www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

voix – islam à tous

hadith 0634 – Le Adhan – Est-ce que le muezzin doit répandre sa voix par-ci et par-là ? Doit-il se tourner pendant le adhan ?


Sous-chapitre 19
Est-ce que le muezzin doit répandre sa voix par-ci et par-là ? Doit-il se tourner pendant le adhan ?

– On rapporte que Bilal avait mis ses deux doigts dans ses oreilles…

– Ibn Umar ne mettait pas ses deux doigts dans ses oreilles…

– Ibrahim : Il n’y a aucun mal à faire le adhan sans ablutions mineures.

– Ata : Les ablutions mineurs pour le adhan doivent être faites. Ce sont en plus une sunna.

– Aicha ; Le Prophète invoquait Dieu en tout temps.

HADITH 0634
D’après Awa ben Abu Juhayfa, son père rapporte avoir vu Bilal faire le adhan. « Je me mis à remarquer sa bouche qui bougeait par-ci et par-là pendant le adhan », dit-il

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>

Sur google, il y a plusieurs façon d’orthographier le nom du recueille de Al Boukhâri, et les résultats montre bien, le quel est le plus utilisé.

Sahih l Bukhâri = Environ 4 180 000 résultats

Sahih al Boukhâri = Environ 2 180 000 résultats

Sahih el Boukhâri = Environ 2 170 000 résultats

Sahih al Bukhâri = Environ 1 200 000 résultats

hadith 0609 – Le Adhan – Sur le fait d'appeler à la prière à voix haute.


Sous-chapitre 5
Sur le fait d’appeler à la prière à voix haute.

Umar ben Abd-el-Aziz dit au muezzin : Fait un bon adhan, sinon laisse cette tâche !

HADITH 0609
D’après Abd-ar-Rahman ben Abd-ul-Lah ben Abd-ar-Rahman ben Abu Sa’sa’a al-Ansary al-Maziny, son père rapporta qu’Abu Said al-Khudry lui avait dit : « Je vois que tu aimes tes moutons et le désert. Eh bien ! lorsque tu seras avec tes moutons ou dans le désert au moment où tu prononceras le adhan, tâche d’élever la voix lors de l’appel ! car tous ceux qui entendront la portée de la voix de celui qui fait le adhan, djinns, humains ou autres choses, témoigneront en sa faveur le jour de la Résurrection… J’ai entendu cela du Messager de Dieu.

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>

Sur google, il y a plusieurs façon d’orthographier le nom du recueille de Al Boukhâri, et les résultats montre bien, le quel est le plus utilisé.

Sahih l Bukhâri = Environ 4 180 000 résultats

Sahih al Boukhâri = Environ 2 180 000 résultats

Sahih el Boukhâri = Environ 2 170 000 résultats

Sahih al Bukhâri = Environ 1 200 000 résultats

hadith 0470 à 0471 – La prière – Sur le fait d'élever la voix dans la mosquée

Sous-chapitre 81
Sur le fait d’élever la voix dans la mosquée

HADITH 0470
As-Saib ben Yazid dit : Je me tenais debout dans la mosquée quand un homme jeta sur moi des cailloux. Je me tournai et je trouvai que c’était Umar ben al-Khatab qui me dit :
« Va et emmène-moi ces deux-là ! »
En effet, je lui emmenai les deux hommes.
« Qui (ou : De quel pays) êtes-vous ? », leur demanda-t-il
« Nous sommes de Ta’if. »
« Si vous étiez des habitants de la ville, je vous aurais fortement frappés, comment osez-vous élever vos voix dans la mosquée du Messager de Dieu ? »

HADITH 0471
Abd-ul-Lâh ben Kab ben Malik rapporte que Kab ben Malik l’informa qu’au temps du Messager de Dieu il avait demandé, dans la mosquée, à ibn Abu Hadrad le payement d’une créance que ce dernier lui devait. Leurs voix s’élevèrent au point où le Messager de Dieu put les entendre de chez lui. Il sorti alors pour les voirs et, en écartant le rideau de sa chambre, appela :
« Hé ! Kab ben Malik ! Hé ! Kab ! »
« Je suis à toi, ô Messager de Dieu », répondit Kab.
Et le Prophète de lui faire signe de la main voulant dire de céder la moitié de la créance.
« Certainement, ô Messager de Dieu », accepta Kab.
Après cela, le Messager de Dieu s’adressa à ibn Abu Hudrad et lui dit :
« Maintenant, lève-toi et paye-le !« 

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>