www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

AL FATIHA – islam à tous

Le Saint Coran, Sourate 1, Al Fatiha ( L’ouverture ), en Texte Arabe, Phonétique et Français avec Audio Français et Arabe, téléchargeable en MP3

Le Saint Coran, Sourate 1, Al Fatiha ( L’ouverture ), en Texte Arabe, Phonétique et Français avec Audio Français et Arabe, téléchargeable en MP3

RETOUR sur la liste des SOURATES —> Sourate 2

 

Cette sourate est la seule du Coran où la formule « Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux ») constitue un verset, et non seulement un en-tête à la sourate. Ce premier verset est en ouverture de toutes les autres sourates du Coran, sauf la sourate 9, At Tawba (le désaveu). Il est répété deux fois dans la sourate 27, Les fourmis.

En Arabe : Télécharger <— clic droit et enregistrer sous

En Français, lu par Youssouf Leclerc : Télécharger <— clic droit et enregistrer sous

Le Saint Coran, Sourate 1, Al Fatiha ( L’ouverture )

Verset 1

Bismillahi Rahmani Rahime

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Verset 2

Al hamdou lillahi rabi al alamine

Louange à Allah, Seigneur de l’univers.

Verset 3

Ar-rahman ar Rahime

Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,

Verset 4

Maliki yaoumiddine

Maître du Jour de la rétribution.

Verset 5

i-iyaka na’aboudou wa i-iyaka nasta’ine

C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours.

Verset 6

ihdina siratal moustakime

Guide-nous dans le droit chemin,

Verset 7

Siratal ladina an’amta ‘alayhime, Rayril mardoubi ‘alayhim wa la da line.

Le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.

Amine » ne fait pas parti de la sourate mais est seulement là pour compléter l’invocation faite dans la sourate)

 

RETOUR sur la liste des SOURATES —> Sourate 2

hadith 0743 à 0745 – Le Adhan – Ce que le fidèle doit dire après le tekbir

Sous-chapitre 89
Ce que le fidèle doit dire après le tekbir

HADITH 0743

Anas rapporte : Le Prophète (pbsl), Abou Bakr et Umar commençaient la prière par : Al-Hamdou li-l-Lahi rabbi-l-alamin ( c’est-a-dire la sourate 1 , la Fatiha).

HADITH 0744

Abu Hurayra dit : Entre le tekbir et la récitation du Coran, le Messager de Dieu (pbsl) observait un court silence ( Je crois, dit l’un des rawi, qu’il avait aussi ajouté ceci : très minime )

Je lui dis une fois : Que mon père et ma mère soient sacrifiés pour toi, ô Messager de Dieu (pbsl) ! Que dis-tu pendant ton court silence entre le tekbir et la récitation ?

« Je dis : Seigneur ! Éloigne-moi de mes péchés, ainsi que mes péchés de moi, comme tu as éloigné l’orient et l’occident l’un de l’autre ! Seigneur ! Purifie-moi des péchés comme on purifie un vêtement blanc de la souillure ! Seigneur ! Lave mes péchés avec de l’eau, de la neige et de la grêle ! »

HADITH 0745

Asma bent Abu Bakr rapporte : Le Prophète fit la prière de l’éclipse : il se mit debout et resta longtemps ainsi, puis fit un long roukou, se tint de nouveau longtemps debout, refit un long roukou, releva la tête, fit un long soujoud, releva la tête, refit de nouveau un long soujoud, se leva et resta longtemps debout, refit un long roukou, releva la tête, refit un long soujoud, releva la tête, revint au soujoud et resta longtemps ainsi, enfin, il termina la prière et dit : « Le Paradis fut si proche de moi au point où si j’avais pu, je vous aurais apporté quelques-unes de ses cueillettes. Aussi, le Feu fut si proche de moi au point où j’avais dit : Oh ! Seigneur ! suis-je avec eux ? Sur-ce, je vis une femme ( Je crois, dit Nafi, qu’ibn Abu Mulayka ajouta : … qu’une chatte égratignait ) . Je dis alors : Quelle est son histoire ? – Elle l’a retenu, me dit-on, jusqu’à ce qu’elle ( la chatte ) fùt morte de faim. Elle ne lui a pas donné à manger ni l’a laissé sortir pour manger ( Je crois, dit Nafit, qu’ibn Abu Mulayka ajouta : … des khachich – bestioles – ou des khachach – bestioles – de la terre ).« 

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédent – Sous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>

Sur google, il y a plusieurs façon d’orthographier le nom du recueille de Al Boukhâri, et les résultats montre bien, le quel est le plus utilisé.

Sahih l Bukhâri = Environ 4 180 000 résultats

Sahih al Boukhâri = Environ 2 180 000 résultats

Sahih el Boukhâri = Environ 2 170 000 résultats

Sahih al Bukhâri = Environ 1 200 000 résultats

Le mérite de la sourate 1, L'ouverture ( al fatiha )

al fatiha

Le mérite de la sourate 1, L’ouverture ( al fatiha )

D’après Anas ibn Malik, le Messager de Dieu a dit :

« Parmi les sourates du Coran, l’Ouverture ( al fatiha ) est celle qui a le plus de supériorité.« 

D’après Jabir ibn Abd Allah, le Messager de Dieu a dit :

« Lorsque Dieu accorde un bienfait à un homme, et que ce dernier dit : Louange à Dieu, il L’aura remercié. S’il la répète une seconde fois, Dieux lui renouvellera la récompense qui lui est due. S’il la répète pour la troisième fois, dieu lui pardonnera ses péchés.« 

D’après Abu Hurayra, le Messager de Dieu a dit :

« Dieu ( Le Très-Haut) dit : J’ai partagé la prière en deux moitiés entre Moi et Mon serviteur, en lui accordant ce qu’il demande. En effet, lorsque l’homme dit : Louange à Dieu, le Seigneur des univers , Dieu dit : Mon serviteur M’a loué. Lorsque, ensuite, il dit : Le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux, Dieu dit : Mon serviteur me fait des éloges. Lorsqu’il dit : Maitre du jour de la rétribution, Dieu dit : Mon serviteur M’a glorifié. Lorsqu’il dit : C’est Toi Seul que nous adorons, et c’est Toi Seul dont nous implorons secours, Dieu dit : Ceci est à partager entre Moi et Mon serviteur à qui J’accorde ce qu’il demande. Enfin, lorsqu’il dit : Guide-nous dans le droit chemin, le chemin de ceux que tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés, Dieu dit : Ceci revient à Mon serviteur et Je le lui accorde. »

D’après Abd al-Malik ibn Umayr, le Messager de Dieu a dit :

« La sourate l’Ouverture ( al fatiha ) est un remède à tout mal.« 

D’après Ali ibn Abi Talib, le Messager de Dieu a dit :

« La sourate l’Ouverture ( al fatiha ) a été révélée à partir d’un trésor sous le Trône.« 

D’après Imran ibn Husayn, le Messager de Dieu a dit :

« Nul homme ne récite la sourate l’Ouverture ( al fatiha ) et le verset du Trône ( ayat al kursi, Coran 2/255) au sein d’une maison, sans que les gens qui y résident ne soient préservés du mauvais oeil, que ceci soit de la part des humains ou des djinns.« 

Retour à la liste des sourates