www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

comment – islam à tous

Comment faire La prière de l’éclipse solaire (salât Kousouf) et l’éclipse lunaire (salât Khousouf) ?

Comment faire La prière de l’éclipse solaire (salât Kousouf) et l’éclipse lunaire (salât Khousouf) ?

Dans la nuit du 27 juillet 2018, la Lune a été éclipsée par l’ombre de la Terre pendant de très nombreuses minutes. Cela a été la plus longue éclipse du siècle, surnommée en Islam « La Lune de sang » donnant l’impression d’un drapée de couleurs rougeoyantes. En France elle a commencer à 21h30 et a durée environ 2 heures.

Si les médias en parlent comme d’un « formidable spectacle » à ne pas rater, il convient de se rappeler comment les musulmans doivent appréhender un tel événement.

Lorsque les scientifiques non-musulmans voient dans les éclipses des phénomènes naturels et prévisibles, les musulmans voient dans les éclipses certes des phénomènes naturels, mais aussi des rappels périodiques de la part d’Allah Exalté soit-Il.

C’est ce que le Prophète Mouhammad (Salla l-Lâhou `alayhi wa salam) nous a enseigné lors de l’éclipse de soleil qui s’était produite de son vivant à Médine. Son fils unique et chéri, Ibrahîm, venait de mourir en bas âge, et des gens s’empressèrent de dire que l’éclipse avait eu lieu à cause de la mort du fils du Messager de Dieu. Mais le Messager (Salla l-Lâhou `alayhi wa salam), malgré sa tristesse, dénonça ces superstitions en disant :

« Le soleil et la lune ne s’éclipsent ni pour la vie ni pour la mort de quelqu’un » (al-Bukhârî et Muslim).

D’une part il mit donc fin aux explications mythologiques des éclipses. D’autre part, il nous enseigna également qu’il y avait une prière particulière à accomplir au moment des éclipses. Et il déclara :

« Le soleil et la lune sont deux signes parmi les signes de (l’existence et de la puissance) de Dieu. (…) Lorsque vous voyez des éclipses, accourrez à la prière » (al-Bukhârî et Muslim).

Il affirma aussi à propos des éclipses : « Dieu suscite de la sorte la crainte de ses serviteurs » (al-Bukhârî et Muslim).

Le Prophète (Salla l-Lâhou `alayhi wa salam) a, selon an-Nawawî, expliqué que les éclipses étaient l’occasion d’un rappel “que le soleil et la lune, à l’instar de toutes les autres créatures, sont sujets aux amoindrissements et aux changements” (Sharh Muslim, 6/201). On témoigne de la sorte que seul Lui, le créateur, ne s’éclipse jamais et est toujours présent.

Le Prophète (Salla l-Lâhou `alayhi wa salam) dit qu’Allah Exalté soit-Il rappelle aussi aux hommes que tout n’est pas éternel et qu’un jour viendra la fin du monde (as-sâ’a), jour où, d’après le Coran, le soleil sera également obscurci (Coran 81, verset 1). Il faut craindre ce jour-là et donc se préparer au jugement qui suivra en s’efforçant de faire des actes de bien.

La prière de l’éclipse solaire (salât Kousouf) et l’éclipse lunaire (salât Khousouf) doivent être célébrées en commun. Il n’y a pas de adhân, ni d’iqâma.

La prière consiste, selon la majorité des écoles, en deux cycles de prière comprenant chacun deux inclinaisons et deux prosternations. La sourate Al-Fatihah et de longs passages doivent êtres récités à voix haute dans cette prière.

Dans chaque Rak’ah deux Roukou sont exécutés. Après la récitation de quelques passages coraniques, l’Imam et la congrégation font le Roukou, puis ils se remettent dans la position de Qiyam et l’Imam récite d’autres versets du Saint Coran. Après cela, ils retournent à la position de Roukou. L’Imam fait alors la Sajdah ; là aussi de longues supplications sont faites.

A la fin de la prière, l’Imam prononce un sermon dans lequel il attire l’attention du public vers les façons de demander pardon à Dieu le Tout-Puissant

La prière et le recueillement ont lieu durant toute la durée de l’éclipse. Les croyants recherchent la grâce et la miséricorde d’Allah soubhana wa ta’ala s’ils veulent vraiment atteindre les sommets spirituels.

La mort est ce sujet tant redouté mais inévitable : comment alors bien s’y préparer ?

La mort. Vous allez très certainement trouver cet article glauque, déprimant et n’allez peut-être pas le lire sous prétexte que vous n’avez pas le temps, que vous êtes assez déprimé pour en rajouter une couche. Et pourtant. La mort est cette chose inévitable et imprévisible, ce sujet mérite d’être abordé dès que l’occasion s’y présente afin de bien la préparer. Oui, mais comment ?

« Toute âme goûtera à la mort » 

Dans la vie, nous faisons des études pour bien préparer notre avenir professionnel, nous nous marions afin de bâtir une famille et vivre heureux, nous faisons des économies dans l’objectif de préparer notre propre avenir et celui de nos enfants… Et que faisons-nous afin de préparer l’inévitable, cette chose que toute personne atteindra peu importe son âge ou son niveau de religion ? Allah dit dans la sourate 3 al-Imran (la famille d’Imran) :

« Toute âme goûtera la mort. Mais c’est seulement au Jour de la Résurrection que vous recevrez votre entière rétribution. Quiconque donc est écarté du Feu et introduit au Paradis, a certes réussi. Et la vie présente n’est qu’un objet de jouissance trompeuse. »

Le testament, une obligation délaissée

Maintenant que vous êtes prêt à vous pencher avec attention à la préparation de votre mort, vous vous demandez « mais que dois-je faire pour la préparer ? ». Et bien, au-delà de continuer à apprendre sur votre religion, de réaliser de bonnes actions afin de faire pencher la balance en votre faveur le jour du Jugement dernier, il est nécessaire et obligatoire de rédiger votre testament. Oui, le testament n’est pas une chose réservée aux non-musulmans, c’est une étape primordiale dans la vie du musulman. Allah dit dans la sourate 2 Al-Baqarah (La vache), verset 180 :

« On vous a prescrit, quand la mort est proche de l’un de vous et s’il laisse des biens, de faire un testament en règle en faveur de ses père et mère et de ses plus proches. C’est un devoir pour les pieux. »

Aussi, le testament est une Sunna (tradition prophétique), les Compagnons du Prophète (que la Paix et le Salut d’Allah soient sur lui) ne s’endormaient pas avant d’avoir vérifié que leur testament se trouvait bien sous leur tête au cas où la vie leur était retirée durant cette nuit-là. D’après Ibn Omar, le Prophète (que la Paix et le Salut d’Allah soient sur lui) dit :

« Un homme musulman qui possède un bien dont il veut disposer par testament, n’a pas le droit de passer deux nuits sans que ses dispositions ne soient mises par écrit par-devers-lui ». (Rapporté par Al-Boukhari et Muslim).

Que doit-on faire figurer sur le testament ?

Le testament ce n’est pas l’héritage. Celui qui dira « je n’ai rien à léguer à part mon Iphone 6, mon testament sera vide » n’a alors pas entièrement compris le sens du testament. En effet, l’héritage doit figurer sur le testament mais pas seulement. Il a également pour objectif d’accompagner nos proches dans les démarches à suivre lors de notre enterrement : demander à nos proches de nous rappeler l’attestation de foi à l’approche de la mort, leur demander d’éviter toute innovation religieuse dans ce moment, désigner qui nous accompagnera lors du lavage mortuaire, où l’on souhaite être enterré, adresser des messages particuliers à des personnes particulières mais aussi mentionner qui s’occupera de rembourser nos dettes (à la banque, les jours de jeûne non rattrapés etc.). Tant de choses auxquelles on ne pense pas aujourd’hui mais qui faciliteront beaucoup de choses demain, notamment l’accès au Paradis (qu’Allah nous l’accorde).

Attestament.com : une plateforme aidant à la constitution du testament 

Nour-Amine, le créateur du site attestament.com, s’est inquiété de cette obligation délaissée par la communauté et a donc pris l’initiative de la faire re-vivre à travers son site internet. Un site qui permet de créer gratuitement son/ses testament/s, de choisir à qui l’on souhaite les envoyer lorsque le grand voyage vers l’Au-Delà débutera. En effet, les personnes désignées par le mourant recevront, après envoi du certificat de décès, tout ce que le mort avait souhaité transmettre à ses proches.

Aussi, cette plateforme permet de continuer à préparer sa mort par les bonnes actions. En effet, il est possible de participer financièrement aux renouvellements des locations des tombes de musulmans dont personne ne s’occupe afin d’éviter qu’ils soient déterrés et mis dans un ossuaire (anciennes fosses communes où s’entassent des ossements humains). Qu’Allah nous en préserve. Et d’autres projets dédiées à l’accompagnement et au suivi de la mort sont proposés.

Pour découvrir le concept et créer vos testaments,

Rendez-vous directement sur le site https://www.attestament.com/

hadith 0554 à 0555 – Les horaires de la prière – Sur le mérite de la prière du asr


Sous-chapitre 16
Sur le mérite de la prière du asr

HADITH 0554
D’après Qays, Jarir dit : Une nuit, nous étions chez le Prophète qui regarda la lune (la pleine lune) et dit :

« Vous aller voir votre seigneur comme vous êtes en train de voir cette lune. Vous ne trouverez aucune peine à le voir… Donc, si vous pouvez ne pas être empêchés d’accomplir certaines prières avant le lever du soleil et avant le coucher, faites-le !« 

puis il récita : « …célèbre les louanges de ton Seigneur avant le lever du soleil et avant son coucher. (sourate 50, verset 39) »

Ismail : Faites cela et ne négliger jamais ces deux prières !

HADITH 0555
Abu Hurayra : Le Messager de Dieu a dit :

« Il y a des anges qui se succèdent à venir parmi vous pendant la nuit et le jour et qui se réunissent au moment des prières du fajr et du asr. Ceux qui ont passé la nuit auprès de vous montent au ciel, et bien qu’Il soit plus informé, Il les interrogera : Comment avez-vous laissé mes adorateurs ? – Nous les avons laissés en train de prier et nous les avons trouvés en train de prier.« 

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>

Sur google, il y a plusieurs façon d’orthographier le nom du recueille de Al Boukhâri, et les résultats montre bien, le quel est le plus utilisé.

Sahih l Bukhâri = Environ 4 180 000 résultats

Sahih al Boukhâri = Environ 2 180 000 résultats

Sahih el Boukhâri = Environ 2 170 000 résultats

Sahih al Bukhâri = Environ 1 200 000 résultats

Sahih el Bukhâri = Environ 1 200 000 résultats

hadith 0319 – Les menstrues – Comment celle qui a ses menstrues se sacralise pour le hajj et la omra ?


Ils t’interrogent sur les menstrues. Dis : C’est une affections. Eloignez-vous des femmes en cours de menstruation. N’approchez d’elles qu’une fois purifiées. Quand elles seront en état, allez à elle par où Dieu l’a pour vous décrété. Dieu aime les enclins au repentir. Il aime les scrupuleux de pureté. (sourate 2, verset 222)


Sous-chapitre 18

Comment celle qui a ses menstrues se sacralise pour le hajj et la omra ?

HADITH 0319
Aicha dit : Pendant le pèlerinage de l’Adieu, nous sortîmes de Médine, les uns se mirent en état d’ihram pour la omra et les autres pour le hajj. A notre arrivée à la Mecque, le Messager de Dieu dit :
« Que celui qui a observé un ihram pour une omra et n’a pas présenté d’offrande se désacralise ! Mais ne doit pas se désacraliser celui qui a observé un ihram pour une omra et a présenté une offrande, et ce jusqu’à ce qu’il se désacralise en immolant son offrande. Quant à celui qui a observé un ihram pour le hajj, qu’il termine son hajj. »
Pour ce qui est de ma part, j’eus mes menstrues. Elles durèrent jusqu’au jour de Arafa. De plus, je n’avais auparavant observé qu’un ihram pour une omra, Le Prophète me recommanda alors de dénouer mes cheveux, de me peigner, d’observer un ihram pour le hajj et de renoncer à ma omra. C’est ce que je fis. A la fin de mon hajj, le Prophète envoya avec moi Abd-ar-Rahman ben Abu Bakr et m’ordonna de faire à la place de ma omra une autre omra à partir d’at-Tanim.

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>