www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

Othman ibn 'affân – ( les Compagnons du Prophète ) – islam à tous

Othman ibn 'affân – ( les Compagnons du Prophète )

Othman ibn ‘affân

Ses mérites

On rapporte au sujet de Abou Musa Al Ash’ari qu’il fit ses ablutions chez lui puis sortit et dit: «Je ne quitterai sûrement pas le Messager de Dieu et je serai à ses côtés durant tout ce jour». Il alla à la mosquée et se renseigna sur le Prophète . On lui dit: «II s’est dirigé par là». Il dit: «Je sortis alors sur ses traces en interrogeant les gens sur lui, jusqu’à ce qu’il entrât dans l’enclos où se trouvait le puits de Ans. Je m’assis devant sa porte jusqu’à ce que le Messager de Dieu eût satisfait son besoin et fait ses ablutions. A ce moment je me levai et me rendis auprès de lui. Il s’était entre-temps assis au bord du puits sur sa margelle. Il se déchaussa et y plongea les pieds. Je le saluai puis repartis m’asseoir derrière la porte. Je me dis en moi-même: «Je serai aujourd’hui le portier du Messager de Dieu ». A ce moment arriva Abou Bakr qui poussa la porte. Je dis: «Qui va là?» Il dit: «Abou Bakr». Je lui dis: «Attends un peu». Puis je m’en allai et dis: «O Messager de Dieu! Voilà Abou Bakr qui demande l’autorisation d’entrer». Il dit: «Laisse-le passer et annonce-lui le Paradis». Je retournai auprès de Abou Bakr et lui dis: «Le Messager de Dieu t’annonce le Paradis». Abou Bakr entra alors et vint s’asseoir à la droite du Prophète sur la margelle du puits. Il y plongea lui aussi les pieds à l’instar du Messager de Dieu après s’être déchaussé. Je revins m’asseoir derrière la porte. Avant de sortir de la maison j’y avais laissé mon frère en train de faire ses ablutions pour me suivre. Je me dis: «Si Dieu veut du bien à mon frère, II le fera venir à cette heure». Or voilà que quelqu’un faisait bouger la porte. Je dis: «Qui va là?» Il dit: «’Omar Ibn Al Khattàb». Je dis: «Attends un peu!» Je vins auprès du Messager de Dieu , le saluai et lui dis: «’Omar demande l’autorisation d’entrer». Il dit: «Fais-le entrer et annonce-lui le Paradis». Je retournai à ‘Omar et lui dis: «Tu peux entrer et le Messager de Dieu t’annonce le Paradis». Il entra donc et s’assit sur la margelle à gauche du Messager de Dieu . Il plongea comme lui ses pieds dans le puits. Puis je revins m’asseoir derrière la porte. Je dis: «Si Dieu veut du bien à mon frère. II le fera venir à cette heure». Juste à ce moment quelqu’un fit bouger la porte. Je dis: «Qui va là?» Il dit: «’Othmàn Ibn ‘Affàn». Je dis: «Attends un peu!» Je partis l’annoncer au Prophète qui dit: «Laisse-le entrer et annonce-lui le Paradis ainsi qu’une épreuve qui le touchera». Je revins et dis: «Entre! Le Messager de Dieu t’annonce le Paradis ainsi qu’une épreuve qui te touchera». Il entra et, ayant trouvé ce côté de la margelle déjà occupé, s’assit sur le côté d’en face. Sa’id Ibn Al Mousayab a dit: «J’ai vu en cela la préfiguration de leurs tombes». (al-Boukhâri, Mouslim)

Laisser un commentaire