www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

personnes – islam à tous

Le Jihad Qital ou Lutte armé en islam, c’est quoi ?

Le Jihad Qital ou Lutte armé en islam.

*****************


*****************

Le terme Jihad signifie lutte en arabe, toute lutte est considérée en islam comme un Jihad.
Le Coran, dans certains versets traite de lutte armée, ce qu’on appelle Jihad Qital.

Qu’est-ce que le Jihad Qital ou Lutte armé en islam ?

Le Jihad Qital c’est la guerre, la lutte armée conventionnelle et légiféré.
Le Jihad Qital c’est la loi musulmane permettant de se battre pour sa terre, pour ses principes ou pour son idéal.

Le Prophète Mouhammad ( pbsl ) a délimité des règles conventionnelles qui doivent être scrupuleusement respectés par les croyants musulmans.
Ainsi, selon la loi musulmane issue du Saint Coran, le Jihad Qital ou Lutte armé Ne peut pas être effectué:
– par un membre isolé,
– par un groupe non reconnu ou une faction rebelle.

Le Jihad Qital ou Lutte armé se doit d’être officialisé par une nation de croyants et dispose de règles bien précises.

Dans le Jihad Qital ou Lutte armé, il est formellement interdit de toucher :
– aux civils innocents,
– aux personnes aux capacités réduiites comme les personnes du 3èmes âge ou les enfants,

Dans le Jihad Qital ou Lutte armé, il est formellement prohibé de s’en prendre :
– à la faune et à la flore
– ou d’intentionnellement faire du mal à une population par simple esprit de vengeance, tribalisme ou domination bestiale.

L’islam interdit aussi le suicide, et ceci de manière catégorique.

Source : Jannah Télévision ( 1440 )

hadith 0658 – Le Adhan – Deux personnes ou plus peuvent faire une prière en groupe


Sous-chapitre 35
Deux personnes ou plus peuvent faire une prière en groupe

HADITH 0658
D’après Malik ben al-Huwarith, le Prophète a dit :

« Lorsque l’heure de la prière commence, faites le adhan et l’iquama puis que le plus âgé d’entre vous deux préside la prière !« 

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>

Sur google, il y a plusieurs façon d’orthographier le nom du recueille de Al Boukhâri, et les résultats montre bien, le quel est le plus utilisé.

Sahih l Bukhâri = Environ 4 180 000 résultats

Sahih al Boukhâri = Environ 2 180 000 résultats

Sahih el Boukhâri = Environ 2 170 000 résultats

Sahih al Bukhâri = Environ 1 200 000 résultats

hadith 0194 – Les ablutions mineures (wudû) – Le Prophète versa l'eau qui resta dans le vase après ses ablutions mineures sur une personnes évanouis


Sous-chapitre 44
Le Prophète versa l’eau qui resta dans le vase après ses ablutions mineures sur une personnes évanouis

HADITH 0194
Muhammad ben al-Munkadir dit : J’ai entendu Jâbir dir : Une fois, le Messager de Dieu vint me rendre visite alors que j’étais malade et évanoui. Il fit des ablutions mineures puis versa sur moi un peu de l’eau qui restait dans le vase. Je retrouvai connaissance et dis :
‘O Messager de Dieu ! à qui laisserai-je les biens de ma succession ? mes héritiers ne sont pas des successeurs directs. »
C’est après cela que fut révélé le verset des successions.

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>


hadith 0067 – La science – Sur cette parole du Prophète : "Que de personnes ayant reçu un enseignement peuvent le comprendre mieux que celles qui l'ont directement entendu !"

 


Sous-chapitre 9
Sur cette parole du Prophète : « Que de personnes ayant reçu un enseignement peuvent le comprendre mieux que celles qui l’ont directement entendu !« 

HADITH 0067
D’après Abd-ar-Rahmân ben Abu Bakra, son père dit : Un jour, le Prophète s’assit sur son chameau dont la bride était tenus par un homme. Il dit ensuite :
« Quel jour est-ce aujourd’hui ? »
Et nous de garder le silence avec la conviction qu’il allait lui donner un autre nom.
« Ne s’agit-il pas du jour de Sacrifice ? » reprit-il
« Certainement » répondimes-nous
« Et en quel mois sommes-nous ? »
De nouveau, nous gardâmes le silence pendant un laps de temps où nous eûmes la conviction qu’il allait lui donner un autre nom, mais il reprit :
« N’est*ce pas là dhu-l-hidja ? »
« Certainement », nous écriâmes-nous.
« Sachez donc que vos sangs, vos biens, vos honneurs sont aussi sacrés que le sont votre jour-ci, votre mois-ci et votre ville-ci. Que le présent en informe l’absent, car il se peut que le présent transmette cela à une personne pouvant le comprendre mieux que lui.« 

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>