www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

oumar – islam à tous

hadith 0716 – Le Adhan – Lorsque l'imam pleure dans la prière

Sous-chapitre 70
Lorsque l’imam pleure dans la prière

Abd-ul-Lah ben Chaddad rapporte : étant avec les derniers, j’entendais les sanglots de Umar qui était en train de réciter : Je ne me plains de mon obsession, de ma tristesse que vers Dieu. (sourate Yusuf, verset 86)

HADITH 0716

Aicha, la Mère des croyants, rapporte : Au cours de sa maladie, le Messager de Dieu (pbsl) dit :

« Transmettez l’ordre à Abou Bakr afin qu’il préside les gens en prière ! »

Je dis alors :

« Si abou Bakr prend ta place, il ne pourra pas faire entendre les fidèles… à cause de ses pleurs. Donnes-en l’ordre à Umar afin qu’il la préside ! »

« Transmettez l’ordre à Abou Bakr afin qu’il préside les gens en prière ! », insista le Prophète

Aicha dit ensuite à Hafsa :

« Dis-lui ceci : Si abou Bakr prend ta place, il ne pourra pas faire entendre les fidèles… à cause de ses pleurs. Donnes-en L’ordre à Umar de présider la prière ! »

En effet, Hafsa fit la chose mais le Messager de Dieu (pbsl) dit :

« Fi! Vous ressemblez vraiment aux femmes qui ont été éprises de Joseph… transmettez l’ordre à Abou Bakr afin qu’il préside les gens en prière ! »

Et Hafsa de dire à Aicha : « Je n’avais point à avoir de ta part un quelconque bien ! »

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>

Sur google, il y a plusieurs façon d’orthographier le nom du recueille de Al Boukhâri, et les résultats montre bien, le quel est le plus utilisé.

Sahih l Bukhâri = Environ 4 180 000 résultats

Sahih al Boukhâri = Environ 2 180 000 résultats

Sahih el Boukhâri = Environ 2 170 000 résultats

Sahih al Bukhâri = Environ 1 200 000 résultats

hadith 0687 à 0689 – Le Adhan – S'il y a un imam pour la prière c'est pour qu'il soit imité

Sous-chapitre 51
S’il y a un imam pour la prière c’est pour qu’il soit imité

-Durant sa maladie qui précèda sa mort, le Prophète présida les gens en prière en étant assis.

-Ibn Mas’oud dit : si l’orant relève la tête avant l’imam, il doit revenir et rester pendant un temps égal au temps durant lequel il était resté tête relevée puis il suivra l’imam.

– Et, au sujet de celui qui fait deux ra’ka avec l’imam et ne peut se prosterner durant la prière en groupe, al-Hassan dit : Il se prosterne pour la dernière ra’ka en faisant deux sajda puis il doit refaire la première ra’ka avec ses sajda. Et sur celui qui ne se rappelle de la sajda négligée qu’une fois levé, il dit : Il doit se prosterner…

HADITH 0687

Ubayd oul Lah ben Abd-oul-Lah ben Outba dit : J’entrai chez Aicha et je lui dis : Ne veux-tu pas me parler de la maladie du Messager de Dieu ?

« Si », répondit-elle,

« Lorsque le mal du Prophète devint plus intense, il demanda : Est-ce que les gens ont fait la prière ? Non, répondimes-nous, ils sont en train de t’attendre. Versez-moi de l’eau dans une bassine ! commanda-t-il. En effet, nous nous exécutames et il fit des ablutions. Mais, voulant se lever, il tomba évanoui. Eveillé, il demanda de nouveau : Est-ce que les gens ont fait la prière ?Non, Messager de Dieu ! répondimes-nous, ils sont en train de t’attendre, Versez-moi de l’eau dans une bassine, commanda-t-il une deuxième fois. Nous nous exécutames et il s’assit, fit des ablutions et essaya de se lever, mais il retomba évanoui. Eveillé pour la deuxième fois, il dit : Est-ce que les gens ont fait la prière ?Non, répondimes-nous, ils sont en train de t’attendre, ô Messager de Dieu ! Mettez-moi de l’eau dans une bassine ! Il s’assit, se lava, essaya de se lever mais il tomba encore une fois évanoui. Revenu à lui, il redit : Les gens, ont-ils prié ? – Non, ils sont en train de t’attendre, ô Messager de Dieu ! En effet, les gens étaient resté dans la mosquée à attendre le Prophète pour la prière du icha. Mais il envoya quelqu’un dire à Abou Bakr de présider les gens pendant la prière. Le Messager de Dieu, dit l’émissaire à Abou bakr, t’ordonne de présider les gens dans la prière. Et Abou bakr, qui était un homme sensible de dire aussitôt à Oumar : Ô Oumar ! préside les gens dans la prière ! – Tu as plus de droit que moi, répondit Oumar. Après cela, et durant quelques jours, Abou bakr présida la prière. Mais voyant que son état s’était un peu amélioré, le Prophète sorti de chez lui pour la prière du douhr. Il était soutenu par deux hommes dont l’un deux était al-Abbas. A ce moment, Abou Bakr était en train de présider la prière et, en voyant le Prophète, il voulut reculer. Mais celui-ci lui fit signe de ne pas reculer. Il dit aux deux hommes qui le soutenaient : Faites-moi asseoir à côté de lui ! En effet, ils le firent asseoir à côté d’Abou Bakr… Abou Bakr suivait la prière du Prophète et les fidèles celle d’Abou Bakr. Et pendant ce temps-là, le Prophète était toujours assis.

Oubayd-oul-Lah rapporte : J’entrai ensuite chez Abd-oul-Lah ben Abbas et je lui dis : Ne veux-tu pas que je te dise ce que Aicha m’a dit au sujet de la maladie du Prophète ? – Dis ce que tu as à dire ! répondit ibn Abbas. Je lui transmettais les propos de Aicha et il n’en désapprouva aucun détail. Cependant il me demanda : T’a-t-elle donné le nom de celui qui était avec al-Abbas ? – Non, répondis-je. – Eh bien ! c’était Ali.

HADITH 0688

Aicha, la mère des croyants, dit : Etant souffrant, le Messager de Dieu pria chez lui en restant assis. Il y avait quelques personnes qui prièrent derrière lui en se tenant debout. Il leur fit signe de s’asseoir, puis, ayant terminé la prière, il leur dit :

« S’il y a un imam c’est pour qu’il soit imité. Donc, s’il fait une ra’ka (inclinaison), faites une ra’ka, s’il lève la tête, levez aussi la tête, s’il prie assis, priez aussi assis !« 

HADITH 0689

Anas ben Malik : Une fois, le Messager de Dieu tomba de cheval et s’écorcha le côté droit. Il fit alors une prière en restant assis. Quant à nous, nous priâmes derrière lui en restant aussi assis. Ayant terminé la prière, il dit :

« S’il y a un imam c’est pour qu’il soit imité. S’il prie en se tenant debout, priez aussi debout, s’il fait une ra’ka, faites une ra’ka, s’il relève la tête, relevez la tête, s’il dit : sami allahou liman hamidah (Dieu entend celui qui te loue), dites : rabbana wa lakal hambou (Seigneur! à Toi la louanges), s’il prie debout, priez debout, s’il prie assis, priez assis !« 

Abou Abd-ul-Lah : Al Houmaydy a dit : « S’il prie assis, priez assis », cela a eu lieu au cours de sa première maladie; après cela, le Prophète pria assis tandis que les fidèles étaient debout derrière lui. Il ne leur donna pas l’ordre de s’asseoir. Et d’après la règle, on doit prendre en considération le dernier acte du Prophète. »

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>

Sur google, il y a plusieurs façon d’orthographier le nom du recueille de Al Boukhâri, et les résultats montre bien, le quel est le plus utilisé.

Sahih l Bukhâri = Environ 4 180 000 résultats

Sahih al Boukhâri = Environ 2 180 000 résultats

Sahih el Boukhâri = Environ 2 170 000 résultats

Sahih al Bukhâri = Environ 1 200 000 résultats

 

hadith 0525 à 0526 – Les horaires de la prière – La prière est une expiation

 

Sous-chapitre 4

La prière est une expiation

HADITH 0525
Hudhayfa dit : Nous étions assis chez Umar lorsqu’il nous dit : « Qui d’entre vous a retenu les paroles du Messager de Dieu sur la fitna ? »

« Moi », dis-je, « et exactement comme il les avait prononcées. »

« Tu as de l’audace envers lui (ou: envers elles). »

« La fitna de l’homme due à sa femme, à ses biens, à ses enfants et à son voisin sera expiée par la prière, le jeûne, l’aumône et par la recommandation du bien et la défense du mal. »

« Ma question n’est pas sur cette fitna (épreuve), mais je veux connaitre la fitna (les subventions) qui s’agite comme les vagues de mer. »

« Mais celle-ci est loin de toi, ô Commandeurs des croyants ! Il y a entre toi et elle une porte fermée. »

« Cassera-t-on cette porte ou bien elle sera ouverte ? »

« On la cassera. »

« Donc, elle ne se refermera jamais. »

Chaqiq : Nous interrogeâmes ensuite Hudhayfa en disant :

« Est-ce que Umar connaissait cette porte ? »

« Oui », répondit-il, « et de la même manière qu’on est sûr que le lendemain est précédé par une nuit; je lui ai rapporté sur le sujet un hadith tout à fait authentiques. »

Après cela, nous n’osâmes pas interroger Hudhayfa sur la porte, nous chargeâmes alors Masruq de lui poser la question. Interrogé, Hudhayfa dit : « La porte est Umar. »

HADITH 0526
HIbn Masud : Ayant embrassé une femme, un homme vint reconnaitre sa faute devant le Prophète.

Dieu révéla alors : Accomplis la prière aux deux pointes du jour, et au cours des heures de la nuit qui leur sont proches. Les actions belles dissipent les mauvaises. (sourate 11, verset 114).

Sur ce, l’homme dit :

« O Messager de Dieu ! est-ce que cela concerne mon cas seulement ? »

« Il concerne toute ma Ummah. », répondit le Prophète.

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>