www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

hadith 0421 – La prière – Sur le partage – Sur le fait d'accrocher un qinwu dans la mosquée. – islam à tous

hadith 0421 – La prière – Sur le partage – Sur le fait d'accrocher un qinwu dans la mosquée.

Sous-chapitre 42
Sur le partage.
Sur le fait d’accrocher un qinwu dans la mosquée.

Abu Abd-ul-Lâh rapporte : Le Qinwu est le régime. Son duel est Qunwân, comme sinwu et sinwân.

HADITH 0421
Anas dit : On apporta au Prophète des biens d’al-Bahrayn d’une importance sans précédent. Le Prophète dit alors :
« Mettez-les à la mosquée !« , puis sortit pour faire la prière sans s’en intéresser.
Mais après la fin de la prière, il s’assit près de ces richesses et il commença à en donner à toute personne qu’il voyait. Et en arrivant, al-Abbas dit :
« O Messager de Dieu ! donne-moi-en car j’ai payé et ma rançon et celle de Aqil. »
« Prends-en !« , lui dit le Messager de Dieu.
En effet, al-Abbas prit une part et la mit sur son vêtement. Mais voulant la soulever, il ne put le faire, il dit :
« O Messager de Dieu ! donne l’ordre afin qu’on vienne me soulever ces biens ! »
« Non« , rétorqua le Prophète.
« Aide-moi alors à les soulever ! »
« Non« , répondit de nouveau le Prophète.
Sur ce, al-Abbas enleva une partie de ces biens et essaya de soulever le reste; mais comme il ne put le faire, il dit :
« O Messager de Dieu ! donne l’ordre afin qu’on m’aide à les soulever ! »
« Non« , reprit le Prophète.
« Aide-moi donc à les soulever ! »
« Non« , insista le Prophète.
Et al-Abbas de retrancher de nouveau une deuxième partie, souleva le reste en le mettant sur son dos et partit. Quant au Messager de Dieu, il s’était mis à le suivre du regard, étonné de son avidité, et ce jusqu’à ce qu’il ait disparu.
Enfin, le Messager de Dieu ne quitta sa place qu’après n’avoir laissé aucun dirham de ces bien.

Allez au,
sommaire
<–  Sous-chapitre précédentSous-chapitre suivant –>
<–  chapitre précédentchapitre suivant –>

Laisser un commentaire