www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

Lois, naissance, mariage, deces, divorce, etc – islam à tous

Le Jihad Qital ou Lutte armé en islam, c’est quoi ?

Le Jihad Qital ou Lutte armé en islam.

*****************


*****************

Le terme Jihad signifie lutte en arabe, toute lutte est considérée en islam comme un Jihad.
Le Coran, dans certains versets traite de lutte armée, ce qu’on appelle Jihad Qital.

Qu’est-ce que le Jihad Qital ou Lutte armé en islam ?

Le Jihad Qital c’est la guerre, la lutte armée conventionnelle et légiféré.
Le Jihad Qital c’est la loi musulmane permettant de se battre pour sa terre, pour ses principes ou pour son idéal.

Le Prophète Mouhammad ( pbsl ) a délimité des règles conventionnelles qui doivent être scrupuleusement respectés par les croyants musulmans.
Ainsi, selon la loi musulmane issue du Saint Coran, le Jihad Qital ou Lutte armé Ne peut pas être effectué:
– par un membre isolé,
– par un groupe non reconnu ou une faction rebelle.

Le Jihad Qital ou Lutte armé se doit d’être officialisé par une nation de croyants et dispose de règles bien précises.

Dans le Jihad Qital ou Lutte armé, il est formellement interdit de toucher :
– aux civils innocents,
– aux personnes aux capacités réduiites comme les personnes du 3èmes âge ou les enfants,

Dans le Jihad Qital ou Lutte armé, il est formellement prohibé de s’en prendre :
– à la faune et à la flore
– ou d’intentionnellement faire du mal à une population par simple esprit de vengeance, tribalisme ou domination bestiale.

L’islam interdit aussi le suicide, et ceci de manière catégorique.

Source : Jannah Télévision ( 1440 )

Attention, Savez-vous quels sont les prénoms interdits en Islam ?

Quels sont les prénoms interdits en Islam ?

Tous les prénoms ne sont pas autorisés en Islam.
Parmi les caractéristiques des prénoms qui font exception à la règle et qui sont interdits ou déconseillés, on trouve ce qui suit :

– Ceux qui comportent une caractéristique au fait d’associer à Allah (soubhanou wa ta’ala), comme nommer quelqu’un «‘Abd » d’autre qu’Allah (« serviteur » ou « esclave » ou « adorateur ») ; par exemple : ‘Abd Al-‘Ouzzâ (serviteur d’Al-‘Ouzzâ), ‘Abd Al-Ka‘ba (adorateur de La Ka‘ba), ‘Abd Houbal (serviteur de Houbal), ‘Abd Ar-Raşoûl (serviteur du Messager), ‘Abd Az-Zouhayr (serviteur d’Az-Zouhayr).

– Ce qui est propre à Allah et qui ne convient qu’à Lui, comme : Ar-Rahmâne, Al-Qouddoûs, Al-Mouhaymin, Al-Khâliq. On peut y assimiler : Malik Al-Amlâk (le roi des rois) et Qâdî Al-Qoudât (le juge des juges).

– Les noms des démons, comme : ’Iblîs, Chaytân, Al-A‘war, Al-Walhân, Khinzab.

– Les noms des pharaons et des tyrans, comme : Fir‘awn, Hâmân, Qâroûn.

– Les noms qui sont propres au Coran, comme : Fourqâne.

– Les noms qui sont propres aux mécréants, comme : Georges, Paul, Patrice, Yoûghourta, Maşinişa.

– Les noms qui comportent un éloge, comme : Barra (pieuse), Îmân (foi), Islâm, Abrâr (pieux), Taqwâ (crainte d’Allah ou piété) ; de même que les surnoms comme : Mouhyî Ad-Dîn (« le revivificateur de la religion »), ‘Imâd Ad-Dîn, Roukn Ad-Dîn (le pilier de la religion), car, cela comporte éloge et mensonge. En font partie, également, les nouveaux surnoms qui désignent un signe miraculeux, comme : Houdjdjat Allah (argument d’Allah), Âyat Allah (signe d’Allah), Bourhân Ad-Dîn (la preuve de la religion), Houdjdjat Al-Islâm (l’argument de l’Islam). Car les Messagers sont le seul argument d’Allah pour Ses créatures. En fait partie, également, le fait de s’appeler : Sayyid An-Nâs (le seigneur des gens), Sayyid Al-‘Arab (le seigneur des Arabes), Sayyid Al-‘Oulamâ’ (le seigneur des savants), Sayyid Al-Qoudât (le seigneur des juges).

– Les noms comportant un blâme, ou un mauvais qualificatif , comme : Hazn (difficile), Chihâb (météore), Dhâlim (oppresseur), Nâhid(4) (femme aux seins volumi­neux), Ghâda (femme belle et gracieuse), Kâhin (devin) et Kâhina, Djahannam (géhenne), Sa‘îr (fournaise), Saqar, Houtama, ‘Âsiya (désobéissante), Al-A‘war (le borgne), Al-Abras (le lépreux), Al-Adjrab (le galeux), Al-A‘mache (qui a les yeux chassieux), etc.

– Les noms dont la négation signifie pessimisme, comme : Nadjîh (qui a du succès), Baraka (bénédiction), Aflah (plus réussi), Yaşâr (facilité, aisance), Rabâh (gain).

– Il est détesté de porter les noms des anges, comme : Djibrîl, Mîkâ’îl, Isrâfîl, car ce sont des noms qui sont spécifiques à eux. Cela devient interdit quand on donne aux filles les noms des anges, comme : Malâk (ange), Malaka (“ange” au féminin), car cela ressemble à la pratique des polythéistes qui faisaient des anges les filles d’Allah (soubhanou wa ta’ala).

Et Allah le Très-Haut créa ce qui est sur Terre en sept jours, comment ?

Et Allah le Très-Haut créa ce qui est sur Terre en sept jours, comment ?

Il est temps, oui il est temps, jour férié oblige, de se mettre à jour sur un sujet très important. Le temps est la chose la plus précieuse pour le musulman, la grande importance qu’il revêt doit être à la hauteur de la façon dont nous utilisons ce bienfait. En effet, nous rendrons compte de notre temps sur terre, et le Quran et la Sunna nous exhorte à avoir conscience de la valeur de ce temps et de connaitre les devoirs qui nous incombent vis-à-vis de ce dernier. Méditons cela à travers la création des jours.

L’importance du temps dans le Quran et dans la Sunna

Allah-exalté soit-Il, a décidé par Sa sagesse infinie de la création du temps et de l’espace.
Que devons-nous apprendre de cette création essentielle qu’est le Temps, par lequel Allah, exalté soit-Il, jure dans le Quran. Avant tout l’amour du travail bien fait, l’ordonnancement de nos tâches, la persévérance et la patience dans l’accomplissement de nos œuvres.
«Par le Temps ! L’homme est certes, en perdition » (Sourate Al-‘Assr, Verset1et 2)
« Par le Jour Montant ! Et par la nuit quand elle couvre tout !» (Sourate Al Douha, versets 1et 2)
« Par la nuit quand elle enveloppe tous ! Par le jour quand il éclaire !»(Sourate Al Layl, versets1et 2)
« Par l’Aube ! Et par les dix nuits» (Sourate Al-Fajr, verset1 et 2).
« Il existe deux bénédictions que de nombreuses personnes n’utilisent pas à bon escient : la santé et le temps libre.» (Hadith rapporté par Al Boukhari).

Tout ce qui est sur Terre, a été créé par Allah, exalté soit-Il, en sept jours

La semaine islamique commence le dimanche :
Yawm al Ahad  équivalent au dimanche. C’est le jour où Allah, exalté soit-Il, créa les montagnes.

Anas Ibn Malik rapporte que les compagnons interrogèrent le Prophète Muhammad au sujet de yawm-ul-Ahad (dimanche), interrogation à laquelle il répondit : « C’est un jour pour planter et commencer une construction ». La raison quant à elle : « Parce que c’est bien en ce jour-là même, qu’Allah avait commencé la création de la Terre ».

• Yawm al-ithnain (lundi). C’est le jour où Allah, exalté soit-Il, créa les arbres et les végétaux.

Considéré comme un jour béni, le lundi en Islam est propice pour faire du commerce, se rencontrer, décider sur les affaires.
Anas Ibn Malik rapporte que les compagnons interrogèrent le Prophète Mohammad (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) au sujet de Yawm-ul-Ithnaÿn, ce dernier expliqua qu’il s’agit du jour durant lequel Shiith, dernier fils du prophète Aadam fut le premier homme à entamer un voyage aux fins de commerce. Il s’attira les bénédictions de Dieu, qui en fit prospérer son commerce.
D’après Ousama Ibn Zayd (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) jeûnait le lundi et le jeudi et il disait: « Certes ce sont deux jours durant lesquels les oeuvres sont présentées (*) ». Rapporté par Ibn Khouzeima et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°1043.

• Yawm al-thalatha’ (mardi). Le jour où Allah, exalté soit-Il, créa le mal, les maladies, et les douleurs du Monde.

Yawm al-arba‘a’ (mercredi).C’est un jour béni pour les croyants, où Allah, exalté soit-Il, créa la Lumière, le bon chemin, la foi.

L’invocation est exaucée à un moment de cette journée. Djabîr rapporte que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) invoqua Allah dans la mosquée Al Fath et ce durant trois jours (lundi, mardi et mercredi). Son invocation fut exaucée le mercredi entre les deux prières du jour : prière du dhor et du ‘asr, la bonne nouvelle se voyait sur son visage. Djabîr dit alors :
« Ainsi, il n’y a pas une situation grave qui se présente à moi si ce n’ est que j’attendais ce moment pour invoquer Allah et je savais que mon invocation était exaucée. »

• Yawm al-khamis (jeudi), Allah, exalté soit-Il, créa les animaux, les insectes.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Les oeuvres sont présentées à Allah le lundi et le jeudi, Allah pardonne alors à toute personne qui ne lui associe rien sauf à une personne qui a entre lui et son frère une dispute, il dit: Laissez ces deux jusqu’à ce qu’ils se réconcilient. »
Le Prophète préférait voyager le jeudi. Lorsqu’il y avait des expéditions à faire, c’est toujours un jeudi que les musulmans commençaient le déplacement. Il ajouta que le jeudi est préférable pour toute requête importante et spécifique à adresser à Dieu.

• Yawm al-jum‘a (vendredi), Allah, exalté soit-Il, créa Adam, l’après-midi au moment qui correspond au « 3asr ».

Un jour très important qui porte le nom d’une sourate dans le Coran.
« Ô vous qui avez cru, quand on appelle à la prière du jour du Vendredi, accourez à l’invocation de Dieu
et laissez tout commerce, cela est bien meilleur pour vous, si vous saviez. » (Sourate 62 – Verset 9)
D’après Abou Houraira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Le meilleur jour sur lequel le soleil s’est levé est le vendredi. C’est ce jour là que Adam a été créé, c’est ce jour là qu’il a été introduit au Paradis, c’est en ce jour qu’il en a été sorti, et c’est ce jour là que l’Heure aura lieu ». Les bienfaits de ce jour sont nombreux tels que l’invocation exaucée d’après le hadith : D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a mentionné le vendredi et il a dit: « Il y a dans ce jour une heure durant laquelle aucun serviteur musulman qui est debout en train de prier demande une chose à Allah sans qu’il ne la lui donne » et il fit signe avec sa main pour montrer qu’elle est courte. »

• Yawm al-sabt (samedi), dernier jour de la semaine, Allah, exalté soit-Il, créa la Terre.

D’après Abou Houreira (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Allah a créé la terre le samedi, puis il y a créé les montagnes le dimanche, puis il a créé les arbres le lundi, puis il a créé les choses nuisantes le mardi, puis il a créé la lumière le mercredi, puis il a créé les animaux le jeudi puis il a créé Adam le vendredi après le asr, à la fin de la création, dans la dernière heure du vendredi entre le asr et la nuit ».

Puisse Allah, exalté soit-Il, nous orienter vers le Bien dans l’utilisation de notre temps, amine.

MANGER DES FRUITS AVANT LES REPAS

Allah (Le Très Haut) a dit : 

 وَأَمْدَدْنَاهُم بِفَاكِهَةٍ وَلَحْمٍ مِّمَّا يَشْتَهُونَ

 « Nous les pourvoirons abondamment des fruits et des viandes qu’ils désireront. »

 Sourate 52, verset 22

 

Allah (Le Très Haut) a dit également : 

 وَفَاكِهَةٍ مِمَّا يَتَخَيَّرُونَ , وَلَحْمِ طَيْرٍ مِمَّا يَشْتَهُونَ 

 « […] Et des fruits de leur choix, et toute chair d’oiseau qu’ils désireront. »

Sourate 56, verset 20

 

Abû Hurayra (رضي الله عنه) rapporte :

 فجاءهم بعذق فيه بسر وتمر ورطب، فقال: كلوا من هذه، ثم أخذ المدية وانطلق ليذبح لهم

 « […] Et Il ( le Compagnon Mâlik Ibn at-Tahyân) est revenu vers eux (càd : vers le Messager d’Allâh, Abou Bakr et Omar) avec des grappes de raisins et de dattes en leur disant :  « Mangez de ceci ! » 

Ensuite il a pris le couteau pour immoler un mouton pour eux […] »

 Source: Sahîh Mouslim (2038) ; édition al-Hadîth (5/48-49) 

 

COMMENTAIRE

 al-Hâfidh an-Nawawî et l’Imâm ar-Râzî ont dit qu’Allah Le Très Haut a cité dans ces versets les fruits avant les autres nourritures pour les repas des gens du Paradis, et que ceci prouve que de commencer par les fruits avant les repas est recommandé et préférable.

 al-Hâfidh an-Nawawî a commenté le Hadîth narré plus haut en disant : 

فيه دليل على استحباب تقديم الفاكهة على الخبز واللحم وغيرهما

 « […] Il y a ( à travers ce hadith ) une preuve qui montre la recommandation de commencer à manger les fruits avant le pain , la viande et autres nourritures. » 

 Source: Charh Sahîh Muslim (13/213)

 

COMPLÉMENT

 ‘Aisha rapporte :

 كان يأكل البطيخ بالرطب فيقول: نكسر حر هذا ببرد هذا وبرد هذا بحر هذا

 « Le Messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) mangeait du melon (البطيخ) avec des dattes en disant :
« Nous éteignons la chaleur de celui-la avec la fraîcheur de celui-ci, et la fraîcheur de celui-ci avec la chaleur de celui-la. »  

 Source: Sunan Abi Dawûd 3836. Voir : Silsilat al-Ahâdîth as-Sahîha (1/86 – n°57)


L’Imâm Ibn Qayyim a dit: 

ينبغي أكله قبل الطعام

 « Il convient de le manger avant les repas […] »  

Source: Zâd al-Ma’âd (3/175)