www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

toucher – islam à tous

Le Jihad Qital ou Lutte armé en islam, c’est quoi ?

Le Jihad Qital ou Lutte armé en islam.

*****************


*****************

Le terme Jihad signifie lutte en arabe, toute lutte est considérée en islam comme un Jihad.
Le Coran, dans certains versets traite de lutte armée, ce qu’on appelle Jihad Qital.

Qu’est-ce que le Jihad Qital ou Lutte armé en islam ?

Le Jihad Qital c’est la guerre, la lutte armée conventionnelle et légiféré.
Le Jihad Qital c’est la loi musulmane permettant de se battre pour sa terre, pour ses principes ou pour son idéal.

Le Prophète Mouhammad ( pbsl ) a délimité des règles conventionnelles qui doivent être scrupuleusement respectés par les croyants musulmans.
Ainsi, selon la loi musulmane issue du Saint Coran, le Jihad Qital ou Lutte armé Ne peut pas être effectué:
– par un membre isolé,
– par un groupe non reconnu ou une faction rebelle.

Le Jihad Qital ou Lutte armé se doit d’être officialisé par une nation de croyants et dispose de règles bien précises.

Dans le Jihad Qital ou Lutte armé, il est formellement interdit de toucher :
– aux civils innocents,
– aux personnes aux capacités réduiites comme les personnes du 3èmes âge ou les enfants,

Dans le Jihad Qital ou Lutte armé, il est formellement prohibé de s’en prendre :
– à la faune et à la flore
– ou d’intentionnellement faire du mal à une population par simple esprit de vengeance, tribalisme ou domination bestiale.

L’islam interdit aussi le suicide, et ceci de manière catégorique.

Source : Jannah Télévision ( 1440 )

hadith 0519 – La prière – Au moment de la prosternation est-ce que l'homme peut toucher sa femme pour se prosterner ?

hadith

Sous-chapitre 105
Au moment de la prosternation est-ce que l’homme peut toucher sa femme pour se prosterner ?

HADITH 0519
Aicha dit : « Quelle vilaine chose que de nous assimiler au chien et à l’âne ! Eh bien ! le Messager de Dieu lui arrivait de prier au moment où j’étais allongée entre lui et la qibla. En voulant se prosterner, il me touchait les pieds et moi de les ramener vers moi. »

hadith 0299 à 0303 – Les menstrues – Sur le fait d'avoir un contact avec une femme qui à ses menstrues

 


Ils t’interrogent sur les menstrues. Dis : C’est une affections. Eloignez-vous des femmes en cours de menstruation. N’approchez d’elles qu’une fois purifiées. Quand elles seront en état, allez à elle par où Dieu l’a pour vous décrété. Dieu aime les enclins au repentir. Il aime les scrupuleux de pureté. (sourate 2, verset 222)


Sous-chapitre 5

Sur le fait d’avoir un contact avec une femme qui à ses menstrues

HADITH 0299
Aicha dit : « Je faisais avec le Prophète des ablutions majeures à partir d’un seul récipient, tous deux étant en état de janaba. »

HADITH 0300
Aicha dit : « Il m’ordonnait de mettre le izar (un genre de drap) autour du ventre. C’est après cela qu’il commençait à me toucher alors que j’avais mes menstrues. »

HADITH 0301
Aicha dit : « De la mosquée, où il observait une retraite spirituelle, il me tendait sa tête, et moi de la lui laver alors que j’avais mes menstrues. »

HADITH 0302
Aicha dit : « Lorsque l’une d’entre nous avait ses menstrues et que le Messager de Dieu voulait la toucher, il lui ordonnait de mettre le izar autour du ventre, au moment même ou le sang coulait, puis il se mettait à la toucher (sans toutefois arriver au coit). »

Aicha dit : « Qui d’entre vous peut maitriser son désir comme c’était le cas du Prophète ? »

Khalid et Jarir suivent dans ce hadith Ali ben Mushir en le tenant d’ach-Chaybâny.

HADITH 0303
Abd-ul-Lâh ben Chaddâd dit : « J’ai entendu Maymûna dire : « En voulant toucher une de ses épouses, le Messager de Dieu ordonnait la concernée à mettre un izar autour du ventre malgré ses menstrues. »

Rapporté aussi par Sufyân, d’ach-Chaybâni…

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>