www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

kharidjisme (kharijites) – islam à tous

kharidjisme (kharijites)

kharidjisme, kharidjitekharidjisme, kharidjite

Le kharidjisme ou kharijisme (arabe : خوارج [khawarej], dissidents) est avec le sunnisme et le chiisme l’une des trois principales branches de l’islam. Il se divise à son tour en diverses communautés et tendances.

Cette branche est née du refus de l’arbitrage entre Ali et Mu`âwîya à l’issue de la bataille de Siffin qui les avaient opposés en 657. Cette bataille entre musulmans avait été meurtrière et Ali accepta l’idée d’un arbitrage pour arrêter le bain de sang. En principe partisans d’Ali, les kharidjites se sont retirés et ont condamné les deux camps. Ils ont reproché à Ali de s’être soumis à un arbitrage car « L’arbitrage n’appartient qu’à Dieu ». Cette formule vaut un autre nom au kharidjisme celui de la muhakkima (arabe : محكّمة [muḥakkima]) ce qui désigne la communauté de ceux qui prononcent la formule « L’arbitrage n’appartient qu’à Dieu ». Selon eux, une fois accepté par Dieu, le calife n’avait pas le droit de se laisser remettre en question par des humains. Ils se basent sur ce verset du Coran :

    « Si deux partis de croyants se combattent

    rétablissez la paix entre eux
    Si l’un se rebelle encore contre l’autre,
    Luttez contre celui qui se rebelle
    Jusqu’à ce qu’il s’incline devant l’ordre de Dieu. »

— Le Coran, « Les Appartements, XLIX, 9 » ((ar)‎الحجرات‏).

Le clan rebelle était, du point de vue kharidjite, celui de Mu`âwîya qui aurait dû s’incliner devant Ali.

Alors que son intention était de se diriger vers la Syrie pour combattre de nouveau Mu`âwîya, Ali dut combattre les kharidjites à Nahrawân près de la ville de Bagdad actuelle en 658. Les kharidjites furent mis en déroute, et beaucoup furent tués, mais après cette victoire son armée refusa de repartir au combat contre Mu`âwîya. Ali retourna à Koufa.

Trois ans plus tard des kharidjites organisèrent le triple meurtre des protagonistes de cet arbitrage. Mu`âwîya à Damas, Ali à Koufa et l’arbitre du conflit `Amrû en Égypte devaient être assassinés le même jour. Ali est mort de ses blessures, Mu`âwîya fut blessé et survécut et `Amrû échappa complètement à l’attentat (661).

Le kharidjisme berbère au début du Moyen Âge était une forme d’opposition aux Arabes (Omeyades, Abbassides et Fatimides).


Laisser un commentaire