www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

comment faire – islam à tous

Comment faire la prière de l’Aid al Fitr, et L’Aid al Adha, à la Maison ? ( Vidéos et explications détaillées )

Comment faire la prière de
l’Aid al Fitr, et L’Aid al Adha,
à la Maison ?

Attention, il s’agit d’un cas très particulier, qui se produit dans des circonstances très exceptionnelles, comme les épidémies ( COVID19), les guerres, etc… ou le simple fait d’avoir raté la prière organisée à la mosquée, sinon, en général cette prière ce fait à la mosquée.

L’imam Rachid ELJAY, COMMENT PRIER AL AID A LA MAISON

 

L’imam Abdelmonaim BOUSSENNA, COMMENT PRIER AL AID A LA MAISON

 

L’imam Abdelmonaim BOUSSENNA, Démonstration de la prière de l’Aid al Fitr, ou, Aid al Adha

 

Est-il possible de prier la prière de l’Aid, à la maison ?

Oui, pour 3 écoles juridiques sur 4. Toutes les écoles sauf celle de Abou Hannifa , disent oui, que l’on soit seul ou en groupe.

Les Hannafites autorise la prières de l’Aid, à la maison, seulement à condition d’être en groupe.

La prière de l’Aid est-elle obligatoire ?

1 – Pour l’imam Malik et Achafi’i, c’est une Sounna Mouakkadah ( Sounna recommandée mais pas obligatoire )

2 – Pour l’imam Ahmed, c’est Fardho Kifayah ( c’est une obligation communautaire )

3 – Pour l’imam Abou Hannifa, c’est Wajid ( c’est une obligation personnel, celui qui ne l’accompli pas commet un péché )

Description de la prière de l’Aid :

La prière de l’Aid est composé de deux unité de prière, ( deux Raka ).

La veille de l’Aid, il est Sounna de commencer le Takbir, Allahu Akbar, Allahu Akbar, Allahu Akbar, La ilaha illallah….Allahu Akbar, Allahu Akbar, wa lillahi hamd ( Voir ce lien )

Il est Sounna de faire les grandes ablution ( Al Rousll ), le jour de l’Aid.

Il est Sounna de porter ces plus beaux vêtements pendant cette journée.

Il est important de multiplier les takbir ( Allahou Akbar ), avant d’accomplir la prière de l’Aid.

A quel heure accomplir la prière de l’Aid ?

On peut l’accomplir 15 minutes après al Shourouk, et jusqu’à 15 minutes avant Salat Dhor, donc, vous avez toute la matinée pour accomplir Salat al Aid.

On se mets en direction de la Mecque.

Il n’y a pas d’Adhan ( appel à la prière ) et pas d’iqama.

Comment accomplir la prière de l’Aid ? :

Première unité de prière ( Rakat )

1, Celui qui dirige la prière lève les mains et débute par le Takbir d’entrée dans la prières, Allahou Akbar

2, Celui qui dirige la prière répète six fois, lentement, le Takbir, Allahou Akbar, et ceux derrière lui le répète après lui.

3. Celui qui dirige la prière récite Sourate Al Fatiha, puis il est Sounna de récité Sourate 87, Al Ala ( Le Très-Haut ), ou une sourate de son choix,

4. Celui qui dirige la prière poursuit la prière en s’inclinant ( Roukou ), puis se redresse position debout, puis plonge en se  prosternant au sol ( Soujoud), puis se redresse position assis, puis replonge au sol ( Soujoud ), puis se redresse position debout en disant Allahou Akbar, et ceux derrières lui le suivent.

Deuxième unité de prière ( Rakat )

5. Celui qui dirige la prière répète cinq fois, lentement, le Takbir, Allahou Akbar, et ceux derrière lui le répète après lui.

6. Celui qui dirige la prière récite Sourate Al Fatiha, puis il est Sounna de récité Sourate 88, Al Ghashiya ( L’enveloppante ), ou une sourate de son choix.

7. Celui qui dirige la prière poursuit la prière en s’inclinant ( Roukou ), puis se redresse position debout, puis plonge en se  prosternant au sol ( Soujoud), puis se redresse position assis, puis replonge au sol ( Soujoud ), puis s’assoit, et prononce a voix basse, le tachahoud, puis les salutation d’ibrahim , et termine par le salam aleykoum wa ramatoulah, à droite et puis à gauche.  et ceux derrière lui le prononce après lui.

Y a-t-il un sermon ( Rotba ) à faire après la prière de l’Aid ?

Non, il n’y a pas de sermon ( Rotba ) à faire quand vous prier salat al Aid chez vous, tout simplement car le sermon ( Rotba ) est lié à la Moussala, aux mosquées.

Que faire après la prière de l’Aid ?

Quand la prière de l’Aid est terminé, vous pouvez présenter vos félicitations a vos familles, à vos proches, Visiter vos familles , Visiter vos proches, offrez des petits gâteaux à vos voisins, c’est une journée de joie.

Source : L’imam Abdelmonaim BOUSSENNA et L’imam Rachid ELJAY

As Salat : Ach-Chaf’ et Al Witr

Description de Ach Chaf’ et Al Witr

Ach Chaf’ est la prière effectuée après la prière du ‘Icha. Elle se compose au minimum de deux rak’ats et au maximum de dix. Généralement, lors de la première rak’at, c’est sourate 87 ( al A’la ) qui est récitée et lors de la seconde rak’a, c’est sourate 109 ( al Kafiroune ). Pour les hommes, cette prière s’effectue à voix haute, comme les deux première rak’ats de la prière du ‘Icha.

La prière d’Al Witr est quant à elle composée d’une seule rak’a afin que le nombre total soit impair. C’est en ce sens qu’Ibn ‘Umar (qu’Allah l’agrée) rapporte qu’un homme a interrogé le Prophète (‘alayhi salat wa salam) au sujet de la prière nocturne et qu’il lui répondit : « La prière nocturne se fait de deux rak’ats répétées. Si l’un de vous craint d’être surpris par l’apparition de l’aube, qu’il fasse une rak’a impaire, et cela lui sera comptée comme impaire ce qu’il avait fait comme prière ». (Al Boukhari). Ainsi, al Witr est une unité de prière qui vient conclure la prière nocturne et qui fait du nombre de rak’ats, un nombre impair, comme le veut la Sunna.

Il est possible d’effectuer Ach Chaf’ et al Witr jusqu’à l’apparition de l’aube, sachant qu’il faut les accomplir uniquement après la prière du ‘Icha car ces rak’ats surérogatoires constituent la prière nocturne. Ainsi, ‘Aïcha (qu’Allah soit satisfait d’elle) rapporte que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) retardait ces prières jusqu’au dernier tiers de la nuit, soit juste avant l’aube. C’est ainsi qu’elle a dit qu’il « faisait la prière nocturne (dans le premier tiers de la nuit, ou dans son deuxième) mais à la fin il la faisait souvent pendant le dernier tiers jusqu’à l’aube ». (Al Boukhari).

L’accomplissement de ces prières

Comme toute prière surérogatoire, ach Chaf’ et al Witr ne sont pas obligatoires. Cela dit, leur accomplissement comporte de grands mérites car il s’agit de suivre la voie du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam). Or, suivre les enseignements du Prophète (‘alayhi salat wa salam) et lui obéir dans ses commandements revient à se conformer à la volonté d’Allah. En effet, notre Seigneur a dit : {Quiconque obéit au Messager obéit certainement à Allah. Et quiconque tourne le dos, Nous ne t’avons pas envoyé à eux comme gardien}. (Sourate 4 : Verset 80). Ainsi, en accomplissant ces prières, nous pouvons espérer obtenir l’agrément et la récompense d’Allah.

Cela dit, il convient de préciser que s’il arrive de manquer ces prières, il ne faut pas les rattraper après l’apparition de l’aube car leur délai sera dépassé. En effet, l’imam Malik (qu’Allah lui fasse miséricorde) soutient que celui qui se rappelle ne pas avoir prié al Witr et ce, une fois avoir accompli la prière du sobh ne rattrapera pas cette prière. Une fois la prière du sobh accomplie, nous ne pouvons plus faire salat al Witr car cette dernière doit être faite avant le lever du jour.

Quant au moment le plus méritoire pour accomplir al Witr, nous avons relevé précédemment que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) la retardait au maximum. Il est donc meilleur de suivre cette voie et de repousser al Witr jusqu’à la fin de la nuit, d’autant plus que les mérites de la prière nocturne sont importants. Cela dit, lorsque l’on craint de ne pas se réveiller avant l’aube, mais juste pour salat sobh, il convient mieux d’accomplir Ach Chaf’ et al Witr avant de se coucher. L’imam Malik (qu’Allah lui fasse miséricorde) affirme en effet qu’« il y a dans le fait de dormir avant al Witr une tentation de ne pas l’accomplir ».

Qu’Allah nous permette d’accomplir nos prières avec crainte et sincérité. Qu’Il fasse de nos prières surérogatoires un moyen d’effacer nos péchés.

Les secrets de l’invocation exaucée

Les secrets de l’invocation exaucée

Je me souviendrai toujours d’une parole dite par un professeur de ma faculté qui affirmait ne croire en rien.
Il nous avait fait comprendre que très souvent nous pouvions être surpris par certaines de nos réactions. C’est ce qui lui arriva lorsque dans une situation de détresse intense il se surprit en train de demander à Dieu que tout se rétablisse.
L’être humain, quelle que soit sa force, a besoin de s’en remettre à une force supérieure, pour espérer, demander, se confier sans crainte du jugement et des impuissances des êtres humains.

L’importance de l’invocation
L’invocation, en arabe « al du’a », est un lien insolvable, direct, entre celui qui invoque et Celui qui écoute et donne : Dieu. Dans le Coran, Dieu le Très Haut dit :

« Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi.. alors Je suis tout proche : Je réponds à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu’ils répondent à Mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés. »
(sourate 2 verset 186)

Il dit également :

« Et votre Seigneur dit : « Appelez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M’adorer entreront bientôt dans l’Enfer, humiliés ».
(sourate 40 verset 60)

L’invocation est d’importance majeure, c’est la base de la croyance, car en effet, à partir du moment où l’on parle à Dieu et que l’on demande son aide, c’est que l’on reconnaît qu’Il existe et que l’on reconnaît Sa supériorité.

Al Tirmidhî rapporte d’après ’Anas :

« L’invocation est le cerveau de l’adoration »

Selon un autre hadith rapporté par Abu Dawûd et Al Tirmidi :

« Certes, Votre Seigneur est « pudique » et généreux ; Il est « gêné », lorsqu’un serviteur lève les mains vers Lui, de les retourner vides. »

Le croyant doit demander à Dieu, il doit lui parler, il doit se confier à Lui:

Ibn Mas’ud rapporte que le prophète (que la paix et le salut soient sur lui) a dit :

« Demandez les bienfaits d’Allah car Dieu aime qu’on l’invoque. »

Nombreuses sont les personnes qui se plaignent sans cesse de l’absence de réponse malgré les demandes répétées. Ils pensent que Dieu (Exalté soit il) ne les écoute pas, n’est pas présent, ne veut pas leur répondre.

Il n’en est rien. Il faut en demandant à Dieu être persuadé qu’Il nous écoute et nous répondra.
A ce sujet, Abu sa’id rapporte que le prophète Muhammad (que la paix et le salut soient sur lui) a dit :

« Il n’est pas un musulman adressant une invocation à Dieu Le Très Haut sans que Dieu réponde à son appel par l’une de ses trois choses, tant qu’il ne souhaite pas une source de péché ou la rupture des liens de parenté; soit il voit son vœu s’exaucer ici-bas, soit il lui sera exaucé dans l’au-delà ou sinon Dieu écartera de lui un mal égal à l’objet de son invocation. »

Il faut être persuadé que si la réponse tarde, c’est que Dieu le Très Haut éloigne de nous un mal, et nous réserve une chose meilleure.

Pour que l’invocation soit exaucée, quelques conseils

Enfin, afin que la demande soit exaucée, il convient de respecter quelques règles fondamentales : soigner son intention et la tourner uniquement vers Dieu, essayer d’être en état d’ablutions de préférence, commencer toute demande par la prière sur le prophète, et demander alors qu’on est en prosternation :

“L’homme est plus proche d’Allah lorsqu’il se prosterne. Invoquez beaucoup Allah lorsque vous vous prosternez. »

(Sahih Muslim)

Chère frère, chère sœur, nous ne sommes et ne serons jamais seul(e)s car nous somme croyants en Dieu vers qui l’on peut revenir quelles que soient les erreurs que l’on a faites.
Il est un Dieu généreux, qui aime Ses serviteurs, et qui aime entendre le son de leurs voix qui vibrent et Lui demandent ardemment Ses faveurs.

Comment faire la prière mortuaire ( Salat Janaza )


salat janaza

Comment faire la prière mortuaire
( Salat Janaza )


Un jour ou l’autre, chacun d’entre nous se retrouvera face à la mort, que ce soit une personne proche ou éloignée.

Mais sommes nous sur d’y etre bien préparé ?
Que faire en cas de décès ?
Comment réagir et à qui s’adresser ?

Je vous propose grace au site

http://salat-janaza.com/ de suivre les differentes étapes qui succède à la mort d’un frère ou d’une soeur, et si vous avez besoin d’information supplémentaire,
rendez-vous sur
http://salat-janaza.com/