www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

Les bienfaits de la graine de nigelle

nigelle

La graine de nigelle est une plante aromatique qui pousse dans plusieurs pays, notamment en Egypte, et dont les graines sont comestibles. Très utilisée dans la cuisine, elle possède également de nombreuses vertus médicinales  et représente un produit phare de la médecine prophétique.

« Une guérison pour toute maladie, sauf la mort »

Parfois appelée graine noire, cumin noir, cumin indien, ou en arabe   »habat al sawda »  (الحبة السوداء), habat al-baraka comme en Egypte, ou encore al sinoudj en Algérie, cette graine est utilisée dans les habitudes culinaires de pays orientaux. Elle contient du phosphate, du fer, du phosphore, du carbo-hydrate, et des essences, qui forment l’essentiel de son pouvoir. Elle constitue ainsi un remède naturel soignant de nombreux maux.

Elle est immuno-stimulante (renforce les défenses du système immunitaire), antiseptique, digestive, anti-inflammatoire, anti-allergique naturel, antibiotique naturel, anti-mycosique, anti-asthmatique, et favorise la mémoire.

Aujourd’hui, on retrouve la graine de nigelle sous des formes diverses et variées : à l’état brut en graine, en poudre, en huile (très utilisée en aromathérapie), en crème, en tisane, et même en gélules (comme complément alimentaire). On retrouve également des produits dérivés tels que des savons, des crèmes de massage relaxantes pour le corps, ou nourrissantes pour le visage, ou même le café crème à la nigelle.

Abou Salama et Abou Hourayra rapporte que le Prophète (salaLlahou alayi wa sallam) a dit : « Prenez cette graine de nigelle car elle contient une guérison pour toute maladie, sauf la mort ». (Rapporté par Boukhari et Mouslim)

Le Prophète (saLlalahou alayi wa sallam) informe ainsi sa communauté des vertus incroyables de cette graine. En précisant qu’elle soigne tout sauf la mort, il insiste sur ses bienfaits thérapeutiques presque sans limites, dont nous allons avoir quelques-uns.

Les nombreuses vertus de la graine de nigelle

Les maux de tête et les vertiges : Par massage continu avec de l’huile de nigelle, sur les parties douloureuses elle soulage les maux de tête. Contre les vertiges, on peut l’utiliser en massant les tempes et la nuque toujours avec son huile.

Le rhume : Sans doute, l’une des vertus les plus connues de la graine de nigelle, il est conseillé, de respirer plusieurs fois sur une compresse ou un bout de tissu de la graine broyée. Elle est très efficace contre l’écoulement nasal.

Les problèmes respiratoires et l’asthme : Ibn al-Qayyim affirme que « la prise d’une quantité de graines de nigelles mélangée àde l’eau élimine l’essoufflement et les troubles respiratoires ». Pour l’asthme, il est conseillé de faire bouillir de l’huile de nigelle et respirer la vapeur dégagée. On peut également broyer des graines de nigelle, les mélanger avec du miel et en manger tous les matins à jeun.

Les problèmes cardiaques et la tension artérielle : Elle permet d’atténuer les problèmes de tension artérielle en raison de sa faculté d’absorption des matières grasses et de son pouvoir à élargir les veines, et les artères.

Les maux de dent : Selon Ibn Al-Qayyim, mélangée avec du vinaigre, en bain de bouche, elle atténue le mal de dents. De même, on peut aussi la faire bouillir dans de l’eau et en utilisant cette eau en bain de bouche ou en gargarismes.

Le rhumatisme : Son huile est aussi utilisée en massage apaisant pour calmer les douleurs articulaires et les inflammations.

Les problèmes d’urine et de reins : Selon Ibn Al Qayyim, broyée et mélangée avec du miel et de l’eau chaude, elle aide à dissoudre les calculs dans les reins et la vessie. Elle est également diurétique.

Troubles digestifs, et flatulences : Ibn al-Qayyim déclare que « la graine de nigelle élimine les ballonnements, dégage les conduits obstrués et dissout les gaz ». Il est conseillé de mettre trois gouttes d’huile de nigelle dans une tasse de café ou de thé et de consommer.

Les problèmes de peau : Elle contribue à la distribution des verrues en appliquant de l’huile de nigelle plusieurs fois par jour. Par sa vertu purifiante, il permet d’atténuer l’acné juvénile en prévenant la formation des petits boutons. Pour l’eczéma, il est conseillé d’appliquer de l’huile de nigelle tiède sur les parties concernées. Elle permet aussi de nourrir la peau en lui redonnant souplesse, et lutter ainsi contre son vieillissement. Elle est aussi utilisée pour soigner les gerçures. Elle favorise l’effet bonne mine. Pour cela, on peut constituer un masque en mélangeant du visage avec de l’huile de nigelle et de l’huile d’olive. Ibn al-Qayyim déclare aussi que « Pilée et mélangée à du vinaigre puis étalée sur les parties atteintes de dépigmentation ou de croûtes oude pellicules, la graine de nigelle éradique le mal ».

Soin du cuir chevelu et des cheveux : Elle renforce, et assouplit le cuir chevelu et les cheveux. Elle est indiquée pour les cheveux cassants, secs, ternes, et fragiles. Elle également utilisée pour lutter contre la chute de cheveux.

D’autres maux peuvent être soignés par la graine de nigelle et la liste est bien longue : piqûres, paralysie faciale, hémorroïdes, ulcères, aigreurs, diabète, insuffisance sexuelle, etc.

Cependant, sa consommation par voie orale doit être modérée. Et bien évidemment, son caractère thérapeutique et la croyance en son pouvoir de guérison ne dépend que de Dieu Le Très Haut. Le croyant doit donc d’abord mettre sa confiance totale en Allah Azzawajal, car toute guérison ne dépend que de Lui.

Les bienfaits du miel en Islam confirmés par la Science

Le Coran et la Sunna mentionnent plusieurs aliments bénéfiques pour notre santé et que l’on retrouve dans la nature que le Tout-Puissant nous a accordé. L’un d’entre eux, est très célèbre pour ses vertus, et il est utilisé depuis des siècles à travers le monde entier dans les médecines traditionnelles mais de plus en plus dans la médecine moderne : il s’agit du miel.

Ses vertus bénéfiques évoquées dans le Coran et la Sunna

 

Le miel est reconnu par la science, comme étant un remède pour de nombreux maux qui touchent l’être humain. Et notre Saint Coran mentionne ses bienfaits dans la sourate Les abeilles (Nahl) :

« [Et voilà] ce que ton seigneur enseigna aux abeilles : « Prenez des demeures dans les montagnes, les arbres et les treillages que les hommes font * Puis mangez de toute espèce de fruits, et suivez les sentiers de votre Seigneur, rendus faciles pour vous. De leur ventre, sort une liqueur, aux couleurs variées, dans laquelle il y a une guérison pour les gens. Il y a vraiment là une preuve pour les gens qui réfléchissent. » versets 68 et 69.

De même, la Sunna vient confirmer des vertus bénéfiques du miel pour nous soigner. Voici quelques exemples de hadiths :

Selon Abou Saïd, un homme vint dire au Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) : « Mon frère a mal au ventre. – Donne-lui du miel à boire, répondit le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam). L’homme revint à nouveau et le Prophète lui dit :- Donne-lui du miel à boire. L’homme revint encore et dit : – J’ai fait ce que tu m’as conseillé. – Dieu a dit la vérité, s’écria alors le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam), c’est le ventre de ton frère qui a menti. – Donne-lui du miel à boire. On fit boire du miel au malade et il guérit. » (Rapporté par Boukhari)

Ce hadith prouve de la faculté purifiante du miel pour l’estomac et les intestins. Selon une explication d’Ibn Al-Qayyim du hadith , la quantité de miel n’était pas suffisante pour soigner complètement le frère malade, d’où la nécessité de répéter l’opération jusqu’à atteindre la dose qui permet de guérir définitivement. Ou encore :

Ibn Abbas rapport que le Messager de Dieu (salallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « La guérison repose sur trois choses : la gorgée de miel, l’incision de la ventouse, et la brûlure du cautère, mais j’interdis à ma Communauté la cautérisation ». (Et dans une autre version : Je n’aime pas être cautérisé) (Rapporté par Boukhari)

Selon Aïcha (radiyoull-Lahu `anha) : le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) aimait le sucré et le miel. (Rapporté par Bouhkhari)

L’ouvrage « L’authentique de la Médecine Prophétique » d’Ibn Al-Qayyim mentionne les nombreux avantages du miel. « Il évacue les débris des veines, des intestins et autres. Il dissipe l’humidité par ingestion ou application (externe), il est aussi utile aux vieillards, aux personnes flegmatiques et à l’humeur froide et humide. Il est nourrissant, facilite les selles, conserve la texture des pâtes et de tout ce qu’on y dépose, fait disparaître le goût des remèdes répugnants, purifie le foie et la poitrine, c’est un diurétique et il convient à la toux glaireuse ».

Toujours selon Ibn-Al Qayyim, le Prophète (salallahu ‘alayhi wa salam) prenait du miel avec de l’eau froide. C’était un bon remède pour préserver sa santé et s’entretenir. Et la Science vient confirmer les vertus bénéfiques du miel citées dans le Coran et la Sunna.

Les vertus citées dans le Coran et la Sunna confirmées par la Science

 

Bien que les bienfaits du miel ne sont pas encore tous connues par la science (des recherches étant encore en cours), ceux que l’on connait sont déjà bien nombreux.

Le miel pour la voie respiratoire
Commençons par évoquer l’un des plus célèbres : le miel contre la toux, cité dans l’Authentique de la médecine prophétique.
Une récente étude de l’Université de Pennsylvanie a révélée suite à une expérience menée avec des enfants qui toussaient que ceux qui prenaient du miel avant de dormir passaient une nuit plus paisible que ceux qui n’en avaient pas pris. Cette étude révèle donc l’action positive du miel sur le système respiratoire et son atténuation du mal de gorge.

L’action purgative du miel
Le hadith sur le frère malade de son ventre évoquée précédemment, témoigne de la faculté du miel à soulager des nombreux maux du ventre, notamment la colique, la dyspepsie ou l’ulcère d’estomac.

Un antiseptique, un cataplasme
Le miel soigne également les plaies. Il possède des vertus calmantes et cicatrisantes pour les blessures.

Un anti- bactérien
Il aurait aussi les mêmes propriétés que l’eau oxygénée pour désinfecter.
Une récente étude publiée par la revue scientifique Microbiology constate que le miel est un bactéricide efficace, qui pourrait servir à l’industrie pharmaceutique (pour remplacer par exemple des antibiotiques moins efficaces).

Un conservateur
Sa richesse en potassium fait de lui un bactéricide naturel. On peut donc l’utiliser pour conserver des aliments.

Ses vertus nourrissantes

Enfin, le miel est très utilisé dans les cosmétiques pour ses propriétés hydratantes, nourrissantes, et anti-oxydantes. On le retrouve ainsi dans les soins pour cheveux, les crèmes hydratantes, les baumes, et même dans des compléments alimentaires.

Les multiples bienfaits du miel font de ce produit un indispensable pour tout musulman désireux de se soigner selon les préceptes de la Sunna et le Coran. Il n’est donc pas étonnant que le Messager de Dieu (salallahu ‘alayhi wa salam) en prenait régulièrement.
Cependant, la croyance est la condition indispensable à la guérison, car seul Dieu guérit.

« Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants » (verset 82 de la Sourate Al-Isra) 

Et vous, utilisez-vous le miel pour vous soigner ?

Les actes d’adoration et leurs bienfaits

L’adoration regroupe tout ce qu’Allah aime. Ainsi, nous avons été créés dans le seul but d’adorer Allah Seigneur de l’univers. Allah dit : {Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.} (Sourate 51 : Verset 56). Nous sommes sur terre uniquement pour adorer Allah mais savons-nous réellement ce que sont l’adoration et ses bienfaits ?

Ainsi, nous allons d’abord définir brièvement l’adoration, puis nous exposerons les conditions de validité d’un acte avant de nous pencher sur les bienfaits des actes d’adoration. Notre rappel se base essentiellement sur l’ouvrage « L’adoration et ses répercussions sur la vie du musulman » écrit par Cheikh Abdel Mouhsin El Abbad El-Badr.

Qu’est ce que l’adoration ?

Tout d’abord, l’adoration est la raison pour laquelle nous avons été créés. En effet, Allah dit : {Et Nous n’avons envoyé avant toi aucun messager à qui Nous n’ayons révélé : « Point de divinité en dehors de Moi. Adorez-Moi donc. »} (Sourate 21 : Verset 25). L’adoration est, en d’autres termes, notre raison d’exister.

Par ailleurs, l’adoration englobe plusieurs actes, paroles et ressentis. En effet, adorer Allah c’est à la fois Le craindre, placer sa confiance en Lui, implorer Son Secours, sacrifier pour Lui, implorer Son Pardon, etc…

De plus, l’adoration regroupe l’ensemble des piliers de l’Islam cités dans le hadith rapporté par Al Boukhari et Muslim. Dans ce dernier, lorsque Jibril (l’Ange Gabriel, ‘alayhi salam) demanda au Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) de l’informer sur l’Islam, il lui répondit : « Que tu attestes qu’il n’y a nulle divinité digne d’être adorée si ce n’est Allah et que Mohamed est Son Messager, que tu accomplisses la prière, que tu donnes l’aumône, que tu jeûnes le mois de Ramadan, et que tu fasses le pèlerinage à la Maison Sacrée, si tu en as les moyens. » Ainsi, lorsque nous prions, nous jeûnons ou nous nous acquittons de l’aumône, nous effectuons des actes d’adoration al hamdouliLlah !

Quelles sont les conditions pour que l’acte soit valide ?

Afin que l’acte d’adoration soit valide et accepté inchaAllah, il faut qu’il remplisse deux conditions essentielles. D’une part, l’acte doit être effectué sincèrement pour Allah seul, et d’autre part, l’acte doit suivre la voie du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam).

Lorsqu’on atteste « qu’il n’y a nulle divinité digne d’être adorée si ce n’est Allah et que Mohamed est Son Messager », nous devons accorder tout notre amour à Allah seul et par conséquent, effectuer tous les actes dans l’espoir de Sa Récompense. De même, nos actes d’adoration doivent être conformes à la voie du Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam).

Ainsi, tous nos actes d’adoration doivent être effectués avec la sincérité de plaire à Allah seul, d’une part et ils doivent être conformes à la Sunna de Son Messager (‘alayhi salat wa salam) d’autre part. Quant aux actes qui ne remplissent pas la condition de sincérité, Allah les rejettera. Il dit à ce sujet, exalté soit-Il : {Nous avons considéré l’œuvre qu’ils ont accomplie et nous l’avons réduite en poussière éparpillée. } (Sourate 25 : Verset 23). Qu’Allah nous permette d’être sincères dans nos actes !

De même, les actes qui ne sont pas conformes à la Sunna de notre noble Prophète (‘alayhi salat wa salam) ne sont pas valides comme il (‘alayhi salat wa salam) le mentionne dans un hadith rapporté par Muslim : « Quiconque accomplit une œuvre que nous n’avons pas ordonnée, cette chose est rejetée. » Veillons donc à effectuer des actes dans le seul but de plaire à Allah, tout en suivant la voie de Son Messager (‘alayhi salat wa salam).

Quels sont les bienfaits des actes d’adoration ?

Les bienfaits de l’adoration sont nombreux. Parmi eux, nous comptons l’accroissement des biens et la bénédiction d’Allah. En effet, Allah dit : {Si les habitants des cités avaient cru et avaient été pieux, nous leur aurions certainement accordé des bénédictions du ciel et de la terre.} (Sourate 7 : Verset 96). Ainsi, en étant pieux et en adorant Allah, Il nous comblera de Ses Bienfaits, par Sa Grâce et Sa Magnificence.

De plus, lorsqu’on adore Allah et qu’on Le craint sincèrement, Il nous pardonne nos péchés et nous accorde la réussite. Il dit : {Ô vous qui croyez ! Craignez Allah et parlez avec droiture afin qu’Il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés. Quiconque obéit à Allah et à Son messager obtient certes une grande réussite.} (Sourate 33 : Versets 70-71). Il dit également : {Quiconque craint Allah, Il lui efface ses fautes et lui amplifie une récompense.} (Sourate 65 : Verset 5). Ce bienfait n’est pas négligeable, d’autant plus que nous avons tous besoin de nous purifier de nos péchés. De même, la récompense de notre Seigneur est la plus parfaite et la plus grande des récompenses. Quel bienfait plus important que celui-ci machaAllah !

Par ailleurs, celui qui craint Allah, aura des facilités et des biens par Sa Générosité et Sa Grâce. En effet, Allah dit : {Et quiconque craint Allah, il lui donnera une issue favorable, et lui accordera ses dons par (des moyens) sur lesquels il ne comptait pas.} (Sourate 65 : Versets 2-3). Il dit également : {Quiconque craint Allah, Il lui facilite les choses.} (Sourate 65 : Verset 4). Ainsi, lorsque nous rencontrons des difficultés ici bas, rappelons-nous qu’Allah nous facilitera et nous accordera des biens si nous Le craignons sincèrement et si nous L’adorons dans toute Sa Grandeur inchaAllah.

Lorsque nous adorons Allah, nous aspirons à une vie heureuse comblée de piété, de paix, de sérénité et de quiétude. En ce sens, notre Seigneur dit : {Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne œuvre tout en étant croyant, nous lui ferons vivre une bonne vie. Et nous les récompenserons certes, en fonction des meilleures de leurs actions.} (Sourate 16 : Verset 97). Quelle meilleure récompense que celle de notre Créateur ?

Enfin, lorsque nous effectuons des actes d’adoration, Allah nous protège et nous préserve. Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) conseilla Ibn ‘Abbas (qu’Allah l’agrée) dans un hadith rapporté par Al Tirmidhy : « Accomplis assidûment les devoirs qu’Allah t’a prescrits et Allah te préservera, accomplis assidûment les devoirs qu’Allah t’a prescrits et tu trouveras Allah à tes côtés… ». De même, l’imam Ahmed rapporte que le noble Prophète (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Accomplis assidûment les devoirs qu’Allah t’a prescrits et tu Le trouveras devant toi. Cherche à connaître Allah en l’adorant dans l’aisance et Il te connaîtra dans la difficulté. » MachaAllah ! Allah nous protège et nous préserve suite à nos actes d’adoration pour Lui. Et il n’y a pas d’autre Protecteur en dehors de Lui.

Qu’Allah nous permette de L’adorer sincèrement ici bas. Qu’Il nous accorde la récompense promise dans l’au-delà.