www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

redouté – islam à tous

La mort est ce sujet tant redouté mais inévitable : comment alors bien s’y préparer ?

La mort. Vous allez très certainement trouver cet article glauque, déprimant et n’allez peut-être pas le lire sous prétexte que vous n’avez pas le temps, que vous êtes assez déprimé pour en rajouter une couche. Et pourtant. La mort est cette chose inévitable et imprévisible, ce sujet mérite d’être abordé dès que l’occasion s’y présente afin de bien la préparer. Oui, mais comment ?

« Toute âme goûtera à la mort » 

Dans la vie, nous faisons des études pour bien préparer notre avenir professionnel, nous nous marions afin de bâtir une famille et vivre heureux, nous faisons des économies dans l’objectif de préparer notre propre avenir et celui de nos enfants… Et que faisons-nous afin de préparer l’inévitable, cette chose que toute personne atteindra peu importe son âge ou son niveau de religion ? Allah dit dans la sourate 3 al-Imran (la famille d’Imran) :

« Toute âme goûtera la mort. Mais c’est seulement au Jour de la Résurrection que vous recevrez votre entière rétribution. Quiconque donc est écarté du Feu et introduit au Paradis, a certes réussi. Et la vie présente n’est qu’un objet de jouissance trompeuse. »

Le testament, une obligation délaissée

Maintenant que vous êtes prêt à vous pencher avec attention à la préparation de votre mort, vous vous demandez « mais que dois-je faire pour la préparer ? ». Et bien, au-delà de continuer à apprendre sur votre religion, de réaliser de bonnes actions afin de faire pencher la balance en votre faveur le jour du Jugement dernier, il est nécessaire et obligatoire de rédiger votre testament. Oui, le testament n’est pas une chose réservée aux non-musulmans, c’est une étape primordiale dans la vie du musulman. Allah dit dans la sourate 2 Al-Baqarah (La vache), verset 180 :

« On vous a prescrit, quand la mort est proche de l’un de vous et s’il laisse des biens, de faire un testament en règle en faveur de ses père et mère et de ses plus proches. C’est un devoir pour les pieux. »

Aussi, le testament est une Sunna (tradition prophétique), les Compagnons du Prophète (que la Paix et le Salut d’Allah soient sur lui) ne s’endormaient pas avant d’avoir vérifié que leur testament se trouvait bien sous leur tête au cas où la vie leur était retirée durant cette nuit-là. D’après Ibn Omar, le Prophète (que la Paix et le Salut d’Allah soient sur lui) dit :

« Un homme musulman qui possède un bien dont il veut disposer par testament, n’a pas le droit de passer deux nuits sans que ses dispositions ne soient mises par écrit par-devers-lui ». (Rapporté par Al-Boukhari et Muslim).

Que doit-on faire figurer sur le testament ?

Le testament ce n’est pas l’héritage. Celui qui dira « je n’ai rien à léguer à part mon Iphone 6, mon testament sera vide » n’a alors pas entièrement compris le sens du testament. En effet, l’héritage doit figurer sur le testament mais pas seulement. Il a également pour objectif d’accompagner nos proches dans les démarches à suivre lors de notre enterrement : demander à nos proches de nous rappeler l’attestation de foi à l’approche de la mort, leur demander d’éviter toute innovation religieuse dans ce moment, désigner qui nous accompagnera lors du lavage mortuaire, où l’on souhaite être enterré, adresser des messages particuliers à des personnes particulières mais aussi mentionner qui s’occupera de rembourser nos dettes (à la banque, les jours de jeûne non rattrapés etc.). Tant de choses auxquelles on ne pense pas aujourd’hui mais qui faciliteront beaucoup de choses demain, notamment l’accès au Paradis (qu’Allah nous l’accorde).

Attestament.com : une plateforme aidant à la constitution du testament 

Nour-Amine, le créateur du site attestament.com, s’est inquiété de cette obligation délaissée par la communauté et a donc pris l’initiative de la faire re-vivre à travers son site internet. Un site qui permet de créer gratuitement son/ses testament/s, de choisir à qui l’on souhaite les envoyer lorsque le grand voyage vers l’Au-Delà débutera. En effet, les personnes désignées par le mourant recevront, après envoi du certificat de décès, tout ce que le mort avait souhaité transmettre à ses proches.

Aussi, cette plateforme permet de continuer à préparer sa mort par les bonnes actions. En effet, il est possible de participer financièrement aux renouvellements des locations des tombes de musulmans dont personne ne s’occupe afin d’éviter qu’ils soient déterrés et mis dans un ossuaire (anciennes fosses communes où s’entassent des ossements humains). Qu’Allah nous en préserve. Et d’autres projets dédiées à l’accompagnement et au suivi de la mort sont proposés.

Pour découvrir le concept et créer vos testaments,

Rendez-vous directement sur le site https://www.attestament.com/

hadith 0345 à 0346 – Les ablutions sèches – Lorsque Celui qui est en état de janaba redoute une maladie, la mort ou la soif, il peut dans ce cas faire des ablutions sèches

Dieu, le Très-Haut, dit : et ne trouviez pas d’eau, utilisez en substitution un sol sain pour en passer sur votre visage et vos mains. (sourate 5, verset 6)

Sous-chapitre 7
Lorsque Celui qui est en état de janaba redoute une maladie, la mort ou la soif, il peut dans ce cas faire des ablutions sèches

On rapporte que Amru ben Al-As eut une fois une janaba dans une nuit froide, ce qui le poussa à faire des ablutions sèches et à réciter ensuite : Ne Tuez pas vos âmes!… Dieu vous soit Miséricordieux ! (sourate 4, verset 29)

On cita cela au Prophète mais il ne blâma pas Amrû.

HADITH 0345
Abu Wâ’il dit : Abu Mûsa dit à Abd-ul-Lâh ben Masud :
« Est-ce que celui qui est en état de janaba doit arrêter la prière s’il ne trouve pas d’eau ? »
« Si tu tolères cela » opposa Abd-ul-Lâh, « toute personne qui sentira le froid dira la même chose (c’est-à-dire qu’elle fera les ablutions sèches) puis priera. »
« Et qu’en est-il des paroles de Ammâr adressées à Umar ? »
« Je ne crois pas que Umar fut convaincu par les propos de Ammâr. »

HADITH 0346
Al-Amach dit : J’ai entendu Chaqiq ben Salama dire : J’étais chez Abd-ul-Lâh et Abu Mûsa lorsque celui-ci dit :
« O Abu Abd-ar-Rahmân ! que doit faire celui qui est en état de janaba et ne trouve pas d’eau ? »
« Il ne doit prier », répondit Abd-ul-Lâh, « que lorsqu’il trouve de l’eau »
« Et que Fais-tu des propos de Ammar lorsque le prophète lui avait dit : Cela t’aurais suffit ? »
« N’as-tu pas remarqué que Umar ne fut pas convaincu par cela ? »
« Laisse les paroles de Ammar à part ! mais que feras-tu du verset des ablutions sèches. »
Et A
bd-ul-Lâh ne sut quoi dire; cependant il reprit :
« Si nous permettrons cela aux gens, on ne tardera pas à voir quelques-uns d’entre eux laisser l’eau qu’ils croient froide pour faire des ablutions sèches. »
Al-A’mach : Je dis alors à chaqiq :
« Ce n’est qu’à cause de cela que Abd-ul-Lâh manifesta sa réserve ? »
« Oui », dit chaqiq.

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>