www.islam-a-tous.com

Sur Mouslimradio, Coran, Hadith, Anachid, Tajwid, texte islamique et bien d'autres choses.....

Actuellement, en direct sur Loading ...


SAWS est l'abrégé de : Salla Allahou alayhi Wa Salam
"Allah et ses Anges prient sur le Prophète. O croyants, priez pour lui et louez-le."
( Sourate 33, verset 56 ).

Et d'aprés Al-Husayn, le Prophète ( Salla Allahou alayhi wa Salam ) a dit :
"L'égoîste, c'est celui qui ne prie pas sur moi quand mon nom est prononcé en sa présence.",
Rapporté par Ahmad, At-Tirmidhi, an-Nassa'î.

Comment faire La prière de l’éclipse solaire (salât Kousouf) et l’éclipse lunaire (salât Khousouf) ?

Comment faire La prière de l’éclipse solaire (salât Kousouf) et l’éclipse lunaire (salât Khousouf) ?

Dans la nuit du 27 juillet 2018, la Lune a été éclipsée par l’ombre de la Terre pendant de très nombreuses minutes. Cela a été la plus longue éclipse du siècle, surnommée en Islam « La Lune de sang » donnant l’impression d’un drapée de couleurs rougeoyantes. En France elle a commencer à 21h30 et a durée environ 2 heures.

Si les médias en parlent comme d’un « formidable spectacle » à ne pas rater, il convient de se rappeler comment les musulmans doivent appréhender un tel événement.

Lorsque les scientifiques non-musulmans voient dans les éclipses des phénomènes naturels et prévisibles, les musulmans voient dans les éclipses certes des phénomènes naturels, mais aussi des rappels périodiques de la part d’Allah Exalté soit-Il.

C’est ce que le Prophète Mouhammad (Salla l-Lâhou `alayhi wa salam) nous a enseigné lors de l’éclipse de soleil qui s’était produite de son vivant à Médine. Son fils unique et chéri, Ibrahîm, venait de mourir en bas âge, et des gens s’empressèrent de dire que l’éclipse avait eu lieu à cause de la mort du fils du Messager de Dieu. Mais le Messager (Salla l-Lâhou `alayhi wa salam), malgré sa tristesse, dénonça ces superstitions en disant :

« Le soleil et la lune ne s’éclipsent ni pour la vie ni pour la mort de quelqu’un » (al-Bukhârî et Muslim).

D’une part il mit donc fin aux explications mythologiques des éclipses. D’autre part, il nous enseigna également qu’il y avait une prière particulière à accomplir au moment des éclipses. Et il déclara :

« Le soleil et la lune sont deux signes parmi les signes de (l’existence et de la puissance) de Dieu. (…) Lorsque vous voyez des éclipses, accourrez à la prière » (al-Bukhârî et Muslim).

Il affirma aussi à propos des éclipses : « Dieu suscite de la sorte la crainte de ses serviteurs » (al-Bukhârî et Muslim).

Le Prophète (Salla l-Lâhou `alayhi wa salam) a, selon an-Nawawî, expliqué que les éclipses étaient l’occasion d’un rappel “que le soleil et la lune, à l’instar de toutes les autres créatures, sont sujets aux amoindrissements et aux changements” (Sharh Muslim, 6/201). On témoigne de la sorte que seul Lui, le créateur, ne s’éclipse jamais et est toujours présent.

Le Prophète (Salla l-Lâhou `alayhi wa salam) dit qu’Allah Exalté soit-Il rappelle aussi aux hommes que tout n’est pas éternel et qu’un jour viendra la fin du monde (as-sâ’a), jour où, d’après le Coran, le soleil sera également obscurci (Coran 81, verset 1). Il faut craindre ce jour-là et donc se préparer au jugement qui suivra en s’efforçant de faire des actes de bien.

La prière de l’éclipse solaire (salât Kousouf) et l’éclipse lunaire (salât Khousouf) doivent être célébrées en commun. Il n’y a pas de adhân, ni d’iqâma.

La prière consiste, selon la majorité des écoles, en deux cycles de prière comprenant chacun deux inclinaisons et deux prosternations. La sourate Al-Fatihah et de longs passages doivent êtres récités à voix haute dans cette prière.

Dans chaque Rak’ah deux Roukou sont exécutés. Après la récitation de quelques passages coraniques, l’Imam et la congrégation font le Roukou, puis ils se remettent dans la position de Qiyam et l’Imam récite d’autres versets du Saint Coran. Après cela, ils retournent à la position de Roukou. L’Imam fait alors la Sajdah ; là aussi de longues supplications sont faites.

A la fin de la prière, l’Imam prononce un sermon dans lequel il attire l’attention du public vers les façons de demander pardon à Dieu le Tout-Puissant

La prière et le recueillement ont lieu durant toute la durée de l’éclipse. Les croyants recherchent la grâce et la miséricorde d’Allah soubhana wa ta’ala s’ils veulent vraiment atteindre les sommets spirituels.

Le calendrier Musulman, c’est quoi ?

Le calendrier Musulman

Contrairement au Calendrier Grégorien qui est solaire, celui de l’islam est, pour sa part, fondé sur le cycle lunaire.
La grande différence, c’est que les années lunaires sont plus courtes (354 ou 355 jours) et si elles contiennent le même nombre de mois, les mois ne comptent que 29 ou 30 jours.
Les semaines comptent également 7 jours mais le plus important jour de la semaine est le vendredi (yawm al-joum’a, « le jour de l’assemblée»), c’est le jour où les croyants se rassemblent dans la grande mosquée pour prier ensemble sous la conduite de l’imam, lors de la prière de midi. Durant ce moment, toute activité professionnelle est théoriquement interdite.

Une autre grande différence concerne l’an 0 du calendrier Grégorien. Pour les musulmans, la naissance de Jésus Christ n’a jamais été considérée comme le début d’une ère nouvelle, c’est pourquoi les musulmans ont commencé à compter les années à partir de l’année d’exil du Prophète Mouhammad (pbsl) à Médine, en 622 de l’ère Chrétienne.

Voici le nom des douze mois du calendrier islamique

Le nombre de jour qui est de 29 ou 30 est déterminé par l’observation de l’astre lunaire :

01 – Mouharram
02 – Safar
03 – Rabi Al Awwal
04 – Rabi At-thani
05 – Joumada Al Awwal
06 – Joumada At-Thani
07 – Rajab  
08 – Sha’ban 
09 – Ramadan 
10 – Shawwal 
11 – Dhoul Qi’dah
12 – Dhoul Hidjah

Les nom des 7 jours de la semaine

01 – Youm al Had
02 – Youm el Itnine
03 – Youm al Talata
04 – Youm al Arbia
05 – Youm al Khemis
06 – Youm al joumouia
07 – Youm al Sebt

Les années de saut ont lieu dans la 2ème, 5ème, 7ème, 10ème, 13ème, 16ème, 18ème, 21ème, 24ème, 26ème et 29ème année d’un cycle de 30 ans. Le commencement d’un nouveau mois et communément définie par l’observation physique par les autorités religieuses de la nouvelle lune. Il peut y avoir un écart d’un jour voir de deux jours par rapport à la date calculée et varie selon les pays. En pratique cela a de l’importance surtout pour le début du mois de Ramadan, le mois du jeûne, et pour les fêtes de l’Aïd al Fitr, et l’Aïd al Adha.

Le calendrier lunaire a pour avantage pour les croyants de détacher les mois des saisons. Ainsi par rapport au calendrier solaire, la même date va observer un décalage à rebours. Par exemple, si en 1999, le premier ramadan a lieu le 9 décembre du calendrier solaire, en 2000, il aura lieu le 28 novembre. De même , le premier ramadan mettra trente deux ans et demi pour retomber un 9 décembre.

Règle de conversion entre le calendrier grégorien (G), suivi en Occident et le calendrier hégirien (H)

G=H+622-(H/33)

H=G-622+[(G-622)/32]

Ainsi, pour convertir l’an 2000 en calendrier solaire :

H=2000-622+[(2000-622)/32]=1421ème année depuis l’Hégire de Muhammad vers Médine.

Principales fêtes et évènements

1 Mouharram : Nouvelle année

C’est le Souvenir de l’Hégire, c’est à dire, du départ du Prophète Mouhammad de la Mecque vers Médine en 622, ce qui a conduit à la création de la oumma, communauté musulmane ; ce jour on fait des rappelles des épisodes de la vie du Prophète Mouhammad et de ses contemporains.

10 Mouharram : Ashoura

Souvenir pour les Chiites de la mort de Hussein, fils d’Ali et petit fils du Prophète Muhammad ; jeûne, deuil, et rappel de faits marquent cette journée. Les Sunnites aussi jeûnent ce jour en plus du 9 Mouharram, suivant ainsi l’exemple du Prophète Muhammad.

12 Rabi Al Awwal : Mawlid an Nabi

Naissance du Prophète Mouhammad (pbsl), le lundi 20 avril 570 de l’ère Chrétienne.

27 Rajab : Lailat al Miraj (La nuit du voyage et de la montée au ciel)

C’est le voyage du Prophète Mouhammad (pbsl) de la Mecque à Jérusalem et de là vers le ciel dans la même nuit. Durant ce voyage, lui fut révélé le commandement des cinq prières quotidiennes. Aujourd’hui, à Jérusalem, dans l’enceinte de la Mosquée Al Aqsa, la mosquée du Rocher s’élève sur le rocher d’où le Prophète s’est élevé.

15 Sha’ban : Lailat al Bara’a

Deux semaines avant le Ramadan, les musulmans cherchent le pardon de leurs péchés Beaucoup de musulmans croient que durant cette nuit, Dieu fixe le destin de chaque homme pour l’année à venir. On passe cette nuit à prier pour demander à Dieu, directives et pardon. Certains jeûnent durant la journée. Dans certains pays musulmans, on visite les tombes des défunts. On fait des aumônes.

Ramadan : Mois de jeûne

Mois où l’on jeûne à partir du lever du soleil jusqu’à son coucher. Interdiction totale de se nourrir, de boire, de fumer. C’est une expérience d’auto-discipline qui permet à chacun de connaître le renoncement et la privation de la pauvreté. Les voyageurs, les malades, les femmes enceintes ou réglées sont temporairement dispensés du jeûne. Ils compensent ces jours perdus par des aumônes. On incite les enfants à participer à ce jeûne, qui n’est obligatoire qu’à partir de la puberté ( le jeûne étant l’un des Cinq Piliers).

27 Ramadan : Lailat al Qadr (Nuit du destin)

Nuit du destin, révélation du Coran. Les Musulmans prient toute la nuit, pour que Dieu leur accorde une bonne destinée.

1 Shawwal : Aïd al Fitr, fête de la rupture du jeûne, ( fête officielle )

Cette fête marque la fin du mois de jeûne du mois de Ramadan. Il est nommé Seker Bayram en Turquie et Hari Raya Puasa en Asie du Sud Est.

9 Dhoul Hidjah : Jour de Arafat

Le veille de l’aïd al Adha

10 Dhoul Hidjah : Aïd al Adha, fête du sacrifice,  ( fête officielle )

Pendant quatre jours on pense à l’achèvement du Hajj, le pèlerinage à La Mecque. Dans le monde entier, les Musulmans apportent des offrandes d’animaux (à l’instar du sacrifice d’Abraham). Le tiers de la viande est distribuée aux pauvres, le reste est mangé en famille.