www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

gobelet – islam à tous

hadith 0195 à 0198 – Les ablutions mineures (wudû) – Sur le lavage et les ablutions mineures en employant un mikhdab, un gobelet ou un vase en bois ou en pierre

 


Sous-chapitre 45
Sur le lavage et les ablutions mineures en employant un mikhdab, un gobelet ou un vase en bois ou en pierre

HADITH 0195
Anas dit : Une fois, arriva l’heure de la prière. Ceux qui étaient proches de chez eux se levèrent pour aller faire leurs ablutions mineures mais les autres restèrent. On apporta alors au Messager de Dieu un mikhdab en pierre contenant de l’eau. Le récipient était trop petit pour que le Prophète puisse étendre la main. Toutefois, tous les présents purent faire leurs ablutions mineurs.

On demanda à Anas :
« combien étiez-vous ? »
« quatre vingts et plus. » répondit-il

HADITH 0196
Abu Mûsa dit : Le Prophète demanda un gobelet contenant de l’eau… Il se lava ensuite les deux mains et le visage avec l’eau de ce récipient puis y jeta de l’eau de sa bouche.

HADITH 0197
Abd-ul-Lâh ben Zayd dit : Une fois le Messager de Dieu arriva… et nous de lui remettre de l’eau dans un vase en cuivre. Il fit ses ablutions mineures en lavant le visage par trois fois, et ses deux mains deux fois chacune. Ensuite, il essuya la tête de l’avant vers l’arrière et de l’arrière vers l’avant. Enfin, il se lava les deux pieds.

HADITH 0198
Aicha dit : Lorsque le mal du Prophète atteignit un stade avancé, celui-ci demanda à ses épouses l’accord d’être servi durant sa maladie chez moi. L’accord exprimé, le Prophète sortit soutenu par deux hommes, entre al Abbâs et un deuxième homme; ses pieds trainaient sur le sol.

Ubayd-ul-Lah dit : J’informai ibn Abbâs de ces propos et lui de dire :
« Sais-tu qui étais ce deuxième homme ? »
« Non », répondis-je
« C’était Ali ».

Aicha rapportait ceci : Après être entré chez lui et que le mal atteignit un stade avancé, le Prophète dit !
« Répandez sur moi l’eau de sept outres dont les courroies n’ont pas été dénouées; il se pourrais que je fasse un testament aux gens (ou : il se pourrait que je donne des recommandations aux gens). »
Sur ce, on le fit asseoir dans un mikhdab de Hafsa, son épouse, puis nous commençâmes à verser sur lui de l’eau des outres jusqu’au moment où il commença à nous faire signe de cesser… Enfin, il sortit voir les gens.

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>