www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

chaleur – islam à tous

Ramadan : Jeûne et chaleur : quelques conseils pour rester frais.

Ramadan

Ramadan : Jeûne et chaleur : quelques conseils pour rester frais.

Près de 35°C. Ce fut la température atteinte mercredi à Paris. Après de forte pluies et des inondations, place à la chaleur dans les jours à venir.
Cet épisode de forte chaleur en plein mois de Ramadan, amène tout musulman à rester très vigilant.
Rien qu’au Pakistan, près de 1500 personnes sont décédées en 2015 en raison des fortes chaleurs.

Face à cette vague de chaleur, voici quelques conseils, ou du moins quelques rappels pour passer au mieux la quinzaine de jours de jeûne restants :

S’hydrater un maximum.

C’est bien évidemment la première règle à suivre : boire au moins 1,5 litre d’eau par jour et ce, de manière progressive, entre le maghrib, jusqu’au repas du matin, le sohor. Si vous n’éprouvez pas de soif la nuit, vous pouvez prendre des petites gorgées régulièrement, la bouteille toujours à portée de main. Pensez également aux eaux aromatisées, aux infusions, ou encore une bonne citronnade maison, qui allient plaisir et hydratation. Autres astuces pour s’hydrater : les soupes froides (ou chaudes), les jus de légumes, les compotes de fruits.

Selon l’ANSE (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation de l’environnement et du travail), un yaourt hydrate aussi bien qu’un verre d’eau. Une autre idée pour diversifier et compléter son apport en eau.
Attention aux sodas et boissons trop sucrées, mais aussi au café et au thé, des boissons diurétiques, et donc pas du tout adaptées pour le jeûne et encore moins en cet épisode caniculaire.

Une alimentation fraîche et équilibrée.

Pour assurer votre hydratation, une alimentation fraîche et équilibrée est à privilégier. Certains aliments sont très riches en eau comme les concombres, les salades, les tomates, les carottes, les courgettes, mais aussi les fruits. Et cela tombe bien puisqu’en été, nos étales de marché sont pleines de pastèques, melons, nectarines, ananas, fraises, pêches, cerises, etc. Vous avez l’embarras du choix. Les légumes crus et les fruits frais sont d’excellents alliés santé, pour faire le plein de minéraux, de vitamines, d’antioxydants et de fibres, indispensables pour une alimentation saine.

Ne laissez pas de place aux plats trop gras, difficiles à digérer et aux aliments trop sucrés. Privilégiez à l’inverse les salades (crudités, riz, pommes de terre, boulghour, poivrons, etc).

Équipez-vous et organisez-vous.

Climatiseurs, ventilateurs, brumisateurs d’eau, tous ces objets peuvent vous aider à vous maintenir au frais. Vous pouvez désormais trouver des petits brumisateurs d’eau que vous pouvez facilement transporter avec vous.

Pensez aussi à vous rafraîchir en multipliant les douches, privilégiez les habits en coton, amples, et aérés. Enfin, évitez les activités sportives intensives, les sorties inutiles, et surtout aux heures de fortes chaleurs, généralement entre 11H et 16H. Pour les personnes fragiles, les plus à risque pour jeûner (femmes enceintes, allaitantes, personnes diabétiques, ou malades), il faut consulter l’avis d’un médecin, car « Allah veut pour nous la facilité, et ne veut pas la difficulté (Sourate 2 : verset 185), et « Allah n’impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité » (Sourate 2 : verset 286).

Et bien évidemment, en ce mois béni, multipliez les prières et les invocations. Plus l’épreuve est difficile et plus la récompense est grande. Cette chaleur est aussi un rappel pour nous tous de ce que certains vivent dans certains coins du monde et ce, au quotidien, avec moins de moyens pour se rafraîchir voire pas du tout (pas de climatiseur, pas de réfrigérateur), sécheresse, manque d’eau potable, etc. Alors profitons de cette période de jeûne pour être reconnaissants des bienfaits de notre Seigneur, notamment en pensant à nos frères éprouvés mais également en prenant soin de notre santé : préservons nos corps, c’est une Amana que nous a confiée notre Créateur et sur laquelle nous serons interrogés.

Qu’Allah nous facilite l’accomplissement du jeûne en ce mois sacré, ainsi qu’à tous nos frères. Qu’Il fasse de notre jeûne un compagnon dans la tombe et un bouclier contre le feu de l’Enfer.

Ramadan sous la canicule : quand jeûner devient un péché.

Alerte canicule. Météo France a placé depuis mardi 30 juin près de 50 départements de France en vigilance orange en raison d’un « épisode caniculaire précoce et durable ». L’épisode de l’été 2003 reste gravé dans les mémoires. La canicule avait alors fait 15 000 morts, les autorités sanitaires ayant sous-estimé à l’époque l’impact de la chaleur sur les populations fragiles.

Les pouvoirs publics se disent aujourd’hui mobilisées pour parer à cette situation, « appelée à durer et à s’étendre à de nouvelles régions du Nord et de l’Est du pays » selon le ministère de la Santé. Une plateforme téléphonique d’information sur la canicule, le 0 800 06 66 66, est activée depuis lundi 29 juin. Des conseils pratiques sont également diffusés à grande échelle pour faire face à la chaleur.*

Jeûner malgré tout ?
Particularité cette année, l’épisode caniculaire intervient en plein mois du Ramadan. La France n’est pas la seule à le subir. Plusieurs pays du monde musulman font face à une exceptionnelle chaleur, comme au Pakistan où les autorités dénombrent plus de 1 300 morts en une semaine.

Lors de cette période de 29 ou 30 jours consécutifs, les musulmans se soumettant à ce pilier n’ont pas la possibilité de manger et surtout de boire de l’aube jusqu’au coucher du soleil. Chacun y va de son astuce pour tenir bon : s’asperger d’eau fraîche – la douche n’étant pas interdite pendant Ramadan ! –, se rincer la bouche, rester au frais ou encore éviter de sortir pendant les fortes périodes de chaleur.

Mais lorsque la difficulté est telle que la santé peut ne plus suivre, faut-il se forcer à jeûner ? La réponse est évidemment non, de l’avis des principales écoles juridiques de l’islam. La vie est sacrée et c’est autour de ce principe fondamental que la religion musulmane est aussi bâtie, bien que des usurpateurs aient décidé d’en dévoyer les enseignements pour justifier le terrorisme.

Mehdi, 29 ans, témoigne : « J’ai souvent mal aux reins mais je me suis forcé à faire Ramadan au début. Comme tout le monde, avec tout le monde… ». Non sans conséquences, aggravées par la hausse de températures observée depuis plusieurs jours : certaines fois, « je n’arrive presque plus à bouger. » Sous les conseils avisés de son entourage, il est désormais convaincu que la meilleure chose à faire pour sa santé est d’arrêter le jeûne le temps qu’il faudra. « Même quand j’ai l’impression que ça va mieux. Je dois boire », dit-il.

La dérogation a ses règles.
Car se forcer à jeûner malgré les risques encourus n’est pas recommandé, voire interdit dans certains cas, et revient en effet, selon la tradition islamique, à dénigrer une faveur de Dieu envers les Hommes. « Dieu veut pour vous la facilité, Il ne veut pas pour vous la difficulté », lit-on à la sourate « La Vache » (verset 185). Ainsi, toute personne se sentant en incapacité de jeûner par crainte pour sa santé sont dispensées de jeûne. Nul besoin d’une énième fatwa : la dérogation est déjà possible pour elles, quel que soit l’âge, au même titre que les malades, les personnes très âgées, les femmes enceintes ou encore les voyageurs.

En revanche, ils sont tenus de rattraper les jours non jeûnés dans l’année « par un nombre égal d’autres jours » (verset 184 de la sourate « La Vache ») dès lors qu’ils sont en capacité de le faire ou bien, le cas échéant, de compenser ces jours par des dons en nature ou en argent afin de nourrir des nécessiteux. Etre dispensé de jeûne ne signifie pas forcement avoir raté son Ramadan : autant faire usage de la dérogation lorsque celle-ci est justifiée !

Les conseils à adopter par tous, mais surtout par les personnes fragiles les plus à risques, diffusés par le ministère de la Santé afin de lutter au mieux contre les conséquences de la chaleur :

Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif ;
Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour ;
Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool ;
Évitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée…) ;
Evitez les efforts physiques ;
Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ;
Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et, dès que nécessaire, osez demander de l’aide ;
Prévoir le matériel nécessaire pour lutter contre la chaleur : brumisateur, ventilateur….
Consultez régulièrement le site www.meteofrance.com pour vous informer.

hadith 0629 à 0633 – Le Adhan – Sur le adhan pour les voyageurs s'ils sont en prière de groupe et sur leur iqama


Sous-chapitre 18
Sur le adhan pour les voyageurs s’ils sont en prière de groupe et sur leur iqama

Aussi, sur le adhan et l’iqama à Arafa et à Muzdalifa. Sur ces paroles du muezzin, pendant une nuit froide ou pluvieuse. Faites la prière chez vous.

HADITH 0629
Abu Dhar dit : Nous étions en voyage avec le Prophète. Ayant remarqué que le muezzin voulait faire le adhan, il lui dit :

« Attends la fraicheur !« 

Le muezzin s’arrêta un certain temps puis voulut faire le adhan.

« Attends la fraicheur !« , lui redit le Prophète

Il s’arrêta puis essaya de nouveau mais le Prophète lui redit :

« Attends la fraicheur !« 

En effet, il attendit jusqu’au moment où l’ombre des collines était devenue égale à leur hauteur. Après quoi, le Prophète dit :

« La grande chaleur est une émanation de la Géhenne.« 

HADITH 0630
Malik ben al-Huwayrith dit : Deux qui voulaient faire un voyage vinrent voir le Prophète qui leur dit :

« Une fois en voyage, faites le adhan puis l’iqama et que le plus âgé d’entre vous deux préside la prière.« 

HADITH 0631
Malik : Jeunes que nous étions et à peu près du même âge, nous vinmes voir le Prophète chez qui nous restâmes vingt jours et vingt nuits. Le Messager de Dieu était compatissant et doux envers nous mais dès qu’il avait cru que nous avions le désir ou l’envie de revoir les nôtres, il nous demanda qui nous avions laissé derrière nous. En l’informant, il nous dit :

« Retournez chez les vôtres, restez parmi eux, enseignez-leur l’islam, ordonnez-leur de faire le bien…« 

il cita d’autres choses que j’ai retenues… ou que je n’ai pas retenues…

« et prier comme vous m’avez vu prier. Lorsque le temps de la prière arrive, que l’un de vous fasse le adhan et que le plus âgé d’entre vous préside la prière !« 

HADITH 0632
Nafi dit : Pendant une nuit froide, à Danjan, ibn Ubayd-ul-Lah fit le adhan puis dit : « Faites la prière chez vous ! » Après cela, il rapporta que le Messager de Dieu ordonnait au muezzin de faire le adhan et de dire directement après : « Faites la prière dans des lieux de halte ! » Cela avait lieu dans les nuits froides ou pluvieuses et pendant les voyages.

HADITH 0633
D’après Awn ben Abu Juhayfa, son père dit : « Je vis le Messager de Dieu à al Abtah quand arriva Bilal. Celui-ci lui annonça l’heure de la prière puis fit sortir une pique, la planta devant le Messager de Dieu et fit l’iqama de la prière »

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>

Sur google, il y a plusieurs façon d’orthographier le nom du recueille de Al Boukhâri, et les résultats montre bien, le quel est le plus utilisé.

Sahih l Bukhâri = Environ 4 180 000 résultats

Sahih al Boukhâri = Environ 2 180 000 résultats

Sahih el Boukhâri = Environ 2 170 000 résultats

Sahih al Bukhâri = Environ 1 200 000 résultats

hadith 0539 – Les horaires de la prière – Sur le fait d'attendre la fraicheur pour faire la prière du duhr pendant le voyage


Sous-chapitre 10
Sur le fait d’attendre la fraicheur pour faire la prière du duhr pendant le voyage

HADITH 0539
Abu Dhar al-Ghifary dit : Nous étions en voyage avec le Prophète et quand le muezzin voulu appeler à la prière du duhr, le Prophète lui dit :

« Attends la fraicheur ! »

Aussi, il voulut ensuite appeler à la prière mais le Prophète lui redit :

« Attends la fraicheurs ! »

En effet, on attendit la fraicheur jusqu’au moment où nous vîmes l’ombre (fay) dans les collines. Et le Prophète de dire :

« La grande chaleur provient de l’émanation de la Géhenne. Donc, lorsque la chaleur devient forte, attendez la fraicheur pour accomplir la prière ! »

Ibn Abbas : yatafayya’u (sourate 16, verset 48) veut dire « il s’incline »:

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>

Sur google, il y a plusieurs façon d’orthographier le nom du recueille de Al Boukhâri, et les résultats montre bien, le quel est le plus utilisé.

Sahih l Bukhâri = Environ 4 180 000 résultats

Sahih al Boukhâri = Environ 2 180 000 résultats

Sahih el Boukhâri = Environ 2 170 000 résultats

Sahih al Bukhâri = Environ 1 200 000 résultats

Sahih el Bukhâri = Environ 1 200 000 résultats