www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

Le Saint Coran, Sourate 107, AL MAUN ( L’ustensile ), en Texte Arabe, Phonétique et Français avec Audio Français et Arabe, téléchargeable en MP3

Le Saint Coran, Sourate 107, AL MAUN ( L‘ustensile ), en Texte Arabe, Phonétique et Français avec Audio Français et Arabe, téléchargeable en MP3

 Sourate 106 <— Liste des SOURATES –> Sourate 108

En Arabe : Télécharger <— clic droit et enregistrer sous

En Français, lu par Youssouf Leclerc : Télécharger <— clic droit et enregistrer sous

Le Saint Coran, Sourate 107, AL MAUN ( L‘ustensile )

Bismillahi Rahmani Rahime
Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Verset 1

Ara’ayta Al-Ladhī Yukadhibu Bid-Dīni
Vois-tu celui qui traite de mensonge la Rétribution ?

Verset 2

Fadhālika Al-Ladhī Yadu« u Al-Yatīma
C’est bien lui qui repousse l’orphelin,

Verset 3

Wa Lā Yaĥuđđu `Alá Ţa`āmi Al-Miskīni
et qui n’encourage point à nourrir le pauvre.

Verset 4

Fawaylun Lilmuşallīna
Malheur donc, à ceux qui prient

Verset 5

Al-Ladhīna Hum `An Şalātihim Sāhūna
tout en négligeant (et retardant) leur Salat,

Verset 6

Al-Ladhīna Hum Yurā’ūna
qui sont pleins d’ostentation,

Verset 7

Wa Yamna`ūna Al-Mā`ūna
et refusent l’ustensile (à celui qui en a besoin).

 Sourate 106 <— Liste des SOURATES –> Sourate 108

Le Saint Coran, Sourate 7, AL A’RAF ( Le mur d’A’RAF ), en Texte Arabe, Phonétique et Français avec Audio Français et Arabe, téléchargeable en MP3

Le Saint Coran, Sourate 7, AL A’RAF ( Le mur d’A’RAF ), en Texte Arabe, Phonétique et Français avec Audio Français et Arabe, téléchargeable en MP3

Sourate 6 <— Liste des SOURATES —> Sourate 8

En Arabe : Télécharger <— clic droit et enregistrer sous

En Français, lu par Youssouf Leclerc : Télécharger <— clic droit et enregistrer sous

Le Saint Coran, Sourate 007, AL A’RAF ( Le mur d’A’RAF )

Bismillahi Rahmani Rahime
Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Verset 1

‘Alif-Lām-Mīm-Şād
Alif, Lam, Mim, Sad.

Verset 2

Kitābun ‘Unzila ‘Ilayka Falā Yakun Fī Şadrika Ĥarajun Minhu Litundhira Bihi Wa Dhikrá Lilmu’uminīna
C’est un Livre qui t’a été descendu; qu’il n’y ait, à son sujet, nulle gêne dans ton cœur; afin que par cela tu avertisses, et (qu’il soit) un Rappel aux croyants.

Verset 3

Attabi`ū Mā ‘Unzila ‘Ilaykum Min Rabbikum Wa Lā Tattabi`ū Min Dūnihi ‘Awliyā’a Qalīlāan Mā Tadhakkarūna
Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d’autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu.

Verset 4

Wa Kam Min Qaryatin ‘Ahlaknāhā Fajā’ahā Ba’sunā Bayātāan ‘Aw Hum Qā’ilūna
Que de cités Nous avons détruites ! Or, Notre rigueur les atteignit au cours du repos nocturne ou durant leur sieste.

Verset 5

Famā Kāna Da`wāhum ‘Idh Jā’ahum Ba’sunā ‘Illā ‘An Qālū ‘Innā Kunnā Žālimīna
Leur invocation, lorsque leur survint notre rigueur, se limita à ces paroles : “Certes nous étions injustes”.

Verset 6

Falanas’alanna Al-Ladhīna ‘Ursila ‘Ilayhim Wa Lanas’alanna Al-Mursalīna
Nous interrogerons ceux vers qui furent envoyés des messagers et Nous interrogerons aussi les envoyés .

Verset 7

Falanaquşşanna `Alayhim Bi`ilmin Wa Mā Kunnā Ghā’ibīna
Nous leur raconterons en toute connaissance (ce qu’ils faisaient) car Nous n’étions pas absent !

Verset 8

Wa Al-Waznu Yawma’idhin Al-Ĥaqqu Faman Thaqulat Mawāzīnuhu Fa’ūlā’ika Humu Al-Mufliĥūna
Et la pesée, ce jour-là, sera équitable. Donc, celui dont les bonnes actions pèseront lourd…Voilà ceux qui réussiront !

Verset 9

Wa Man Khaffat Mawāzīnuhu Fa’ūlā’ika Al-Ladhīna Khasirū ‘Anfusahum Bimā Kānū Bi’āyātinā Yažlimūna
Et quand à celui dont les bonnes actions pèseront léger…Voilà ceux qui auront causé la perte de leurs âmes parce qu’ils étaient injustes envers Nos enseignements.

Verset 10

Wa Laqad Makkannākum Fī Al-‘Arđi Wa Ja`alnā Lakum Fīhā Ma`āyisha Qalīlāan Mā Tashkurūna
Certes, Nous vous avons donné du pouvoir sur terre et Nous vous y avons assigné subsistance. (Mais) vous êtes très peu reconnaissants !

Verset 11

Wa Laqad Khalaqnākum Thumma Şawwarnākum Thumma Qulnā Lilmalā’ikati Asjudū Li’dama Fasajadū ‘Illā ‘Iblīsa Lam Yakun Mina As-Sājidīna
Nous vous avons créés, puis Nous vous avons donné une forme, ensuite Nous avons dit aux Anges : “Prosternez-vous devant Adam.” Ils se prosternèrent, à l’exception d’Iblis qui ne fut point de ceux qui se prosternèrent.

Verset 12

Qāla Mā Mana`aka ‘Allā Tasjuda ‘Idh ‘Amartuka Qāla ‘Anā Khayrun Minhu Khalaqtanī Min Nārin Wa Khalaqtahu Min Ţīnin
[Allah] dit : “Qu’est-ce qui t’empêche de te prosterner quand Je te l’ai commandé ? ” Il répondit : “Je suis meilleur que lui : Tu m’as créé de feu, alors que Tu l’as créé d’argile”.

Verset 13

Qāla Fāhbiţ Minhā Famā Yakūnu Laka ‘An Tatakabbara Fīhā Fākhruj ‘Innaka Mina Aş-Şāghirīna
[Allah] dit : “Descends d’ici, Tu n’as pas à t’enfler d’orgueil ici. Sors, te voilà parmi les méprisés.”

Verset 14

Qāla ‘Anžirnī ‘Ilá Yawmi Yub`athūna
“Accorde-moi un délai, dit (Satan) jusqu’au jour où ils seront ressuscités.”

Verset 15

Qāla ‘Innaka Mina Al-Munžarīna
[Allah] dit : “Tu es de ceux à qui délai est accordé.”

Verset 16

Qāla Fabimā ‘Aghwaytanī La’aq`udanna Lahum Şirāţaka Al-Mustaqīma
“Puisque Tu m’as mis en erreur, dit [Satan], je m’assoirai pour eux sur Ton droit chemin,

Verset 17

Thumma La’ātiyannahum Min Bayni ‘Aydīhim Wa Min Khalfihim Wa `An ‘Aymānihim Wa `An Shamā’ilihim Wa Lā Tajidu ‘Aktharahum Shākirīna
puis je les assaillirai de devant, de derrière, de leur droite et de leur gauche. Et, pour la plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants.”

Verset 18

Qāla Akhruj Minhā Madh’ūmāan Madĥūrāan Laman Tabi`aka Minhum La’amla’anna Jahannama Minkum ‘Ajma`īna
“Sors de là”, dit (Allah) banni et rejeté. “Quiconque te suit parmi eux… de vous tous, J’emplirai l’Enfer”.

Verset 19

Wa Yā’ādamu Askun ‘Anta Wa Zawjuka Al-Jannata Fakulā Min Ĥaythu Shi’tumā Wa Lā Taqrabā Hadhihi Ash-Shajarata Fatakūnā Mina Až-Žālimīna
“ ô Adam, habite le Paradis, toi et ton épouse; et ne mangez en vous deux, à votre guise; et n’approchez pas l’arbre que voici; sinon, vous seriez du nombre des injustes.”

Verset 20

Fawaswasa Lahumā Ash-Shayţānu Liyubdiya Lahumā Mā Wūriya `Anhumā Min Saw’ātihimā Wa Qāla Mā Nahākumā Rabbukumā `An Hadhihi Ash-Shajarati ‘Illā ‘An Takūnā Malakayni ‘Aw Takūnā Mina Al-Khālidīna
Puis le Diable, afin de leur rendre visible ce qui leur était caché – leurs nudités – leur chuchota, disant : “Votre Seigneur ne vous a interdit cet arbre que pour vous empêcher de devenir des Anges ou d’être immortels ! ”.

Verset 21

Wa Qāsamahumā ‘Innī Lakumā Lamina An-Nāşiĥīna
Et il leur jura : “Vraiment, je suis pour vous deux un bon conseiller”.

Verset 22

Fadallāhumā Bighurūrin Falammā Dhāqā Ash-Shajarata Badat Lahumā Saw’ātuhumā Wa Ţafiqā Yakhşifāni `Alayhimā Min Waraqi Al-Jannati Wa Nādāhumā Rabbuhumā ‘Alam ‘Anhakumā `An Tilkumā Ash-Shajarati Wa ‘Aqul Lakumā ‘Inna Ash-Shayţāna Lakumā `Adūwun Mubīnun
Alors il les fit tomber par tromperie. Puis, lorsqu’ils eurent goûté de l’arbre, leurs nudités leur devinrent visibles; et ils commencèrent tous deux à y attacher des feuilles du Paradis. Et leur Seigneur les appela : “Ne vous avais-Je pas interdit cet arbre ? Et ne vous avais-Je pas dit que le Diable était pour vous un ennemi déclaré ? ”

Verset 23

Qālā Rabbanā Žalamnā ‘Anfusanā Wa ‘In Lam Taghfir Lanā Wa Tarĥamnā Lanakūnanna Mina Al-Khāsirīna
Tous deux dirent : « Ô notre Seigneur, nous avons fait du tort à nous-mêmes. Et si Tu ne nous pardonnes pas et ne nous fais pas miséricorde, nous serons très certainement du nombre des perdants”.

Verset 24

Qāla Ahbiţū Ba`đukum Liba`đin `Adūwun Wa Lakum Fī Al-‘Arđi Mustaqarrun Wa Matā`un ‘Ilá Ĥīnin
“Descendez, dit [Allah], vous serez ennemis les uns des autres. Et il y aura pour vous sur terre séjour et jouissance, pour un temps.”

Verset 25

Qāla Fīhā Taĥyawna Wa Fīhā Tamūtūna Wa Minhā Tukhrajūna
“Là, dit (Allah), vous vivrez, là vous mourrez, et de là on vous fera sortir.”

Verset 26

Yā Banī ‘Ādama Qad ‘Anzalnā `Alaykum Libāsāan Yuwārī Saw »ātikum Wa Rīshāan Wa Libāsu At-Taqwá Dhālika Khayrun Dhālika Min ‘Āyā Ti Allāhi La`allahum Yadhakkarūna
ô enfants d’Adam ! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement pour cacher vos nudités, ainsi que des parures. – Mais le vêtement de la piété voilà qui est meilleur. – C’est un des signes (de la puissance) d’Allah. Afin qu’ils se rappellent.

Verset 27

Yā Banī ‘Ādama Lā Yaftinannakumu Ash-Shayţānu Kamā ‘Akhraja ‘Abawaykum Mina Al-Jannati Yanzi`u `Anhumā Libāsahumā Liyuriyahumā Saw »ātihimā ‘Innahu Yarākum Huwa Wa Qabīluhu Min Ĥaythu Lā Tarawnahum ‘Innā Ja`alnā Ash-Shayā Ţīna ‘Awliyā ‘A Lilladhīna Lā Yu’uminūna
ô enfants d’Adam ! Que le Diable ne vous tente point, comme il a fait sortir du Paradis vos père et mère, leur arrachant leur vêtement pour leur rendre visibles leurs nudités. Il vous voit, lui et ses suppôts, d’où vous ne les voyez pas. Nous avons désigné les diables pour alliés à ceux qui ne croient point,

Verset 28

Wa ‘Idhā Fa`alū Fāĥishatan Qālū Wajadnā `Alayhā ‘Ābā’anā Wa Allāhu ‘Amaranā Bihā Qul ‘Inna Allāha Lā Ya’muru Bil-Faĥshā’i ‘Ataqūlūna `Alá Allāhi Mā Lā Ta`lamūna
et quand ceux-ci commettent une turpitude, ils disent : “C’est une coutume léguée par nos ancêtres et prescrite par Allah.” Dis : “[Non,] Allah ne commande point la turpitude. Direz-vous contre Allah ce que vous ne savez pas ? ”

Verset 29

Qul ‘Amara Rabbī Bil-Qisţi Wa ‘Aqīmū Wujūhakum `Inda Kulli Masjidin Wa Ad`ūhu Mukhlişīna Lahu Ad-Dīna Kamā Bada’akum Ta`ūdūna
Dis : “Mon Seigneur a commandé l’équité. Que votre prosternation soit exclusivement pour Lui. Et invoquez-Le, sincères dans votre culte . De même qu’Il vous a créés, vous retournez à Lui”.

Verset 30

Farīqāan Hadá Wa Farīqāan Ĥaqqa `Alayhimu Ađ-Đalālatu ‘Innahumu Attakhadhū Ash-Shayāţīna ‘Awliyā’a Min Dūni Allāhi Wa Yaĥsabūna ‘Annahum Muhtadūna
Il guide une partie, tandis qu’une autre partie a mérité l’égarement parce qu’ils ont pris, au lieu d’Allah, les diables pour alliés, et ils pensent qu’ils sont bien-guidés !

Verset 31

Yā Banī ‘Ādama Khudhū Zīnatakum `Inda Kulli Masjidin Wa Kulū Wa Ashrabū Wa Lā Tusrifū ‘Innahu Lā Yuĥibbu Al-Musrifīna
ô enfants d’Adam, dans chaque lieu de Salat portez votre parure (vos habits). Et mangez et buvez; et ne commettez pas d’excès, car Il [Allah] n’aime pas ceux qui commettent des excès .

Verset 32

Qul Man Ĥarrama Zīnata Allāhi Allatī ‘Akhraja Li`ibādihi Wa Aţ-Ţayyibāti Mina Ar-Rizqi Qul Hiya Lilladhīna ‘Āmanū Fī Al-Ĥayāati Ad-Dunyā Khālişatan Yawma Al-Qiyāmati Kadhālika Nufaşşilu Al-‘Āyāti Liqawmin Ya`lamūna
Dis : “Qui a interdit la parure d’Allah, qu’Il a produite pour Ses serviteurs, ainsi que les bonnes nourritures ? ” Dis : “Elles sont destinées à ceux qui ont la foi, dans cette vie , et exclusivement à eux au Jour de la Résurrection.” Ainsi exposons-Nous clairement les versets pour les gens qui savent.

Verset 33

Qul ‘Innamā Ĥarrama Rabbiya Al-Fawāĥisha Mā Žahara Minhā Wa Mā Baţana Wa Al-‘Ithma Wa Al-Baghya Bighayri Al-Ĥaqqi Wa ‘An Tushrikū Billāhi Mā Lam Yunazzil Bihi Sulţānāan Wa ‘An Taqūlū `Alá Allāhi Mā Lā Ta`lamūna
Dis : “Mon Seigneur n’a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l’agression sans droit et d’associer à Allah ce dont Il n’a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allah ce que vous ne savez pas”.

Verset 34

Wa Likulli ‘Ummatin ‘Ajalun Fa’idhā Jā’a ‘Ajaluhum Lā Yasta’khirūna Sā`atan Wa Lā Yastaqdimūna
Pour chaque communauté il y a un terme. Quand leur terme vient, ils ne peuvent le retarder d’une heure et ils ne peuvent le hâter non plus.

Verset 35

Yā Banī ‘Ādama ‘Immā Ya’tiyannakum Rusulun Minkum Yaquşşūna `Alaykum ‘Āyā Tī Famani Attaqá Wa ‘Aşlaĥa Falā Khawfun `Alayhim Wa Lā Hum Yaĥzanūna
ô enfants d’Adam ! Si des messagers [choisis] parmi vous viennent pour vous exposer Mes signes, alors ceux qui acquièrent la piété et se réforment, n’auront aucune crainte et ne seront point affligés.

Verset 36

Wa Al-Ladhīna Kadhabū Bi’āyātinā Wa Astakbarū `Anhā ‘Ūlā’ika ‘Aşĥābu An-Nāri Hum Fīhā Khālidūna
Et ceux qui traitent de mensonges Nos signes et s’en écartent avec orgueil, sont les gens du Feu et ils y demeureront éternellement.

Verset 37

Faman ‘Ažlamu Mimmani Aftará `Alá Allāhi Kadhibāan ‘Aw Kadhaba Bi’āyātihi ‘Ūlā’ika Yanāluhum Naşībuhum Mina Al-Kitābi Ĥattá ‘Idhā Jā’at/hum Rusulunā Yatawaffawnahum Qālū ‘Ayna Mā Kuntum Tad`ūna Min Dūni Allāhi Qālū Đallū `Annā Wa Shahidū `Alá ‘Anfusihim ‘Annahum Kānū Kāfirīna
Quel pire injuste, que celui qui invente un mensonge contre Allah, ou qui traite de mensonges Ses signes ? Ceux là auront la part qui leur a été prescrite; jusqu’au moment où Nos Envoyés [Nos Anges] viennent à eux pour leur enlever l’âme, en leur disant : “Où sont ceux que vous invoquiez en dehors d’Allah ? ” – Ils répondront : “Nous ne les trouvons plus”. Et ils témoigneront contre eux-mêmes qu’ils étaient mécréants.

Verset 38

Qāla Adkhulū Fī ‘Umamin Qad Khalat Min Qablikum Mina Al-Jinni Wa Al-‘Insi Fī An-Nāri Kullamā Dakhalat ‘Ummatun La`anat ‘Ukhtahā Ĥattá ‘Idhā Addārakū Fīhā Jamī`āan Qālat ‘Ukhrāhum Li’wlāhum Rabbanā Hā’uulā’ ‘Ađallūnā Fa’ātihim `Adhābāan Đi`fāan Mina An-Nāri Qāla Likullin Đi`fun Wa Lakin Lā Ta`lamūna
“Entrez dans le Feu”, dira [Allah,] “parmi les djinns et les hommes des communautés qui vous ont précédés.” Chaque fois qu’une communauté entrera, elle maudira celle qui l’aura précédée. Puis, lorsque tous s’y retrouveront, la dernière fournée dira de la première : “ô notre Seigneur ! Voilà ceux qui nous ont égarés : donne-leur donc double châtiment du feu.” Il dira : “A chacun le double, mais vous ne savez pas”.

Verset 39

Wa Qālat ‘Ūlāhum Li’khrāhum Famā Kāna Lakum `Alaynā Min Fađlin Fadhūqū Al-`Adhāba Bimā Kuntum Taksibūna
Et la première fournée dira à la dernière : “Mais vous n’avez sur nous aucun avantage. Goûtez donc au châtiment, pour ce que vous avez acquis”.

Verset 40

‘Inna Al-Ladhīna Kadhabū Bi’āyātinā Wa Astakbarū `Anhā Lā Tufattaĥu Lahum ‘Abwābu As-Samā’i Wa Lā Yadkhulūna Al-Jannata Ĥattá Yalija Al-Jamalu Fī Sammi Al-Khiyāţi Wa Kadhalika Najzī Al-Mujrimīna
Pour ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements et qui s’en écartent par orgueil, les portes du ciel ne leur seront pas ouvertes, et ils n’entreront au Paradis que quand le chameau pénètre dans le chas de l’aiguille. Ainsi rétribuons-Nous les criminels.

Verset 41

Lahum Min Jahannama Mihādun Wa Min Fawqihim Ghawāshin Wa Kadhalika Najzī Až-Žālimīna
L’Enfer leur servira de lit et, comme couverture, ils auront des voiles de ténèbres. Ainsi rétribuons-Nous les injustes.

Verset 42

Wa Al-Ladhīna ‘Āmanū Wa `Amilū Aş-Şāliĥāti Lā Nukallifu Nafsāan ‘Illā Wus`ahā ‘Ūlā’ika ‘Aşĥābu Al-Jannati Hum Fīhā Khālidūna
Et ceux qui croient et font de bonnes oeuvres – Nous n’imposons aucune charge à personne que selon sa capacité – ceux-là seront les gens du Paradis : ils y demeureront éternellement.

Verset 43

Wa Naza`nā Mā Fī Şudūrihim Min Ghillin Tajrī Min Taĥtihimu Al-‘Anhāru Wa Qālū Al-Ĥamdu Lillāhi Al-Ladhī Hadānā Lihadhā Wa Mā Kunnā Linahtadiya Lawlā ‘An Hadānā Allāhu Laqad Jā’at Rusulu Rabbinā Bil-Ĥaqqi Wa Nūdū ‘An Tilkumu Al-Jannatu ‘Ūrithtumūhā Bimā Kuntum Ta`malūna
Et Nous enlèverons toute la rancune de leurs poitrines, sous eux couleront les ruisseaux, et ils diront : “Louange à Allah qui nous a guidés à ceci. Nous n’aurions pas été guidés, si Allah ne nous avait pas guidés. Les messagers de notre Seigneur sont venus avec la vérité.” Et on leur proclamera : “Voilà le Paradis qui vous a été donné en héritage pour ce que vous faisiez”.

Verset 44

Wa Nādá ‘Aşĥābu Al-Jannati ‘Aşĥāba An-Nāri ‘An Qad Wajadnā Mā Wa`adanā Rabbunā Ĥaqqāan Fahal Wajadtum Mā Wa`ada Rabbukum Ĥaqqāan Qālū Na`am Fa’adhana Mu’uadhinun Baynahum ‘An La`natu Allāhi `Alá Až-Žālimīna
Les gens du Paradis crieront aux gens du Feu : “Certes, nous avons trouvé vrai ce que notre Seigneur nous avait promis. Avez-vous aussi trouvé vrai ce que notre Seigneur avait promis ? ” “Oui”, diront-ils. Un héraut annoncera alors au milieu d’eux : Que la malédiction d’Allah soit sur les injustes,

Verset 45

Al-Ladhīna Yaşuddūna `An Sabīli Allāhi Wa Yabghūnahā `Iwajāan Wa Hum Bil-‘Ākhirati Kāfirūna
qui obstruaient le sentier d’Allah, qui voulaient le rendre tortueux, et qui ne croyaient pas à l’au-delà.”

Verset 46

Wa Baynahumā Ĥijābun Wa `Alá Al-‘A`rāfi Rijālun Ya`rifūna Kullāan Bisīmāhum Wa Nādaw ‘Aşĥāba Al-Jannati ‘An Salāmun `Alaykum Lam Yadkhulūhā Wa Hum Yaţma`ūna
Et entre les deux, il y aura un mur, et, sur al-Araf seront des gens qui reconnaîtront tout le monde par leurs traits caractéristiques . Et ils crieront aux gens du Paradis : “Paix sur vous ! ” Ils n’y sont pas entrés bien qu’ils le souhaitent.

Verset 47

Wa ‘Idhā Şurifat ‘Abşāruhum Tilqā’a ‘Aşĥābi An-Nāri Qālū Rabbanā Lā Taj`alnā Ma`a Al-Qawmi Až-Žālimīna
Et quand leurs regards seront tournés vers les gens du Feu, ils diront : « Ô notre Seigneur ! Ne nous mets pas avec le peuple injuste”.

Verset 48

Wa Nādá ‘Aşĥābu Al-‘A`rāfi Rijālāan Ya`rifūnahum Bisīmāhum Qālū Mā ‘Aghná `Ankum Jam`ukum Wa Mā Kuntum Tastakbirūna
Et les gens d’al-Araf, appelant certains hommes qu’ils reconnaîtront par leurs traits caractéristiques, diront : “Vous n’avez tiré aucun profit de tout ce que vous aviez amassé et de l’orgueil dont vous étiez enflés !

Verset 49

‘Ahā’uulā’ Al-Ladhīna ‘Aqsamtum Lā Yanāluhumu Allāhu Biraĥmatin Adkhulū Al-Jannata Lā Khawfun `Alaykum Wa Lā ‘Antum Taĥzanūna
Est-ce donc ceux-là au sujet desquels vous juriez qu’ils n’obtiendront de la part d’Allah aucune miséricorde… ? – Entrez au Paradis ! Vous serez à l’abri de toute crainte et vous ne serez point affligés.

Verset 50

Wa Nādá ‘Aşĥābu An-Nāri ‘Aşĥāba Al-Jannati ‘An ‘Afīđū `Alaynā Mina Al-Mā’i ‘Aw Mimmā Razaqakumu Allāhu Qālū ‘Inna Allāha Ĥarramahumā `Alá Al-Kāfirīna
Et les gens du Feu crieront aux gens du Paradis : “Déversez sur nous de l’eau, ou de ce qu’Allah vous a attribué.” “Ils répondront : Allah les a interdits aux mécréants”.

Verset 51

Al-Ladhīna Attakhadhū Dīnahum Lahwan Wa La`ibāan Wa Gharrat/humu Al-Ĥayāatu Ad-Dunyā Fālyawma Nansāhum Kamā Nasū Liqā’a Yawmihim Hādhā Wa Mā Kānū Bi’āyātinā Yajĥadūna
Ceux-ci prenaient leur religion comme distraction et jeu, et la vie d’ici-bas les trompait. Aujourd’hui, Nous les oublierons comme ils ont oublié la rencontre de leur jour que voici, et parce qu’ils reniaient Nos enseignements.

Verset 52

Wa Laqad Ji’nāhum Bikitābin Faşşalnāhu `Alá `Ilmin Hudáan Wa Raĥmatan Liqawmin Yu’uminūna
Nous leurs avons, certes, apporté un Livre que Nous avons détaillé, en toute connaissance, à titre de guide et de miséricorde pour les gens qui croient.

Verset 53

Hal Yanžurūna ‘Illā Ta’wīlahu Yawma Ya’tī Ta’wīluhu Yaqūlu Al-Ladhīna Nasūhu Min Qablu Qad Jā’at Rusulu Rabbinā Bil-Ĥaqqi Fahal Lanā Min Shufa`ā’a Fayashfa`ū Lanā ‘Aw Nuraddu Fana`mala Ghayra Al-Ladhī Kunnā Na`malu Qad Khasirū ‘Anfusahum Wa Đalla `Anhum Mā Kānū Yaftarūna
Attendent-ils uniquement la réalisation (de Sa menace et de Ses promesses ? ). Le jour où sa (véritable) réalisation viendra, ceux qui auparavant l’oubliaient diront : “Les messagers de notre Seigneur sont venus avec la vérité. Y a-t-il pour nous des intercesseurs qui puissent intercéder en notre faveur ? Ou pourrons-nous être renvoyés [sur terre], afin que nous oeuvrions autrement que ce que nous faisions auparavant ? ” Ils ont certes créé leur propre perte; et ce qu’ils inventaient les a délaissés.

Verset 54

‘Inna Rabbakumu Allāhu Al-Ladhī Khalaqa As-Samāwāti Wa Al-‘Arđa Fī Sittati ‘Ayyāmin Thumma Astawá `Alá Al-`Arshi Yughshī Al-Layla An-Nahāra Yaţlubuhu Ĥathīthāan Wa Ash-Shamsa Wa Al-Qamara Wa An-Nujūma Musakhkharātin Bi’amrihi ‘Alā Lahu Al-Khalqu Wa Al-‘Amru Tabāraka Allāhu Rabbu Al-`Ālamīna
Votre Seigneur, c’est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S’est établi “istawa” sur le Trône . Il couvre le jour de la nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt. (Il a créé) le soleil, la lune et les étoiles, soumis à Son commandement. La création et le commandement n’appartiennent qu’à lui. Toute gloire à Allah, Seigneur de l’Univers !

Verset 55

Ad`ū Rabbakum Tađarru`āan Wa Khufyatan ‘Innahu Lā Yuĥibbu Al-Mu`tadīna
Invoquez votre Seigneur en toute humilité et recueillement et avec discrétion. Certes, Il n’aime pas les transgresseurs.

Verset 56

Wa Lā Tufsidū Fī Al-‘Arđi Ba`da ‘Işlāĥihā Wa Ad`ūhu Khawfāan Wa Ţama`āan ‘Inna Raĥmata Allāhi Qarībun Mina Al-Muĥsinīna
Et ne semez pas la corruption sur la terre après qu’elle ait été réformée. Et invoquez-Le avec crainte et espoir, car la miséricorde d’Allah est proche des bienfaisants.

Verset 57

Wa Huwa Al-Ladhī Yursilu Ar-Riyāĥa Bushrāan Bayna Yaday Raĥmatihi Ĥattá ‘Idhā ‘Aqallat Saĥābāan Thiqālāan Suqnāhu Libaladin Mayyitin Fa’anzalnā Bihi Al-Mā’a Fa’akhrajnā Bihi Min Kulli Ath-Thamarāti Kadhālika Nukhriju Al-Mawtá La`allakum Tadhakkarūna
C’est Lui qui envoie les vents comme une annonce de Sa Miséricorde. Puis, lorsqu’ils transportent une nuée lourde, Nous la dirigeons vers un pays mort [de sécheresse], puis Nous en faisons descendre l’eau, ensuite Nous en faisons sortir toutes espèces de fruits. Ainsi ferons-Nous sortir les morts. Peut-être vous rappellerez-vous.

Verset 58

Wa Al-Baladu Aţ-Ţayyibu Yakhruju Nabātuhu Bi’idhni Rabbihi Wa Al-Ladhī Khabutha Lā Yakhruju ‘Illā Nakidāan Kadhālika Nuşarrifu Al-‘Āyāti Liqawmin Yashkurūna
Le bon pays, sa végétation pousse avec la grâce de son Seigneur; quant au mauvais pays, (sa végétation) ne sort qu’insuffisamment et difficilement. Ainsi déployons-Nous les enseignements pour des gens reconnaissants .

Verset 59

Laqad ‘Arsalnā Nūĥāan ‘Ilá Qawmihi Faqāla Yā Qawmi A`budū Allāha Mā Lakum Min ‘Ilahin Ghayruhu ‘Innī ‘Akhāfu `Alaykum `Adhāba Yawmin `Ažīmin
Nous avons envoyé Noé vers son peuple. Il dit : “ô mon peuple, adorez Allah. Pour vous, pas d’autre divinité que Lui. Je crains pour vous le châtiment d’un jour terrible”.

Verset 60

Qāla Al-Mala’u Min Qawmihi ‘Innā Lanarāka Fī Đalālin Mubīnin
Les notables de son peuple dirent : “Nous te voyons dans un égarement manifeste”.7.61. Il dit : « Ô mon peuple, il n’y a pas d’égarement en moi; mais je suis un Messager de la part du Seigneur de l’Univers.

Verset 61

Qāla Yā Qawmi Laysa Bī Đalālatun Wa Lakinnī Rasūlun Min Rabbi Al-`Ālamīna
Il dit : « Ô mon peuple, il n’y a pas d’égarement en moi; mais je suis un Messager de la part du Seigneur de l’Univers.

Verset 62

‘Uballighukum Risālāti Rabbī Wa ‘Anşaĥu Lakum Wa ‘A`lamu Mina Allāhi Mā Lā Ta`lamūna
Je vous communique les messages de mon Seigneur, et je vous donne conseil sincère, et je sais d’Allah ce que vous ne savez pas.

Verset 63

‘Awa`ajibtum ‘An Jā’akum Dhikrun Min Rabbikum `Alá Rajulin Minkum Liyundhirakum Wa Litattaqū Wa La`allakum Turĥamūna
Est-ce que vous vous étonnez qu’un rappel vous vienne de votre Seigneur à travers un homme issu de vous, pour qu’ils vous avertisse et que vous deveniez pieux et que la miséricorde vous soit accordée ? ”

Verset 64

Fakadhabūhu Fa’anjaynāhu Wa Al-Ladhīna Ma`ahu Fī Al-Fulki Wa ‘Aghraqnā Al-Ladhīna Kadhabū Bi’āyātinā ‘Innahum Kānū Qawmāan `Amīna
Et ils le traitèrent de menteur. Or, Nous le sauvâmes, lui et ceux qui étaient avec lui dans l’arche, et noyâmes ceux qui traitaient de mensonges Nos miracles. C’étaient des gens aveugles, vraiment.

Verset 65

Wa ‘Ilá `Ādin ‘Akhāhum Hūdāan Qāla Yā Qawmi A`budū Allāha Mā Lakum Min ‘Ilahin Ghayruhu ‘Afalā Tattaqūna
Et aux Aad, leur frère Hud : « Ô mon peuple, dit-il, adorez Allah. Pour vous, pas d’autre divinité que Lui. Ne [Le] craignez-vous donc pas ? ”

Verset 66

Qāla Al-Mala’u Al-Ladhīna Kafarū Min Qawmihi ‘Innā Lanarāka Fī Safāhatin Wa ‘Innā Lanažunnuka Mina Al-Kādhibīna
Les notables de son peuple qui ne croyaient pas dirent : “Certes, nous te voyons en pleine sottise, et nous pensons que tu es du nombre des menteurs”.

Verset 67

Qāla Yā Qawmi Laysa Bī Safāhatun Wa Lakinnī Rasūlun Min Rabbi Al-`Ālamīna
Il dit : « Ô mon peuple, il n’y a point de sottise en moi; mais je suis un Messager de la part du Seigneur de l’Univers.

Verset 68

‘Uballighukum Risālāti Rabbī Wa ‘Anā Lakum Nāşiĥun ‘Amīnun
Je vous communique les messages de mon Seigneur, et je suis pour vous un conseiller digne de confiance.

Verset 69

‘Awa`ajibtum ‘An Jā’akum Dhikrun Min Rabbikum `Alá Rajulin Minkum Liyundhirakum Wa Adhkurū ‘Idh Ja`alakum Khulafā’a Min Ba`di Qawmi Nūĥin Wa Zādakum Fī Al-Khalqi Basţatan Fādhkurū ‘Ālā’a Allāhi La`allakum Tufliĥūna
Quoi ! Vous vous étonnez qu’un rappel vous vienne de votre Seigneur à travers un homme issu de vous, pour qu’il vous avertisse ? Et rappelez-vous quand Il vous a fait succéder au peuple de Noé, et qu’Il accrut votre corps en hauteur (et puissance). Eh bien, rappelez-vous les bienfaits d’Allah afin que vous réussissiez.

Verset 70

Qālū ‘Aji’tanā Lina`buda Allāha Waĥdahu Wa Nadhara Mā Kāna Ya`budu ‘Ābā’uunā Fa’tinā Bimā Ta`idunā ‘In Kunta Mina Aş-Şādiqīna
Ils dirent : “Es-tu venu à nous pour que nous adorions Allah seul, et que nous délaissions ce que nos ancêtres adoraient ? Fais donc venir ce dont tu nous menaces, si tu es du nombre des véridiques”.

Verset 71

Qāla Qad Waqa`a `Alaykum Min Rabbikum Rijsun Wa Ghađabun ‘Atujādilūnanī Fī ‘Asmā’in Sammaytumūhā ‘Antum Wa ‘Ābā’uukum Mā Nazzala Allāhu Bihā Min Sulţānin Fāntažirū ‘Innī Ma`akum Mina Al-Muntažirīna
Il dit : “Vous voilà, frappés de la part de votre Seigneur d’un supplice et d’une colère. Allez vous vous disputer avec moi au sujet de noms que vous et vos ancêtres avez donnés, sans qu’Allah n’y fasse descendre la moindre preuve ? Attendez donc ! Moi aussi j’attends avec vous.

Verset 72

Fa’anjaynāhu Wa Al-Ladhīna Ma`ahu Biraĥmatin Minnā Wa Qaţa`nā Dābira Al-Ladhīna Kadhabū Bi’āyātinā Wa Mā Kānū Mu’uminīna
Or, Nous l’avons sauvé, (lui) et ceux qui étaient avec lui, par miséricorde de Notre part, et Nous avons exterminé ceux qui traitaient de mensonges Nos enseignements et qui n’étaient pas croyants.

Verset 73

Wa ‘Ilá Thamūda ‘Akhāhum Şāliĥāan Qāla Yā Qawmi A`budū Allāha Mā Lakum Min ‘Ilahin Ghayruhu Qad Jā’atkum Bayyinatun Min Rabbikum Hadhihi Nāqatu Allāhi Lakum ‘Āyatan Fadharūhā Ta’kul Fī ‘Arđi Allāhi Wa Lā Tamassūhā Bisū’in Faya’khudhakum `Adhābun ‘Alīmun
Et aux Tamud, leur frère Salih : « Ô mon peuple, dit-il, adorez Allah. Pour vous, pas d’autre divinité que Lui. Certes, une preuve vous est venue de votre Seigneur : voici la chamelle d’Allah, un signe pour vous. Laissez-la donc manger sur la terre d’Allah et ne lui faites aucun mal; sinon un châtiment douloureux vous saisira .

Verset 74

Wa Adhkurū ‘Idh Ja`alakum Khulafā’a Min Ba`di `Ādin Wa Bawwa’akum Fī Al-‘Arđi Tattakhidhūna Min Suhūlihā Quşūrāan Wa Tanĥitūna Al-Jibāla Buyūtāan Fādhkurū ‘Ālā’a Allāhi Wa Lā Ta`thaw Fī Al-‘Arđi Mufsidīna
Et rappelez-vous quand Il vous fit succéder aux Aad et vous installa sur la terre. Vous avez édifié des palais dans ses plaines, et taillé en maisons les montagnes. Rappelez-vous donc les bienfaits d’Allah et ne répandez pas la corruption sur la terre “comme des fauteurs de trouble”.

Verset 75

Qāla Al-Mala’u Al-Ladhīna Astakbarū Min Qawmihi Lilladhīna Astuđ`ifū Liman ‘Āmana Minhum ‘Ata`lamūna ‘Anna Şāliĥāan Mursalun Min Rabbihi Qālū ‘Innā Bimā ‘Ursila Bihi Mu’uminūna
Les notables de son peuple qui s’enflaient d’orgueil dirent aux opprimés, à ceux d’entre eux qui avaient la foi : “Savez-vous si Salih est envoyé de la part de son Seigneur ?  » Ils dirent : “Oui, nous sommes croyants à son message”.

Verset 76

Qāla Al-Ladhīna Astakbarū ‘Innā Bial-Ladhī ‘Āmantum Bihi Kāfirūna
Ceux qui s’enflaient d’orgueil dirent : “Nous, nous ne croyons certainement pas en ce que vous avez cru”.

Verset 77

Fa`aqarū An-Nāqata Wa `Ataw `An ‘Amri Rabbihim Wa Qālū Yā Şāliĥu A’tinā Bimā Ta`idunā ‘In Kunta Mina Al-Mursalīna
Ils tuèrent la chamelle, désobéirent au commandement de leur Seigneur et dirent : “ô Salih, fais nous venir ce dont tu nous menaces, si tu es du nombre des Envoyés”.

Verset 78

Fa’akhadhat/humu Ar-Rajfatu Fa’aşbaĥū Fī Dārihim Jāthimīna
Le cataclysme les saisit; et les voilà étendus gisant dans leurs demeures.

Verset 79

Fatawallá `Anhum Wa Qāla Yā Qawmi Laqad ‘Ablaghtukum Risālata Rabbī Wa Naşaĥtu Lakum Wa Lakin Lā Tuĥibbūna An-Nāşiĥīna
Alors il se détourna d’eux et dit : « Ô mon peuple, je vous avais communiqué le message de mon Seigneur et vous avais conseillé sincèrement. Mais vous n’aimez pas les conseillers sincères ! ”

Verset 80

Wa Lūţāan ‘Idh Qāla Liqawmihi ‘Ata’tūna Al-Fāĥishata Mā Sabaqakum Bihā Min ‘Aĥadin Mina Al-`Ālamīna
Et Lot, quand il dit à son peuple : “Vous livrez vous à cette turpitude que nul, parmi les mondes, n’a commise avant vous ?

Verset 81

‘Innakum Lata’tūna Ar-Rijāla Shahwatan Min Dūni An-Nisā’ Bal ‘Antum Qawmun Musrifūna
Certes, vous assouvissez vos désirs charnels avec les hommes au lieu des femmes ! Vous êtes bien un peuple outrancier.”

Verset 82

Wa Mā Kāna Jawāba Qawmihi ‘Illā ‘An Qālū ‘Akhrijūhum Min Qaryatikum ‘Innahum ‘Unāsun Yataţahharūn
Et pour toute réponse, son peuple ne fit que dire : “Expulsez-les de votre cité. Ce sont des gens qui veulent se garder purs” !

Verset 83

Fa’anjaynāhu Wa ‘Ahlahu ‘Illā Amra’atahu Kānat Mina Al-Ghābirīna
Or, Nous l’avons sauvé, lui et sa famille, sauf sa femme qui fut parmi les exterminés.

Verset 84

Wa ‘Amţarnā `Alayhim Maţarāan Fānžur Kayfa Kāna `Āqibatu Al-Mujrimīna
Et Nous avons fait pleuvoir sur eux une pluie Regarde donc ce que fut la fin des criminels !

Verset 85

Wa ‘Ilá Madyana ‘Akhāhum Shu`aybāan Qāla Yā Qawmi A`budū Allāha Mā Lakum Min ‘Ilahin Ghayruhu Qad Jā’atkum Bayyinatun Min Rabbikum Fa’awfū Al-Kayla Wa Al-Mīzāna Wa Lā Tabkhasū An-Nāsa ‘Ashyā ‘Ahum Wa Lā Tufsidū Fī Al-‘Arđi Ba`da ‘Işlāĥihā Dhālikum Khayrun Lakum ‘In Kuntum Mu’uminīna
Et aux Madyan, leur frère Chuaïb : « Ô mon peuple, dit-il, adorez Allah. Pour vous, pas d’autre divinité que Lui. Une preuve vous est venue de votre Seigneur. Donnez donc la pleine mesure et le poids et ne donnez pas aux gens moins que ce qui leur est dû. Et ne commettez pas de la corruption sur la terre après sa réforme. Ce sera mieux pour vous si vous êtes croyants.

Verset 86

Wa Lā Taq`udū Bikulli Şirāţin Tū`idūna Wa Taşuddūna `An Sabīli Allāhi Man ‘Āmana Bihi Wa Tabghūnahā `Iwajāan Wa Adhkurū ‘Idh Kuntum Qalīlāan Fakaththarakum Wa Anžurū Kayfa Kāna `Āqibatu Al-Mufsidīna
Et ne vous placez pas sur tout chemin, menaçant, empêchant du sentier d’Allah celui qui croit en Lui et cherchant à rendre ce sentier tortueux. Rappelez-vous quand vous étiez peu nombreux et qu’Il vous a multipliés en grand nombre. Et regardez ce qui est advenu aux fauteurs de désordre.

Verset 87

Wa ‘In Kāna Ţā’ifatun Minkum ‘Āmanū Bial-Ladhī ‘Ursiltu Bihi Wa Ţā’ifatun Lam Yu’uminū Fāşbirū Ĥattá Yaĥkuma Allāhu Baynanā Wa Huwa Khayru Al-Ĥākimīna
Si une partie d’entre vous a cru au message avec lequel j’ai été envoyé, et qu’une partie n’a pas cru, patientez donc jusqu’à ce qu’Allah juge parmi nous car Il est le Meilleur des juges.”

Verset 88

Qāla Al-Mala’u Al-Ladhīna Astakbarū Min Qawmihi Lanukhrijannaka Yā Shu`aybu Wa Al-Ladhīna ‘Āmanū Ma`aka Min Qaryatinā ‘Aw Lata`ūdunna Fī Millatinā Qāla ‘Awalaw Kunnā Kārihīna
Les notables de son peuple qui s’enflaient d’orgueil, dirent : “Nous t’expulserons certes de notre cité, ô Chuaïb, toi et ceux qui ont cru avec toi. Ou que vous reveniez à notre religion.” – Il dit : “Est-ce même quand cela nous répugne ? ” .

Verset 89

Qadi Aftaraynā `Alá Allāhi Kadhibāan ‘In `Udnā Fī Millatikum Ba`da ‘Idh Najjānā Allāhu Minhā Wa Mā Yakūnu Lanā ‘An Na`ūda Fīhā ‘Illā ‘An Yashā’a Allāhu Rabbunā Wasi`a Rabbunā Kulla Shay’in `Ilmāan `Alá Allāhi Tawakkalnā Rabbanā Aftaĥ Baynanā Wa Bayna Qawminā Bil-Ĥaqqi Wa ‘Anta Khayru Al-Fātiĥīna
Certes, nous aurions forgé un mensonge contre Allah si nous revenions à votre religion après qu’Allah nous en a sauvés. Il ne nous appartient pas d’y retourner à moins qu’Allah notre Seigneur ne le veuille. Notre Seigneur embrasse toute chose de Sa science. C’est en Allah que nous plaçons notre confiance. ô notre Seigneur, tranche par la vérité, entre nous et notre peuple car Tu es le meilleur des juges.”

Verset 90

Wa Qāla Al-Mala’u Al-Ladhīna Kafarū Min Qawmihi La’ini Attaba`tum Shu`aybāan ‘Innakum ‘Idhāan Lakhāsirūna
Et les notables de son peuple qui ne croyaient pas, dirent : “Si vous suivez Chuaïb, vous serez assurément perdants”.

Verset 91

Fa’akhadhat/humu Ar-Rajfatu Fa’aşbaĥū Fī Dārihim Jāthimīna
Alors le tremblement (de terre) les saisit; et les voilà étendus, gisant dans leurs demeures.

Verset 92

Al-Ladhīna Kadhabū Shu`aybāan Ka’an Lam Yaghnaw Fīhā Al-Ladhīna Kadhabū Shu`aybāan Kānū Humu Al-Khāsirīna
Ceux qui traitaient Chuaïb de menteur (disparurent) comme s’ils n’y avaient jamais vécu. Ceux qui traitaient Chuaïb de menteur furent eux les perdants.

Verset 93

Fatawallá `Anhum Wa Qāla Yā Qawmi Laqad ‘Ablaghtukum Risālāti Rabbī Wa Naşaĥtu Lakum Fakayfa ‘Āsá `Alá Qawmin Kāfirīna
Il se détourna d’eux et dit : « Ô mon peuple, je vous ai bien communiqué les messages de mon Seigneur et donné des conseils. Comment donc m’attristerais-je sur des gens mécréants ? ”

Verset 94

Wa Mā ‘Arsalnā Fī Qaryatin Min Nabīyin ‘Illā ‘Akhadhnā ‘Ahlahā Bil-Ba’sā’i Wa Ađ-Đarrā’i La`allahum Yađđarra`ūna
Nous n’avons envoyé aucun prophète dans une cité, sans que Nous n’ayons pris ses habitants ensuite par l’adversité et la détresse afin qu’ils implorent (le pardon).

Verset 95

Thumma Baddalnā Makāna As-Sayyi’ati Al-Ĥasanata Ĥattá `Afaw Wa Qālū Qad Massa ‘Ābā’anā Ađ-Đarrā’u Wa As-Sarrā’u Fa’akhadhnāhum Baghtatan Wa Hum Lā Yash`urūna
Puis Nous avons changé leur mauvaise condition en y substituant le bien, au point qu’ayant grandi en nombre et en richesse, ils dirent : “La détresse et l’aisance ont touché nos ancêtres aussi.” Eh bien, Nous les avons saisis soudain, sans qu’ils s’en rendent compte.

Verset 96

Wa Law ‘Anna ‘Ahla Al-Qurá ‘Āmanū Wa Attaqaw Lafataĥnā `Alayhim Barakātin Mina As-Samā’i Wa Al-‘Arđi Wa Lakin Kadhabū Fa’akhadhnāhum Bimā Kānū Yaksibūna
Si les habitants des cités avaient cru et avaient été pieux, Nous leur aurions certainement accordé des bénédictions du ciel et de la terre. Mais ils ont démenti et Nous les avons donc saisis, pour ce qu’ils avaient acquis.

Verset 97

Afa’amina ‘Ahlu Al-Qurá ‘An Ya’tiyahum Ba’sunā Bayātāan Wa Hum Nā’imūna
Les gens des cités sont-ils sûrs que Notre châtiment rigoureux ne les atteindra pas la nuit, pendant qu’ils sont endormis ?

Verset 98

‘Awa ‘Amina ‘Ahlu Al-Qurá ‘An Ya’tiyahum Ba’sunā Đuĥáan Wa Hum Yal`abūna
Les gens des cités sont-ils sûrs que Notre châtiment rigoureux ne les atteindra pas le jour, pendant qu’ils s’amusent ?

Verset 99

‘Afa’aminū Makra Allāhi Falā Ya’manu Makra Allāhi ‘Illā Al-Qawmu Al-Khāsirūna
Sont-ils à l’abri du stratagème d’Allah ? Seuls les gens perdus se sentent à l’abri du stratagème d’Allah.

Verset 100

‘Awalam Yahdi Lilladhīna Yarithūna Al-‘Arđa Min Ba`di ‘Ahlihā ‘An Law Nashā’u ‘Aşabnāhum Bidhunūbihim Wa Naţba`u `Alá Qulūbihim Fahum Lā Yasma`ūna
N’est-il pas prouvé à ceux qui reçoivent la terre en héritage des peuples précédents que, si Nous voulions, Nous les frapperions pour leurs péchés et scellerions leurs cœurs, et ils n’entendraient plus rien ?

Verset 101

Tilka Al-Qurá Naquşşu `Alayka Min ‘Anbā’ihā Wa Laqad Jā’at/hum Rusuluhum Bil-Bayyināti Famā Kānū Liyu’uminū Bimā Kadhabū Min Qablu Kadhālika Yaţba`u Allāhu `Alá Qulūbi Al-Kāfirīna
Voilà les cités dont Nous te racontons certaines de leurs nouvelles. [A ceux-là,] en vérité, leurs messagers leur avaient apporté les preuves, mais ils n’étaient pas prêts à accepter ce qu’auparavant ils avaient traité de mensonge. C’est ainsi qu’Allah scelle les cœurs des mécréants.

Verset 102

Wa Mā Wajadnā Li’ktharihim Min `Ahdin Wa ‘In Wajadnā ‘Aktharahum Lafāsiqīna
Et Nous n’avons trouvé chez la plupart d’entre eux aucun respect de l’engagement; mais Nous avons trouvé la plupart d’entre eux pervers.

Verset 103

Thumma Ba`athnā Min Ba`dihim Mūsá Bi’āyātinā ‘Ilá Fir`awna Wa Mala’ihi Fažalamū Bihā Fānžur Kayfa Kāna `Āqibatu Al-Mufsidīna
Puis, après [ces messagers,] Nous avons envoyé Moïse avec Nos miracles vers Pharaon et ses notables. Mais ils se montrèrent injustes envers Nos signes. Considère donc quelle fut la fin des corrupteurs.

Verset 104

Wa Qāla Mūsá Yā Fir`awnu ‘Innī Rasūlun Min Rabbi Al-`Ālamīna
Et Moïse dit : “ô Pharaon, je suis un Messager de la part du Seigneur de l’Univers,

Verset 105

Ĥaqīqun `Alá ‘An Lā ‘Aqūla `Alá Allāhi ‘Illā Al-Ĥaqqa Qad Ji’tukum Bibayyinatin Min Rabbikum Fa’arsil Ma`ī Banī ‘Isrā’īla
je ne dois dire sur Allah que la vérité. Je suis venu à vous avec une preuve de la part de votre Seigneur. Laisse donc partir avec moi les Enfants d’Israël.”

Verset 106

Qāla ‘In Kunta Ji’ta Bi’āyatin Fa’ti Bihā ‘In Kunta Mina Aş-Şādiqīna
“Si tu es venu avec un miracle, dit (Pharaon,) apporte-le donc, si tu es du nombre des véridiques.”

Verset 107

Fa’alqá `Aşāhu Fa’idhā Hiya Thu`bānun Mubīnun
Il jeta son bâton et voilà que c’ était un serpent évident.

Verset 108

Wa Naza`a Yadahu Fa’idhā Hiya Bayđā’u Lilnnāžirīna
Et il sortit sa main et voilà quelle était blanche (éclatante), pour ceux qui regardaient.

Verset 109

Qāla Al-Mala’u Min Qawmi Fir`awna ‘Inna Hādhā Lasāĥirun `Alīmun
Les notables du peuple de Pharaon dirent : “Voilà, certes, un magicien chevronné.

Verset 110

Yurīdu ‘An Yukhrijakum Min ‘Arđikum Famādhā Ta’murūna
Il veut vous expulser de votre pays.” – “Alors, que commandez-vous ? ”

Verset 111

Qālū ‘Arjihi Wa ‘Akhāhu Wa ‘Arsil Fī Al-Madā’ini Ĥāshirīna
Ils dirent : “Fais-le attendre, lui et son frère, et envoie des rassembleurs dans les villes,

Verset 112

Ya’tūka Bikulli Sāĥirin `Alīmin
qui t’amèneront tout magicien averti.

Verset 113

Wa Jā’a As-Saĥaratu Fir`awna Qālū ‘Inna Lanā La’ajrāan ‘In Kunnā Naĥnu Al-Ghālibīna
Et les magiciens vinrent à Pharaon en disant : “Y aura-t-il vraiment une récompense pour nous, si nous sommes les vainqueurs ? ”

Verset 114

Qāla Na`am Wa ‘Innakum Lamina Al-Muqarrabīna
Il dit : “Oui, et vous serez certainement du nombre de mes rapprochés”.

Verset 115

Qālū Yā Mūsá ‘Immā ‘An Tulqiya Wa ‘Immā ‘An Nakūna Naĥnu Al-Mulqīna
Ils dirent : “ô Moïse, ou bien tu jetteras (le premier), ou bien nous serons les premiers à jeter” .

Verset 116

Qāla ‘Alqū Falammā ‘Alqaw Saĥarū ‘A`yuna An-Nāsi Wa Astarhabūhum Wa Jā’ū Bisiĥrin `Ažīmin
“Jetez” dit-il. Puis lorsqu’ils eurent jeté, ils ensorcelèrent les yeux des gens et les épouvantèrent, et vinrent avec une puissante magie.

Verset 117

Wa ‘Awĥaynā ‘Ilá Mūsá ‘An ‘Alqi `Aşāka Fa’idhā Hiya Talqafu Mā Ya’fikūna
Et Nous révélâmes à Moïse : “Jette ton bâton”. Et voilà que celui-ci se mit à engloutir ce qu’ils avaient fabriqué.

Verset 118

Fawaqa`a Al-Ĥaqqu Wa Baţala Mā Kānū Ya`malūna
Ainsi la vérité se manifesta et ce qu’ils firent fût vain.

Verset 119

Faghulibū Hunālika Wa Anqalabū Şāghirīna
Ainsi ils furent battus et se trouvèrent humiliés.

Verset 120

Wa ‘Ulqiya As-Saĥaratu Sājidīna
Et les magiciens se jetèrent prosternés.

Verset 121

Qālū ‘Āmannā Birabbi Al-`Ālamīna
Ils dirent : “Nous croyons au Seigneur de l’Univers,

Verset 122

Rabbi Mūsá Wa Hārūna
au Seigneur de Moïse et d’Aaron.”

Verset 123

Qāla Fir`awnu ‘Āmantum Bihi Qabla ‘An ‘Ādhana Lakum ‘Inna Hādhā Lamakrun Makartumūhu Fī Al-Madīnati Litukhrijū Minhā ‘Ahlahā Fasawfa Ta`lamūna
“Y avez-vous cru avant que je ne vous (le) permette ? dit Pharaon. C’est bien un stratagème que vous avez manigancé dans la ville, afin d’en faire partir ses habitants. Vous saurez bientôt…

Verset 124

La’uqaţţi`anna ‘Aydiyakum Wa ‘Arjulakum Min Khilāfin Thumma La’uşallibannakum ‘Ajma`īna
Je vais vous couper la main et la jambe opposées, et puis, je vous crucifierai tous.”

Verset 125

Qālū ‘Innā ‘Ilá Rabbinā Munqalibūna
Ils dirent : “En vérité, c’est vers notre Seigneur que nous retournerons.

Verset 126

Wa Mā Tanqimu Minnā ‘Illā ‘An ‘Āmannā Bi’āyāti Rabbinā Lammā Jā’atnā Rabbanā ‘Afrigh `Alaynā Şabrāan Wa Tawaffanā Muslimīna
Tu ne te venges de nous que parce que nous avons cru aux preuves de notre Seigneur, lorsqu’elles nous sont venues. ô notre Seigneur ! Déverse sur nous l’endurance et fais nous mourir entièrement soumis.”

Verset 127

Wa Qāla Al-Mala’u Min Qawmi Fir`awna ‘Atadharu Mūsá Wa Qawmahu Liyufsidū Fī Al-‘Arđi Wa Yadharaka Wa ‘Ālihataka Qāla Sanuqattilu ‘Abnā’ahum Wa Nastaĥyī Nisā’ahum Wa ‘Innā Fawqahum Qāhirūna
Et les notables du peuple de Pharaon dirent : “Laisseras-tu Moïse et son peuple commettre du désordre sur la terre, et lui-même te délaisser, toi et tes divinités ? ” Il dit : “Nous allons massacrer leurs fils et laisser vivre leurs femmes. Nous aurons le dessus sur eux et les dominerons.”

Verset 128

Qāla Mūsá Liqawmihi Asta`īnū Billāhi Wa Aşbirū ‘Inna Al-‘Arđa Lillāhi Yūrithuhā Man Yashā’u Min `Ibādihi Wa Al-`Āqibatu Lilmuttaqīna
Moïse dit à son peuple : “Demandez aide auprès d’Allah et soyez patients, car la terre appartient à Allah. Il en fait qui Il veut parmi Ses serviteurs. Et la fin (heureuse) sera aux pieux”.

Verset 129

Qālū ‘Ūdhīnā Min Qabli ‘An Ta’tiyanā Wa Min Ba`di Mā Ji’tanā Qāla `Asá Rabbukum ‘An Yuhlika `Adūwakum Wa Yastakhlifakum Fī Al-‘Arđi Fayanžura Kayfa Ta`malūna
Ils dirent : “Nous avons été persécutés avant que tu ne viennes à nous, et après ton arrivée.” Il dit : “Il se peut que votre Seigneur détruise votre ennemi et vous donne la lieutenance sur terre, et Il verra ensuite comment vous agirez”.

Verset 130

Wa Laqad ‘Akhadhnā ‘Āla Fir`awna Bis-Sinīna Wa Naqşin Mina Ath-Thamarāti La`allahum Yadhakkarūna
Nous avons éprouvé les gens de Pharaon par des années de disette et par une diminution des fruits afin qu’ils se rappellent.

Verset 131

Fa’idhā Jā’at/humu Al-Ĥasanatu Qālū Lanā Hadhihi Wa ‘In Tuşibhum Sayyi’atun Yaţţayyarū Bimūsá Wa Man Ma`ahu ‘Alā ‘Innamā Ţā’iruhum `Inda Allāhi Wa Lakinna ‘Aktharahum Lā Ya`lamūna
Et quand le bien-être leur vint, ils dirent : “Cela nous est dû”; et si un mal les atteignait, ils voyaient en Moïse et ceux qui étaient avec lui un mauvais augure. En vérité leur sort dépend uniquement d’Allah ? Mais la plupart d’entre eux ne savent pas.

Verset 132

Wa Qālū Mahmā Ta’tinā Bihi Min ‘Āyatin Litasĥaranā Bihā Famā Naĥnu Laka Bimu’uminīna
Et ils dirent : “Quel que soit le miracle que tu nous apportes pour nous fasciner, nous ne croirons pas en toi”.

Verset 133

Fa’arsalnā `Alayhimu Aţ-Ţūfāna Wa Al-Jarāda Wa Al-Qummala Wa Ađ-Đafādi`a Wa Ad-Dama ‘Āyātin Mufaşşalātin Fāstakbarū Wa Kānū Qawmāan Mujrimīna
Et Nous avons alors envoyé sur eux l’inondation, les sauterelles, les poux (ou la calandre), les grenouilles et le sang, comme signes explicites, Mais ils s’enflèrent d’orgueil et demeurèrent un peuple criminel.

Verset 134

Wa Lammā Waqa`a `Alayhimu Ar-Rijzu Qālū Yā Mūsá Ad`u Lanā Rabbaka Bimā `Ahida `Indaka La’in Kashafta `Annā Ar-Rijza Lanu’uminanna Laka Wa Lanursilanna Ma`aka Banī ‘Isrā’īla
Et quand le châtiment les frappa, ils dirent : “ô Moïse, invoque pour nous ton Seigneur en vertu de l’engagement qu’Il t’a donné. Si tu éloignes de nous le châtiment, nous croirons certes en toi et laisserons partir avec toi les enfants d’Israël”.

Verset 135

Falammā Kashafnā `Anhumu Ar-Rijza ‘Ilá ‘Ajalin Hum Bālighūhu ‘Idhā Hum Yankuthūna
Et quand Nous eûmes éloigné d’eux le châtiment jusqu’au terme fixé qu’ils devaient atteindre, voilà qu’ils violèrent l’engagement.

Verset 136

Fāntaqamnā Minhum Fa’aghraqnāhum Fī Al-Yammi Bi’annahum Kadhabū Bi’āyātinā Wa Kānū `Anhā Ghāfilīna
Alors Nous Nous sommes vengés d’eux; Nous les avons noyés dans les flots, parce qu’ils traitaient de mensonges Nos signes et n’y prêtaient aucune attention.

Verset 137

Wa ‘Awrathnā Al-Qawma Al-Ladhīna Kānū Yustađ`afūna Mashāriqa Al-‘Arđi Wa Maghāribahā Allatī Bāraknā Fīhā Wa Tammat Kalimatu Rabbika Al-Ĥusná `Alá Banī ‘Isrā’īla Bimā Şabarū Wa Dammarnā Mā Kāna Yaşna`u Fir`awnu Wa Qawmuhu Wa Mā Kānū Ya`rishūna
Et les gens qui étaient opprimés, Nous les avons fait hériter les contrées orientales et occidentales de la terre que Nous avons bénies. Et la très belle promesse de ton Seigneur sur les enfants d’Israël s’accomplit pour prix de leur endurance. Et Nous avons détruit ce que faisaient Pharaon et son peuple, ainsi que ce qu’ils construisaient.

Verset 138

Wa Jāwaznā Bibanī ‘Isrā’īla Al-Baĥra Fa’ataw `Alá Qawmin Ya`kufūna `Alá ‘Aşnāmin Lahum Qālū Yā Mūsá Aj`al Lanā ‘Ilahāan Kamā Lahum ‘Ālihatun Qāla ‘Innakum Qawmun Tajhalūna
Et nous avons fait traverser la Mer aux enfants d’Israël. Ils passèrent auprès d’un peuple attaché à ses idoles et dirent : « Ô Moïse, désigne-nous une divinité semblable à leurs dieux.” Il dit : “Vous êtes certes des gens ignorants.

Verset 139

‘Inna Hā’uulā’ Mutabbarun Mā Hum Fīhi Wa Bāţilun Mā Kānū Ya`malūna
Le culte, auquel ceux-là s’adonnent, est caduc; et tout ce qu’ils font est nul et sans valeur.”

Verset 140

Qāla ‘Aghayra Allāhi ‘Abghīkum ‘Ilahāan Wa Huwa Fađđalakum `Alá Al-`Ālamīna
Il dit : “Chercherai-je pour vous une autre divinité qu’Allah, alors que c’est Lui qui vous a préférés à toutes les créatures [de leur époque] ? ”

Verset 141

Wa ‘Idh ‘Anjaynākum Min ‘Āli Fir`awna Yasūmūnakum Sū’a Al-`Adhābi Yuqattilūna ‘Abnā’akum Wa Yastaĥyūna Nisā’akum Wa Fī Dhālikum Balā’un Min Rabbikum `Ažīmun
(Rappelez-vous) le moment où Nous vous sauvâmes des gens de Pharaon qui vous infligeaient le pire châtiment. Ils massacraient vos fils et laissaient vivre vos femmes. C’était là une terrible épreuve de la part de votre Seigneur.

Verset 142

Wa Wā`adnā Mūsá Thalāthīna Laylatan Wa ‘Atmamnāhā Bi`ashrin Fatamma Mīqātu Rabbihi ‘Arba`īna Laylatan Wa Qāla Mūsá Li’khīhi Hārūna Akhlufnī Fī Qawmī Wa ‘Aşliĥ Wa Lā Tattabi` Sabīla Al-Mufsidīna
Et Nous donnâmes à Moïse rendez-vous pendant trente nuits, et Nous les complétâmes par dix, de sorte que le temps fixé par son Seigneur se termina au bout de quarante nuits. Et Moïse dit a Aaron son frère : “Remplace-moi auprès de mon peuple, et agis en bien, et ne suis pas le sentier des corrupteurs”.

Verset 143

Wa Lammā Jā’a Mūsá Limīqātinā Wa Kallamahu Rabbuhu Qāla Rabbi ‘Arinī ‘Anžur ‘Ilayka Qāla Lan Tarānī Wa Lakini Anžur ‘Ilá Al-Jabali Fa’ini Astaqarra Makānahu Fasawfa Tarānī Falammā Tajallá Rabbuhu Liljabali Ja`alahu Dakkāan Wa Kharra Mūsá Şa`iqāan Falammā ‘Afāqa Qāla Subĥānaka Tubtu ‘Ilayka Wa ‘Anā ‘Awwalu Al-Mu’uminīna
Et lorsque Moïse vint à Notre rendez-vous et que son Seigneur lui eut parlé, il dit : « Ô mon Seigneur, montre Toi à moi pour que je Te voie ! ” Il dit : “Tu ne Me verras pas; mais regarde le Mont : s’il tient en sa place, alors tu Me verras.” Mais lorsque son Seigneur Se manifesta au Mont, Il le pulvérisa, et Moïse s’effondra foudroyé. Lorsqu’il se fut remis, il dit : “Gloire à toi ! A Toi je me repens; et je suis le premier des croyants”.

Verset 144

Qāla Yā Mūsá ‘Innī Aşţafaytuka `Alá An-Nāsi Birisālātī Wa Bikalāmī Fakhudh Mā ‘Ātaytuka Wa Kun Mina Ash-Shākirīna
Et (Allah) dit : “ô Moïse, Je t’ai préféré à tous les hommes, par Mes messages et Ma parole. Prends donc ce que Je te donne, et sois du nombre des reconnaissants”.

Verset 145

Wa Katabnā Lahu Fī Al-‘Alwāĥi Min Kulli Shay’in Maw`ižatan Wa Tafşīlāan Likulli Shay’in Fakhudh/hā Biqūwatin Wa ‘Mur Qawmaka Ya’khudhū Bi’aĥsanihā Sa’urīkum Dāra Al-Fāsiqīna
Et Nous écrivîmes pour lui, sur les tablettes, une exhortation concernant toute chose, et un exposé détaillé de toute chose. “Prends-les donc fermement et commande à ton peuple d’en adopter le meilleur. Bientôt Je vous ferai voir la demeure des pervers.

Verset 146

Sa’aşrifu `An ‘Āyātiya Al-Ladhīna Yatakabbarūna Fī Al-‘Arđi Bighayri Al-Ĥaqqi Wa ‘In Yaraw Kulla ‘Āyatin Lā Yu’uminū Bihā Wa ‘In Yaraw Sabīla Ar-Rushdi Lā Yattakhidhūhu Sabīlāan Wa ‘In Yaraw Sabīla Al-Ghayyi Yattakhidhūhu Sabīlāan Dhālika Bi’annahum Kadhabū Bi’āyātinā Wa Kānū `Anhā Ghāfilīna
J’écarterai de Mes signes ceux qui, sans raison, s’enflent d’orgueil sur terre. Même s’ils voyaient tous les miracles, ils n’y croiraient pas. Et s’ils voient le bon sentier, ils ne le prennent pas comme sentier. Mais s’ils voient le sentier de l’erreur, ils le prennent comme sentier. C’est qu’en vérité ils traitent de mensonges Nos preuves et ils ne leur accordaient aucune attention.

Verset 147

Wa Al-Ladhīna Kadhabū Bi’āyātinā Wa Liqā’i Al-‘Ākhirati Ĥabiţat ‘A`māluhum Hal Yujzawna ‘Illā Mā Kānū Ya`malūna
Et ceux qui traitent de mensonges Nos preuves ainsi que la rencontre de l’au-delà, leurs oeuvres sont vaines. Seraient-ils rétribués autrement que selon leurs oeuvres ? ”

Verset 148

Wa Attakhadha Qawmu Mūsá Min Ba`dihi Min Ĥulīyihim `Ijlāan Jasadāan Lahu Khuwārun ‘Alam Yaraw ‘Annahu Lā Yukallimuhum Wa Lā Yahdīhim Sabīlāan Attakhadhūhu Wa Kānū Žālimīna
Et le peuple de Moïse adopta après lui un veau, fait de leurs parures : un corps qui semblait mugir. N’ont-ils pas vu qu’il ne leur parlait point et qu’il ne les guidait sur aucun chemin ? Ils l’adoptèrent [comme divinité], et ils étaient des injustes .

Verset 149

Wa Lammā Suqiţa Fī ‘Aydīhim Wa Ra’aw ‘Annahum Qad Đallū Qālū La’in Lam Yarĥamnā Rabbunā Wa Yaghfir Lanā Lanakūnanna Mina Al-Khāsirīna
Et quand ils éprouvèrent des regrets, et qu’ils virent qu’ils étaient bel et bien égarés, ils dirent : “Si notre Seigneur ne nous fait pas miséricorde et ne nous pardonne pas, nous serons très certainement du nombre des perdants”.

Verset 150

Wa Lammā Raja`a Mūsá ‘Ilá Qawmihi Ghađbāna ‘Asifāan Qāla Bi’samā Khalaftumūnī Min Ba`dī ‘A`ajiltum ‘Amra Rabbikum Wa ‘Alqá Al-‘Alwāĥa Wa ‘Akhadha Bira’si ‘Akhīhi Yajurruhu ‘Ilayhi Qāla Abna ‘Umma ‘Inna Al-Qawma Astađ`afūnī Wa Kādū Yaqtulūnanī Falā Tushmit Biya Al-‘A`dā’a Wa Lā Taj`alnī Ma`a Al-Qawmi Až-Žālimīna
Et lorsque Moïse retourna à son peuple, fâché, attristé, il dit : “Vous avez très mal agi pendant mon absence ! Avez-vous voulu hâter le commandement de votre Seigneur ? ” Il jeta les tablettes et prit la tête de son frère, en la tirant à lui : “ô fils de ma mère, (dit Aaron), le peuple m’a traité en faible, et peu s’en est fallu qu’ils ne me tuent. Ne fais donc pas que les ennemis se réjouissent à mes dépens, et ne m’assigne pas la compagnie des gens injustes”.

Verset 151

Qāla Rabbi Aghfir Lī Wa Li’akhī Wa ‘Adkhilnā Fī Raĥmatika Wa ‘Anta ‘Arĥamu Ar-Rāĥimīna
Et (Moïse) dit : “ô mon Seigneur, pardonne à moi et à mon frère et fais-nous entrer en Ta miséricorde, car Tu es Le plus Miséricordieux des miséricordieux”.

Verset 152

‘Inna Al-Ladhīna Attakhadhū Al-`Ijla Sayanāluhum Ghađabun Min Rabbihim Wa Dhillatun Fī Al-Ĥayāati Ad-Dunyā Wa Kadhalika Najzī Al-Muftarīna
Ceux qui prenaient le veau (comme divinité), bientôt tombera sur eux de la part de leur Seigneur, une colère, et un avilissement dans la vie présente. Ainsi, Nous rétribuons les inventeurs (d’idoles).

Verset 153

Wa Al-Ladhīna `Amilū As-Sayyi’āti Thumma Tābū Min Ba`dihā Wa ‘Āmanū ‘Inna Rabbaka Min Ba`dihā Laghafūrun Raĥīmun
Ceux qui ont fait de mauvaises actions et qui ensuite se sont repentis et ont cru… ton Seigneur, après cela est sûrement Pardonneur et Miséricordieux.

Verset 154

Wa Lammā Sakata `An Mūsá Al-Ghađabu ‘Akhadha Al-‘Alwāĥa Wa Fī Nuskhatihā Hudáan Wa Raĥmatun Lilladhīna Hum Lirabbihim Yarhabūna
Et quand la colère de Moïse se fut calmée, il prit les tablettes. Il y avait dans leur texte guide et miséricorde à l’intention de ceux qui craignent leur Seigneur.

Verset 155

Wa Akhtāra Mūsá Qawmahu Sab`īna Rajulāan Limīqātinā Falammā ‘Akhadhat/humu Ar-Rajfatu Qāla Rabbi Law Shi’ta ‘Ahlaktahum Min Qablu Wa ‘Īyāya ‘Atuhlikunā Bimā Fa`ala As-Sufahā’u Minnā ‘In Hiya ‘Illā Fitnatuka Tuđillu Bihā Man Tashā’u Wa Tahdī Man Tashā’u ‘Anta Walīyunā Fāghfir Lanā Wa Arĥamnā Wa ‘Anta Khayru Al-Ghāfirīna
Et Moïse choisit de son peuple soixante-dix hommes pour un rendez-vous avec Nous. Puis lorsqu’ils furent saisis par le tremblement (de terre), il dit : “Mon Seigneur, si Tu avais voulu, Tu les aurais détruis avant, et moi avec. Vas-Tu nous détruire pour ce que des sots d’entre nous ont fait ? Ce n’est là qu’une épreuve de Toi, par laquelle Tu égares qui Tu veux, et guides qui Tu veux. Tu es notre Maître. Pardonne-nous et fais-nous miséricorde, car Tu es le Meilleur des pardonneurs .

Verset 156

Wa Aktub Lanā Fī Hadhihi Ad-Dunyā Ĥasanatan Wa Fī Al-‘Ākhirati ‘Innā Hudnā ‘Ilayka Qāla `Adhābī ‘Uşību Bihi Man ‘Ashā’u Wa Raĥmatī Wasi`at Kulla Shay’in Fasa’aktubuhā Lilladhīna Yattaqūna Wa Yu’utūna Az-Zakāata Wa Al-Ladhīna Hum Bi’āyātinā Yu’uminūna
Et prescris pour nous le bien ici-bas ainsi que dans l’au-delà. Nous voilà revenus vers Toi, repentis.” Et (Allah) dit : “Je ferai que Mon châtiment atteigne qui Je veux. Et Ma miséricorde embrasse toute chose. Je la prescrirai à ceux qui (Me) craignent, acquittent la Zakat, et ont foi en Nos signes.

Verset 157

Al-Ladhīna Yattabi`ūna Ar-Rasūla An-Nabīya Al-‘Ummīya Al-Ladhī Yajidūnahu Maktūbāan `Indahum Fī At-Tawrāati Wa Al-‘Injīli Ya’muruhum Bil-Ma`rūfi Wa Yanhāhum `Ani Al-Munkari Wa Yuĥillu Lahumu Aţ-Ţayyibāti Wa Yuĥarrimu `Alayhimu Al-Khabā’itha Wa Yađa`u `Anhum ‘Işrahum Wa Al-‘Aghlāla Allatī Kānat `Alayhim Fa-Al-Ladhīna ‘Āmanū Bihi Wa `Azzarūhu Wa Naşarūhu Wa Attaba`ū An-Nūra Al-Ladhī ‘Unzila Ma`ahu ‘Ūlā’ika Humu Al-Mufliĥūna
Ceux qui suivent le Messager, le Prophète illettré qu’ils trouvent écrit (mentionné) chez eux dans la Thora et l’évangile. Il leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses, leur interdit les mauvaises, et leur ôte le fardeau et les jougs qui étaient sur eux. Ceux qui croiront en lui, le soutiendront, lui porteront secours et suivront la lumière descendue avec lui ; ceux-là seront les gagnants.

Verset 158

Qul Yā ‘Ayyuhā An-Nāsu ‘Innī Rasūlu Allāhi ‘Ilaykum Jamī`āan Al-Ladhī Lahu Mulku As-Samāwāti Wa Al-‘Arđi Lā ‘Ilāha ‘Illā Huwa Yuĥyī Wa Yumītu Fa’āminū Billāhi Wa Rasūlihi An-Nabīyi Al-‘Ummīyi Al-Ladhī Yu’uminu Billāhi Wa Kalimātihi Wa Attabi`ūhu La`allakum Tahtadūna
Dis : « Ô hommes ! Je suis pour vous tous le Messager d’Allah, à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre. Pas de divinité à part Lui. Il donne la vie et Il donne la mort. Croyez donc en Allah, en Son messager, le Prophète illettré qui croit en Allah et en Ses paroles. Et suivez-le afin que vous soyez bien guidés”.

Verset 159

Wa Min Qawmi Mūsá ‘Ummatun Yahdūna Bil-Ĥaqqi Wa Bihi Ya`dilūna
Parmi le peuple de Moïse, il est une communauté qui guide (les autres) avec la vérité, et qui, par là, exerce la justice.

Verset 160

Wa Qaţţa`nāhumu Athnatay `Ashrata ‘Asbāţāan ‘Umamāan Wa ‘Awĥaynā ‘Ilá Mūsá ‘Idh Astasqāhu Qawmuhu ‘Ani Ađrib Bi`aşāka Al-Ĥajara Fānbajasat Minhu Athnatā `Ashrata `Aynāan Qad `Alima Kullu ‘Unāsin Mashrabahum Wa Žallalnā `Alayhimu Al-Ghamāma Wa ‘Anzalnā `Alayhimu Al-Manna Wa As-Salwá Kulū Min Ţayyibāti Mā Razaqnākum Wa Mā Žalamūnā Wa Lakin Kānū ‘Anfusahum Yažlimūna
Nous les répartîmes en douze tribus, (en douze) communautés. Et Nous révélâmes à Moïse, lorsque son peuple lui demanda de l’eau : “Frappe le rocher avec ton bâton.” Et voilà qu’en jaillirent douze sources. Chaque tribu sut son abreuvoir. Nous les couvrîmes de l’ombre du nuage, et fîmes descendre sur eux la manne et les cailles : “Mangez des bonnes choses que Nous vous avons attribuées.” Et ce n’est pas à Nous qu’ils ont fait du tort, mais c’est à eux même qu’ils en faisaient.

Verset 161

Wa ‘Idh Qīla Lahumu Askunū Hadhihi Al-Qaryata Wa Kulū Minhā Ĥaythu Shi’tum Wa Qūlū Ĥiţţatun Wa Adkhulū Al-Bāba Sujjadāan Naghfir Lakum Khaţī’ātikum Sanazīdu Al-Muĥsinīna
Et lorsqu’il leur fut dit : “Habitez cette cité et mangez [de ses produits] à votre guise, mais dites : rémission [à nos pêchés] et entrez par la porte en vous prosternant. Nous vous pardonnerons vos fautes; et aux bienfaisants (d’entre vous,) Nous accorderons davantage”.

Verset 162

Fabaddala Al-Ladhīna Žalamū Minhum Qawlāan Ghayra Al-Ladhī Qīla Lahum Fa’arsalnā `Alayhim Rijzāan Mina As-Samā’i Bimā Kānū Yažlimūna
Puis, les injustes parmi eux changèrent en une autre, la parole qui leur était dite. Alors Nous envoyâmes du ciel un châtiment sur eux, pour le méfait qu’ils avaient commis.

Verset 163

Wa As’alhum `Ani Al-Qaryati Allatī Kānat Ĥāđirata Al-Baĥri ‘Idh Ya`dūna Fī As-Sabti ‘Idh Ta’tīhim Ĥītānuhum Yawma Sabtihim Shurra`āan Wa Yawma Lā Yasbitūna Lā Ta’tīhim Kadhālika Nablūhum Bimā Kānū Yafsuqūna
Et interroges-les au sujet de la cité qui donnait sur la mer, lorsqu’on y transgressait le Sabbat ! Que leurs poissons venaient à eux faisant surfaces, au jour de leur Sabbat, et ne venaient pas à ceux le jour où ce n’était pas Sabbat ! Ainsi les éprouvions-Nous pour la perversité qu’ils commettaient .

Verset 164

Wa ‘Idh Qālat ‘Ummatun Minhum Lima Ta`ižūna Qawmāan Allāhu Muhlikuhum ‘Aw Mu`adhibuhum `Adhābāan Shadīdāan Qālū Ma`dhiratan ‘Ilá Rabbikum Wa La`allahum Yattaqūna
Et quand parmi eux une communauté dit : “Pourquoi exhortez-vous un peuple qu’Allah va anéantir ou châtier d’un châtiment sévère ? ” Ils répondirent : “Pour dégager notre responsabilité vis-à-vis de votre Seigneur; et que peut-être ils deviendront pieux ! ”

Verset 165

Falammā Nasū Mā Dhukkirū Bihi ‘Anjaynā Al-Ladhīna Yanhawna `Ani As-Sū’i Wa ‘Akhadhnā Al-Ladhīna Žalamū Bi`adhābin Ba’īsin Bimā Kānū Yafsuqūna
Puis, lorsqu’ils oublièrent ce qu’on leur avait rappelé, Nous sauvâmes ceux qui (leur) avaient interdit le mal et saisîmes par un châtiment rigoureux les injustes pour leurs actes pervers.

Verset 166

Falammā `Ataw `An Mā Nuhū `Anhu Qulnā Lahum Kūnū Qiradatan Khāsi’īna
Puis, lorsqu’ils refusèrent (par orgueil) d’abandonner ce qui leur avait été interdit, Nous leur dîmes : “Soyez des singes abjects”.

Verset 167

Wa ‘Idh Ta’adhana Rabbuka Layab`athanna `Alayhim ‘Ilá Yawmi Al-Qiyāmati Man Yasūmuhum Sū’a Al-`Adhābi ‘Inna Rabbaka Lasarī`u Al-`Iqābi Wa ‘Innahu Laghafūrun Raĥīmun
Et lorsque ton Seigneur annonça qu’Il enverra certes contre eux quelqu’un qui leur imposera le pire châtiment jusqu’au Jour de la Résurrection. En vérité ton Seigneur est prompt à punir mais Il est aussi Pardonneur et Miséricordieux.

Verset 168

Wa Qaţţa`nāhum Fī Al-‘Arđi ‘Umamāan Minhumu Aş-Şāliĥūna Wa Minhum Dūna Dhālika Wa Balawnāhum Bil-Ĥasanāti Wa As-Sayyi’āti La`allahum Yarji`ūna
Et Nous les avons répartis en communautés sur la terre. Il y a parmi eux des gens de bien, mais il y en a qui le sont moins. Nous les avons éprouvés par les biens et par des maux, peut-être reviendraient-ils (au droit chemin).

Verset 169

Fakhalafa Min Ba`dihim Khalfun Warithū Al-Kitāba Ya’khudhūna `Arađa Hādhā Al-‘Adná Wa Yaqūlūna Sayughfaru Lanā Wa ‘In Ya’tihim `Arađun Mithluhu Ya’khudhūhu ‘Alam Yu’ukhadh `Alayhim Mīthāqu Al-Kitābi ‘An Lā Yaqūlū `Alá Allāhi ‘Illā Al-Ĥaqqa Wa Darasū Mā Fīhi Wa Ad-Dāru Al-‘Ākhiratu Khayrun Lilladhīna Yattaqūna ‘Afalā Ta`qilūna
Puis les suivirent des successeurs qui héritèrent le Livre, mais qui préférèrent ce qu’offre la vie d’ici-bas en disant : “Nous aurons le pardon.” Et si des choses semblables s’offrent à eux, ils les acceptent. N’avait-on pas pris d’eux l’engagement du Livre, qu’ils ne diraient sur Allah que la vérité ? Ils avaient pourtant étudié ce qui s’y trouve. Et l’ultime demeure est meilleure pour ceux qui pratiquent la piété, – Ne comprendrez-vous donc pas ? –

Verset 170

Wa Al-Ladhīna Yumassikūna Bil-Kitābi Wa ‘Aqāmū Aş-Şalāata ‘Innā Lā Nuđī`u ‘Ajra Al-Muşliĥīna
Et ceux qui se conforment au Livre et accomplissent la Salat, [en vérité], Nous ne laissons pas perdre la récompense de ceux qui s’amendent.

Verset 171

Wa ‘Idh Nataqnā Al-Jabala Fawqahum Ka’annahu Žullatun Wa Žannū ‘Annahu Wāqi`un Bihim Khudhū Mā ‘Ātaynākum Biqūwatin Wa Adhkurū Mā Fīhi La`allakum Tattaqūna
Et lorsque Nous avons brandi au-dessus d’eux le Mont, Comme si c’eût été une ombrelle. Ils pensaient qu’il allait tomber sur eux. “Tenez fermement à ce que Nous vous donnons et rappelez-vous son contenu. Peut-être craindrez vous Allah” .

Verset 172

Wa ‘Idh ‘Akhadha Rabbuka Min Banī ‘Ādama Min Žuhūrihim Dhurrīyatahum Wa ‘Ash/hadahum `Alá ‘Anfusihim ‘Alastu Birabbikum Qālū Balá Shahidnā ‘An Taqūlū Yawma Al-Qiyāmati ‘Innā Kunnā `An Hādhā Ghāfilīna
Et quand ton Seigneur tira une descendance des reins des fils d’Adam et les fit témoigner sur eux-mêmes : “Ne suis-Je pas votre Seigneur ? ” Ils répondirent : “Mais si, nous en témoignons…” – afin que vous ne disiez point, au Jour de la Résurrection : “Vraiment, nous n’y avons pas fait attention”,

Verset 173

‘Aw Taqūlū ‘Innamā ‘Ashraka ‘Ābā’uunā Min Qablu Wa Kunnā Dhurrīyatan Min Ba`dihim ‘Afatuhlikunā Bimā Fa`ala Al-Mubţilūna
ou que vous auriez dit (tout simplement) : “Nos ancêtres autrefois donnaient des associés à Allah, et nous sommes leurs descendants, après eux. Vas-Tu nous détruire pour ce qu’ont fait les imposteurs ? ”

Verset 174

Wa Kadhalika Nufaşşilu Al-‘Āyāti Wa La`allahum Yarji`ūna
Et c’est ainsi que Nous expliquons intelligemment les signes. Peut-être reviendront-ils !

Verset 175

Wa Atlu `Alayhim Naba’a Al-Ladhī ‘Ātaynāhu ‘Āyātinā Fānsalakha Minhā Fa’atba`ahu Ash-Shayţānu Fakāna Mina Al-Ghāwīna
Et raconte-leur l’histoire de celui à qui Nous avions donné Nos signes et qui s’en écarta. Le Diable, donc, l’entraîna dans sa suite et il devint ainsi du nombre des égarés.

Verset 176

Wa Law Shi’nā Larafa`nāhu Bihā Wa Lakinnahu ‘Akhlada ‘Ilá Al-‘Arđi Wa Attaba`a Hawāhu Famathaluhu Kamathali Al-Kalbi ‘In Taĥmil `Alayhi Yalhath ‘Aw Tatruk/hu Yalhath Dhālika Mathalu Al-Qawmi Al-Ladhīna Kadhabū Bi’āyātinā Fāqşuşi Al-Qaşaşa La`allahum Yatafakkarūna
Et si Nous avions voulu, Nous l’aurions élevé par ces mêmes enseignements, mais il s’inclina vers la terre et suivit sa propre passion. Il est semblable à un chien qui halète si tu l’attaques, et qui halète aussi si tu le laisses. Tel est l’exemple des gens qui traitent de mensonges Nos signes. Eh bien, raconte le récit. Peut-être réfléchiront-ils !

Verset 177

Sā’a Mathalāan Al-Qawmu Al-Ladhīna Kadhabū Bi’āyātinā Wa ‘Anfusahum Kānū Yažlimūna
Quel mauvais exemple que ces gens qui traitent de mensonges Nos signes, cependant que c’est à eux-mêmes qu’ils font de tort.

Verset 178

Man Yahdi Allāhu Fahuwa Al-Muhtadī Wa Man Yuđlil Fa’ūlā’ika Humu Al-Khāsirūna
Quiconque Allah guide, voilà le bien guidé. Et quiconque Il égare, voilà les perdants.

Verset 179

Wa Laqad Dhara’nā Lijahannama Kathīrāan Mina Al-Jinni Wa Al-‘Insi Lahum Qulūbun Lā Yafqahūna Bihā Wa Lahum ‘A`yunun Lā Yubşirūna Bihā Wa Lahum ‘Ādhānun Lā Yasma`ūna Bihā ‘Ūlā’ika Kāl’an`āmi Bal Hum ‘Ađallu ‘Ūlā’ika Humu Al-Ghāfilūna
Nous avons destiné beaucoup de djinns et d’hommes pour l’Enfer. Ils ont des cœurs, mais ne comprennent pas. Ils ont des yeux, mais ne voient pas. Ils ont des oreilles, mais n’entendent pas. Ceux-là sont comme les bestiaux, même plus égarés encore. Tels sont les insouciants.

Verset 180

Wa Lillahi Al-‘Asmā’u Al-Ĥusná Fād`ūhu Bihā Wa Dharū Al-Ladhīna Yulĥidūna Fī ‘Asmā’ihi Sayujzawna Mā Kānū Ya`malūna
C’est à Allah qu’appartiennent les noms les plus beaux. Invoquez-Le par ces noms et laissez ceux qui profanent Ses noms : ils seront rétribués pour ce qu’ils ont fait.

Verset 181

Wa Mimman Khalaqnā ‘Ummatun Yahdūna Bil-Ĥaqqi Wa Bihi Ya`dilūna
Parmi ceux que Nous avons créés, il y a une communauté qui guide (les autres) selon la vérité et par celle-ci exerce la justice.

Verset 182

Wa Al-Ladhīna Kadhabū Bi’āyātinā Sanastadrijuhum Min Ĥaythu Lā Ya`lamūna
Ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements, Nous allons les conduire graduellement vers leur perte par des voies qu’ils ignorent.

Verset 183

Wa ‘Umlī Lahum ‘Inna Kaydī Matīnun
Et Je leur accorderai un délai, car Mon stratagème est solide !

Verset 184

‘Awalam Yatafakkarū Mā Bişāĥibihim Min Jinnatin ‘In Huwa ‘Illā Nadhīrun Mubīnun
Est-ce qu’ils n’ont pas réfléchi ? Il n’y a point de folie en leur compagnon (Muhammad) : il n’est qu’un avertisseur explicite !

Verset 185

Awalam Yanžurū Fī Malakūti As-Samāwāti Wa Al-‘Arđi Wa Mā Khalaqa Allāhu Min Shay’in Wa ‘An `Asá ‘An Yakūna Qadi Aqtaraba ‘Ajaluhum Fabi’ayyi Ĥadīthin Ba`dahu Yu’uminūna
N’ont-ils pas médité sur le royaume des cieux et de la terre, et toute chose qu’Allah a créée, et que leur terme est peut-être déjà proche ? En quelle parole croiront-ils après cela ?

Verset 186

Man Yuđlili Allāhu Falā Hādiya Lahu Wa Yadharuhum Fī Ţughyānihim Ya`mahūna
Quiconque Allah égare, pas de guide pour lui. Et Il les laisse dans leur transgression confus et hésitants.

Verset 187

Yas’alūnaka `Ani As-Sā`ati ‘Ayyāna Mursāhā Qul ‘Innamā `Ilmuhā `Inda Rabbī Lā Yujallīhā Liwaqtihā ‘Illā Huwa Thaqulat Fī As-Samāwāti Wa Al-‘Arđi Lā Ta’tīkum ‘Illā Baghtatan Yas’alūnaka Ka’annaka Ĥafīyun `Anhā Qul ‘Innamā `Ilmuhā `Inda Allāhi Wa Lakinna ‘Akthara An-Nāsi Lā Ya`lamūna
Ils t’interrogent sur l’Heure : “Quand arrivera-t-elle ? ” Dis : “Seul mon Seigneur en a connaissance. Lui seul la manifesta en son temps. Lourde elle sera dans les cieux et (sur) la terre et elle ne viendra à vous que soudainement.” Ils t’interrogent comme si tu en étais averti. Dis : “Seul Allah en a connaissance.” Mais beaucoup de gens ne savant pas.

Verset 188

Qul Lā ‘Amliku Linafsī Naf`āan Wa Lā Đarrāan ‘Illā Mā Shā’a Allāhu Wa Law Kuntu ‘A`lamu Al-Ghayba Lāstakthartu Mina Al-Khayri Wa Mā Massaniya As-Sū’u ‘In ‘Anā ‘Illā Nadhīrun Wa Bashīrun Liqawmin Yu’uminūna
Dis : “Je ne détiens pour moi-même ni profit ni dommage, sauf ce qu’Allah veut. Et si je connaissais l’Inconnaissable, j’aurais eu des biens en abondance, et aucun mal ne m’aurait touché. Je ne suis, pour les gens qui croient, qu’un avertisseur et un annonciateur” .

Verset 189

Huwa Al-Ladhī Khalaqakum Min Nafsin Wāĥidatin Wa Ja`ala Minhā Zawjahā Liyaskuna ‘Ilayhā Falammā Taghashāhā Ĥamalat Ĥamlāan Khafīfāan Famarrat Bihi Falammā ‘Athqalat Da`awā Allāha Rabbahumā La’in ‘Ātaytanā Şāliĥāan Lanakūnanna Mina Ash-Shākirīna
C’est Lui qui vous a créés d’un seul être dont il a tiré son épouse, pour qu’il trouve de la tranquillité auprès d’elle; et lorsque celui-ci eut cohabité avec elle, elle conçut une légère grossesse, avec quoi elle se déplaçait (facilement). Puis lorsqu’elle se trouva alourdie, tous deux invoquèrent leur Seigneur : “Si Tu nous donnes un (enfant) sain, nous serons certainement du nombre des reconnaissants”.

Verset 190

Falammā ‘Ātāhumā Şāliĥāan Ja`alā Lahu Shurakā’a Fīmā ‘Ātāhumā Fata`ālá Allāhu `Ammā Yushrikūna
Puis, lorsqu’Il leur eût donné un (enfant) sain, tous deux assignèrent à Allah des associés en ce qu’Il leur avait donné. Mais Allah est bien au-dessus des associés qu’on Lui assigne.

Verset 191

‘Ayushrikūna Mā Lā Yakhluqu Shay’āan Wa Hum Yukhlaqūna
Est-ce qu’ils assignent comme associés ce qui ne crée rien et qui eux-mêmes sont créés,

Verset 192

Wa Lā Yastaţī`ūna Lahum Naşrāan Wa Lā ‘Anfusahum Yanşurūna
et qui ne peuvent ni les secourir ni se secourir eux-mêmes ?

Verset 193

Wa ‘In Tad`ūhum ‘Ilá Al-Hudá Lā Yattabi`ūkum Sawā’un `Alaykum ‘Ada`awtumūhum ‘Am ‘Antum Şāmitūna
Si vous les appelez vers le chemin droit, ils ne vous suivront pas. Le résultat pour vous est le même, que vous les appeliez ou que vous gardiez le silence.

Verset 194

‘Inna Al-Ladhīna Tad`ūna Min Dūni Allāhi `Ibādun ‘Amthālukum Fād`ūhum Falyastajībū Lakum ‘In Kuntum Şādiqīna
Ceux que vous invoquez en dehors d’Allah sont des serviteurs comme vous. Invoquez-les donc et qu’ils vous répondent, si vous êtes véridiques.

Verset 195

‘Alahum ‘Arjulun Yamshūna Bihā ‘Am Lahum ‘Aydin Yabţishūna Bihā ‘Am Lahum ‘A`yunun Yubşirūna Bihā ‘Am Lahum ‘Ādhānun Yasma`ūna Bihā Quli Ad`ū Shurakā’akum Thumma Kīdūni Falā Tunžirūni
Ont-ils des jambes pour marcher ? Ont-ils de mains pour frapper ? Ont-ils des yeux pour observer ? Ont-ils des oreilles pour entendre ? Dis : “Invoquez vos associés, et puis, rusez contre moi; et ne me donnez pas de répit.

Verset 196

‘Inna Walīyiya Allāhu Al-Ladhī Nazzala Al-Kitāba Wa Huwa Yatawallá Aş-Şāliĥīna
Certes mon Maître, c’est Allah qui a fait descendre le Livre (le Coran). C’est Lui qui se charge (de la protection) des vertueux.

Verset 197

Wa Al-Ladhīna Tad`ūna Min Dūnihi Lā Yastaţī`ūna Naşrakum Wa Lā ‘Anfusahum Yanşurūna
Et ceux que vous invoquez en dehors de Lui ne sont capables ni de vous secourir, ni de se secourir eux-mêmes.”

Verset 198

Wa ‘In Tad`ūhum ‘Ilá Al-Hudá Lā Yasma`ū Wa Tarāhum Yanžurūna ‘Ilayka Wa Hum Lā Yubşirūna
Et si tu les appelles vers le chemin droit, ils n’entendent pas. Tu les vois qui te regardent, (mais) ils ne voient pas.

Verset 199

Khudhi Al-`Afwa Wa ‘Mur Bil-`Urfi Wa ‘A`riđ `Ani Al-Jāhilīna
Accepte ce qu’on t’offre de raisonnable , commande ce qui est convenable et éloigne-toi des ignorants.

Verset 200

Wa ‘Immā Yanzaghannaka Mina Ash-Shayţāni Nazghun Fāsta`idh Billāhi ‘Innahu Samī`un `Alīmun
Et si jamais le Diable t’incite à faire le mal, cherche refuge auprès d’Allah. Car Il entend, et sais tout

Verset 201

‘Inna Al-Ladhīna Attaqaw ‘Idhā Massahum Ţā’ifun Mina Ash-Shayţāni Tadhakkarū Fa’idhā Hum Mubşirūna
Ceux qui pratiquent la piété, lorsqu’une suggestion du Diable les touche se rappellent [du châtiment d’Allah]: et les voilà devenus clairvoyants.

Verset 202

Wa ‘Ikhwānuhum Yamuddūnahum Fī Al-Ghayyi Thumma Lā Yuqşirūna
(Quand aux méchants), leurs partenaires diaboliques les enfoncent dans l’aberration, puis ils ne cessent (de s’enfoncer).

Verset 203

Wa ‘Idhā Lam Ta’tihim Bi’āyatin Qālū Lawlā Ajtabaytahā Qul ‘Innamā ‘Attabi`u Mā Yūĥá ‘Ilayya Min Rabbī Hādhā Başā’iru Min Rabbikum Wa Hudáan Wa Raĥmatun Liqawmin Yu’uminūna
Quand tu ne leur apportes pas de miracles, ils disent : “Pourquoi ne l’inventes-tu pas ? ” Dis : “Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé de mon Seigneur. Ces [versets coraniques] sont des preuves illuminantes venant de votre Seigneur, un guide et une grâce pour des gens qui croient.

Verset 204

Wa ‘Idhā Quri’a Al-Qur’ānu Fāstami`ū Lahu Wa ‘Anşitū La`allakum Turĥamūna
Et quand on récite le Coran, prêtez-lui l’oreille attentivement et observez le silence, afin que vous obteniez la miséricorde (d’Allah).

Verset 205

Wa Adhkur Rabbaka Fī Nafsika Tađarru`āan Wa Khīfatan Wa Dūna Al-Jahri Mina Al-Qawli Bil-Ghudūwi Wa Al-‘Āşāli Wa Lā Takun Mina Al-Ghāfilīna
Et invoque ton Seigneur en toi-même, en humilité et crainte, à mi-voix, le matin et le soir, et ne sois pas du nombre des insouciants.

Verset 206

‘Inna Al-Ladhīna `Inda Rabbika Lā Yastakbirūna `An `Ibādatihi Wa Yusabbiĥūnahu Wa Lahu Yasjudūna
Ceux qui sont auprès de ton Seigneur [les anges] ne dédaignent pas de L’adorer. Ils Le glorifient et se prosternent devant Lui .

Sourate 6 <— Liste des SOURATES —> Sourate 8

Le Saint Coran, Sourate 1, Al Fatiha ( L’ouverture ), en Texte Arabe, Phonétique et Français avec Audio Français et Arabe, téléchargeable en MP3

Le Saint Coran, Sourate 1, Al Fatiha ( L’ouverture ), en Texte Arabe, Phonétique et Français avec Audio Français et Arabe, téléchargeable en MP3

RETOUR sur la liste des SOURATES —> Sourate 2

 

Cette sourate est la seule du Coran où la formule « Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux ») constitue un verset, et non seulement un en-tête à la sourate. Ce premier verset est en ouverture de toutes les autres sourates du Coran, sauf la sourate 9, At Tawba (le désaveu). Il est répété deux fois dans la sourate 27, Les fourmis.

En Arabe : Télécharger <— clic droit et enregistrer sous

En Français, lu par Youssouf Leclerc : Télécharger <— clic droit et enregistrer sous

Le Saint Coran, Sourate 1, Al Fatiha ( L’ouverture )

Verset 1

Bismillahi Rahmani Rahime

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Verset 2

Al hamdou lillahi rabi al alamine

Louange à Allah, Seigneur de l’univers.

Verset 3

Ar-rahman ar Rahime

Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux,

Verset 4

Maliki yaoumiddine

Maître du Jour de la rétribution.

Verset 5

i-iyaka na’aboudou wa i-iyaka nasta’ine

C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours.

Verset 6

ihdina siratal moustakime

Guide-nous dans le droit chemin,

Verset 7

Siratal ladina an’amta ‘alayhime, Rayril mardoubi ‘alayhim wa la da line.

Le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés.

Amine » ne fait pas parti de la sourate mais est seulement là pour compléter l’invocation faite dans la sourate)

 

RETOUR sur la liste des SOURATES —> Sourate 2

hadith 0001 à 0007 – Le début de la révélation – Comment commença la Révélation chez le Messager de Dieu (pbsl)

hadith

SOUS-CHAPITRE 1

Comment commença la Révélation chez le Messager de Dieu (pbsl) – De : C’est Nous qui t’avons fait révélation, comme Nous avons révélé à Noé, aux prophètes d’après lui. (sourate An Nisa, verset 163.

Le cheikh, l’imam et le traditionniste ‘Abu ‘Abd-ul-Lâh Muhammad ben ‘Ismâ’il ben Ibrahim ben al-Mughîra al-Bukhâry, que dieu ait pitié de son âme, dit :

HADITH 0001

Muhammad ben ‘Ibrâhim at-Taymy rapporte avoir entendu ‘Alqama ben Waqqâs al-Laythy dire : J’ai entendu ‘Umar ben al-Khtâb, que Dieu l’agrée, dire du haut du minbar : J’ai entendu le Messager de Dieu dire : » La valeur de l’action réside dans l’intention … A chacun selon son intention : celui qui s’expatrie pour un certain bien de ce bas monde ou pour épouser une femme, son expatriation lui sera comptée comme tel »

HADITH 0002

Aicha, la Mère des Croyant, rapporta qu’al-Hârith ben Hichâm avait interrogé le Messager de Dieu en disant : » O Messager de Dieu! comment te vient la révélation ? » » Des fois « avait répondu le Messager de Dieu, » elle vient comme le tintement d’une clochette, elle m’est la plus pénible. A son interruption je saisis tout ce que l’ange a dit… D’autres fois, l’ange de la révélation se manifeste devant moi sous la forme d’un homme, il me parle et je saisis ce qu’il dit. » Et Aicha de continuer : « Je l’ai vu quelque fois recevoir la Révélation pendant un jour où il faisait très froid. En cessant, elle le laissait front ruisselant de sueur. »

HADITH 0003

Aicha, la Mère des Croyant, dit : « La vision pieuse durant le sommeil fut le premier signe de la Révélation chez le Messager de Dieu : chaque vision trouvait sa réalisation effective comme la clarté de l’aurore. Après cela, il aima la retraite. Il l’observait dans la grotte de Hirâ où il se livrait au tahamuth c’est-à-dire à des actes d’adoration durant plusieurs nuits avant de retourner chez lui pour se munir à cet effet de provisions. Après quoi, il revenait vers Khadija pour prendre d’autres provisions pour la même raison, et ce jusqu’à ce que vint à lui la Vérité alors qu’il se trouvait dans la grotte de Hira. L’ange de la Révélation se présenta alors devant lui en disant : » Lis ! » , « Je ne sais pas lire « répondit le Prophète. « Sur ce « , dit-il, l’ange me pressa en m’étouffant jusqu’aux limites de mes forces puis me lâcha en disant : » Lis ! » « Je ne sais pas lire » dis-je de nouveau. Il me pressa une deuxième fois jusqu’aux limites de l’étouffement puis me lâcha : « Lis ! » me dit-il « Je ne sais pas lire », répliquai-je. pour la troisième fois il me saisi jusqu’à l’étouffement, me lâcha et dit « lis au nom de ton Seigneur qui a créé! Qui a créé l’homme d’une jonction sanguine! Lis, car ton Seigneur est très généreux! « . Le Messager de Dieu retourna avec ces versets, le coeur palpitant, vers Khadija bent Khuwaylid et dit : « Enveloppez-moi! enveloppez-moi! » En effet, on l’enveloppa jusqu’à ce que sa crainte fût dissipée. Après quoi, il mit Khadija au courant de l’incident avant de lui dire : « J’ai eu peur pour ma propre personne. » « Non » lui dit-elle, « tu n’as pas à avoir peur, je jure par Dieu qu’Il ne te confondra jamais. Tu respectes les liens de parenté, tu aides le faible, tu donnes au démuni, tu accordes l’hospitalité à l’hôte et tu aides les gens à surmonter les malheurs. » Ensuite, Khadija emmena le Prophète chez son cousin paternel, Waraqa ben Nawfal ben ‘Asad ben’Abd-al-‘Uzza. C’était un personnage qui avait préféré embrasser le christianisme pendant la période Jahilite. Il savait écrire la langue hébraïque. D’ailleurs, il copiait de l’Evangile, en hébreu, tout ce que Dieu voulait qu’il transcrivit. Durant cette période, Waraqa était déjà un vieillard et était devenu aveugle. « Ô mon cousin ! » lui dit Khadija, « écoute ce que va te dire le fils de ton frère ! » « Ô fils de mon frère ! » s’adressa Waraqa au Prophète, « qu’as-tu vu ? » Et le Messager de Dieu de le mettre au courant. « Ce personnage », repris Waraqa, « est le confident qui fut envoyé auparavant à Moïse. Plaise au ciel que je sois jeune… Plaise au ciel que je sois encore vivant lorsque ton peuple te chassera ! » « Vont-ils me chasser ? » demanda le Messager de Dieu. « Oui, tout homme ayant apporté ce que tu viens d’apporter s’était vu souffrir d’une certaine hostilité… Je te soutiendrai de toutes mes forces si je vis jusqu’à ce jour. » Après cet évènement, Waraqa ne tarda pas à mourir. Quant à la Révélation, elle tarda à venir durant un certain temps.

HADITH 0004

Ibn Chihâb dit : Abu Salama ben ‘Abd-ar-Rahmân m’a informé, qu’en parlant du retard de la Révélation, Jâbir ben ‘Abd-ul-Lâh al-‘Ansâry avait rapporté ceci: Tandis que je marchais j’entendis une vois qui venait du ciel; je lançai alors le regard vers le ciel où je vis l’ange qui était venu me trouver à Hira. Il était assis sur un trône se trouvant entre le ciel et la terre. Saisi de peur, je rebroussai chemin. A mon arrivée, je dis: « Drapez-moi! drapez-moi! » C’est après cela que Dieu, le Très-Haut, révéla : Ô toi qui te drapes! Lève toi et avertis! Ton Seigneur, magnifie-le! Tes vêtements, purifie-les! Et l’impureté, fuis-là! Et la Révélation de reprendre avec ardeur et continuité.Le hadith rapporté par Yahya ben Bukayr a été aussi rapporté par ‘Abd-ul-Lâh ben Yusuf et par Abu Sâlih. De même, il a été aussi rapporté par Hilâl ben Raddâd, mais cette fois d’az-Zuhry

HADITH 0005

D’après Sa’id ben Jubayr, ibn ‘Abbâs à propos de: N’agite pas ta langue pour le hâter dit : « Le Messager de Dieu cherchait à apaiser la souffrance que lui causait la Révélation; pour ce faire il lui arrivait de remuer les lèvres. » (Et ibn ‘Abbâs de dire aux présents: « regardez! je vais les remuer comme le faisait le Messager de Dieu. » Et Sa’id de dire à son tour: « Je vais les remuer comme j’ai vu ibn ‘Abbâs le faire », et il remua ses lèvres.)
Dieu, Exalté Soit-il, révéla alors:
… N’agite pas ta langue pour le hâter: à Nous de l’assembler et d’en fixer la lecture. Autrement dit, expliqua ibn ‘Abbas: C’est à Dieu qu’incombe de rassembler le Coran dans ta poitrine pour te faciliter sa récitations
… et quand Nous l’aurons lu, suis-en bien la lecture.
C’est-à-dire: Ecoute et sois attentif à sa récitation.
… et c’est encore à Nous d’en assurer les effets d’expression.
C’est-à-dire: Ensuite c’est à nous de te le faire réciterAprès ces versets, Le Messager de Dieu, lorsque Jibril (l’archange Gabriel) venait le trouver, écoutait la récitation de celui-ci. Et une fois l’archange parti, le Prophète récitait le coran exactement de la même manière que lui.

HADITH 0006

D’après Yûmus et Ma’mar, az-Zubry dit: ‘Ubayd-ul-lâh ben ‘Abd-ul-Lâh me rapporta qu’ibn ‘Abbas avait dit: « D’entre les hommes, le Messager de Dieu était le plus généreux. Et cette générosité augmentait surtout durant le mois de ramadan après avoir rencontré Gabriel. Ce dernier, à chaque nuit de ramadan, venait pour l’enseignement du Coran; après quoi, le Messager de Dieu devenait plus généreux que le vent porteur de pluie ».

HADITH 0007

Ubayd-ul-Lâh ben ‘Abd-ul-Lâh ben ‘Utba ben Mas’ûd dit qu’Abd-ul-Lâh ben ‘Abbâs l’informa que ‘Abu Sufuân ben Harb l’avait informé de ceci :

Durant la trêve d’al-Hudaybiya que le Messager de Dieu avait conclue avec les mécréants de Quraych et Abu-Sufyân, et au moment où celui-ci était en Syrie, dans une caravane de quelques marchands Quraychites, il (Abu Sufyân) se vit mandé par Héraclius qui se trouvait ‘avec sa suite) à Ilya’ (Jérusalem) au moment où ses émissaires arrivèrent auprès d’Abu Sufyân.Il (Héraclius) les convoqua alors qu’il était entouré des grands personnages de Byzance. A l’arrivée des Quraychites, Héraclius les invita à se rapprocher… avant de convoquer son interprète pour leur demander:
« Lequel d’entre vous est le plus proche de cet homme qui prétend être un prophète ? » « moi » répondit Abu Sufyân.
« Qu’on le fasse rapprocher ! » commanda Héraclius
« et qu’on fasse aussi rapprocher ses compagnons en les mettant derrière lui »
Ensuite, Héraclius s’adressa à son interprête :
« Dis-leur que je vais interroger celui-ci sur cet homme qui prétend être un prophète; s’il ment signalez-moi la chose! »
Et Abu Sufyân de rapporter: « Par Dieu! si ce n’était la honte de les voir signaler mes mensonges, j’aurais menti sur le compte du Prophète. »La première chose sur laquelle il m’interrogea fut :
« Quel est le rang de sa famille ? »
« C’est un noble » répondis-je
« Y a-t-il quelqu’un avant lui qui a tenu de tels propos ? »
« Non »
« L’un de ces ancêtres était-il roi ? »
« Non »
« Est-ce les nobles qui le suivent ou c’est le bas-peuple ? »
« C’est plutôt le bas-peuple. »
« Le nombre de ses partisans est-il en croissance ou en décroissance ? »
« Leur nombre s’accroît. »
« Est-ce que l’un d’eux apostasie après avoir embrassé cette nouvelle religion ? »
« Non »
« L’accusiez-vous d’être un menteur avant cela ? »
« Non! »
« Est-il perfide ? »
« Non, mais cette période est une période de trêve et nous ne savons pas comment il va agir. » Cette phrase fut la seule que je pus dire contre le Prophète.« L’avez-vous combattu ? » reprit Héraclius.
« Oui »
« Comment était la chose ? »
« Tantôt c’était nous qui emportions la victoire, tantôt c’était lui. »
« Que vous recommande-t-il ? »
« Il nous recommande d’adorer Dieu, Seul et sans aucun associé, de délaisser les croyances de nos pères, d’observer la prière et véracité, et d’être chaste. Enfin, il nous recommande aussi de maintenir les liens de parenté. »Sur ce, Héraclius s’adressa à son interprète et lui dit :
« Dis-lui ce qui suit : Je t’ai interrogé sur son rang social et tu m’as répondu qu’il était noble. Or, les apôtres ont toujours appartenu aus familles les plus nobles. Je t’ai demandé s’il avait déjà été précédé par une autre personne sur ce sujet et tu m’as répondu négativement. Si ta réponse était affirmative, j’aurais dit que cet homme veut imiter une personne qui l’a déjà précédé. Aussi, je t’ai demandé si l’un de ses ancêtre était roi et tu m’as dit que non. Si par hasard l’un de ses ancêtres était roi, j’aurais cru qu’il veut avoir le trône de son père. Je t’ai en plus interrogé s’il était accusé de mensonge ou non, et tu m’as répondu que non. Ainsi, j’ai su qu’il ne pouvait guère mentir sur le compte du Seigneur tant qu’il a évité ce défaut à l’égard des hommes. Je t’ai aussi interrogé au sujet de ses partisans, et tu m’as dit que c’était le bas-peuple. Eh bien! sache que le bas-peuple a toujours été le partisans des prophètes. Et je t’ai ensuite demandé au sujet du nombre de ces partisans-là: augmente-il ou diminue-t-il ? et tu m’as dit qu’il était en croissance continue; et c’est ainsi le cas de la foi: elle augmente toujours. Quant à la conviction des nouveaux convertis, tu m’as dit qu’aucun d’eux n’apostasiait, et c’est bien là le cas de la foi quand sa douceur se mélange avec le coeur. Et sur ses engagements, tu m’as répondu qu’il ne les trahissait jamais, c’est là aussi un caractère qui appartient aux Messagers. Enfin, tu m’as dit qu’il vous recommandait d’adorer Dieu, Seul, et de ne rien Lui associer et qu’il vous exhortait à ne pas adorer les idoles, d’accomplir la prière, d’être véridique et décent. Maintenant, si ce que tu viens de dire est vrai, cet homme s’emparera même de cet endroit où je suis. Je savais bien qu’un tel personnage apparaîtra mais je n’avais jamais pensé qu’il serait l’un de vous! Si je savais que je pourrais parvenir jusqu’à lui, j’aurais tout fait pour le rencontrer; et si j’étais auprès de lui, je lui aurais lavé les pieds. »Après cela, Héraclius demanda la lettre que le Messager de Dieu avait envoyée avec Dihya au gouverneur de Bosrâ et que ce dernier avait envoyée à Héraclius.Il la lut donc et y trouva:
Au nom de Dieu, le Tout miséricorde, le Miséricordieux.

De Muhammad, le serviteur de Dieu et son Messager, à Héraclius, le grand chef des Byzantins.

Que le salut soit sur celui qui suit la Guidance! Je t’appelle selon la formule de l’Islam: embrasse l’Islam et tu seras sauvé; tu auras de la part de Dieu une double récompense.

Si jamais tu refuses tu assumeras les crimes commis contre les Ariens. O vous qui avez reçu l’Ecriture, adoptons une formule valable pour nous et pour vous impliquant que nous n’adorerons que Dieu, que nous ne lui associerons rien d’autre, que nous ne prendrons point les uns parmi les autres des maîtres en dehors de Dieu. S’ils refusent, dites-leur: « Soyez témoins qu’à la volonté de Dieu nous sommes soumis ».

Et une fois la lecture de la lettre terminée, un grand bruit et des voix hautes s’élevèrent. On nous fit sortir et je dis ensuite à mes compagnons: « L’affaire d’ibn Abu Kabcha devient grave. Voilà que le roi des Byzantins le redoute maintenant! » Et c’est à partir de ces évènements que je fus sûr que le Prophète triomphera. En effet, Dieu m’a guidé vers l’Islam.

Az-Zuhry de ‘Ubayd-ul-Lâh dit : Ibn an-Nâtûr, le gouverneur de ‘Ilyâ, l’ami de Héraclius et l’évêque des Chrétiens de Syrie rapporte ceci: A son arrivée à ‘Ilyâ , Héraclius devint d’une mauvaise humeur. Quelques patriarches lui dirent : »Ton air nous laisse craintifs! »Héraclius, qui était devins et aimait l’astrologie, répondit à leur question en disant :
« Cette nuit, en contemplant les étoiles, j’ai vu que le seigneur des circoncis est apparu, Quel est le peuple qui pratique la circoncision ? Ce sont les Juifs, répondit-on, mais il ne faut guère leur attacher de l’importance. Envoie plutôt dans les cités de ton royaume afin qu’on y tue tous les juifs. »Entre temps, l’émissaire du roi de Ghasân arriva et informa Héraclius au sujet du Messager de Dieu. Héraclius donna ensuite l’ordre de voir si cet émissaire était circoncis ou non. La réponse fut affirmative, et on interrogea alors ce messager si les Arabes pratiquaient la circoncision ou non, et la réponse fut de nouveau affirmative. et Héraclius de s’écrier: » Voilà que le seigneur de ce peuple est apparu! » Il adressa une lettre à un de ses amis qui était aussi savant que lui et qui habitait à Rûmiya (Rome), puis se dirigea vers Hims (émèse). La réponse à sa lettre arriva avant son arrivée à Hims, son contenu concordait avec son avis: Muhammad est vraiment un prophète. Héraclius donna alors l’ordre de faire venir à son palais de Hims les personnalités de Byzance et de fermer toutes les portes derrières eux. Cela fait, il leur dit :
« O Byzantins ! Voulez-vous suivre la bonne voie et conserver votre règne ? Prêtez allégeance à cet homme ! »En entendant cela, les présents s’effarouchèrent comme des ânes sauvages et se dirigèrent vers les portes, mais ils les trouvèrent fermée. Voyant leur réaction hostile à l’égard de l’Islam, Héraclius donna l’ordre de les ramener puis leur dit :
« Je n’ai fait cela que pour voir votre attachement à votre religion. Je l’ai vu… »
Sur ce, ils se prosternèrent devant sa personne et se montrèrent satisfait de lui.Rapporté par : Sâlih ben Kaysân, Yûnus et Ma’mar, et ce d’az-Zuhry

Allez au,
sommaire
chapitre suivant –>