www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

La musique, le harâm et la perte d’audition

Parmi les maux qui touchent notre communauté, il y a les mots et les sons. Rap, Soul et autres dérivés ont pris une place prépondérante dans la vie de beaucoup de jeunes, au détriment parfois de l’apprentissage de la religion et des paroles du Très-Haut. La musique, illicite ? Oui, elle l’est mais bien plus… elle tue le cœur et détruit les oreilles.

Et les ‘oulama sont unanimes au sujet du caractère harâm de la musique, prenant en appui ce verset : « Et parmi les gens il y en a qui, dénués de science, achètent de plaisants discours pour égarer hors du chemin d’Allah et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant » [Sourate 31, verset 6]

Trois quarts des 15-30 ont des problèmes auditifs

Selon une étude publiée par 20minutes.fr, plus des trois quarts des 15-30 ans auraient une perte significative de leurs capacités auditives allant du bourdonnement à la perte totale d’audition. Casque sur les oreilles, musique à fond, écoute trop longue, présence dans les concerts et autres pratiques chéries des plus jeunes sont les causes de ces troubles. Sortant tout juste de la trentaine avec des problèmes, les appareils auditifs deviennent vite obligatoire pour garder une perception de son “normale”. Devant la starification et la recrudescence des émissions où les chants et la danse sont les thèmes principaux, la jeunesse musulmane, elle aussi fragile, a du souci à se faire. Et plus même…

L’idolâtrie, un sujet esquivé

Si notre jeunesse est tombée dans la musique, ce n’est pas un pur hasard. Au delà de l’aspect dangereux de celle-ci dû à ses messages dévergondés et dépourvus de morale, les jeunes musulmans ont fait de chanteurs dits eux-mêmes “musulmans”, des représentants et pire, des idoles. Beaucoup d’adolescents veulent se donner une image -voire se rassurer- en cherchant l’islamité de leurs chanteurs préférés à tel point qu’on en arrive à entendre que “ce chanteur est musulman et il fait le Rappel”. Nul Rappel dans la transgression.

Ainsi, de l’éducation -osons le dire- parentale quelque peu délaissée où on tolère à l’enfant de se divertir en écoutant un morceau jusqu’au désir d’être soi-même sous les projecteurs, on en arrive à ces calamités comportementales, physiques et spirituelles. On idolâtre sans même le savoir. La musique n’a pas sa place dans notre religion, elle n’est qu’un frein doux à la foi, un moyen d’oublier délicatement car oui, la plupart des personnes à qui on pose la question “pourquoi la musique ?“, on obtient la réponse : “pour oublier, pour s’apaiser“.

La cigarette est-elle permise en Islam ? Ou bien est-elle Harâm ou Makrouh ?

Une question de Djibril le  4 août 2011 a 17 h 53 min

Merci beaucoup pour toute ces lumières. Encore quelques questions si vous le permettez :
Pourquoi les musulmans ne doivent pas boire de l’alcool et peuvent fumer la cigarette ?
Nb : moi je ne fais rien des deux mais j’aimerais avoir des lumières la dessus . Merci encore . Bis lama

Réponse de Daoud , le 4 août 2011 a 20 h 20 min

Salam ;alikoum,

Personnellement, je sais que la cigarette est interdite, et cela de moi-même, pour la simple raison que fumer tue, fumer provoque le cancer et abime les poumons, donc, je sais que toute mutilation du corp est interdite, comme le tatouage par exemple.

Mais pour etre sur j’ai chercher, et voila ce qui confirme ce que je pensais :

Source : http://www.muslimfr.com/modules.php?name=News&file=article&sid=142

La cigarette est-elle permise en Islam ? Ou bien est-elle Harâm ou Makrouh ?

La cigarette n’existant pas (sous sa forme actuelle) à l’époque du Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam), c’est pour cette raison qu’il y a eu quelques divergences entre les savants musulmans au sujet de son statut légal. Tandis que certains Oulémas soutenaient à une certaine époque que fumer est un acte blâmable (Makrouh), la plupart des savants s’accordent à considérer aujourd’hui, eu égard des données médicales (et autres…) disponibles, que la cigarette est strictement « Harâm » (interdite).

Ils justifient cette interdiction par les arguments suivants:

Allah, faisant allusion à différentes responsabilités dont le Prophète (sallallâhou alayhi wa sallam) était chargé, dit dans un verset :  » Il leur ordonne le convenable., leur rend licite les bonnes choses, leur interdit les mauvaises…  » (Sourate  » Al A’râf « – Verset 157). Comme il ne fait aucun doute que la cigarette fait partie des « mauvaises » choses (à cause des maux qu’elle entraîne, mais aussi à cause de son effet néfaste sur l’haleine du fumeur..), on peut donc déduire à partir de ce verset son caractère illicite.

 » Et ne vous jetez pas par vos propres mains dans la destruction.  » (Sourate  » Al Baqara « – Verset 195). Il y a une règle générale qui a été déduite à partir de ce verset: Il n’est pas permis au musulman de consommer quoique que soit qui puisse mettre sa vie en danger, que ce soit immédiatement ou progressivement… Sont ainsi concernés par cette interdiction les différents types l’absorption de poison ou de toute autre substance qui nuit à la santé. Quand on fait le rapprochement entre ce verset et le principe qui en a été déduit avec les multiples méfaits que fumer cause à la personne humaine, aussi bien sur le plan physique (les méfaits de la cigarette sur le plan médical ne sont plus à prouver ; chaque emballage nous le rappelle: « Fumer provoque des maladies graves… »), que psychique (la fameuse dépendance du fumeur), on ne peut qu’arriver à la conclusion logique que cet acte est synonyme de se « jeter de ses propres mains dans la destruction », et qu’il est à ce titre interdit.

Le fait de dépenser de l’argent pour l’achat de cigarettes relève sans aucun doute des dépenses inutiles. Et le gaspillage est prohibé de façon très explicite dans nos références premières:  » … et ne gaspille pas indûment. Car les gaspilleurs sont les frères des diables…  » (Sourate  » Al-Isrâ « – Versets 26-27).

Enfin, la personne qui fume ne porte pas préjudice uniquement à sa personne: Par son geste, il nuit également à la santé de ceux qui l’entourent… Les méfaits du tabagisme passif sont régulièrement dénoncées par les organismes spécialisés: Lire par exemple l’article suivant: « Le tabagisme passif tue… »

Wa Allâhou A’lam !

Et Dieu est Plus Savant !

Patel Mouhammad

Repas de Noêl , que faire si on y est invité ?

noel,islam,repas

Salam alikoum, Frères et Soeurs,

Comme chaque année, le 24 et 25 décembre sont des jours de fëtes, pour lesquels on risque de se faire invité, par des amis ou de la famille non-musulmane, mais doit-on accepter l’invitation, vu qu’il s’agit de fêtes catholique ?

Je me suis renseigné auprès de l’imam de la grande mosqué de Paris,
qui m’a dit ceci :
« On peut tout à fait aller à un repas de noêl, chez des amis ou de la famille, à la seul condition que le repas servit soit halal et qu’il n’y est pas d’alcool servi à table et tout au long de la soirée…. »

Donc, si vous etes convertis, homme ou femme, et que votre famille ou vos amis vous invites, assurez-vous que ces deux conditions soit réunis au cours de ce repas.

bis lama