www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

hadith 0130 à 0131 – La science – Sur la pudeur se rapportant à la Science – islam à tous

hadith 0130 à 0131 – La science – Sur la pudeur se rapportant à la Science

 


Sous-chapitre 50
Sur la pudeur se rapportant à la Science

Mujâhid dit : « La Science ne peut être apprise par celui qui a honte ou celui qui est orgueilleux. »

Aicha dit : « Qu’elles sont admirables, les femmes des Ansar: la pudeur ne les a pas retenues de s’instruire en matière de Religion. »

HADITH 0130
Um Salama dit : Une fois, Um Sulaym vint trouver le Messager de Dieu pour lui dire :
« O Messager de Dieu ! Dieu n’a sûrement pas honte de la vérité… Est-ce que la femme doit faire des ablutions majeures une fois qu’elle a une pollution nocturne ? »
« Oui si elle voit le liquide« , répondit le Prophète.
Et Um Salama de se couvrir (c’est-à-dire le visage, d’après l’explication de Zaynab rapportée par Urwa, le père de Hichâm) en disant :
« O Messager de Dieu ! est-ce que la femme peut avoir une pollution nocturne ? »
« Oui, et comment son enfant lui ressemble-t-il ? »


HADITH 0131
Abd-ul-Lâh ben Umar rapporta : Une fois, le Messager de Dieu dit :
« Il y a parmi les arbres un arbre dont les feuilles ne tombent pas ; il ressemble au musulman,de quel arbre s’agit-il ? »
Et les gens de commencer à citer les arbres du désert; quant à moi, je pensai au palmier mais j’eus honte de le dire,
« O Messager de Dieu ! » demandèrent les présents,
« dis-nous quel est cet arbre ! »
« C’est le palmier » , répondit le Messager de Dieu.

Après cela je parlais à mon père de ce que je pensais ; il me dit alors :
« Si tu l’avais dit, cela m’aurait été plus préférable que d’avoir telle ou telle chose. »

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>

Laisser un commentaire