www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

Secours islamique France, Offrez votre mouton de l’Aïd aux plus démunis

FÊTEZ L’AÏD AL ADHA AVEC LE SIF !

L’Aïd al Adha approche à grands pas !

Vous ne savez pas à qui donner votre mouton ? Nous savons à qui l’offrir.
Offrir un mouton de l’Aïd avec le SIF multiplie l’impact de votre don, permettant au plus grand nombre de personnes dans le besoin de fêter l’Aïd dignement, dans le respect du rite musulman.
Cette année, soutenez plus de 300 000 personnes dans le monde en leur offrant un mouton à l’occasion de l’Aïd al Adha ! Ainsi, le mouton que vous achetez profitera à des bénéficiaires de plusieurs pays du monde : 

  • Groupe A : pour 176€, offrez un mouton pour l’Aïd en Palestine, Irak, Pakistan, Liban, Sénégal, Tchad, Maroc et en France 
  • Groupe B : pour 126 €, offrez un mouton pour l’Aïd au Mali et en Somalie
  • Groupe C : pour 76 €, offrez un mouton pour l’Aïd au Niger (disponible exclusivement sur notre site Internet).

► J’offre un mouton

Nous avons veillé à ce que les projets Aïd al Adha soient intégrés dans un cercle vertueux permettant : 

  • Le développement de l’économie, en privilégiant des éleveurs locaux dans les pays concernés
  • Le respect du rite musulman, en procédant au sacrifice par procuration
  • Le respect de la dignité humaine, en accueillant les bénéficiaires dans les meilleures conditions pour recevoir leur bête ou leur colis de viande
  • Le respect des animaux, en minimisant par exemple les transports stressants dans les pays qui le permettent
  • Un soutien pérenne, en permettant le développement d’activités d’embouche/activités génératrices de revenus
  • Une distribution de qualité, en assurant le respect des normes d’hygiène 

Donc, pour que la fête soit encore plus joyeuse pour ces populations démunies, nous espérons vous compter parmi les milliers de personnes qui nous confierons leur don cet Aïd !

► J’offre un mouton

OFFREZ DES CADEAUX POUR L’AÏD AL ADHA

Votre don change des vies, procure de la joie auprès des bénéficiaires, et ce de multiples façons.

Parce que l’Aïd al Adha est un moment de fête et de partage, offrez bien plus que des cadeaux : partageons ce moment avec le plus grand nombre pour offrir joie, entraide et solidarité.

Pour 25€, dessinez des sourires sur les visages de ces enfants qui ne demandent qu’à célébrer ce moment avec leurs proches.

► J’offre un mouton

Le SIF est labellisé par le Don en Confiance

Les 4 mois sacrés du calendrier islamique

Quels sont les 4 mois sacrés ?

Allah عز و جل dit (traduction rapprochée) dans sourate at tawbah (9) verset 36

« Le nombre de mois, auprès d’Allah, est de douze (mois), dans la prescription d’Allah, le jour où Il créa les cieux et la terre. Quatre d’entre eux sont sacrés: telle est la religion droite. (Durant ces mois), ne faites pas de tort à vous-mêmes. Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez qu’Allah est avec les pieux. »

On sait donc qu’il y a bien 4 mois sacrés, et ce sont :

Mouharram ( 1er mois du calendrier ),

–  Rajab ( 7eme mois de l’année hégirienne )

–  Dhoul qi’dah, ( 11eme mois de l’année hégirienne )

–  Dhoul hijja, ( 12eme mois de l’année hégirienne )

D’après Abou Bakrah que le Prophète  صلى الله عليه وسلم a dit :

« Le temps a repris son cours tel qu’il était quand Allah créa les cieux et la terre :
l’année compte douze mois dont quatre mois sacrés ;
les trois se succèdent et ont pour nom Dhoul-Qa’ada, Dhoul Hidjdja et Muharram et le quatrième Rajab intercalé entre Djoumadaa et Chabaane. »
 

Le mois de Ramadan est plûtot un mois Béni pour tout les bienfait qu’Allah y a placé, et Ibn al-Qayyim dit :

« La comparaison des choses créées par Allah amène à préférer le (mois de) Ramadan à tous les autres mois et ses dix dernières nuits à toutes les autres .

Voir Zad al-m’aad, 1/56. (pour les bienfaits qui y ont été placés, et on peux cité la nuit d’al qadr, et la révélation du Coran (traduction rapprochée) :

«- Nous l’ avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’ Al-Qadr.
– Et qui te dira ce qu’ est la nuit d’ Al-Qadr ?
– La nuit d’ Al-Qadr est meilleure que mille mois.
– Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l’ Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. – Elle est paix et salut jusqu’à l’ apparition de l’ aube. »
(Coran, 97 :1-5). 

Pourquoi ces 4 mois sont-ils sacrés ?

Le jeûne et les actions vertueuses sont méritoires et recommandés dans les mois sacrés.

Nous allons détailler ci-après les bienfaits et caractéristiques de ces mois selon la tradition prophétique.

Les trois caractéristiques principales des mois sacrés sont :
1, Ils ont été décrits par Allah comme sacrés et sont donc incontestablement spéciaux
2, Il est interdit de commencer un combat pendant un mois sacré
3, Nos actions, bonnes comme mauvaises, ont plus de poids pendant les mois sacrés

Mouharram

Il a été rapporté de façon authentique d’après le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) que le jeûne effectué pendant Mouharram est le meilleur après celui de Ramadan. A ce propos, Abu Hourayra (radhiaAllahou’anhou) a dit : « Le Messager d’Allah (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « le meilleur jeûne après celui du Ramadan est le jeûne effectué pendant le mois d’Allah, Mouharram. Et la meilleure prière faite après la prière obligatoire est celle effectuée dans la nuit. » [Mouslim (1163)].

Le 1er jour du mois de Mouharram correspond au nouvel an islamique / 1er jour de l’Hégire (ce jour a coïncidé avec le 16 juillet 622 de l’ère chrétienne). Le nouvel an islamique célèbre le départ (l’émigration, la Hijra) de Mouhammad (sallallahu ‘alayhi wa salam) de la Mecque pour Médine, en 622.

Le 10ème jour du mois de Mouharram, dit le jour de ‘âshûrâ, évoque plusieurs événements historiques :

–          Le jour où Nouh (‘alayhi salam) fut sauvé avec les croyants du déluge

–          Le jour où Allah donna la victoire à Moussa (‘alayhi salam) et aux fils d’Israël sur Pharaon et ses hommes.

C’est un jour où le jeûne est méritoire. Il est très apprécié et préférable de se montrer généreux envers les gens de sa maison ce jour là. Il est méritoire aussi de jeûner le 9 Muharram (de le jeûner en plus du 10 Mouharram pour se distinguer des Juifs entre autre).

Rajab

La Nuit du 27 du mois sacré de Rajab correspond selon certains à l’événement miraculeux de Al-isrâ’, le voyage nocturne du Prophète Muhammad (sallallahu ‘alayhi wa salam), qui l’a conduit de la Mecque à Jérusalem ; il coïncide également avec l’évènement Al-mi`râj,  l’ascension du Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) jusqu’au « Lotus de la limite » (Sidrat Al-Muntahâ).

Le mois de Rajab faisant partie des mois sacrés, le jeûne y est recommandé en vertu du hadith d’Al-Bâhilî à qui le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) dit : « Jeûne et mange pendant les mois sacrés. » Abu Dawûd. Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) recommandait le jeûne de trois jours de chaque mois, comme cela est rapporté dans les deux Sahîh ; aussi, jeûner quelques jours pendant le mois de Rajab est recommandé en vertu de ces ahadiths généraux. Mais il semble qu’il n’existe aucune narration authentique ayant consacré le jeûne de certains jours en particulier du mois de Rajab, que ce soit le premier jour ou un autre jour du mois. Et Allah sait mieux.

Dhoul Qi’da

D’un point de vue historique, Dhoul Qi’da était considéré sacré parce que les pèlerins pouvaient se rendre au Hajj en toute sécurité sans se soucier du banditisme ou de la guerre. Les mots « Dhoul Qi’da » signifient littéralement « le possesseur de la position assise », un mois durant lequel tout le monde est censé rester à sa place et ne pas provoquer de combat ou de conflit.

Comment faire plus de bonnes actions durant le mois de Dhoul Qi’da ?

Comme nos bonnes actions ont plus de poids durant le mois de Dhoul Qi’da, il est intéressant de prendre le temps de nous poser et de faire une liste des choses que l’on aimerait accomplir durant ce mois sacré. Voici cinq conseils pour se lancer :

1, Prendre soin de notre santé est très important. Notre corps est une amana qu’Allah (swt) nous a confiée et, après la pandémie qu’on a connue, il est devenu plus important que jamais de prendre soin de notre santé physique et mentale. Améliorer notre alimentation, faire du sport régulièrement et prendre le temps de nous détendre : il est impératif de profiter de ce mois sacré pour prendre soin de nous avec l’intention de nous rapprocher d’Allah (swt) et de gagner des récompenses.

2, Prier la prière du Douha (deux unités de prière facultatives) le matin après le lever du soleil contient des récompenses inimaginables ! Le Prophète (saw) a dit : « Quiconque prie le Fajr en assemblée, puis reste assis faisant le tasbih pour Allah jusqu’à ce que le soleil se lève et qu’il prie la prière surérogatoire du douha, a la même récompense que celui qui fait le Hajj et la Omra et dont le hajj et la Omra sont complets ». [Tabarani]. Cette récompense est d’autant plus importante cette année où nous ne pouvons pas faire le Hajj.

3, Lire plus de Coran. Le Messager d’Allah (saw) a dit : « Lisez le Coran car vous êtes certes récompensé pour cela. Je ne vous dis pas que Alif Lam Mim est une lettre mais Alif rapporte 10 (bonnes actions), Lam rapporte 10 et Mim rapporte 10, ce qui fait 30 ». [Al-Baghdadi]

4, Jeûner les jours de Sunna. Le jeûne augmente la taqwa (conscience d’Allah), ce qui est encore plus important pendant les mois sacrés. C’est une Sunna de jeûner les lundis et jeudis, ainsi que les 13, 14 et 15 des mois lunaires, c’est-à-dire les jours de milieu de mois. (Les jours de milieu du mois de Dhoul Qa’da tombent très bientôt, les 4, 5 et 6 juillet 2020).

5, Ne faites pas de mal aux autres. Dhoul Qa’da est un mois sacré au cours duquel nous devons veiller encore plus que d’habitude à être en paix les uns avec les autres. Faisons en sorte que ce mois de Dhoul Qa’da soit un mois de réconciliation, que ce soit à la maison, au travail ou sur les réseaux sociaux. Tentons au maximum de ne pas être susceptibles ou irritables. Entourons-nous de personnes positives et répandons la paix (le salam) au maximum.

Quelles sont les astuces pour demander le pardon d’Allah durant le mois de Dhoul Qi’da ?

Comme les péchés sont plus lourds durant les mois sacrés, nous devrions demander pardon aussi souvent que possible. Voici cinq conseils pour le faire de manière optimale :

1, Faire des douas pour qu’Allah nous pardonne. Le Prophète (saw) a dit : « Heureux est celui qui trouvera dans son livre (le jour du jugement) de nombreuses demandes de pardon (istighfar) ». [Ibn Majah]

2, Faire quelques tasbihs simples avant de demander pardon comme sobhan Allah, alhamdoulillah, la illaha ilallah, allahou akbar, ou encore la hawla wa la qouwata ila billah.

3, Faire des dons aussi souvent que possible : mettre en place un paiement régulier en faveur des nécessiteux est un très bon moyen d’obtenir le pardon d’Allah (swt). Le Prophète (saw) a dit : « La charité éteint les péchés comme l’eau éteint le feu ». [Ibn Majah]

4, Réciter la sourate al-Mulk tous les jours. Le Prophète (saw) a dit : « Il y a un chapitre dans le Coran de trente versets qui intercèdera en faveur de son compagnon jusqu’à ce qu’il soit pardonné : Tabârak al-ladhî bi-yadihi al-Mulk (Béni soit celui dans la Main de Qui est la royauté, c’est-à-dire Sourate al-Mulk) ». [Abou Dawoud]

5, Effacez tous vos péchés en une seule action : éclairer les lampes de la mosquée bénie d’Al-Aqsa porte la même récompense que d’y prier, et prier à Al-Aqsa porte la bénédiction incroyable d’effacer tous les péchés.

Source pour les détails de Dhoul Qi’da : https://muslimhands.fr/actualite/2020/06/les-merites-du-mois-sacre-de-dhoul-qa-da

Dhoul-hidja

C’est l’un des mois du grand pèlerinage (hajj) à la Mecque (la période du hajj se déroule sur 3 mois mais certains rites ont des jours bien définis).

Les 10 premiers jours de ce mois sacré sont les jours où les actes sont les plus récompensés, Allah a même juré dans le Coran (sourate Al-fajr) par ces 10 nuits.

Ibn ‘Abbâs rapporte: « Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Il n’y a pas d’œuvres meilleures que celles faites en ces 10 jours. » Les Compagnons dirent : « Même pas le Jihâd ? » Il dit : « Même pas le Jihâd, sauf un homme qui sortirait risquant sa vie et ses biens et qui ne reviendrait avec rien (c’est-à-dire qu’il y perdrait sa vie et sa fortune). » Rapporté par Al-Boukhari.

– Le 9ème jour du mois de Dhu-l-hijja : c’est le jour de la station de ‘Arafât : le pilier le plus important du grand pèlerinage. Il est très méritoire de jeûner ce jour (pour les non pèlerins).

Le Prophète (sallallahu ‘alayhi wa salam) a dit : « Je compte sur Allah pour que le jeûne observé le jour d’Arafa expie les péchés commis pendant l’année précédente et l’année suivante et pour que le jeûne du jour d’Ashoura expie les péchés commis pendant l’année précédente. » [Mouslim (1162)]

– Le 10ème jour du mois de Dhu-l-hijja : il correspond à l’Aid al-Adha / la fête du sacrifice. Cette grande fête est célébrée dans tout le monde musulman et indique la fin du pèlerinage à la Mecque ; on sacrifie une bête (ovin, caprin ou bovin) et on donne de la viande aux pauvres.

Il est recommandé pendant ce jour de fête et les deux jours qui le suivent de multiplier les invocations (entre autre dire « Allahu akbar »). Les dix premiers jours du mois sacré de Dhu-l-Hijja sont bénis et il convient de faire pendant ces jours plus d’actes méritoires et d’invocations.
Il est recommandé aussi de montrer les signes de joie et du bonheur et de les partager avec la famille, les proches et les voisins… Les visites mutuelles, pour augmenter l’amour et consolider les liens, sont aussi très recommandées pendant cette fête.

Notez bien qu’il est interdit de jeûner le jour de l’Aid al-Adhâ / la fête du sacrifice et les deux jours qui le suivent et il est interdit aussi de jeûner le jour de l’Aid al-Fitr / la Petite Fête.

Secours islamique France : Comment partager un mouton ?

Le Secours Islamique France (SIF) s’est donné comme objectif d’offrir au moins 17000 moutons pour la fête de l’Aid el Adha 2015.

En effet, alors que la plupart d’entre nous grâce à Dieu croulent sous l’abondance, nombreux sont ceux qui n’ont pas gouté à une nourriture saine depuis des mois.

C’est ainsi que le Secours Islamique vous donne la possibilité d’offrir un mouton.

Vous pourrez soit faire confiance au SIF pour qu’il distribue votre mouton dans la destination de son choix, et vous pouvez opter pour 3 groupes différents.

Le groupe A regroupe les pays suivants : Bangladesh, Soudan, Éthiopie, Mali, Niger.

Le groupe B comporte le Kenya, la Somali, le Tchad, le Pakistan et le Sénégal.

Le groupe C contient la France, le Maroc, la Palestine, la Syrie, la Jordanie et le liman.

Si ces 3 groupes ne vous conviennent pas, la destination vers l’Inde est disponible.

N’hésitez plus à offrir un mouton et à redonner le sourire à une famille dans le besoin.

facebook n

twitter

AÏD AL ADHA 1434 , PARTAGEONS AVEC CEUX QUI SONT DANS LE BESOIN

aid al adha

 AÏD AL ADHA 
PARTAGEONS AVEC CEUX QUI SONT DANS LE BESOIN
 Une belle occasion de solidarité et de partage
Moment de joie et de partage, l’Aïd Al-Adha est la deuxième fête canonique de l’islam. Cette fête correspond à l’un des moments importants du Pèlerinage, celui du Sacrifice que le Pèlerin effectue en commémorant le geste d’Ibrahim (Paix Sur Lui), en signe de soumission à Dieu. En ce jour de fête, les musulmans de par le monde, participent à ce rite.
Le Sacrifice, tout en étant destiné à Dieu, doit être partagé avec les hommes : un moment de convivialité avec les amis et les voisins, mais surtout un temps spirituel de solidarité avec les pauvres.
Beaucoup de musulmans en France ne peuvent pas pratiquer ce rite pour des raisons de commodité ou de disponibilité. Conformément à la tradition prophétique, les foyers qui ne peuvent pas accomplir, eux-mêmes, le rituel du sacrifice ou veulent offrir aux nécessiteux la chance de pouvoir aussi célébrer dignement l’Aïd, peuvent donner procuration à autrui.

 Répondre à un besoin humanitaire en respectant les traditions
« L’homme n’accomplit pas une action plus agréable à Dieu le jour de l’Aïd que celle d’offrir un sacrifice » (Hadith)
A l’occasion de l’Aïd Al Adha, offrez un sacrifice aux populations dans le besoin.
Le Secours Islamique France s’engage à respecter pleinement le souhait du donateur en sacrifiant un animal entier, en l’occurrence un mouton ou l’équivalent en bœuf, chameau… selon la spécificité du pays.
Il s’agira alors, pour vous, d’effectuer un don (voir grille tarifaire par pays ci-dessous) et de formuler intimement l’intention de nous charger d’effectuer le sacrifice à votre place. Ce sacrifice est fait conformément à la tradition islamique, tant dans le choix de l’animal qu’au niveau de l’immolation. La bête est immolée en votre nom par procuration (Al Wakala).
Les colis de viande (ou repas selon le cas) sont préparés et distribués aux bénéficiaires identifiés comme vulnérables.
L’an dernier, plus d’un demi million de personnes ont bénéficié des colis de viande.

Avantages :
– S’acquitter de son obligation religieuse
– Lutter contre la faim et la malnutrition
– Redonner le sourire aux familles

L’an dernier, plus de 650 000 personnes ont bénéficié des colis de viande de l’Aïd en France et dans 16 pays repartis à travers le monde.
Unissons nos efforts pour que l’Aïd Al Adha soit célébré par un grand nombre de personnes et en toute dignité !
Vous aussi, participez au programme Aïd Al Adha et partagez avec ceux qui sont dans le besoin.
Dès à présent, et jusqu’au 3ème jour de l’Aïd, vous pouvez faire un don en ligne ou nous contacter au 01 60 14 14 14 (carte bancaire ou promesse de don).

aid al adha

Le Sacrifice par procuration (Al Wakala)
Conformément à la tradition prophétique, les foyers qui ne peuvent pas accomplir eux-mêmes le rituel du sacrifice, ou veulent offrir aux nécessiteux la chance de pouvoir aussi célébrer dignement l’Aïd, peuvent donner procuration à autrui. Il s’agira alors, pour vous, de formuler intimement l’intention de nous charger de le faire à votre place.
Le Secours Islamique s’engage à respecter pleinement le souhait du donateur en sacrifiant un animal entier, en l’occurrence un mouton ou l’équivalent en boeuf, chameau… selon la spécificité du pays.
Ce sacrifice est fait conformément à la tradition islamique tant dans le choix de l’animal qu’au niveau de l’immolation.
Prix des sacrifices selon le pays
A partir de 53 €, vous pouvez offrir un sacrifice, à des personnes dans le besoin :
Groupe A – Djibouti, Sénégal, Pakistan 133 €
Groupe B – Bangladesh, Éthiopie, Kenya/Somalie 103 €
Groupe C – Tchad, Niger   73 €
Groupe D – France, Maroc 263 €
Inde   53 €
Territoire Palestinien 303 €
Syrie / Jordanie / Liban 313 €
A noter que ce ne sont pas plusieurs dons qui permettront de financer un seul sacrifice mais bien un don pour un sacrifice dans
l’un des pays concernés : 1 don = 1 sacrifice
L’importance du Fonds Sacrifice
Le prix de 136 €, est le tarif moyen des sacrifices de l’ensemble des pays. Si vous soutenez ce Fonds, nous nous engageons
à exécuter votre sacrifice par procuration dans le pays où le besoin est le plus important.
Le Secours Islamique s’est toujours accordé à respecter scrupuleusement la jurisprudence musulmane concernant le sacrifice d’une bête au nom du donateur.



aid al adha