www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

ibn Umar – islam à tous

hadith 0671 à 0674 – Le Adhan – Lorsque le repas est servi et l'iquama pour la prière est prononcée, Ibn Umar commençait par le diner… Abu ad-Darda, c'est une marque de fiqh que de satisfaire tout d'abord son besoin afin de se rendre à la prière avec un esprit non préoccupé.


Sous-chapitre 42
Lorsque le repas est servi et l’iquama pour la prière est prononcée, Ibn Umar commençait par le diner… Abu ad-Darda, c’est une marque de fiqh que de satisfaire tout d’abord son besoin afin de se rendre à la prière avec un esprit non préoccupé.

HADITH 0671

D’après Aicha, le Prophète dit :

« Lorsqu’on sert le diner au moment où l’iquama pour la prière est prononcée, commencez par le diner !« 

HADITH 0672

Anas ben Malik : Le Messager de Dieu a dit : « Lorsque le diner est servi, commencer par manger avant de faire la prière du maghreb sans vous précipiter.« 

HADITH 0673

D’après Nafi, ibn Umar dit : Le Messager de Dieu a dit : »Lorsque le diner de l’un de vous est servi et qu’on vient de faire l’iqama pour la prière, il faut commencer par le diner… Et qu’on ne se presse pas ! et ce jusqu’à la fin du diner.« 

On servait le repas à ibn Umar au moment où on faisait l’iqama pour la prière. Il ne venait prier qu’après avoir terminé de manger, et ce bien qu’il était entrain d’entendre la récitation de l’imam.

HADITH 0674

Ibn Umar dit : Le Prophète a dit : « Lorsque l’un de vous est en train de prendre le repas, qu’il ne sa presse pas ! Et ce jusqu’à ce qu’il termine de manger même si on a fait l’iqama pour la prière.« 

Rapporté par Ibrahim ben al-Mundhir en le tenant de Wahb ben Uthman.

Wahb est médinois.

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>

Sur google, il y a plusieurs façon d’orthographier le nom du recueille de Al Boukhâri, et les résultats montre bien, le quel est le plus utilisé.

Sahih l Bukhâri = Environ 4 180 000 résultats

Sahih al Boukhâri = Environ 2 180 000 résultats

Sahih el Boukhâri = Environ 2 170 000 résultats

Sahih al Bukhâri = Environ 1 200 000 résultats

hadith 0603 à 0604 – Le Adhan – Sur le début du adhan

Sous-chapitre 1
Sur le début du adhan

Sur : avec ceux qui si vous appelez à la prière, la tournant en dérision, se jouant d’elle. Cela parce qu’ils sont un peuple de déraison. ( sourate 5, verset 58)

Sur : quand on appelle à la prière à un moment d’un vendredi. (sourate 62, verset 9)

HADITH 0603
D’après Abut Qilaba, Anas dit :

« On cita le feu et la cloche pour appeler les fidèles à la prière et on rappela que cela fait partie de l’usage des Juifs et des Chrétiens… Après cela, l’ordre fut donné à Bilal d’appeler à la prière en citant deux fois chaque partie de l’adhan et une seule fois chaque partie de l’iqama. »

HADITH 0604
D’après Nafi, ibn Umar disait : A leur arrivée à Médine, les Musulmans se regroupaient et attendaient l’heure de la prière sans qu’on eût fait l’appel à venir la faire. Un jour, ils s’entretenirent sur le sujet. Quelques-uns d’entre eux dirent :

« Adoptons une cloche pareille aux cloches des Chrétiens ! »

« Non », opposèrent d’autres,

« utilisons plutôt un cor pareil à la corne dont les juifs font usage. »

« Pourquoi ne désignons-nous pas un homme pour appeler à la prière ? », intervint Umar,

Sur ce, le Messager de Dieu appela Bilal :

« O Bilal ! Lève-toi et appelle à la prière ! »

Allez au,
sommaire
Sous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>

Sur google, il y a plusieurs façon d’orthographier le nom du recueille de Al Boukhâri, et les résultats montre bien, le quel est le plus utilisé.

Sahih l Bukhâri = Environ 4 180 000 résultats

Sahih al Boukhâri = Environ 2 180 000 résultats

Sahih el Boukhâri = Environ 2 170 000 résultats

Sahih al Bukhâri = Environ 1 200 000 résultats

hadith 0472 à 0474 – La prière – Sur les cercles et le fait de s'asseoir dans la mosquée

Sous-chapitre 82
Sur les cercles et le fait de s’asseoir dans la mosquée

HADITH 0472
Ibn Umar : Un homme interrogea le Prophète qui était alors sur le minbar :
« Que dis-tu au sujet de la prière de nuit ? »
« Elle se fait deux à deux ra’ka« , lui dit le prophète qui avait l’habitude de la (la prière de nuit) terminer avec une seule ra’ka au cas où il craignait l’arrivée de la prière du subh; et cette dernière ra’ka lui rendait impair le nombre des ra’ka qu’il avait faites pendant ladite prière.
« Faites que votre dernière prière pendant la nuit ait un nombre impair de ra’ka. »
Le Prophète recommanda cela.

HADITH 0473
Ibn Umar : Au moment où le prophète était en train de prononcer un sermon un homme vin l’interroger :
« Comment doit-on faire la prière de nuit ? »
« Deux à deux ra’ka, et si tu crains l’arrivée de la prière du subh fait une seule ra’ka qui te rendra impair le nombre des ra’ka que tu as faites !« , répondit le Prophète

Al Walid ben Kathir : Ubayd-ul-Lâh ben Abd-ul-Lâh m’a rapporté qu’ibn Umar avait dit : Un homme appela le Prophète alors qu’il était dans la mosquée.

HADITH 0474
Abu Waqid al-Laythy dit : Au moment où le Messager de Dieu était dans la mosquée arrivèrent trois hommes. Deux d’entre eux s’approchèrent et le troisième s’en alla. L’un des deux qui restèrent vit une place vide et l’occupa; l’autre s’assit derrière les présents. Quand le Messager de Dieu eut terminé son sermon, il dit :
« Voulez-vous que je vous informe au sujet de ces trois individus ? Eh bien ! l’un à demander abri à Dieu et Dieu le lui a accordé. Le deuxième était pudique devant Dieu et Dieu s’est montré pudique envers lui. Quant au troisième, il s’est détourné… et Dieu s’est détourné de lui.« 

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>

hadith 0265 – Les ablutions majeures – Sur les intermittences dans les ablutions majeures et mineures

Si vous êtes en état d’impureté, alors purifiez-vous. Si vous êtes malades, ou en voyage, ou revenez de la selle, ou avez touché à des femmes et ne trouviez pas d’eau, utilisez en substitution un sol sain pour en passer sur votre visage et vos mains. Dieu ne veut vous imposer aucune gêne, mais vous épurer, parfaire sur vous son bienfait, escomptant que vous en aurez gratitude (sourate 5, verset 6).

Vous qui croyez, n’approchez la prière ni en état d’ivresse, avant de savoir ce que vous dites, ni en état d’impureté, sauf quand vous êtes en chemin, avant d’avoir pratiqué une ablution majeure, sauf si vous êtes malades, ou en voyage, ou revenant de déféquer, ou ayant touché à une femme, sans trouver d’eau: dans ce cas, recourez à un sol sain, effleurez-en votre figure et vos mains (sourate 4, verset 43).

Sous-chapitre 10
Sur les intermittences dans les ablutions majeures et mineures

On rapporte qu’ibn Umar lava les deux pieds après le sèchage du reste des membres des ablutions mineures.

HADITH 00265
D’après Kurayb, l’affranchi d’ibn Abbâs, ibn Abbâs dit : Maymûna a dit : « Je posai au Messager de Dieu de l’eau pour ses ablutions majeures. Il en versa sur ses deux mains, les lava chacune deux ou trois fois, puis en versa sur sa main gauche à l’aide de sa droite et lava ses parties intimes. Après quoi, il frotta sa main sur le sol. Il se rinça ensuite la bouche et le nez, se lava le visage et les deux mains puis passa à la tête et la lava par trois fois. Enfin, il répandit de l’eau sur son corps, changea de place et se lava les deux pieds. »

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>