www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

Comment égorger un mouton ?

Comment égorger un mouton ?

Tout d’abord , évitez que l’animal souffre avant de l’égorger.

Les musulmans qui transportent le bétail, dans de mauvaises conditions, les laissent enfermer dans des abattoirs plus de 48 h, savent qu’ils devront répondre à Dieu.

L’animal est la création de Dieu, avant de le manger respectez le.

Celui qui s’occupe de l’égorgement doit satisfaire à certaines conditions :
– Il doit être musulman pratiquant
– il doit faire le sacrifice après la prière de l’aid
– il ne doit pas jeuner ce jour

Avant de commencer on doit impérativement prononcer
« Bissmi Allah wa Allah ouakbar« 
ne l’oublions pas !

L’égorgement d’un mouton se fait en coupant le pharynx (gorge) qui constitue la voie respiratoire et l’œsophage qui constitue la voie par laquelle passe la nourriture et la boisson, car en coupant ces deux voies l’animal meurt sur le champ.
il faut surtout couper les artères carotides pour que sa mort soit rapide . De cette façon il tombe instantanément dans l’inconscience et ne souffre pas, puisque son cerveau n’est plus irrigué par le sang qui apporte l’oxygène.
Il est recommandé avant d’égorger un mouton ou tout autre animal de bien aiguiser son couteau, de faire coucher l’animal sur son côté gauche et de l’orienter vers la Kibla, la Mecque.

Ensuite voir l’article suivant :

Comment dépesser un mouton ?

 

Comment dépecer un mouton ?

Pour dépecer un mouton :

– Suspendre le mouton par les pattes arrières.
– inciser la peau autour de la 1ere articulation,
– descendre ton couteau sous la peau et la fendre jusqu’à rejoindre sous les orifices, et faire pareil de l’autre côté.
– Ensuite tu décolles la région anale
– Décoller la peau de chaque cuisse en tirant vers le bas. Un petit coup de couteau entre la carcasse et la peau à chaque fois que sa accroche trop.
– Ensuite tu prends un torchon, si tu es droitier tu recouvres ton poing droit (donc doigts fermés) avec le torchon.
– Tu tires la peau avec la main gauche et tu la décolles avec le poing droit recouvert du torchon. C’est super efficace.
– Tu vas donc enlever le pyjamas de ton mouton. Quand tu arrive aux épaules et au cou tu reprends le couteau pour tout décoller.
– Une fois déshabillé tu fends la peau entre les deux cuisses, à la base du ventre, couteau lame en bas, dans la bête, jusqu’au sternum.
– Ensuite tu fait un lien à l’intestin juste avant l’anus pour éviter les maladresses du début, et te retrouver avec des crottes de mouton où il faut pas!
– Tu coupe l’extrémité de l’intestin. et ATTENTION tout descend!!
– Tu sors tout en dehors de ta bête et tu finis en décollant trachée et oesophage.
– Une fois les organes dehors tu récupère le foie en enlevant la bile. Le coeur.

Ensuite voir l’article suivant :

Comment découper un mouton ?

 

 

Comment découper un mouton ?

Pour découper un mouton :

– Tant que ta bête est pendue, fendre le sternum pour ouvrir la cage thoracique.
– Enlève la tête si tu ne l’a pas fait avant.
– Tu enlève les pattes avant en suivant le relief de l’omoplate, en fait tu décolles les pattes avant et tu coupes en suivant la logique des muscles que tu voies.

Solution 1: Ta bête est petite et tu fais des côtes double
Tu sépares ta carcasse bassin et gigots d’un côté et colonne et cage thoracique de l’autre. Tu descends avec le couteau de chaque côté du filet qui enrobe la colonne vertébrale, la peau du ventre fera de la merguez ou du ragoût, et quand tu arrives au niveau de la cage thoracique, tu scies les côtes de chaque côté de la noix . Quand tu mettras ta bête sur la table, tu fendras entre chaque vertèbre et tu obtiendras des doubles côtes, une noix de chaque côté de la vertèbre.

Solution 2: Tu laisse ta carcasse suspendue, tu fends ta bête en deux, mitant du basin et mitant de la colonne. Petite technique simple, tu scies ou tu pose ta feuille (couperet)sur la colonne et tu la fais descendre en tapant avec un maillet. Là tu obtiens deux demi moutons, ensuite tu scies les côtes, elles passent en ragoût, tu sépare à la feuille les vertèbres.
Toute la partie du cou, c’est le collier regardes sur le schémas, soit tu sépares entre les vertèbres pour faire en ragoût soit du désosse pour merguez.
Tous les morceaux à ragoût sont de morceaux à merguez.

Pour les gigots, soit tu laisses avec chacun un demi bassin, soit tu désarticules les cuisses et coupe les attaches des muscles au bassin.

Pour la tête, ou tu la fends ou tu la scies pour récupérer la cervelle, mais aussi la langue et et les joues.

Pour les merguez, cela ce fait plutôt avec des brebis ou béliers que l’on réforme, et là c’est toute la bête que l’on désosse et qu’on passe au hachoir.
Ou tu fais avec un mâle d’un an ou légèrement plus et tu peux garder les gigots pour rôtir.

Pour le matériel, les merguez comme les saucisses ou la fabrication d’un bon pâté, demande un hachoir à viande.
Des couteaux, mais des bons, à désosser et à découper.
Une feuille.
Une scie à métaux.

Ensuite voir l’article suivant :

Les différentes parties du mouton à bouillir, à griller, à rôtir, à braiser