www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

Le Saint Coran, Sourate 14, IBRAHIM ( Abraham ), en Texte Arabe, Phonétique et Français avec Audio Français et Arabe, téléchargeable en MP3

Le Saint Coran, Sourate 14, IBRAHIM ( Abraham ), en Texte Arabe, Phonétique et Français avec Audio Français et Arabe, téléchargeable en MP3

Sourate 13 <— Liste des SOURATES —> Sourate 15

En Arabe : Télécharger <— clic droit et enregistrer sous

En Français, lu par Youssouf Leclerc : Télécharger <— clic droit et enregistrer sous

Le Saint Coran, Sourate 14, IBRAHIM ( Abraham )

Bismillahi Rahmani Rahime
Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Verset 1

‘Alif-Lām-Rā Kitābun ‘Anzalnāhu ‘Ilayka Litukhrija An-Nāsa Mina Až-Žulumāti ‘Ilá An-Nūr Bi’idhni Rabbihim ‘Ilá Şirāţi Al-`Azīzi Al-Ĥamīdi
Alif, Lam, Ra . (Voici) un livre que nous avons fait descendre sur toi, afin que – par la permission de leur Seigneur – tu fasses sortir les gens des ténèbres vers la lumière, sur la voie du Tout Puissant, du Digne de louange,

Verset 2

Allāhi Al-Ladhī Lahu Mā Fī As-Samāwāti Wa Mā Fī Al-‘Arđi Wa Waylun Lilkāfirīna Min `Adhābin Shadīdin
Allah, à qui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et malheur aux mécréants, pour un dur châtiment [qu’ils subiront].

Verset 3

Al-Ladhīna Yastaĥibbūna Al-Ĥayāata Ad-Dunyā `Alá Al-‘Ākhirati Wa Yaşuddūna `An Sabīli Allāhi Wa Yabghūnahā `Iwajāan ‘Ūlā’ika Fī Đalālin Ba`īdin
Ceux qui préfèrent la vie d’ici bas à l’au-delà, obstruent [aux gens], le chemin d’Allah et cherchent à le rendre tortueux, ceux-là sont loin dans l’égarement.

Verset 4

Wa Mā ‘Arsalnā Min Rasūlin ‘Illā Bilisāni Qawmihi Liyubayyina Lahum Fayuđillu Allāhu Man Yashā’u Wa Yahdī Man Yashā’u Wa Huwa Al-`Azīzu Al-Ĥakīmu
Et Nous n’avons envoyé de Messager qu’avec la langue de son peuple, afin de les éclairer. Allah égare qui Il veut et guide qui Il veut. Et, c’est Lui le tout Puissant, le Sage.

Verset 5

Wa Laqad ‘Arsalnā Mūsá Bi’āyātinā ‘An ‘Akhrij Qawmaka Mina Až-Žulumāti ‘Ilá An-Nūri Wa Dhakkirhum Bi’ayyāmi Allāhi ‘Inna Fī Dhālika La’āyātin Likulli Şabbārin Shakūrin
Nous avons certes, envoyé Moïse avec Nos miracles [en lui disant]: “Fais sortir ton peuple des ténèbres vers la lumière, et rappelle-leur les jours d’Allah”. [Ses bienfaits]. Dans tout cela il y a des signes pour tout homme plein d’endurance et de reconnaissance.

Verset 6

Wa ‘Idh Qāla Mūsá Liqawmihi Adhkurū Ni`mata Allāhi `Alaykum ‘Idh ‘Anjākum Min ‘Āli Fir`awna Yasūmūnakum Sū’a Al-`Adhābi Wa Yudhabbiĥūna ‘Abnā’akum Wa Yastaĥyūna Nisā’akum Wa Fī Dhālikum Balā’un Min Rabbikum `Ažīmun
(Rappelle-toi) quand Moïse dit à son peuple : “Rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous quand Il vous sauva des gens de Pharaon qui vous infligeaient le pire châtiment. Ils massacraient vos fils et laissaient en vie vos filles. Il y avait là une dure épreuve de la part de votre Seigneur”,

Verset 7

Wa ‘Idh Ta’adhana Rabbukum La’in Shakartum La’azīdannakum Wa La’in Kafartum ‘Inna `Adhābī Lashadīdun
Et lorsque votre Seigneur proclama : “Si vous êtes reconnaissants, très certainement J’augmenterai [Mes bienfaits] pour vous. Mais si vous êtes ingrats , Mon châtiment sera terrible”.

Verset 8

Wa Qāla Mūsá ‘In Takfurū ‘Antum Wa Man Fī Al-‘Arđi Jamī`āan Fa’inna Allāha Laghanīyun Ĥamīdun
Et Moïse dit : “Si vous êtes ingrats, vous ainsi que tous ceux qui sont sur terre, [sachez] qu’Allah Se suffit à Lui-même et qu’Il est digne de louange”.

Verset 9

‘Alam Ya’tikum Naba’u Al-Ladhīna Min Qablikum Qawmi Nūĥin Wa `Ādin Wa Thamūda Wa Al-Ladhīna Min Ba`dihim Lā Ya`lamuhum ‘Illā Allāhu Jā’at/hum Rusuluhum Bil-Bayyināti Faraddū ‘Aydiyahum Fī ‘Afwāhihim Wa Qālū ‘Innā Kafarnā Bimā ‘Ursiltum Bihi Wa ‘Innā Lafī Shakkin Mimmā Tad`ūnanā ‘Ilayhi Murībin
Ne vous est-il pas parvenu le récit de ceux d’avant vous, du peuple de Noé, des Aad, des Tamud et de ceux qui vécurent après eux, et que seul Allah connaît ? Leurs messagers vinrent à eux avec des épreuves, mais il dirent, ramenant leurs mains à leurs bouches : “Nous ne croyons pas [au message] avec lequel vous avez été envoyés et nous sommes, au sujets de ce à quoi vous nous appelez, dans un doute vraiment troublant”.

Verset 10

Qālat Rusuluhum ‘Afī Allāhi Shakkun Fāţiri As-Samāwāti Wa Al-‘Arđi Yad`ūkum Liyaghfira Lakum Min Dhunūbikum Wa Yu’uakhkhirakum ‘Ilá ‘Ajalin Musammáan Qālū ‘In ‘Antum ‘Illā Basharun Mithlunā Turīdūna ‘An Taşuddūnā `Ammā Kāna Ya`budu ‘Ābā’uunā Fa’tūnā Bisulţānin Mubīnin
Leurs messagers dirent : “Y a-t-il un doute au sujet d’Allah, Créateur des cieux et de la terre, qui vous appelle pour vous pardonner une partie de vos péchés et vous donner un délai jusqu’à un terme fixé ? ” [Les mécréants] répondirent : “Vous n’êtes que des hommes comme nous. Vous voulez nous empêcher de ce que nos ancêtres adoraient. Apportez-nous donc une preuve évidente”.

Verset 11

Qālat Lahum Rusuluhum ‘In Naĥnu ‘Illā Basharun Mithlukum Wa Lakinna Allāha Yamunnu `Alá Man Yashā’u Min `Ibādihi Wa Mā Kāna Lanā ‘An Na’tiyakum Bisulţānin ‘Illā Bi’idhni Allāhi Wa `Alá Allāhi Falyatawakkali Al-Mu’uminūna
Leurs messagers leur dirent : “Certes, nous ne sommes que des humains comme vous. Mais Allah favorise qui Il veut parmi Ses serviteurs. Il ne nous appartient de vous apporter quelque preuve, que par la permission d’Allah. Et c’est en Allah que les croyants doivent placer leur confiance.

Verset 12

Wa Mā Lanā ‘Allā Natawakkala `Alá Allāhi Wa Qad Hadānā Subulanā Wa Lanaşbiranna `Alá Mā ‘Ādhaytumūnā Wa `Alá Allāhi Falyatawakkali Al-Mutawakkilūna
Et qu’aurions-nous à ne pas placer notre confiance en Allah, alors qu’Il nous guidés sur les sentiers [que nous devions suivre] ? Nous endurerons sûrement la persécution que vous nous infligez. Et ceux qui ont confiance en Allah s’en remettent entièrement à Lui.”

Verset 13

Wa Qāla Al-Ladhīna Kafarū Lirusulihim Lanukhrijannakum Min ‘Arđinā ‘Aw Lata`ūdunna Fī Millatinā Fa’awĥá ‘Ilayhim Rabbuhum Lanuhlikanna Až-Žālimīna
Et ceux qui ont mécru dirent à leurs messagers : “Nous vous expulserons certainement de notre territoire, à moins que vous ne réintégriez notre religion ! ” Alors, leur Seigneur leur révéla : “Assurément Nous anéantirons les injustes,

Verset 14

Wa Lanuskinannakumu Al-‘Arđa Min Ba`dihim Dhālika Liman Khāfa Maqāmī Wa Khāfa Wa`īdi
et vous établirons dans le pays après eux. Cela est pour celui qui craint Ma présence et craint Ma menace”.

Verset 15

Wa Astaftaĥū Wa Khāba Kullu Jabbārin `Anīdin
Et ils demandèrent [à Allah] la victoire. Et tout tyran insolent fut déçu.

Verset 16

Min Warā’ihi Jahannamu Wa Yusqá Min Mā’in Şadīdin
L’Enfer est sa destination et il sera abreuvé d’une eau purulente

Verset 17

Yatajarra`uhu Wa Lā Yakādu Yusīghuhu Wa Ya’tīhi Al-Mawtu Min Kulli Makānin Wa Mā Huwa Bimayyitin Wa Min Warā’ihi `Adhābun Ghalīžun
qu’il tentera d’avaler à petites gorgées. Mais c’est à peine s’il peut l’avaler. La mort lui viendra de toutes parts, mais il ne mourra pas; et il aura un châtiment terrible.

Verset 18

Mathalu Al-Ladhīna Kafarū Birabbihim ‘A`māluhum Karamādin Ashtaddat Bihi Ar-Rīĥu Fī Yawmin `Āşifin Lā Yaqdirūna Mimmā Kasabū `Alá Shay’in Dhālika Huwa Ađ-Đalālu Al-Ba`īdu
Les oeuvres de ceux qui ont mécru en leur Seigneur sont comparables à de la cendre violemment frappée par le vent, dans un jour de tempête. ils ne tireront aucun profit de ce qu’ils ont acquis. C’est cela l’égarement profond.

Verset 19

‘Alam Tará ‘Anna Allāha Khalaqa As-Samāwāti Wa Al-‘Arđa Bil-Ĥaqqi ‘In Yasha’ Yudh/hibkum Wa Ya’ti Bikhalqin Jadīdin
Ne vois-tu pas qu’Allah a créé les cieux et la terre pour une juste raison ? S’Il voulait, Il vous ferait disparaître et ferait venir de nouvelles créatures,

Verset 20

Wa Mā Dhālika `Alá Allāhi Bi`azīzin
et cela n’est nullement difficile pour Allah.

Verset 21

Wa Barazū Lillāhi Jamī`āan Faqāla Ađ-Đu`afā’u Lilladhīna Astakbarū ‘Innā Kunnā Lakum Taba`āan Fahal ‘Antum Mughnūna `Annā Min `Adhābi Allāhi Min Shay’in Qālū Law Hadānā Allāhu Lahadaynākum Sawā’un `Alaynā ‘Ajazi`nā ‘Am Şabarnā Mā Lanā Min Maĥīşin
Et tous comparaîtront devant Allah. Puis, les faibles diront à ceux qui s’enflaient d’orgueil : “Nous étions bien vos suiveurs. Pouvez-vous nous être de quelque utilité contre le châtiment d’Allah ? ” – Alors, les autres diront : “Si Allah nous avait guidés nous vous aurions certainement guidées. Il est indifférent pour nous plaindre ou d’endurer; nous n’avons pas d’échappatoire”.

Verset 22

Wa Qāla Ash-Shayţānu Lammā Quđiya Al-‘Amru ‘Inna Allāha Wa`adakum Wa`da Al-Ĥaqqi Wa Wa`adtukum Fa’akhlaftukum Wa Mā Kāna Lī `Alaykum Min Sulţānin ‘Illā ‘An Da`awtukum Fāstajabtum Lī Falā Talūmūnī Wa Lūmū ‘Anfusakum Mā ‘Anā Bimuşrikhikum Wa Mā ‘Antum Bimuşrikhīya ‘Innī Kafartu Bimā ‘Ashraktumūnī Min Qablu ‘Inna Až-Žālimīna Lahum `Adhābun ‘Alīmun
Et quand tout sera accompli, le Diable dira : “Certes, Allah vous avait fait une promesse de vérité; tandis que moi, je vous ai fait une promesse que je n’ai pas tenue. Je n’avais aucune autorité sur vous si ce n’est que je vous ai appelés, et que vous m’avez répondu. Ne me faites donc pas de reproches; mais faites-en à vous même. Je ne vous suis d’aucun secours et vous ne m’êtes d’aucun secours. Je vous renie de m’avoir jadis associé [à Allah]”. Certes, un châtiment douloureux attend les injustes [les associateurs].

Verset 23

Wa ‘Udkhila Al-Ladhīna ‘Āmanū Wa `Amilū Aş-Şāliĥāti Jannātin Tajrī Min Taĥtihā Al-‘Anhāru Khālidīna Fīhā Bi’idhni Rabbihim Taĥīyatuhum Fīhā Salāmun
Et on fera entrer ceux qui croient et font de bonnes oeuvres, dans les jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, pour y demeurer éternellement, par permission de leur Seigneur. Et là, leur salutation sera : “Salam” (Paix).

Verset 24

‘Alam Tará Kayfa Đaraba Allāhu Mathalāan Kalimatan Ţayyibatan Kashajaratin Ţayyibatin ‘Aşluhā Thābitun Wa Far`uhā Fī As-Samā’i
N’as-tu pas vu comment Allah propose en parabole une bonne parole pareille à un bel arbre dont la racine est ferme et la ramure s’élançant dans le ciel ?

Verset 25

Tu’utī ‘Ukulahā Kulla Ĥīnin Bi’idhni Rabbihā Wa Yađribu Allāhu Al-‘Amthāla Lilnnāsi La`allahum Yatadhakkarūna
Il donne à tout instant ses fruits, par la grâce de son Seigneur. Allah propose ses paraboles à l’intention des gens afin qu’ils s’exhortent.

Verset 26

Wa Mathalu Kalimatin Khabīthatin Kashajaratin Khabīthatin Ajtuththat Min Fawqi Al-‘Arđi Mā Lahā Min Qarārin
Et une mauvaise parole est pareille a un mauvais arbre, déraciné de la surface de la terre et qui n’a point de stabilité.

Verset 27

Yuthabbitu Allāhu Al-Ladhīna ‘Āmanū Bil-Qawli Ath-Thābiti Fī Al-Ĥayāati Ad-Dunyā Wa Fī Al-‘Ākhirati Wa Yuđillu Allāhu Až-Žālimīna Wa Yaf`alu Allāhu Mā Yashā’u
Allah affermit les croyants par une parole ferme, dans la vie présente et dans l’au-delà . Tandis qu’Il égare les injustes. Et Allah fait ce qu’Il veut.

Verset 28

‘Alam Tará ‘Ilá Al-Ladhīna Baddalū Ni`mata Allāhi Kufrāan Wa ‘Aĥallū Qawmahum Dāra Al-Bawāri
Ne vois-tu point ceux qui troquent les bienfaits d’Allah contre l’ingratitude et établissent leur peuple dans la demeure de la perdition

Verset 29

Jahannama Yaşlawnahā Wa Bi’sa Al-Qarāru
…l’Enfer, où ils brûleront ? Et quel mauvais gîte !

Verset 30

Wa Ja`alū Lillāhi ‘Andādāan Liyuđillū `An Sabīlihi Qul Tamatta`ū Fa’inna Maşīrakum ‘Ilá An-Nāri
Et ils ont donné à Allah des égaux afin d’égarer (les gens) de Son sentier. – Dis : “Jouissez [de cette vie] car votre destination sera le feu”.

Verset 31

Qul Li`ibādiya Al-Ladhīna ‘Āmanū Yuqīmū Aş-Şalāata Wa Yunfiqū Mimmā Razaqnāhum Sirrāan Wa `Alāniyatan Min Qabli ‘An Ya’tiya Yawmun Lā Bay`un Fīhi Wa Lā Khilālun
Dis à Mes serviteurs qui ont cru, qu’ils accomplissent la Salat et qu’ils dépensent [dans le bien] en secret et en public de ce que Nous leur avons attribué, avant que vienne le jour où il n’y a ni rachat ni amitié.

Verset 32

Allāhu Al-Ladhī Khalaqa As-Samāwāti Wa Al-‘Arđa Wa ‘Anzala Mina As-Samā’i Mā’an Fa’akhraja Bihi Mina Ath-Thamarāti Rizqāan Lakum Wa Sakhkhara Lakumu Al-Fulka Litajriya Fī Al-Baĥri Bi’amrihi Wa Sakhkhara Lakumu Al-‘Anhāra
Allah, c’est Lui qui a crée les cieux et la terre et qui, du ciel, a fait descendre l’eau; grâce à laquelle Il a produit des fruits pour vous nourrir. Il a soumis à votre service les vaisseaux qui, par Son ordre, voguent sur la mer. Et Il a soumis à votre service les rivières.

Verset 33

Wa Sakhkhara Lakumu Ash-Shamsa Wa Al-Qamara Dā’ibayni Wa Sakhkhara Lakumu Al-Layla Wa An-Nahār
Et pour vous, Il a assujetti le soleil et la lune à une perpétuelle révolution. Et Il vous a assujetti la nuit et le jour.

Verset 34

Wa ‘Ātākum Min Kulli Mā Sa’altumūhu Wa ‘In Ta`uddū Ni`mata Allāhi Lā Tuĥşūhā ‘Inna Al-‘Insāna Lažalūmun Kaffārun
Il vous a accordé de tout ce que vous Lui avez demandé. Et si vous comptiez les bienfaits d’Allah, vous ne sauriez les dénombrer. L’homme est vraiment très injuste, très ingrat.

Verset 35

Wa ‘Idh Qāla ‘Ibrāhīmu Rabbi Aj`al Hādhā Al-Balada ‘Āmināan Wa Ajnubnī Wa Banīya ‘An Na`buda Al-‘Aşnāma
Et (rappelle-toi) quand Abraham dit : “ô mon Seigneur, fais de cette cité un lieu sûr, et préserve-moi ainsi que mes enfants de l’adoration des idoles.

Verset 36

Rabbi ‘Innahunna ‘Ađlalna Kathīrāan Mina An-Nāsi Faman Tabi`anī Fa’innahu Minnī Wa Man `Aşānī Fa’innaka Ghafūrun Raĥīmun
ô mon Seigneur, elles (les idoles) ont égaré beaucoup de gens. Quiconque me suit est des miens. Quand a celui qui me désobéit… c’est Toi, le Pardonneur, le Très Miséricordieux !

Verset 37

Rabbanā ‘Innī ‘Askantu Min Dhurrīyatī Biwādin Ghayri Dhī Zar`in `Inda Baytika Al-Muĥarrami Rabbanā Liyuqīmū Aş-Şalāata Fāj`al ‘Af’idatan Mina An-Nāsi Tahwī ‘Ilayhim Wa Arzuqhum Mina Ath-Thamarāti La`allahum Yashkurūna
ô notre Seigneur, j’ai établi une partie de ma descendance dans une vallée sans agriculture, près de Ta Maison sacrée [la Kaaba], – ô notre Seigneur – afin qu’ils accomplissent la Salat. Fais donc que se penchent vers eux les cœurs d’une partie des gens. Et nourris-les de fruits. Peut-être seront-ils reconnaissants ?

Verset 38

Rabbanā ‘Innaka Ta`lamu Mā Nukhfī Wa Mā Nu`linu Wa Mā Yakhfá `Alá Allāhi Min Shay’in Fī Al-‘Arđi Wa Lā Fī As-Samā’i
ô notre Seigneur, Tu sais, vraiment, ce que nous cachons et ce que nous divulguons : – et rien n’échappe à Allah, ni sur terre, ni au ciel ! –

Verset 39

Al-Ĥamdu Lillāhi Al-Ladhī Wahaba Lī `Alá Al-Kibari ‘Ismā`īla Wa ‘Isĥāqa ‘Inna Rabbī Lasamī`u Ad-Du`ā’i
Louange à Allah, qui en dépit de ma vieillesse, m’a donné Ismaël et Isaac. Certes, mon Seigneur entend bien les prières.

Verset 40

Rabbi Aj`alnī Muqīma Aş-Şalāati Wa Min Dhurrīyatī Rabbanā Wa Taqabbal Du`ā’i
ô mon Seigneur ! Fais que j’accomplisse assidûment la Salat ainsi qu’une partie de ma descendance; exauce ma prière, ô notre Seigneur !

Verset 41

Rabbanā Aghfir Lī Wa Liwālidayya Wa Lilmu’uminīna Yawma Yaqūmu Al-Ĥisābu
ô notre Seigneur ! pardonne-moi, ainsi qu’à mes père et mère et aux croyants, le jour de la reddition des comptes”.

Verset 42

Wa Lā Taĥsabanna Allāha Ghāfilāan `Ammā Ya`malu Až-Žālimūna ‘Innamā Yu’uakhkhiruhum Liyawmin Tashkhaşu Fīhi Al-‘Abşāru
Et ne pense point qu’Allah soit inattentif à ce que font les injustes. Ils leur accordera un délai jusqu’au jour où leurs regards se figeront.

Verset 43

Muhţi`īna Muqni`ī Ru’ūsihim Lā Yartaddu ‘Ilayhim Ţarfuhum Wa ‘Af’idatuhum Hawā’un
Ils courront [suppliant], levant la tête, les yeux hagards et les cœurs vides.

Verset 44

Wa ‘Andhiri An-Nāsa Yawma Ya’tīhimu Al-`Adhābu Fayaqūlu Al-Ladhīna Žalamū Rabbanā ‘Akhkhirnā ‘Ilá ‘Ajalin Qarībin Nujib Da`wataka Wa Nattabi`i Ar-Rusula ‘Awalam Takūnū ‘Aqsamtum Min Qablu Mā Lakum Min Zawālin
Et avertis les gens du jour où le châtiment les atteindra et ceux qui auront été injustes diront : « Ô notre Seigneur accorde-nous un court délai, nous répondrons à Ton appel et suivront les messagers”. – N’avez-vous pas juré auparavant que vous ne deviez jamais disparaître ?

Verset 45

Wa Sakantum Fī Masākini Al-Ladhīna Žalamū ‘Anfusahum Wa Tabayyana Lakum Kayfa Fa`alnā Bihim Wa Đarabnā Lakumu Al-‘Amthāla
Et vous avez habité, les demeures de ceux qui s’étaient fait du tord à eux-mêmes. Il vous est apparu en toute évidence comment Nous les avions traité et Nous vous avons cité les exemples.

Verset 46

Wa Qad Makarū Makrahum Wa `Inda Allāhi Makruhum Wa ‘In Kāna Makruhum Litazūla Minhu Al-Jibālu
Ils ont certes comploté. Or leur complot est (inscrit) auprès d’Allah même si leur complot était assez puissant pour faire disparaître les montagnes…

Verset 47

Falā Taĥsabanna Allāha Mukhlifa Wa`dihi Rusulahu ‘Inna Allāha `Azīzun Dhū Antiqāmin
Ne pense point qu’Allah manque à Sa Promesse envers Ses messagers. Certes Allah est Tout Puissant et Détenteur du pouvoir de punir,

Verset 48

Yawma Tubaddalu Al-‘Arđu Ghayra Al-‘Arđi Wa As-Samāwātu Wa Barazū Lillāhi Al-Wāĥidi Al-Qahhāri
au jour où la terre sera remplacée par une autre, de même que les cieux et où (les hommes) comparaîtront devant Allah, l’Unique, Le Dominateur Suprême.

Verset 49

Wa Tará Al-Mujrimīna Yawma’idhin Muqarranīna Fī Al-‘Aşfādi
Et ce jour-là, tu verras les coupables, enchaînés les uns aux autres,

Verset 50

Sarābīluhum Min Qaţirānin Wa Taghshá Wujūhahumu An-Nāru
leurs tuniques seront de goudron et le feu couvrira leurs visages.

Verset 51

Liyajziya Allāhu Kulla Nafsin Mā Kasabat ‘Inna Allāha Sarī`u Al-Ĥisābi
(Tout cela) afin qu’Allah rétribue chaque âme de ce qu’elle aura acquis. Certes Allah est prompt dans Ses comptes.

Verset 52

Hādhā Balāghun Lilnnāsi Wa Liyundharū Bihi Wa Liya`lamū ‘Annamā Huwa ‘Ilahun Wāĥidun Wa Liyadhakkara ‘Ūlū Al-‘Albābi
Ceci est un message (le Coran) pour les gens afin qu’ils soient avertis, qu’ils sachent qu’Ils n’est qu’un Dieu unique, et pour que les doués d’intelligence s’exhortent.

Sourate 13 <— Liste des SOURATES —> Sourate 15

AÏD AL ADHA 1434 , PARTAGEONS AVEC CEUX QUI SONT DANS LE BESOIN

aid al adha

 AÏD AL ADHA 
PARTAGEONS AVEC CEUX QUI SONT DANS LE BESOIN
 Une belle occasion de solidarité et de partage
Moment de joie et de partage, l’Aïd Al-Adha est la deuxième fête canonique de l’islam. Cette fête correspond à l’un des moments importants du Pèlerinage, celui du Sacrifice que le Pèlerin effectue en commémorant le geste d’Ibrahim (Paix Sur Lui), en signe de soumission à Dieu. En ce jour de fête, les musulmans de par le monde, participent à ce rite.
Le Sacrifice, tout en étant destiné à Dieu, doit être partagé avec les hommes : un moment de convivialité avec les amis et les voisins, mais surtout un temps spirituel de solidarité avec les pauvres.
Beaucoup de musulmans en France ne peuvent pas pratiquer ce rite pour des raisons de commodité ou de disponibilité. Conformément à la tradition prophétique, les foyers qui ne peuvent pas accomplir, eux-mêmes, le rituel du sacrifice ou veulent offrir aux nécessiteux la chance de pouvoir aussi célébrer dignement l’Aïd, peuvent donner procuration à autrui.

 Répondre à un besoin humanitaire en respectant les traditions
« L’homme n’accomplit pas une action plus agréable à Dieu le jour de l’Aïd que celle d’offrir un sacrifice » (Hadith)
A l’occasion de l’Aïd Al Adha, offrez un sacrifice aux populations dans le besoin.
Le Secours Islamique France s’engage à respecter pleinement le souhait du donateur en sacrifiant un animal entier, en l’occurrence un mouton ou l’équivalent en bœuf, chameau… selon la spécificité du pays.
Il s’agira alors, pour vous, d’effectuer un don (voir grille tarifaire par pays ci-dessous) et de formuler intimement l’intention de nous charger d’effectuer le sacrifice à votre place. Ce sacrifice est fait conformément à la tradition islamique, tant dans le choix de l’animal qu’au niveau de l’immolation. La bête est immolée en votre nom par procuration (Al Wakala).
Les colis de viande (ou repas selon le cas) sont préparés et distribués aux bénéficiaires identifiés comme vulnérables.
L’an dernier, plus d’un demi million de personnes ont bénéficié des colis de viande.

Avantages :
– S’acquitter de son obligation religieuse
– Lutter contre la faim et la malnutrition
– Redonner le sourire aux familles

L’an dernier, plus de 650 000 personnes ont bénéficié des colis de viande de l’Aïd en France et dans 16 pays repartis à travers le monde.
Unissons nos efforts pour que l’Aïd Al Adha soit célébré par un grand nombre de personnes et en toute dignité !
Vous aussi, participez au programme Aïd Al Adha et partagez avec ceux qui sont dans le besoin.
Dès à présent, et jusqu’au 3ème jour de l’Aïd, vous pouvez faire un don en ligne ou nous contacter au 01 60 14 14 14 (carte bancaire ou promesse de don).

aid al adha

Le Sacrifice par procuration (Al Wakala)
Conformément à la tradition prophétique, les foyers qui ne peuvent pas accomplir eux-mêmes le rituel du sacrifice, ou veulent offrir aux nécessiteux la chance de pouvoir aussi célébrer dignement l’Aïd, peuvent donner procuration à autrui. Il s’agira alors, pour vous, de formuler intimement l’intention de nous charger de le faire à votre place.
Le Secours Islamique s’engage à respecter pleinement le souhait du donateur en sacrifiant un animal entier, en l’occurrence un mouton ou l’équivalent en boeuf, chameau… selon la spécificité du pays.
Ce sacrifice est fait conformément à la tradition islamique tant dans le choix de l’animal qu’au niveau de l’immolation.
Prix des sacrifices selon le pays
A partir de 53 €, vous pouvez offrir un sacrifice, à des personnes dans le besoin :
Groupe A – Djibouti, Sénégal, Pakistan 133 €
Groupe B – Bangladesh, Éthiopie, Kenya/Somalie 103 €
Groupe C – Tchad, Niger   73 €
Groupe D – France, Maroc 263 €
Inde   53 €
Territoire Palestinien 303 €
Syrie / Jordanie / Liban 313 €
A noter que ce ne sont pas plusieurs dons qui permettront de financer un seul sacrifice mais bien un don pour un sacrifice dans
l’un des pays concernés : 1 don = 1 sacrifice
L’importance du Fonds Sacrifice
Le prix de 136 €, est le tarif moyen des sacrifices de l’ensemble des pays. Si vous soutenez ce Fonds, nous nous engageons
à exécuter votre sacrifice par procuration dans le pays où le besoin est le plus important.
Le Secours Islamique s’est toujours accordé à respecter scrupuleusement la jurisprudence musulmane concernant le sacrifice d’une bête au nom du donateur.



aid al adha

Ibrahim (Abraham)

ibrahim,abrahamIbrahim (Abraham)

Ibrahim (arabe : إبراهيم) est le nom d’Abraham dans l’islam et pour les chrétiens arabophones . Il porte le surnom de Hanifa, et est communément appelé Khalil Allah (l’ami intime de Dieu). Ibrahim est l’un des prophètes de l’islam, et il joue un rôle essentiel dans la foi musulmane, l’islam se percevant comme la continuité de la foi d’Ibrahim. Celui-ci est généralement présenté aux musulmans comme le modèle du croyant, par sa soumission à Allah, qui est commémorée annuellement par l’Aïd al adha.

Dans le coran

Ibrahim est cité plusieurs fois dans le Coran, et la sourate 14 porte traditionnellement son nom. La jeunesse d’Ibrahim y est évoquée, en particulier sa querelle avec son père, qui symbolise l’ancienne croyance polythéiste. Le coran évoque également sa découverte de la foi monothéiste, présentée comme une émanation de sa raison.

Dans le passage du Coran relatant cet épisode, Ibrahim se cherche un dieu et désigne tout d’abord une étoile comme son seigneur. Mais celle-ci disparaît, à sa grande déception. Par la suite, il fait de même pour la Lune, puis le Soleil. Mais ils finit par renier toutes les idoles adorées par son père et ses pairs, et se tourne vers « Celui qui a créé (à partir du néant) les cieux et la terre ».

Dans le coran, Ibrahim choisit un jour de ne pas participer à une fête solennelle, prétextant qu’il est malade, et profite de l’absence des autres pour détruire toutes les idoles de son village, à l’exception d’une d’entre elles. Accusé de cet acte de destruction sacrilège, il affirme que c’est l’idole restante, la plus grande d’entre elles, qui est responsable, et défit les autres villageois de la faire témoigner, cherchant ainsi à démontrer qu’il ne s’agit que d’une simple statue, et non d’un être divin. Pour ces actes, Ibrahim est condamné à être brûlé, mais Dieu le sauve.

Cet épisode est proche de la tradition hébraïque, notamment du midrash Abraham, les idoles et Nemrod. Selon le Coran, il inspire plus tard Mahomet, lorsqu’il revint d’exil, à la prise de la Mecque, où il détruisit des idoles.

Ibrahim est l’époux de Sarah, réputée pour sa beauté, et qu’il présente comme sa sœur. Celle-ci attire l’attention du pharaon, qui tente d’abuser d’elle. Dieu intervient et le Pharaon, paralysé, ne parvient pas à la toucher. Il rend à Ibrahim son épouse et lui offre de nombreux présents, que Ibrahim refuse d’accepter. Il propose à Sarah de prendre une servante parmi les quatre cents jeunes filles de son royaume. Elle choisit celle qui a un statut supérieur à toutes les autres, Agar, qu’elle apprécie dès sa première rencontre. Ibrahim, suivant le conseil de Sarah qui est stérile, épouse ensuite Agar qui lui donne un fils : Ismaël.

Sarah fait chasser Agar-devenue méchante envers elle- et son fils Ismaël. Ils errent dans le désert et seraient morts de soif si l’archange Gabriel n’était pas venu indiquer à Agar un puits plein d’eau. La tradition musulmane désigne généralement ce point d’eau comme le puits de Zamzam, en Arabie saoudite. La course d’Agar se lamentant de ne pas trouver d’eau à donner à son fils mourant est reproduite chaque année par les pèlerins musulmans lors du Hajj à La Mecque au cours d’une journée particulière entre Safâ et Marwah (saʿīy, سَعْيي, course; effort; recherche).

C’est alors que vient l’ordre divin de sacrifier Ismaël, ce fils unique qui a grande importance aux yeux d’Ibrahim. La tradition place cet évènement près de La Mecque, à l’emplacement nommé Mina. Le récit coranique ne nomme pas explicitement le fils sacrifié, mais le contexte suggère fortement que c’est Ismaël, jouant sur l’ambiguïté du « fils unique » (Genèse/Bereshit 22:2 ; Coran 37:99–111 cf. infra). Les Hadiths sont, par contre, plus explicites.

Trois anges, sous la forme d’hommes, lui annoncent la naissance d’un fils de Sarah (Isaac), malgré leur vieillesse et la stérilité de sa femme qui est également ménopausée. D’après Tabarî, il s’agit des trois archanges : Gabriel, Michel et Israfil. Les anges lui font savoir également qu’ils sont envoyés par Dieu pour détruire le peuple de son neveu, Loth, qui sera sauvé lui et sa famille, excepté sa femme qui fait partie des damnés.

Il reconstruit la Maison Sacrée du Très-Haut (la Ka’ba) avec l’aide d’Ismaël. Elle était originellement construite par Adam, mais fut détruite par le déluge au temps de Noé. Ainsi Dieu donna l’ordre à Ibrahim de la rebâtir à l’endroit où il avait laissé son fils aîné s’établir. Dieu lui aurait également montré comment il ressuscitera les morts le jour de la Résurrection. Selon les traditions musulmanes, Ibrahim est enterré à Hébron.

Les tribus arabes ismaélites, dont celle du prophète Mahomet, les Quraychites, se considèrent traditionnellement comme des descendants directs d’Ismaël, induisant une filiation entre Mahomet et Ibrahim.


Le sacrifice demandé à Ibrahim

L’épisode du sacrifice demandé à Ibrahim par Dieu est d’un importance majeur dans l’islam. Selon le coran, Ibrahim accepte d’immoler son fils comme Dieu l’ordonne, se privant ainsi de toute descendance. Il le dit à Ismaël qui accepte puisque c’est Dieu qui lui a demandé. Lorsque Ibrahim va égorger son fils, le Setan (diable) dit à Ibrahim: « Tu es devenu fou tu ne vas quand même pas tuer ton propre fils » Après ces paroles Ibrahim jette quelques petites pierres sur le Setan qui s’enfuit et qui va voir Ismaël et lui dit: « Ton père il perd la tête il veut te tuer et toi tu accepte » Après ces mots Ismaël jette lui aussi plusieurs petites pierres sur le Setan qui se rend immediatement chez Agar (femme d’Ibrahim) Il lui dit: « Ton mari devient fou avec l’âge il est entrain de tuer votre fils » Agar lui jette des pierres (c’est pour cela que les pelerins jette trois minuscules pierres (un peu plus grosse qu’un pois chiche) sur quelque chose qui est censé representé le Setan(diable)). Au moment où Ibrahim va égorger Ismaël, l’ange Gabriel (en arabe : Gibril) arrête le bras d’Ibrahim et lui dit: « Dieu t’a demandé ça car il voulait tester ta foi. Maintenant, il t’offre ce bélier (ou mouton) égorge-le et pa
rtage le avec toute ta famille… Cet épisode de la tradition coranique est célébré annuellement par les musulmans au cours de l’Aïd Al Adha.


Le Coran et les Hadiths indiquent que le sacrifié était Ismaël, tandis que c’est Isaac pour le judaïsme et le christianisme. La tradition musulmane estime qu’Isaac ne fut jamais le fils unique d’Abraham, et que le texte original de la Torah portait selon toute vraisemblance Ismaël au lieu de Yitzhaq.


L'eau de ZAM-ZAM , voici son histoire….


Vous avez sans doute déjà entendu parler de l’eau de ZAM-ZAM, qui se trouve dans un puit à la Mecque, mais connaissez-vous son histoire ?

et bien, la voici :

Il y a des siècles de cela, Hajra (femme d’Abraham, que Dieu soit satisfait d’eux) cherchait désespérément de l’eau dans les collines de Swafa et Marwa pour nourrir son nouveau-né le respecté Ismail (Que la Paix de Dieu soit sur lui). Elle courut d’un endroit à un autre (Elle courut à 7 reprises entre les monts ; ce que les pèlerins répètent au cours de leur Hajj annuel et connu sous le nom de Sa’i) à la recherche de l’eau jusqu’à ce que son enfant frotta ses pieds contre le sable et qu’une flaque d’eau fit surface. Par la Grâce de Dieu (l’Exalté et le Magnifié), cette source d’eau fut appelée Zam-Zam.

Eau sacrée de Zam-Zam (Ma' Zemzem bouteille 500 ml)
Eau sacrée de Zam-Zam (Ma’ Zemzem bouteille 500 ml)

Si vous en avez envie, cliquer simplement sur l’image pour l’acheter

Je vous propose de lire une étude réaliser sur l’eau de ZAM-ZAM , que j’ai trouver sur le blog de mon ami d’Algérie, Mohamed Chérif KHOUAIDJIA (Qu’Allah le protège, lui et sa famille), qui révelle les bienfaits de cette eau.

L’Eau de Zam–Zam, un miracle permanent

25-11-2007

 Nous allons remonter un peu dans le temps afin de comprendre comment tout a commencé…
En 1971, un médecin Égyptien écrivit, dans la presse Européenne, une lettre montrant que l
eau de Zam-Zam n’est pas buvable.

J’ai pensé immédiatement que c’était juste une forme de préjudice contre les Musulmans et que son argument était basé sur une hypothèse : depuis que les fondations de la Ka’aba ont été établies (à un niveau inférieur au niveau de la mer ) et quelle est située au centre de la cité de Makkah, le réseau des eaux usées de la cité collectait, au travers des canalisations, les eaux et les déversait dans le puits [sacré].

Par la suite, l’information parvint aux oreilles du roi Fayçal et le mit en colère. Il ordonna une étude afin de réfuter laffirmation provocatrice du Docteur Égyptien. Il ordonna immédiatement au Ministère de L’Agriculture et des Ressources Fluviales de prélever et denvoyer les échantillons de Zam-Zam aux laboratoires Européens pour analyser le caractère potable ou non de l’eau.

Le Ministère instruit alors le dossier et confia cette tâche au bureau de lusine de désalinisation de Jeddah. Cest dans ce bureau que jétais employé comme ingénieur en désalinisation (spécialité chimie) dans la production d’eau potable à partir de l’eau de mer. Je fus choisi pour cette assignation. A ce stade de létude, je navais encore aucune idée du puits qui contenait la source deau.
Je partis à Makkah et fis part aux autorités de la Ka’aba du but de ma visite. Ils déléguèrent une personne pour me donner toute l’aide requise.

Quand nous atteignîmes la source de Zam-Zam, il était difficile pour moi de croire qu’un réservoir deau, pas plus grand quun bassin de 18 pieds (5,48m)sur 14 pieds (4,26m), constituait la source qui fournit un million de gallon (4,546 millions de litres) d’eau tous les ans aux pèlerins du Hadj et ce, depuis quest venu le respecté Prophète Abraham (Que la Paix soit sur lui) il ya des siècles de cela.

J’ai démarré mes recherches et mesuré les dimensions du puits. J’ai demandé à mon collaborateur de me montrer la profondeur de la source.Premièrement il a pris une douche et il est rentré dans le bassin d’eau. Ensuite, il a redressé son corps et j’ai consulté que le niveau de l’eau arrivait juste au-dessus de ses épaules. Sa hauteur est denviron cinq pieds et huit pouces (1,724m).

Il commença à se mouvoir dun coté à lautre du bassin (tout en restant debout tout le temps car il ne lui fut pas autorisé de plonger sa tête dans l’eau) à la recherche de quelque fissure ou dun canal à l’intérieur du puits qui acheminerait de l’eau dans le bassin. Lhomme me dit qu’il ne trouva aucune fente ni de pipe-line à l’intérieur du puits.

J’eus une autre idée : retirer l’eau rapidement par une grosse pompe installée à la source même de Zam-Zam et l’accumuler dans dimmenses réservoirs d’eau. Ainsi, le niveau de l’eau descendrait et nous permettrait de situer le point dentrée de l’eau. A notre grande surprise, rien na été observé pendant la phase de pompage, mais je savais que c’était la seule méthode qui pouvait trouver la catalepsie (perte de mouvement volontaire avec conservation des niveaux) de l’eau à la source. Aussi, je décidais de répéter lopération. Mais cette fois, je demandai à l’homme de rester immobile à un endroit et dobserver avec attention toute chose inusuelle survenant à l’intérieur de la source.
Après quelque temps, il leva soudainement ses mains et
cria « Louanges à Dieu ! Je l’ai trouvé : le sable bouge au-dessous de mes pieds et l’eau s « échappe du sol du puits ».
Il fit le tour de la source pendant la phase de pompage et observa le même phénomène dans tout le bassin. Actuellement, le flux de l’
eau au sol même du bassin est régulier à chaque point ; ce qui maintient le niveau deau de manière égale.

Après avoir noté mes observations, j’ai réalisé des prélèvements d’eau pour que les laboratoires Européens lanalysent. Avant de quitter la Ka’aba, j’ai demandé aux autorités de mindiquer les autres sources deau autour de Makkah. Ces sources étaient pour la plupart sèches.

Quand je suis revenu à mon bureau de Jeddah, j’ai rapporté mes découvertes à mon supérieur hiérarchique ; il ma écouté avec un grand intérêt mais il fit un commentaire très irrationnel : La source de Zam-Zam est peut-être intérieurement connecté à La Mer Rouge…Comment était-ce possible alors que Makkah est situé à 75 kilomètres de la mer et que les sources situées avant la cité restent habituellement sèches ?

Par ailleurs, les résultats de lanalyse de leau par les laboratoires Européens et celle faite par notre bureau se révélèrent identiques. La seule différence entre leau de Zam-Zam et les autres eaux réside dans la quantité de Calcium et de Magnésium. Leur quantité est légèrement supérieure dans leau de Zam-Zam. Cest pourquoi cette eau rafraîchît les pèlerins fatigués ; de plus, elle contient des fluorides qui ont une action antiseptique et purificatrice. Mais la chose importante des laboratoires Européens était de montrer que leau est éminemment potable ; ce qui démentit linformation du médecin Egyptien. Et le roi Fayçal fut heureux des résultats de cette recherche si bien quil sempressa dordonner une rectification officielle dans la presse Européenne.

En réalité, cette étude fut un bienfait en montrant la composition chimique réelle de l’eau. De fait, plus vous faites des recherches,plus vous découvrez des merveilles. Et plus vous renforcez la croyance à ce miracle permanent de leau de Zam-Zam, cette eau que Dieu a donné en cadeau aux fidèles venant de par le monde entier vers cette terre désertique afin daccomplir le pèlerinage.

Ajoutons certains caractères particuliers de cette eau de Zam-Zam :

  • Ce puits ne sest jamais asséché. Au contraire, il a toujours satisfait à la demande deau.
  • Le bassin est toujours resté comme il létait auparavant.
  • Sa potabilité a toujours été universellement reconnu par les pèlerins du monde entier lors de leurs visites à la Ka’aba tous les ans pour le Hadj ** et la Oumrah***. Et ils ne sen sont jamais plaint ou fait une réclamation. Au contraire, ils ont toujours aimé cette eau qui les rafraîchit.
  • L’eau a un goût différent dun endroit à lautre de la terre. Le goût de Zam-Zam a toujours gardé le même (goût) universel.
  • Cette eau na jamais été traitée chimiquement ou chloré tel que cest le cas avec les eaux des différentes cités du monde.
  • La croissance biologique de la végétation a lieu habituellement dans la quasi-majorité des puits ; Ce qui rend l’eau peu satisfaisante au goût.La prolifération des algues entraîne en plus dun goût peu savoureux, des odeurs peu agréables. Mais dans le cas de Zam-Zam, il n’y a pas une quelconque croissance biologique !!!

Pour ceux qui souhaitent en acheter cliuqer ici

Eau sacrée de Zam-Zam (Ma’ Zemzem bouteille 500 ml)
Eau sacrée de Zam-Zam (Ma' Zemzem bouteille 500 ml)

Remarque : Ceci est un tarif promotionnel. Vu les frais élevés d’envoi dû au poids. Achat maximum d’un pack de 12 bouteilles par commande.

Eau sacrée de Zamzam en provenance directe de La Mecque, embouteillée en Arabie Saoudite.

Il est possible de se laver avec dans un but de bénédiction ou de soin ou de Roqya.

Eau de Zam-Zam pure mise en bouteille en Arabie Saoudite à partir de la source d’eau Zam-Zam. Le tout disposé dans une bouteille en plastique transparent.

Quels sont les avantages de l’eau de Zamzam ?

L’eau de Zam-Zam jaillit après que Gabriel (PSL) eut frappé [le sol] de son aile (Sahih Al-Boukhari, 3364). C’est un abreuvoir aménagé par Dieu pour Ismaïl (PSL) et sa mère Hajar. Le coeur du Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a été lavé à l’aide de l’eau de ZamZam. Ses mérites et avantages font l’objet de hadith authentiques :

  • le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « La meilleure eau sur terre est celle de Zam-Zam ; elle est nutritive et curative ». (Sahih al-Djami, 3302) ;
  • Il a été rapporté de façon sûre que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) en but, fit ses ablutions et en déversa sur sa tête. Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) avait l’habitude d’en emporter dans des outres et bacs, il en abreuvait les malades et les en aspergeait. (As-Silsila as-sahiha, 883) ;
  • Le compagnon dit : « Nous l’appelions « la nourricière » et y trouvions un excellent soutien pour la famille (cela veut dire qu’elle remplaçait la nourriture et en tenait lieu pour les enfants » (as-silsila as-sahiha par al-Albani, 2685) ;
  • Le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) disait : « l’eau de Zam Zam est utile à tout ce pourquoi elle est bue ». (Rapporté par Ibn Madja, 3062). Ce hadith est beau. Des ulémas et de pieuses personnes en ont fait l’expérience et l’ont bue avec l’intention d’obtenir la satisfaction de besoins et la réalisation de certaines choses telles la guérison d’une maladie, l’éloignement de la pauvreté et la dissipation d’un souci. Et Allah les leur a facilités. Allah le Très Haut le sait mieux.

 

Pure Zam Zam water imported from Mecca, Saudi Arabia.