www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

mumâwala – islam à tous

hadith 0064 à 0065 – La science – Sur la mumâwala et le fait qu'un homme de Science écrit une Science et l'envoie dans différentes régions


Sous-chapitre 7
Sur la mumâwala et le fait qu’un homme de Science écrit une Science et l’envoie dans différentes régions

Anas dit : Uthmân avait transcrit les mushaf (des copies du Coran) puis les avait envoyés aux différents coins du pays.

Et d’après, Abd-ul-Lâh ben Umar, Yahya ben Sa’id et Mâlik, cela est permis.

Un des savants du Hidjaz présenta, comme preuve pour la mumâwala, un hadith du Prophète : celui-ci envoya une missive à un chef d’une patrouille en lui disant : « Ne lis cette missive qu’une fois arrivé à tel endroit ! » En effet, à l’arrivée à l’endroit désigné, le chef lut la missive aux membres de la patrouille et les mit au courant des ordres du Prophète.

HADITH 0064
D’après Abd-ul-Lâh ben Abbâs, le Messager de Dieu envoya une missive avec un homme en lui donnant l’ordre de la remettre au grand souverain d’al-Bahrayn. L’ayant reçue, ce dernier la remit à son tour à Khosrô qui la lut et la déchira.
Ibn Chihâb : Je crois qu’ibn al-Musayab dit ; Le Messager de Dieu invoqua alors Dieu contre eux en Lui demandant de les déchirer.

HADITH 0065
Anas ben Mâlik dit : Une fois, le Prophète donna l’ordre ou voulut donner l’ordre d’écrire une lettre. On lui dit alors : « Ceux à qui tu veux écrire n’accepte de lire une lettre que si elle est scellée. » Depuis lors, le Prophète adopta un sceau en argent. Il y avait gravé : Muhammad, Messager de Dieu.
« C’est comme si je suis en train de voir sa blancheur dans sa main », reprit Anas.
Et Chu’ba de demander à Qatâda : « Qui a dit : Il y avait gravé : Muhammad, Messager de Dieu ? »
« C’est Anas », répondit Qatâda.

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>