante pour être prise en compte, cette première attaque était pourtant symboliquement très forte. C’était un acte islamophobe, un acte de haine, de rejet.

Pourquoi ne pas l’avoir pris au sérieux ?

Minimiser une dégradation ou une violence, c’est en autoriser une autre. En autoriser une autre, c’est s’exposer à ce qu’elle soit plus grande que la première, preuve en est aujourd’hui.

Depuis le 1er janvier 2015, le CCIF a recensé plus d’une quarantaine d’attaques menées contre des mosquées, soit tout autant de témoignages de la violence islamophobe.

Dans une société meurtrie, la haine et les peurs sont décuplées, aidées par des amalgames toujours plus profondément ancrés dans les esprits.

Faut-il qu’il y ait des blessés ou des morts dans une prochaine attaque pour que l’opinion publique se mobilise et que la sécurité des Mosquées devienne un sujet d’action gouvernementale ?

Les lieux de cultes doivent pouvoir bénéficier d’une mobilisation étatique effective et efficace face à un danger aujourd’hui plus que jamais avéré.

Il existe d’ors et déjà quelques dispositifs qui permettent d’éviter ce qu’a subi la Mosquée d’Auch, auxquels il ne faut pas hésiter à avoir recours. Le plan de sécurisation des lieux de cultes peut être mis en place sur demande : (http://www.islamophobie.net/articles/2015/01/11/plan-de-securisation-des-lieux-de-culte )

Le CCIF tient à apporter son soutien aux fidèles ainsi qu’aux responsables de la Mosquée d’Auch, aux côtés desquels elle compte se porter partie civile.

Il apparaît par ailleurs nécessaire de mettre en œuvre un dispositif de solidarité des mosquées de France, en concertation avec le CCIF.

L’islamophobie gagne du terrain, et c’est ensemble qu’il convient de la dénoncer et de se mobiliser, afin que la haine et la violence ne se banalisent pas, et que de tels incidents soient combattus à tous les niveaux de la société.

Collectif Contre l’Islamophobie en France.
Site internet : www.islamophobie.net
email, contact@islamophobie.net

téléphone, 09.54.80.25.93


https://humanappeal.fr/ Aibad Allah, Le Réseau Social islamique

Invitation au dîner de soutien du CCIF | diner

Après le succès du colloque « l’islamophobie en questions » qui a eu lieu à Sciences-Po, c’est au dîner de soutien que nous vous attendons.

C’est dans un lieu historique, au coeur de la capitale, que le CCIF a choisi de vous recevoir à son dîner de Gala pour la 2ème année consécutive. Venez soutenir les actions contre l’islamophobie aux côtés de nombreuses personnalités du monde associatif et artistique qui partagent notre engagement.

Rendez-vous le 31 mai 2013 à la salle du Tapis Rouge.
Places limitées

Vous inscrire

Ecoutez également l’invitation de Samy Debah, président du CCIF, et des invités d’honneur Doudou Diène (ex Rapporteur spécial à l’ONU) et Tariq Ramadan (professeur d’islamologie)


https://humanappeal.fr/ Aibad Allah, Le Réseau Social islamique
SEO Powered By SEOPressor